Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ouverture du bal [Ouvert à tous!]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kyoko
Humaine
* Maîtresse des Rêves*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 50
Localisation : ~*~Dans vos rêves~*~
Rang : ~Maîtresse des Rêves~
Race : **Humaine**
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Mer 31 Jan - 14:13

« Fière ? »

Etait-ce de la fierté qu’elle éprouvait envers cette union ? C’était elle qui avait rendu a Raziel les souvenirs de cette jeune femme a son bras , c’était elle la source… Mais elle n’avait aucune fierté ! Ces choses, elle le faisait souvent, des gens défilaient devant elle, des âmes se débattant pour faire un souhait. Un fin sourire énigmatique étira ses lèvres soigneusement maquillées tandis qu’elle posa son visage au creux de sa main accoudée sur la table. Sa liqueur posée a ses cotés, elle s’éventait le visage distrait tout en y réfléchissant, mais plus elle y pensait moins elle comprenait les sentiments qui l’assaillaient. Se concentrant comme pour sen tir chaque parcelle de son corps, chaque sentiment qu’elle dégageait mais il n’y avait aucune… aucune fierté ! Peut être… qu’il y avait un certain contentement parce qu’elle avait été le lien… et sans elle, cette salle serait vide, les convives seraient resté dans leur vie monotone ce soir, sans elle le buffet ne serait pas remplis et n’offrirait pas ses liqueurs. Vu de cette façon elle éprouvait peut être bien quelque chose… de la satisfaction ?

Plongeant ses grands yeux ambres dans ceux de l’alchimiste, elle l’examina silencieusement… C’était quoi cette lueur éteinte au fond des prunelles de Namibe ? Doucement avec grâce, elle tendis son doigt vers le couple marié et d’une voix doucereuse elle murmura a l’intention de la jeune femme, juste pour qu’elle l’entende…

« Vous ne voudriez pas être à la place de la mariée ? »

Simple suggestion, simple chose qu’elle avait cru percevoir… Elle se moquait de la sensibilité des autres, trouvant ce sentiment trop exagéré, c’était une faiblesse qu’il fallait éradiquer comme de la vermine, dans son métier, la sensibilité n’avait pas sa place. Tout était commerciale, ne pas s’attacher aux clients… ne pas trop leur en dévoiler, trop leur en dire… ne pas parler pour changer leur futur. Tout devait être réfléchit, chacun de ses mots, de ses gestes devaient être fait en vue de l’avenir. Qu’elle lourde et difficile tache que Kyoko devait entreprendre. Pourtant il avait été un temps… ou ses sentiments affluaient dans son travail…

C’était une période magnifique… elle était épaulée, elle pouvait se reposer sur « lui ». Parfois elle se prenait a espérer revenir en arrière et d’autre fois elle se demandait quelle serait sa réaction si un jour il débarquait et ma saluer comme si rien ne s’était passer. Il est fort possible qu’elle ne lui ferme la porte au nez après l’avoir fixé le visage stupéfait presque choquait. Et puis alors qu’elle était plongé dans ses pensées, elle releva la tête en voyant Namibe se lever et aller apporter son aide a un jeune homme et… une jeune femme qui avait perdu conscience. De la ou elle était, elle ne bougea pas, observant de loin un fin sourire sadique sur ses lèvres. Comme une spectatrice, elle porta la coupe d’alcool a ses lèvres et en avala une gorgée sans un mot.

De la ou elle était, elle examinait les gens, les analysant de son regard perçant, les dénudant jusqu'à l’âme… elle arqua un sourcil intrigué lorsqu’en observant l’alchimiste, elle vit celle ci parcourut de frisson, elle la fixa plus attentivement surtout lorsque la jeune femme se redressa et son travail accomplis disparut dans la foule pour trouver une place tout prés de Kyoko. Elle allait mal n’est ce pas ? La grande dame poussa un soupir amusé, et sans même lui jeter un regard le laissa errer sur le couple, voyant la jeune évanouie se remettre, elle parla a l’intention de l’alchimiste.

« Ca doit être douloureux. »

Sur ces mots, elle referma avec classe son éventail et se leva en enchaînant des gestes du incroyable grâce, une aisance et une distinction de noble… Elle se dirigea vers Namibe et posant ses deux mains sur la table, plongea ses yeux ambres dans les siens avant de murmurer.

« Mon offre est toujours valable, si votre demande est dans mes capacités. »

elle lui adressa un clin d’œil amusé, et se redressa, faisant voler ses quelques mèches brunes qui sortaient de sa coiffure. Elle commença à s’éloigner pour quitter la salle. Elle en avait assez vu, avait assisté a ce qu’elle voulait, avait repéré les personnes qu’elle désirai voir de ses yeux de médium. Son travail ici semblait terminé, elle avait terminé sa liqueur… Il était temps de rentrer, Maël devait l’attendre sagement assise sur les marches de la maisons. Elle se souvenait de ce qu’elle lui avait soufflé en partant.

« Je voudrais juste vérifier quelque chose, je reviendrai vite. Ne sors pas et n’ouvre pas, ce soir c’est la pleine lune non ? »

Oui en plus de cela… ce soir elle avait quelque chose a accomplir… quelque chose qui avait été préparé… Pour le futur…

Elle se dirigea vers la sortie de sa démarche lente et nonchalante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Mer 31 Jan - 15:05

Lorsque Kyoko, avant qu'elle ne s'éloigne en direction du couple, lui avait parlé de Séléna, Namibe n'avait pas répondu. Elle ne l'avait pas ignoré, mais aucun mot ne lui avait échappé. Un contrôle total sur ce masque qu'elle affichait. Enfin, un masque qui tout de même comportait une faille, et elle savait que c'était dans le rouge flamboyant de ces yeux qu'elle couvait, puisque Kyoko lui avait posé cette question. Jalouse de Séléna? Cela la fit sourire délicatement. Certes, ce serait logique. Il serait incongru de présenter les choses autrement : "non non, c'est plutôt du marié, en réalité, que je suis jalouse" D'autant plus que cela sous-entendait un gros contre-sens. Namibe se contenta de jeter aux mariés un regard distant, puis capta l'évanouissement d'Aura. Elle reviendrait vers Kyoko, et vite... et vite elle dissiperait le mal-entendu.

~...~


Revenue à la table, appuyée et sirotant son hydromel, la question de la maîtresse des rêves lui était sortie de l'esprit. L'espace d'une seconde. Sitôt qu'elle sentit la présence de la japonaise à ses côtés, elle fut de nouveau saisie par l'interrogation. Douloureux? Bien sur que oui. L'electricité, encore nouvelle et indomptée, n'était peut-être pas la familière de la grande dame... Namibe se contenta donc d'un :

"J'ai en quelque sorte tiré de l'organisme d'Aura un trop plein d'energie... Et comme rien ne va nulle part... C'est mon organisme qui écope... simplement"

Elle respirait un peu laborieusement, mais parvenait lentement à se stabiliser, suffisement pour achever sa rapide explication.

"Disons qu'il est capricieux, à la base, et n'apprécie guère de jouer les temporisateurs"

Elle sourit d'un air finaud à Kyoko, puis se réinteressa à la question qu'elle lui avait posé avant que l'alchimiste n'aille jouer les boy scout. Comment lui présenter cela? Avec simplicité? En mentant? Si elle mentait, ses yeux resteraient en désaccord avec le reste. Ce traitre regard hérité du traitre nom, Stark, qui était le sien...

"Raziel à subit la mort. La sienne, celle de sa compagne. Si je devais être 'jalouse' de quoi que ce soit, ce serait seulement de ce temps qu'on leur accorde à nouveau. Certes, l'archange est doté de charmes pour le moins tapageurs, plastiquement parlant..."

Ce disant, elle eut un rire doux et très bas, accompagné d'un regard entendu et amusé adressé à Kyoko.

"... Et encore, j'ai pour les plumes une incomensurable phobie, ce qui ferait de toute idylle avec un ange un infâme supplice... De plus, un bel homme au sombre passé... c'est presque un modèle par défaut, ces temps-ci... et tous ne sont pas à moitié oiseau, qui plus est"

Avec un rire doux, elle pencha la tête de côté, sa respiration normale... Artificiellement normale, mais ça au moins, elle le contrôlait encore.

"Plus sérieusement, je me sens écrasée en tant qu'humaine, en voyant ces deux anges, ces deux cadavres à qui l'on donne une chance supplémentaire parce qu'ils sont nés sous un bonne étoile, quand d'autres "humains" ingénieux, puissants à leur mesure, disparaissent... définitivement, voila tout"

Elle sourit, pas réellement libérée, elle n'avait parlé qu'en termes généraux à Kyoko... mais cela avait déjà allégé un peu son humeur. Cracher son venin, à voix basse, mais extérieurement. Ce n'était pas de la jalousie, car en aucun cas elle n'aurait désiré, comme lui, devenir ange, ou quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs. Elle respectait, pour l'avoir souvent donnée, la mort, et se serait damnée plutôt que de la défier. Mais ça la dérangeait simplement.

Ce ridicule manichéisme divin... Les bons sauveurs, les méchants assassins, bouh les premiers triompheront, et s'ils échouent, on leur offrira de quoi retenter leur coup ! Quitte ou double cette fois, une erreur et les voila déchu avec une belle paire d'ailes noires ! mais si cette erreur devait être due à la mort de l'amour de leurs vie, et comme il faut que l'histoire soit belle pour être reliée aux dieux, alors on éternisait cet amour dans les ombres de la déchéance...
De l'autre côté de la pièce, les irresponsables méchants. Consicents du mal, conscients de s'être vendus à son emprise, qui n'en démordaient pourtant pas. Qui n'avaient pas de respect pour la vie, la leur comme celle des autres. Eux ils payaient ! Nonnonnon, pas déchus, il fallait anéantir, et non punir. Alors eux c'était plus simple, la mort, l'hadès, l'oubli.

Namibe était fière. Fière d'appartenir aux seconds, car s'ils fesaient ou avaient fait le mal, ils n'en restaient pas moins purs, dans leur déchéance, que ceux qui arboraient à la fois le bien et le mal. Que ceux qui jouaient activement à ce manichéisme.

Pas de jalousie, donc, ni de Séléna ni de son époux. Juste un peu d'amertume.

Elle sourit à Kyoko, et laissa un très léger soupir lui échapper, à sa proposition.


"Je ne l'ai pas oublié, n'ayez crainte. Et je suis persuadée que nous nous reverrons, en temps voulu ^^ A cette prochaine fois, Kyoko"

Elle inclina la tête, simplement, en guise de salut, puis reporta sur la salle son attention, replongeant le nez dans la coupelle qu'elle lapait

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Ryuzaki Taiyou
Humain:
*Habitant de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Localisation : Iles de Yinis
Rang : Habitant
Race : Humain
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Dim 11 Fév - 0:07

Taiyou remercia d'un signe de tête Namibe quand elle lui annonça son verdict. Il avait les yeux humides mais ne pleurait toujours pas. Il regardait Aura et la vit se réveiller. Elle s'excusa. Il la prit dans ses bras et l'embrassa. A ce moment la, deux légères goutte coulèrent le long de ses joues. Il se recula ensuite légèrement et lui sourit de son air idiot, les yeux rouges et humides.

" Tu m'as fais peur idiote... "

Il la rapprit dans ses bras.

" Refais plus çà s'il te plaît... je t'aime... "

HJ: Pardon pour le retard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura
~Créature Virtuelle~
*Meneuse de Barque**Guérisseuse*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 30
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Lun 12 Fév - 0:13

[pas grave]

Aura ne compris pas ce qui lui arriva... Il l'avait prise au dépourvue avec ce baiser, mais elle le lui rendit pourtant... Elle lui caressa doucement la joue.

"Je t'aime... Excuse moi Taïyou..."

Elle se mordit doucement la lèvre et lui pris doucement la main. Elle baissa doucement les yeux:

"Ne te fache pas... Je savait pas que ca arriverait..."

Elle baissa les yeux, se sentant coupable, vraiment très coupable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solty Syamoc
Mi Humain/ Mi Démon
*Chevaucheur d'Ombre*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Levé la tête et si vous voyez une fumée très noires, j'y suis au coeur.
Rang : Chevaucheur des ombres
Race : Humain
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Lun 12 Fév - 0:51

Syamoc arriva dans la ville. Il s'y posa quelques minutes puis remarqua quelques bruits et son musicaux aux loin.

" Mmmh? "

Il suivait ces sons qui le menait à un grand bâtiment. Il y entra et remarqua plusieurs personnes dont un jeune couple près de l'entrer. Il souri légèrement puis avança dans la pièce. Il afficha une légère expression effrayé quand il remarqua Namibe plus loin. Il se tourna et alla s'asseoir plus loin, près du buffet, l'air de rien.

~ Doit y avoir une fête ou un truc comme çà ici... vu le monde qu'il y a et l'ambiance. Au pire si c'est privée, je partirais. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuzaki Taiyou
Humain:
*Habitant de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Localisation : Iles de Yinis
Rang : Habitant
Race : Humain
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Lun 12 Fév - 1:02

Il soupira légèrement puis inspira en relevant la tête.
Il se releva puis s'accroupit près d'Aura et la prit dans ses bras.


" Excuse moi, je me suis emporter... "

Il sourit légèrement de son air idiot puis il s'adossa au mur le temps de parler.

" Alors, tu veux faire quoi? Retourner à l'intérieur? Ou alors on vas dehors si tu veux? à moins que tu veuilles rentrer chez toi, je t'en voudrais pas si tu fais ce choix là vu que tu dois être épuisé. "

Il souri encore une fois pour la réconforter.

HJ: Oa, doublé ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura
~Créature Virtuelle~
*Meneuse de Barque**Guérisseuse*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 30
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Lun 12 Fév - 1:14

Aura le regarda tristement et serra la main du jeune homme...

"La foule... C'est la raison de mon malaise..."

Ca, elle le présentait... Comment? Ca par contre elle n'en avait pas la moindre idée, et ca resterait encore un mystère poue quelques temps...

"Mais je veux pas rentré... Désolée d'avoir gacher la fête pour toi Taï"

Elle se mordit vivement la lèvre en se relevant, assez difficilement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Ven 23 Fév - 14:33

[ Nos jeunes mariés ont disparu du topic ? XD]

Un soupir s’échappa des lèvres de la jeune dirigeante. C’était évident pourtant qu’il ne viendrait pas n’est ce pas ? Un vampire au milieu des humains, un vampire au milieu de tout ce sang battant, appétissant… Pourtant elle y avait cru, jusqu’au dernier moment, elle avait gardé en elle une petit semblant d’espoir, quelque chose pour la rassurer, parce qu’une soirée sans lui ça en était presque pénible. Elle devait s’y habituer, elle le savait, son rôle ne lui permettrait pas longtemps de rester chez elle tout les soirs, mais elle avait envie d’y croire encore, tout simplement. Comme une jeune fille aux rêves trop flous qui au réveil refuse d’abandonner ses chimères. Et puis, il faut bien se raccrocher à quelque chose, à quelqu’un…

Ici l’humeur était à la fait bien qu’elle vit au loin quelque personne s’agiter sans vraiment en saisir la raison. L’espace d’un instant, l’idée de refaire surgir son pouvoir lui traversa l’esprit, mais elle s’en abstint, les choses semblaient se calmer de toute manière. Beaucoup de monde s’était déplacé en cette occasion, certains justes par curiosité sans doute, et une grande majorité pour rendre hommage aux jeunes mariés. Mais la foule ne la dérangeait pas vraiment, au fil des années, elle s’y était habituée sans vraiment y prendre goût, Emma avait simplement appris à y faire bonne figure, car tel était son rôle après tout.

Et le temps continuait de passé… Yvan ne viendrait sans doute plus maintenant. Un ombre de tristesse traversa son regard mais la jeune dirigeante la chassa bien vite, elle n’avait pas le droit d’être triste aujourd’hui, elle n’avait pas non plus le droit d’être déçue par l’absence de son ami, il était libre après tout n’est ce pas ? Sans doute… Plus qu’elle ne l’était en tout cas. La jeune femme inspira profondément, et un sourire diplomate aux lèvres, elle entreprit d’aller converser avec quelques invités de sa connaissance. Oui… Mais le cœur n’y était pas vraiment.

Elle souriait par habitude, pour ne pas blesser son entourage, pour s’«intégrer » a milieu de ces visages sincères et joyeux. Elle le faisait pour le jeune couple nouvellement unis, pour ses proches qu’elle ne devait pas inquiétés, et peut-être un peu égoïstement, pour elle-même… Pour se prouver qu’elle pouvait très bien assumer sa tâche, rester lié au monde tout en préservant sa relation avec Yvan. Emma avait besoin de se démontrer qu’elle en était capable, sans rien dire à personne de peut d’entendre à nouveau qu’elle était trop jeune ou trop fragile…

Elle pensait qu’il ne viendrait plus, mais elle se trompait… La démarche noble et envoutante, ses longs cheveux clairs et sa peau trop pâle, trop lisse pour être humaine, il était là. Son cœur fit un bond dans sa poitrine quand elle l’aperçut au loin, il ne l’avait sans doute pas vue, placée comme elle était, derrière un petit groupe de personne qui discutaient entre eux de chose et d’autres, de la pluie, du beau temps, et de la réussite qu’était ce bal. Affichant un sourire doux, une mine désolée à ses interlocuteurs, la jeune dirigeante s’excusa pour leur signifiez qu’elle quittait la conversation :

« Pardonnez-moi. »

Sourire plus franc, plus léger, aussi agréable que se sentiment qui se réveillait en elle. Emma se faufila au travers des invités de manière à arriver devant le jeune homme. Elle l’observa un moment sans rien dire. Il était beau, et élégant, comme toujours bien évidemment. Elle craignait qu’il ne se sente pas à l’aise au milieu de tout ce monde, que son instinct de prédateur ne reprenne le dessus et à la fois, elle avait juste envie de lui faire confiance… La demoiselle s’inclina profondément, le plaisir de le voir ici rosissant légèrement ses joues, la rendant plus humaine que jamais :

« Bonsoir Milord. » Se hissant sur la pointe des pieds, elle déposa un baiser sur la joue de son prince avant d’ajouter simplement. « Je suis heureuse que tu sois là. Je m’ennuyais de toi. »

Savoir ce qui l’avait décidé à venir passait en second plan, il était là et c’était tout ce qui comptait… Il comblait par sa simple présence le vide de son être, près de lui, elle était entière…

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Arwin Manluna
Elfe
*Meneuse de la Barque*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 131
Localisation : Avec Flit
Rang : Meneuse
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Sam 24 Fév - 12:34

« Waouh »

Murmura une toute petite fille, recroquevillée contre l’une des vitres, à l’extérieur. Ses yeux brillaient d’étoiles et un petit sourire rêveur était pendu à ses lèvres. Flit, roulée en boule contre elle ne disait rien, il n’avait jamais vraiment compris toutes ces coutumes propres aux humains, tel que la mariage par exemple, il savait simplement qu’Arwin aimait bien observer ce genre de fête, sans jamais y participer. Depuis qu’il la connaissait, ils avaient tout deux pris l’habitude de se cacher, loin des adultes et des les espionner ! Parce que les grands les intriguaient, qu’ils les admiraient sans toutefois jamais parvenir à entrer dans leur monde. Peut-être à cause de son âge, sans doute d’ailleurs, elle n’avait que huit ans.

Mais ce soir là, Winnie avait fait un gros effort sur elle-même, elle avait voulue venir à ce mariage, elle l’avait tellement voulu quand elle avait appris qu’il s’agissait de celui de Raziel. Cet adulte l’avait marqué, il avait cru en elle, il lui avait même fait un cadeau en posant sa main contre son front. La fillette ne l’avait pas revue depuis, prise par son travail et passant plus de temps, de jour comme de nuits, dans la forêt que chez elle… Elle était un peu insaisissable, et trop timide pour aller le voir d’elle-même.

Mais là c’était différent non ? Parce que c’était son mariage, elle voulait le voir, voir qui était la femme qu’il aimait. Pour cela, elle était revenue dans cette maison si peu familière qui pourtant était censé la sienne, et avait troquée ces vêtements de petites sauvageonnes pour une robe d’un rose très pâles aux manches évasés. Dans ce vêtement, elle ne se sentait pas vraiment elle-même, elle se sentait étouffée par tout ce tissu et ses cheveux qu’elle avait pris soin de faire coiffé lui faisait mal ! Par bonheur la robe était longue et la jeune elfe avait pu rester nus pieds sans que personne ne s’en rende compte !

Et puis elle avait couru, riant, sautant, en se dirigeant vers le palais des merveilles et c’était là qu’elle l’avait vu… Séléna. Elle était si belle et sa robe était splendide. Et puis il y avait tout ce monde, trop de monde, trop d’adultes. Alors elle avait baissé les yeux, tentant de garder son éternel sourire parce qu’elle n’avait pas sa place là bas non ? Dans ce monde de lumière, elle n’avait rien à y faire. Sans rien dire, elle avait laissé Flt et s’était sauvé en courant près d’une fenêtre, de l’autre côté de l’entrée, pour ne pas qu’on la remarque, pour ne pas qu’on la voie.

Cela faisait bien une petite heure qu’elle était là, peut-être un peu plus, ou bien un peu moins qu’en savait-elle, ce n’était qu’une enfant ? Elle caressait son ami d’une main distraite, rassurée par sa simple présence, observant ce monde qui lui paraissait si loin alors que finalement, il n’y avait qu’une vitre qui l’en séparait. C’était compliqué de grandir… Trop compliquée de n’avoir sa place nulle part !


*Winnie…*

Gémissement télépathique. L’interpellée gardait le silence, c’était déjà assez difficile de ne pas fondre en larme, parce que les grandes personnes ne pleurent jamais !

*Tu devrais essayer d’y aller quand même…*

Petits bras qui se resserrent contre le petit écureuil. Y aller ? Quelle idée farfelue ! Elle ne voulait pas faire tâche au milieu de tout ces gens et puis c’était le jour le plus beau de la vie de Raziel et de sa femme, elle n’avait en aucun cas le droit d’y aller comme ça, et… Non ne pas pleurer ! Arwin serra les poings silencieusement, serra les dents et tout ce qu’elle pouvait pour retenir cette fichue pluie des yeux ! Trop tard, une petite larme avait roulé le long de sa joue plus pâle qu’à l’ordinaire, moins couverte de poussière. Flit ne put en supporter d’avantage, il se leva d’un bond en annonçant simplement :

*Je vais voir Raziel*

Et il s’éloigna en courant. La petite mit quelques instants avant de saisir la portée des paroles de son ami, il était hors de question qu’il fasse ça ! D’un bond elle se leva, et s’élança à sa poursuite, courant aussi vite que son pouvoir et cette stupide robe le lui permettait ! Plus jamais elle ne remettrait de robe !
Trop tard, il était déjà dans la salle !


*Reviens ici tout de suite !*

C’était qu’il courait vite ce petit traître ! Et voilà qu’elle était elle aussi au milieu de ces adultes qui la regardaient curieusement, la mettant d’office mal à l’aise. Arwin ne s’en préoccupant pas vraiment plongea pour attraper Flit, parvint à le serrer tout contre elle et butta contre les jambes d’un de ces adultes… Une adulte en faite. La fillette releva un regard un peu perdue et désolée à cette personne mais ne dit rien, se contenta de se mordre la lèvre inférieur. Surtout ne rien dire, surtout ne pas se remettre à pleurer !

*Flit….*

[Muhahah Ce topic s’adresse à une des filles du mariage qui pour l’instant ne poste pas avec quelqu’un O_o Si je me trompe pas, Myrielle, Samoa, Linoa et Namibe XD L’une d’entre vous voudrais bien de moi ? *o*]

_________________
Je rêve à d'autres pays que je ne puis rejoindre.... Comme je ne peux me rendre dans vos monde... Laissez moi vous guider au mien... Arwin Manluna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Sam 24 Fév - 14:41

[Jme lance ! J'adore Arwin ^^ Et c'est pas exhaustif ^^ Venez venez aussi les autres, nan? Ou chais pas, rencontrez-vous xD]

Un peu perdue dans ses pensées, les dents serrées et la respiration toujours rapide, Namibe avait obscurcit les rubis de ses pupilles sous ses cils noirs. Un dernier souffle un peu sifflant lui échappa et elle put esquisser un infime sourire satisfait. Elle était "hors de danger" L'electricité s'était un peu calmée. Et son sang, petit à petit, reprenait une circulation normale.

¤~ Foutue electricité ~¤

Une moue crispée sur le visage, en dépit d'un très vague sourire, elle balaya la pièce du regard. Ces gens... ils étaient pour la plupart heureux d'être là. Une fête, waow. Fantastique hein? Un moyen de réunir des gens qui ne se connaissent pas autour des sourires de deux d'entre eux. Sur Ynis, cet endroit où beaucoup se sont réfugiés, c'était un peu comme un moyen d'oublier ce que l'on était venu faire ici. Un sourire et on effacé comme sur un tableau des années de souffrance. Des années qui reviendraient simplement un peu plus tard. C'était risible.

Ces gens pouvaient sourire après des années et elle, une seule Aube l'en empêchait encore? Les assassins blancs étaient alors d'une telle faiblesse... Les lèvres pincées, elle se retourna vers la table à laquelle elle s'était appuyée pour boire un verre. Ses mains tremblaient un peu, mais elle y était habituée et non seulement en cachait les fremissement sous les amples manches, serrées parun lacet à ses poignets, et de plus se débrouilla pour saisir avec suffisemment de surêté la coupelle.

Elle but un peu, mais une fois le froid récipent en contact avec ses lèvres, elle fut bousculée et l'échappa. Le son du bris de la coupelle résonna dans sa tête et elle fronça les sourcils avec un crissement sourd de dents. Elle souffla, dépitée, et se retourna pour voir qui était responsable. Sans animosité. Elle était trop mal pour faire montre d'animosité. C'était une petite fille. Elle possédait un écureuil. Comme une petite poupée en céramique se roulant par terre. Namibe sourit. D'un enfant, on acceptait beaucoup. Alors que la petite fille se relevait et restait là, honteuse, dans sa robe trop... robe pour elle, les yeux de l'alchimiste reconnurent la petite Arwin. Celle qui l'avait menée ici. Un sourire vint s'agripper à ses lèvres pâles, et elle s'accroupit face à elle.

Il y avait un trait très sensiblement plus clair sur sa pommette charnue. N'importe qui d'autre ne l'aurait peut-être pas vu... mais Namibe, on lui avait appris à faire du visage des gens des livres ouverts à son analyse. Cette petite fille avait pleuré. Elle s'imaginait sans mal ses larmes pures. Elle-même n'en avait pas versé, elle ne pouvait se résoudre à afficher ainsi une faiblesse telle que la peine.

Et apparemment, c'était aussi le cas d'Arwin. Petite fille qui se mordait les lèvres, et dont les grands yeux brillaient d'une émotion toute enfantine. Cela plu, en quelque sorte, à l'alchimiste, qui voyait égoïstement en Arwin comme un reflet de ce qu'elle aurait aimé pouvoir dire et faire. La petite fille n'avait sans doute pas les mêmes raisons d'être émue mais elle, elle avait le droit de pleurer, bien qu'elle s'en empechât.
Namibe porta une main délicate et tremblante à sa pommette et y effaça la trace qui dénonçait impudemment la peine d'Arwin.


"Bonjour, petite meneuse..."

Elle lui sourit avec une grande douceur et posa un regard sagace sur Flit.

"Alors vous aussi vous êtes venus ici...?"

Les yeux de Namibe pétillaient. La voir ainsi retenir ses larmes... Ca éveillait les siennes. Mais non, non, la petite fille arrivait à ne pas pleurer... Elle n'allait pas craquer, elle. Elle n'en avait pas le droit pour la petite poupée de porcelaine. Ses larmes, les larmes de l'enfance, devaient être d'une grande beauté et d'une grande lumière, mais les adultes n'étaient que trop sadiques, pour apprécier un tel spectacle. Elle se souvenait surtout des siens, de son père, de ses hommes. Il n'avaient jamais réagit à ses larmes à elle. Lorsqu'ils l'attrapaient, qu'ils l'interrogeait. Un père trop préoccupé pour ne serait-ce que s'accroupir devant sa petite fille comme cette petite fille un peu plus grande aujourd'hui le faisait devant Arwin, pour la prendre dans ses bras et la consoler. Lui dire que tout allait bien... Non, la haine de ce père pour ceux qui avaient pris le coeur de Namibe était si grande qu'il en venait à passer à côté de celle qu'il voulait plus que tout récupérer. Mais la petite princesse des toits n'avait jamais pu rester là. Jamais devant cet homme qui portait son nom, ses yeux, ses cheveux d'argent, et qui n'avait pas su la réchauffer comme ses frères d'arme.
Arwin avait-elle besoin de quelqu'un pour la prendre dans ses bras et faire taire ses larmes?

Craignant que ce soit plutôt elle qui en avait besoin, Namibe s'en abstint et tenta de refouler les siennes.

Les yeux "chargés", l'alchimiste déglutit et arrangea d'une main précise la robe toute dérangée par la course que la petite fille avait faite.


"Je vois que tu n'es pas habituée à tout ça, toi non plus..."

Elle eut un très léger rire, un peu triste, pas le moins du monde moqueur et surtout très bas, qui ne masquait que très mal sa peine. Elle resta accroupie face à Arwin. A cette hauteur, personne, hormis la petite elfe, ne pouvait voir ses yeux...

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Anaïa
Humaine
*Gardienne de l'Île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 25
Rang : ¤ Future Gardienne ^^
Race : ¤ Humaine
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Dim 4 Mar - 0:32

( Désolé à tous d'avoir été si longtemps absent, d'avoir plusieurs fois cru pouvoir revenir mais en vain. Je vais faire de mon mieux, mais je ne vous promets rien )

Réflechir, oui Anaïa en avait eu besoin ...

La cérémonie était magnifiquement réussie, les deux nouveaux mariés étaient magnifiques ... Un cadre de rêve, oui, cependant, lorsque l'union sacrée fut scellée, Anaïa fut submergée d'un étrange sentiment ... Quelle était sa nature ?? Cela, la jeune femme l'ignorait ...

Alors que tout le monde se dirigea vers le Palais des Merveilles pou ouvrir le bal, Anaïa décida elle de s'éclipser.

Elle s'éloigna du Temple, puis s'assit au sol ... Qu'est ce qui n'allait pas ?? Anaïa l'ignorait ... Cepndant, un besoin d'être seule, d'être isolée des autres ... Besoin de souffler ...

Son regard se porta vers les Cieux, elle était observée, certes. Que dire ?? Que faire ?? Attendre ... Oui, attendre. Le temps avançait, Anaïa restait là, immobile. Un silence la laissait rêver, ici, elle se sentait bien désormais.


" Il est temps ... " dit elle doucement, se levant alors.

Son chemin fut celui du Palais. Ce lieu était enveloppée d'une beauté sans égale et l'atmosphère qui y régnait n'était comparable à nul prodige ...
Anaïa y entra, entrant dans l'environemment magique qui se manifestait ici.
Au loin, elle aperçut Raziel. Elle se dirigea, un sourire aux lèvres, vers lui.


" Excusez moi de mon retard, j'étais ... occupée. Cependant, toutes mes félicitations "


[ désolé de n'offrir pour mon retour qu'un post aussi minable Crying or Very sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instar.actifforum.com
Arwin Manluna
Elfe
*Meneuse de la Barque*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 131
Localisation : Avec Flit
Rang : Meneuse
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Mer 28 Mar - 22:33

[Tout fouillis pardon >< ]

Surtout ne pas pleurer… Parce que ce serait ridicule comme réaction n’est ce pas, un peu idiot en plus sans nul doute… Trop puérile pour cette pièce peuplée de trop de grandes personnes. Elle ne voulait pas baisser les yeux non plus, pourtant elle aurait aimé, mais comme on le lui avait si bien appris, il fallait toujours s’excuser auprès des personnes à qui l’on avait causé du tort. Et au vu du bruis de verre brisé qui avait retentit, la fillette se crispait de remord. Elle aurait voulu dire à quel point elle était désolée, mais au fond d’elle-même, la petite Arwin sentait qu’aux moindres mots ses yeux se remettrait à pleurer.

Alors elle se tût, fillette fragile au visage désolée, au regard paumée au milieu de cette réception trop loin de ce qu’elle connaissait de la vie, se contentant de se mordiller la lèvre inférieur, pour masque sa gêne, pour retenir sa honte. Encore trop sonnée pour bien réaliser ce qui se passait, serrant sa petite boule de poil contre elle, Arwin observait cette « grande dame » qu’elle avait malencontreusement bousculée. Allait-elle se mettre en colère ? Lui crier dessus et la chasse ? Peut-être bien, et au fond, elle aurait sans doute raison de al renvoyer, ici, ce n’était pas son monde.

Mais la grande dame eut un sourire, elle avait l’air gentille, elle avait quelque ce au fond des yeux qui intriguait et déstabilisait la jeune elfe qui eut tout le loisir de s’attarder à son inspection furtive dudit regard puisque l’importunée, qui visiblement ne l’était pas tant que cela, s’accroupit face à elle. Un instant, Arwin se raidit, mais peu à peu son malaise de dissipa, le visage de cette jeune femme ne lui était pas inconnu. Elle l’avait déjà vu, elle en était sûre ! Seulement au milieu de cet inextricable nœud d’émotion qui lui donnait le vertige, elle ne parvenait pas à se rappeler où.. Un coup d’œil de Flit, rapide et discret, sans même que la petite en eut conscience.


*C’est une des personnes qu’on a emmené sur l’île non ? *

Il voulait simplement attiré l’attention de la jeune meneuse, cependant celle-ci était complètement figée sur la jeune femme, ou peut-être figé tout simplement. Elle avait soudainement l’envie de disparaître sous la surface de cette terre tant elle ne se sentait pas à sa place dans ce milieu, et pourtant en même temps, elle se sentait un peu plus en confiance. Etrange paradoxe n’est ce pas ?

La petite fille resta silencieuse aux paroles de la jeune femme, ce n’était ni par crainte, ni par timidité, c’était finalement juste que son petit cœur battait encore trop vite, que sa gorge était encore trop nouée pour lui permettre d’émettre le moindre son. Instinctivement, de la manière si particulière qu’on les enfants, Arwin laissa un sourire glisser sur son visage. Un sourire encore pur, fragile et emplit d’innocence… Par rapport à ceux des adultes en tout cas. D’ailleurs des grandes personnes, il y en avait beaucoup trop dans cette salle, et la fillette ne put s’empêcher de jeter un regard furtif aux alentours. Personne ne semblait leur prêter grandement attention, ou alors l’enfant ne l’avait pas remarqué tout simplement. Et au final quel importance ?

Nouveaux mots.. Encore un peu sous le choc, la petite elfe ne répondit que par un hochement de tête presque mécanique. En réalité, elle n’avait pas vraiment voulu venir, mais ce détail, elle le gardait pour elle ! Parce que ce ne serait pas polie n’est ce pas, et que si on lui demandait simplement « pourquoi » elle devrait alors expliquer, que toutes ces parures et ce scintillement, que tout cela, ce n’était pas son monde tout simplement. Et la meneuse doutait d’être réellement comprise, et puis, elle en voulait offenser personne par sa présence ou son comportement, par ses paroles…

Flit se serra un peu plus contre la fillette. Il n’avait pas réussit à trouver Raziel mais au moins, il était parvenue à faire entrer Arwin dans le palais et pour lui, c’était mille fois mieux que de contempler la mine triste qu’elle affichait auparavant, lorsqu’elle regardait, à travers la fenêtre, le monde danser, rire, et tourner sans elle. Lorsque la grande personne arrangea ses vêtements, la fillette se crispa légèrement et murmura d’une voix presque fragile :


« Merci beaucoup… »

Ses yeux prune étaient toujours intensément fixés sur elle, son écureuil dans les bras, elle tentait de reconstituer une scène déjà lointaine. Dans son esprit, l’enfant se représentait le lac, sa barque, la brume, une journée particulière… Mais tout était floue, brouillé… Rien à faire, ça ne lui revenait pas en mémoire. Rougissante, l’enfant baissa les yeux et demanda simplement :

« Madame ? On s’est déjà rencontré n’est ce pas ? »

Son estomac se nouait à nouveau, elle craignait de l’avoir blesser, et à la fois, elle avait honte de ne pas se souvenir. Tout cela était lié bien entendu.
Arwin se montrait plus calme, plus triste que d’ordinaire, elle se sentait à l’étroit dans ce lieu, dans ces vêtements trop inadaptés selon elle. Et puis… Elle devait se tenir tranquille pour ne pas gâcher la fête n’est ce pas ?

_________________
Je rêve à d'autres pays que je ne puis rejoindre.... Comme je ne peux me rendre dans vos monde... Laissez moi vous guider au mien... Arwin Manluna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Lun 16 Avr - 14:32

La voyant passer de la crispation au sourire, puis à nouveau se tendre et jeter tout autour de petits regards piégés, Namibe sourit plus encore à la petite Arwin. Pour elle, l’identité de la petite fille ne faisait pas de doute. Simplement parce que sa formation lui avait appris à se souvenir de tous visage, d’y coller une appellation, un rôle… Un souvenir précis. Mémoire d’éléphant, bibliothèque d’image, dans l’esprit de Namibe, Arwin Manluna avait une place toute particulière. Celle de la personne qui l’avait menée sur cette île où elle se cherchait toujours, un peu désespérément, une place. Etant donnée sa situation, elle aurait pu être aigre avec la personne qui l’avait engouffrée là dedans, mais non. Non parce qu’elle était consciente d’être la seule responsable. Elle la regarda donc sans trop parler. L’enfant gardant le silence, elle ne voulait pas trop le briser. Elle se contenta de rester accroupie, à l’abri de ce monde d’adultes elle aussi, à sa disposition. En fait, la petite poupée de porcelaine était pour l’heure une porte de sortie, une pause dans le remue-ménage étouffant de cette fête. Une pause salutaire, pour ainsi dire.
Un sourire doux aux lèvres, elle n’arrivait toujours pas à réguler sa respiration. Elle était allée trop loin, pour cette fois, et chez elle, elle ne serait toujours pas tout à fait remise, elle le savait. En fait, le plus sage aurait été de laisser là la petite fille et d’aller s’enfermer dans son cabinet avec ses plantes et ses drogues. Mais elle n’en avait tout simplement pas envie, alors elle resta là, voyant que la petite fille, tôt ou tard, lui parlerait. Il n’était rien de plus frustrant de se voir esseulée lorsque l’on avait quelque chose à dire. Alors Namibe attendit, quelques secondes, peut-être une ou deux minutes, sans montrer le moindre signe d’impatience. En fait, c’était comme si elle n’attendait pas. Comme si Arwin était devant un tableau qui attendait qu’elle ne lui parle pour s’éveiller, se mouvoir.

Et elle avait eu raison. Après que l’écureuil l’ait dévisagée d’une façon toute particulière, attirant son attention, Arwin la remercia pour son geste. Namibe ferma les yeux, comme pour dire que ce n’était rien, et secoua un peu la tête.

Puis Arwin lui demanda si elle ne l’avait pas amenée sur Ynis. Le regard de Namibe se fit un peu plus ferme, mais conserva de sa douceur. Elle haussa les épaules, puis lui dit d’une voix neutre.


« Oui, tu m’as amenée sur Ynis avec un jeune homme qui s’appelle Syamoc. Tiens, celui-là, je sais pas où il est, d’ailleurs ^^ »

Elle laissa un rire léger lui échapper.

« Cela fait un moment déjà »

Posant discrètement une main sur son cœur, elle tenta de masquer son malaise qui, revenant par vague, vint la saisir après une accalmie.

¤~ Bon sang c’est sérieux… Ce que je déteste ce pouvoir. Il ne m’apporte décidément rien de bon ~¤

Elle le cacha tant bien que mal à Arwin. Le meilleure moyen de le faire aurait été de se lever, tant leur taille différait, mais elle ne le fit pas. D’une part parce qu’elle aurait eu, à ce moment là, à affronter non pas le regard d’une petite fille, mais ceux d’une pelleté d’adultes, et d’autre part… simplement parce qu’elle ne se sentait pas la force de se relever, là. D’avance, elle prévoyait le vertige qui la saisirait si elle venait à se lever juste maintenant.
Se trouver faible à se point était particulièrement insultant pour l’alchimiste. Soigner quelqu’un, et en être réduite à tituber comme une ivrogne, le cœur au bord de l’implosion… le sang en ébullition. Mais que lui arrivait-il donc, depuis sa venue ici ?!

Elle fronça les sourcils, aigre, puis se reprit tant bien que mal et demanda à la petite fille :


« Dis-moi, comment s’appelle ce petit rongeur ? »

Sa voix se voulait neutre, mais elle tremblait un peu, et son visage se crispait très discrètement. Elle tendit une main peu sure vers Flit, sans le toucher. Elle savait que ce genre d’animal n’aimait pas le contact humain. Elle lui proposa sa main et le loisir d’en sentir l’odeur. Les rares fois où elle avait côtoyé le monde animal, cela lui avait permit de s’approprier le droit d’en toucher. Notamment avec les chats de gouttière, résolument sauvages et asociaux. Ceci lui avait d’ailleurs valu, dans sa guilde, le surnom de « petit lynx des toits » Acariâtre, taquine… Il en allait de même avec elle qu’avec ces capricieuses créatures. Pour l’approcher, il fallait tout d’abord lui laisser l’occasion d’approcher elle-même.

Cet écureuil, ça pouvait paraître étrange, mais il était un moyen de laisser aller son esprit dans une direction un peu plus apaisante. Elle attendit donc sa réaction et celle d’Arwin, un peu comprimée en elle-même, ne laissant que très peu apparaître le malaise qui était en train de la ronger.

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   Sam 21 Avr - 10:26

[Nous clôturons le Bal

Merci à tous d'avoir participer ^.^

Et longue vie aux jeunes mariés! ^^]

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ouverture du bal [Ouvert à tous!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouverture du bal [Ouvert à tous!]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La confrerie du "chaos "( RP ouvert a tous )
» CONNEXION NUMERICABLE
» Bureau du Secrétaire d'Etat - Ouvert à tous !
» Initiation Field of Glory : ouvert à tous ...et toutes
» [RP] Panneau d'affichage ouvert à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*La Cité de Verre*~~* :: Le Palais des Merveilles-
Sauter vers: