Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une urgence bien matinale

Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Une urgence bien matinale   Sam 25 Mar - 18:05

Emma avait parcourut la forêt aussi vite qu’elle l’avait pu et dans la mesure du possible en supportant quelqu’un de blessé dont elle ne voulait absolument pas aggraver l’état. Elle était morte d’inquiétude, Leïa était tout ce qu’elle avait et si elle avait pu échanger leurs places, la jeune brune l’aurait fait sur le champ, mais elle n’avait pas ce pouvoir.

*Tiens bon Leïa, s’il te plait !*


Et au loin déjà, la maison de vie apparaissait, flou tout d’abord pour se préciser au fur et à mesure que Winter galopait vers elle. Intérieurement, la jeune femme priait la déesse de vienne vouloir leur venir en aide, il fallait que l’infirmer ou le médecin soient là, il le fallait à tout prie, c’était vital ! Elle fit en sorte que son étalon s’arrête en douceur et murmura à l’oreille de sa sœur, d’une voix rassurante :

« On y est, ca va aller maintenant… »

D’un geste souple et vif, la jeune femme descendit de son étalon à la robe de neige, et passa une nouvelle fois ses bras autour de la taille se sa sœur pour la soutenir, il fallait qu’elle y arrive, fermant les yeux et murmurant des mots mélodieux dans une langues très ancienne, Emma continuait d’avancer et poussa la porte de la maison de vie d’un coup de pieds brutal. Elle n’avait pas de temps à perdre avec les civilités, lorsqu’il le fallait, la douce et sage sœur Aleyna savait se mettre en colère et n’en faire qu’à sa tête.

Lorsque les dernières notes de l’invocation moururent sur le bout des lèvres de la jeune dirigeante, un aigle sortit de la terre vint voler autour des deux jeunes femmes tandis qu’Emma lui indiquait mentalement d’aller lui chercher l’infirmier ou le médecin, tout pourvu que cela se fasse vite !


« Il va nous ramener quelqu’un ne t’inquiètes pas allonge toi ici …»

Emma aida alors son aînée à s’allonger sur un lit d’une blancheur éclatant, posant son regard gris emplit d’inquiétude sur sa sœur. Qu’il se dépêche, sa sœur était faible !

- Topic Réservé à Gabriel et Leïa _

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Gabriel Kazuki
Elfe
*Infimier*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Rang : Infirmier
Race : Elfe
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Sam 25 Mar - 18:43

Gabriel se trouver derrière la maison de vie à l'abri d'un grand chêne, il aimer bien passer ses matinées dans cette endroit paisible quand il avait rien à faire. Souvent en venant ici il regarder les levés de soleil magnifique qu'on pouvait voir en haut de l'arbre, une fois le levés de soleil passer il descendait généralement de l'arbre pour ce mettre à la couture ou bien à la broderie comme c'était le cas aujourd'hui. Ce n'était peut être pas une activité que beaucoup de personne aimer, mais Gabriel aimer tout ce qui était paisible.
Il était en train de broder l'image d'une biche en train de lécher son enfant, sa faisait pas longtemps qu'il broder mais il apprenez vraiment très vite pour les choses qu'il aimer bien.

Soudain un oiseaux vain déranger sa tranquillité d'esprit en ce posant directement sur son plan de travail, cette réaction peut habituelle de la par d'un oiseaux de proie le surprit un peu, surtout sa présence aussi. Apres avoir était sur qu'il ce soit fait remarquer l'animal décolla et fit des cercles continue vers la maison de vie, en quelque seconde Gabriel comprit et laissa tout en plan pour suivre l'oiseaux.
Des bruits de pas précipiter ce fit bientôt entendre dans un couloir, puis une porte s’ouvrit brusquement sur le jeune elfe qui venez d'entrée dans la pièce ou ce trouver deux personnes. Il ne transpirer pas et n'était nullement essouffler, doucement il referma la porte derrière lui avant de ce diriger d'un peu assurer vers les deux personnes, dont l'une était coucher dans un lit.


"Que lui est-il arriver?"

Il avait poser la question à Emma tout en examinent les blessures de l'autre jeune femme, pas mal avait besoin d'être désinfecter et il alla chercher de quoi le faire ainsi que des morceaux de tissus pour pouvoir les nettoyer au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-no-katame.forumactif.com/index.htm
Leïa Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 29
Rang : Dirigeante de l'Île
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Lun 27 Mar - 20:19

Pour Leïa, le trajet de la forêt jusqu'à la maison de vie avait été un véritable calevaire. A chaque foulée de la monture de sa soeur, elle croyait défaillir. Elle se forçait à rester consciente, sachant que les chances d'un prompt rétablissement s'amenuiseraient si elle venait à sombrer dans l'inconscience. Les paroles que lui murmurait Emma lui furent d'un grand secours. Elles lui permettaient de rester connectée au monde réel. Et elle s'y accrochait comme un pou sur un cuire chevelu.

Puis enfin, Winter s'arrêta. La dirigeant ouvrit faiblement les yeux et vit la maison de vie se dresser devant elle. Elle fut à la fois soulagée et effrayée. Elle se sentait encore plus mal qu'avant, comme si de voir la bâtisse lui faisait perdre des forces. C'est un peu comme lors d'un marathon: le coureur est plein de vigueur au début de la course, et plus il se rapproche du but, et plus il semble fatigué. C'était pareil pour Leïa: maintenant qu'elle savait qu'à quelques pas de là, elle pourrait être hors de danger, elle avait l'impression de ne plus avoir les forces nécessaires pour lutter.

Mais elle fut bien obligée de réagir et tenir encore: sa soeur l'avait déjà saisie par la taille pour la faire descendre de l'étalon. Elle tint à peine debout, malgré le soutien de sa cadette. Elle ignore encore aujourd'hui comment elle a fait pour se traîner jusqu'à la maison de vie. Une fois à l'intérieur, elle remarqua à peine la décoration des lieux et le lit qui semblait l'attendre. Elle laissa Emma la coucher. Leïa avait à présent le temps grisâtre, presque le teint d'une morte. Il pourrait facilement leur rappeler leur mère... Le visage qu'elle avait avant de mourir. Et ça, la jeune dirigeante n'en avait pas conscience. Ni même de l'effroi qu'elle pourrait faire à sa très chère soeur qu'elle aimait par-dessus tout.


"Emma..." Haleta-t-elle, alors qu'elle se retrouvait couchée sur le lit aux draps blancs immaculés.

Bientôt, le guérisseur arriva. Il sembla à Leïa qu'il avait mit une éternité à venir. Elle entendit les paroles de Gabriel, qui se faisaient de plus en plus lointaines. Un voile obscur avait déjà assombri sa vue. Ce n'était pas le moment de s'évanouir! Pas maintenant! Il allait la soigner, désinfecter ses blessures, et tout redeviendrait comme avant! Et plus jamais elle ne mettrait les pieds sur ce continent maudit! Elle se crispa brusquement, les yeux révulsés, le visage transfiguré par la douleur. Et avant que l'infirmier soit revenu avec de quoi désinfecter ses plaies et la soigner, la dirigeante avait sombré dans l'inconscience, le visage de sa soeur dansant devant elle. Ce fut sa dernière vision avant les ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Mar 28 Mar - 18:31

« Je suis là ne crains rien »

Murmura la jeune femme d’une voix douce et rassurante, se saisissant de la main de sa sœur pour le tenir serrer contre elle, priant de tout son être la déesse de bien vouloir protéger encore sa Leïa, elle ne pouvait pas partir ainsi… C’était inimaginable ! Caressant tendrement le front de sa sœur, la jeune brune ferma un instant les yeux, il fallait qu’elle se contrôle, qu’elle ne pleure pas, ce n’était pas digne d’un dirigeante, et pour ne pas céder à ce flot d’émotions angoissante qui envahissait son être, elle dut se mordre la lèvre jusqu’au sang.

Mais heureusement le jeune infirmier arrivait déjà, tandis que la chimère qui l’avait conduite ici s’évanouissait doucement, provoquant une douleur importante au sein de l’âme même de la jeune dirigeante, c’était parfois dure de sentir la mort ou la disparition de ces petites chimères qui se liait à vous par un lien étrange et indescriptible. Gabriel, car tel était son nom si sa mémoire ne lui faisait pas défaut posa alors sa question, et luttant pour se souvenir du moindres détails des dires de Leïa, elle répondit d’une voix tremblante, serrant toujours la main de sa sœur dans la sienne, il fallait qu’elle soit forte, calme et cohérente si elle voulait aider :


« Leïa s’est rendu sur le continent et a été attaqué par des démons ! Il l’ont frappés, espérant sans doute qu’elle leur révèle le lieux ou se trouve l’île et l’ont blessée a l’abdomen, je ne sais pas si leurs lame étaient empoisonnées ou non et…Je l’ai retrouvé tout à l’heure dans un buisson épineux. Une chimère de soin a guérit quelque blessures mais les plus importantes sont encore là… »

Emma devait se faire violence pour ne pas sombrer dans l’angoisse, elle luttait de toute ses forces pour ne pas poser un regard inquiet et trop peu rassurant sur sa sœur aîné, il fallait qu’il l’aide, il fallait qu’on la sauve ! Pour l’île ! Après tout, jusqu’à maintenant, elles étaient les dernières de la lignée des Aleyna, et puis elle l’aimait tant, Leïa était sa seule famille et elles avaient toujours été si proches !

« Sauvez-là s’il vous plaît ! »

Murmura la jeune dirigeante en posant son regard gris perlé sur le jeune elfe d’un air presque suppliant, elle s’en voulait tellement de ne pas avoir pu aidé plus la jeune blonde étendue sur se lit de neige, elle était tout pour elle après tout ? Puis d’un air déterminée, elle reprit en observant toujours intensément celui qui était son espoir :

« Je veux vous aidez ! Dîtes- moi comment et je le ferais ! »

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Gabriel Kazuki
Elfe
*Infimier*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Rang : Infirmier
Race : Elfe
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Mar 28 Mar - 21:30

Tout en prenant les composants nécessaire le jeune elfe écouta la version de l'histoire d'Emma, il ne put s'empêcher de marquer un temps de pose ... Avant de reprendre ce qu'il était en train de faire. Bien entendu du coin de l'oeil il avait put voir que la blesser avait sombrer dans l'inconscience, mais il ne pouvait rien faire pour sa si ce n'est à perdre du temps à aller voir son visage aux yeux fermer sûrement. Il rapporta de quoi désinfecter les blessures avant de retourner prendre quelque petit flacon dans un placard situer au niveau du sol.

"Vous n'avez qu'a enlever son vêtement pour libéré l'abdomen et à commencer à désinfecter les blessures au bras."

Tranquillement il prépara une petite potion plutôt classique mais qui était très bon contre la plupart des poisons et infection, du moins surtout empêcher un aggravement de son état à cause d'une infection de blessure.

"Ne vous inquiétez pas, je vais la guérir, une fois les blessures importante soigner elle seras tiré d'affaire."

En tout cas il l'espère beaucoup car Gabriel n'avait pas pour habitude de soigner des blessures provoquer par des démons, il glissa le liquide dans la bouche de Leïa et s'arrangea pour qu'elle puisse l'avaler malgré son état d'inconscience avant de s'intéresser à la blessure qui était au niveau de l'abdomen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-no-katame.forumactif.com/index.htm
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Mer 5 Avr - 23:36

L’inquiétude d’Emma grandit lorsque sa sœur s’évanouit, il fallait qu’elle se batte encore, Leïa avait toujours été la plus forte et la plus caractérielle des deux, sa sœur ne pouvait pas mourir comme cela, non c’était impossible. Le jeune elfe devait la sauver, Emma ne supporterait pas de vivre sans sa sœur ! Mais il y avait certainement un grand espoir puisque l’infirmier sortait plusieurs composantes, cela signifiait qu’il allait guérir la jeune femme non ? En tout cas, la jeune dirigeante voulait y croire de tout son être…

Aux paroles de Gabriel, Emma hocha vigoureusement la tête, son regard clair posé sur lui avec attention alors qu’il lui donnait ses instructions. Sans attendre, Emma déchira le haut de sa sœur de façon à ce que son ventre soit totalement à nue mais qu’il la cache tout de même assez sans toutefois, gêner dans la guérison de la jeune femme.


* Bats toi Leïa, sois forte !*

Elle ne pouvait s’empêcher d’invectiver mentalement sa sœur, sachant pourtant que celle-ci ne pouvait l’entendre, mais qui sait ? Peut-être que le lien fraternel si puissant qui les unissait leur permettrait de se comprendre totalement à cet instant, et d’entendre les craintes de l’autres et ses désirs, ou plutôt ses encouragements ? La jeune femme l’espérait de tout cœur….

Puis, conformément à la demande du jeune elfe, la jeune femme désinfecta les égratignure et autres blessures que sa sœur subissait au niveau des bras. Emma était très précautionneuse, elle essayait au maximum d’éviter les bleus non ouverts pour que son aîné ne souffre pas, ça elle ne pouvait pas se le permettre ! Puis elle releva enfin son regard claire vers le jeune infirmier, l’inquiétude brillant au cœur de ses prunelles grises :


« Alors, vous… Enfin, ça ira ? »

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Gabriel Kazuki
Elfe
*Infimier*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Rang : Infirmier
Race : Elfe
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Sam 8 Avr - 15:40

Apres avoir préparer sa mixture et l'avoir fait boire à la jeune femme, Gabriel ce mit à examiner un peu mieux la blessure à l'abdomen qu'Emma avait prit le temps de dégager. Il fallait avouer qu'elle n'était pas très jolie à voir mais apparemment elle paraissait pas aussi profonde que le jeune elfe craignait, avec un morceau de chiffon propre et blanc il commença à laver la blessure en faisant attention. Leïa avait beau être inconsciente elle pouvait très bien ressentir la douleur, en tout cas le jeune elfe préféré l'éviter car ce n'était jamais très agréable.

Apres avoir correctement nettoyer sa blessure le jeune elfe posa ses mains juste au dessus et commença à se concentrer, même si il avait l'habitude de guérir des personnes avec son pouvoir en règle général ce n'était pas souvent pour ce genre de blessure là. Il fallut attendre quelque seconde avant que la blessure ne commence, assez lentement quand même, à ce refermer. Apres cinq minutes d'attente le jeune elfe releva la tête et enleva ses mains, maintenant on pouvait voir qu'il n'y avait plus rien sur l'abdomen de la jeune femme. La plus la plus importante était partit et maintenant il fallait attendre qu'elle ce réveille, ce n'était sûrement qu'une question de minute ou peut être d'heure si la jeune femme était dans un état de fatigue avancer.


"Voilà, elle devrait ce remettre vite. Je ferais les autres blessures un peu plus tard."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-no-katame.forumactif.com/index.htm
Leïa Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 29
Rang : Dirigeante de l'Île
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Sam 8 Avr - 20:25

Pendant que Gabriel et Emma s'échinait à la soigner, Leïa resta inconsciente. Elle tressaillait souvent, surtout lorsque l'infirmier soignait sa blessure à l'abdomen. Quelques fois même, un gémissement lui échappait. Elle semblait être sur le point de se réveiller à plusieurs reprises, mais ses yeux se contentaient de bouger derrière ses paupières closes. De la sueur perlait sur son front pâle.

La jeune femme s'immobilisa une fois que l'elfe eut terminé de nettoyer son importante blessure. La fièvre l'avait déjà gagnée, mais elle n'était pas encore en train de délirer. Dans son inconscience, un long frisson lui parcourut l'échine. Elle avait grandement besoin de récupérer son sommeil perdu et également de se remettre des émotions de la nuit précédente.

Durant d'interminables heures, qui durent être éprouvantes pour Emma, Leïa resta inconsciente. Durant une heure environ, elle s'était mise à délirer, la fièvre atteignant son apogée. Elle avait proféré des paroles dénuées de sens, où il était plusieurs fois question de démons et de Keïra, leur mère. Ses mots n'avaient aucun sens, tout simplement car la dirigeante marmonnait d'autres paroles inintelligibles. Finalement, elle s'était calmée et avait cessé de s'agiter. Elle était à nouveau plongée dans un sommeil profond.

C'est seulement lorsque le soleil se fut couché que Leïa reprit connaissance. Elle ouvrit faiblement ses yeux bleu transulcide. Il faisait nuit, et seulement une bougie à la flamme vacillante éclairait la pièce, qui ressemblait à une chambre où gisait une personne prête à laisser son âme s'envoler dans les cieux.

La jeune femme referma les yeux, cette faible lueur encore trop vive pour elle. Elle sentait la présence de sa cadette mais ne parvenait à définir où elle se trouvait.


"Emma...?"

Sa voix ressemblait à un gémissement murmuré. Elle était rauque, presque gutturale. Elle fut prise d'une quinte de toux et une douleur irradia son corps. Mais sa blessure à l'abdomen ne la faisait plus souffrir. Elle en conclut qu'on avait dû la soigner durant son inconscience. Elle allait s'en sortir, c'était une certitude à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Dim 16 Avr - 13:11

Les heures s’écoulaient lentement, et chaque seconde qui s’envolait avec légèreté paraissait porter en elle le poids de toute une éternité pour la jeune Emma qui s’était assise en position fœtale sur une chaise près du lit. Elle avait remercier le jeune elfe d’une voix faible et n’avait plus fait attention à lui depuis, un peu comme si le sang froid dont elle avait fait preuve jusqu’ici pouvait disparaître puisque sa sœur était d’après lui tirée d’affaire.

Depuis que l’infirmier avait dit cela, toute la tension accumulée depuis le début de cette épreuve s’était déliée pour surcharger la jeune femme qui veillait Leïa. Sa cadette ne quittait plus celle-ci des yeux et serrait sa main dans la sienne avec douceur et conviction. Le regard d’ordinaire doux et confiant d’Emma semblait vide de tout sens, comme si son esprit voguait ailleurs mais ce n’était pas cela.

Non, en réalité la jeune brune s’inquiétait tellement pour sa sœur que le monde autour d’elle s’était effacé et que dorénavant, il ne subsistait plus que sa sœur étendu dans ce lit, souffrant d’une fièvre délirante qui atteignait alors son apogée, et elle, qui tentait de la rassurer en lui murmurant des mots faibles, en lui rappelant la vie.

Ce fut sans doute une des jours les plus éprouvant pour Emma, juste après la mort de ses parents, et l’inquiétude se tenait en maîtresse absolue en son âme, elle n’y pouvait rien, sa sœur était son unique famille, la seule personne qui parvenait à la comprendre réellement et totalement.


* Leïa, j’ai tant besoin de toi…*

La jeune dirigeante ferma ses yeux, une larme de cristal s’écoulant doucement le long de sa joue avant de s’échouer au sol. Décidément, elle était bien loin d’avoir la force de sa sœur ou de sa mère et encore moins leurs courage, elle avait encore beaucoup de progrès à faire avant de le devenir, mais elle ne perdait pas espoir.

Et c’est ainsi, les paupières closes, que les souvenirs l’assaillirent, passant de son enfance éternellement passé au côté de sa sœur, à son adolescence, sa vie de femme, ses premiers amours, ses premières douleurs, toute sa vie en quelque sorte. Et au milieu de ce ballet gracieux qu’entamait sa mémoire, une seule personne était toujours présente, à chaque étape de son passé. Vous l’aurez sans doute compris, cette personne était bien sa sœur aînée, celle qu’elle aimait par-dessus tout.

Un fin soupir s’échappa alors des lèvres tremblantes de la jeune femme qui, ne quitta pas un seul instant la pièce, non elle serait elle aussi présente pour sa sœur, elle avait besoin d’elle à cet instant ! Et alors qu’Emma songeait que son aînée ne réouvrirait peut-être pas les yeux avant l’aube, un faible murmure se logea au creux de son oreille. Une voix familière, une intonation connue, et en un bond, la jeune femme s’était levée de sa chaise pour se rendre auprès du lit de sa sœur.

Elle lui prit la main, un sourire doux tentant d’animer son visage blême alors qu’elle tentait de répondre à sa sœur :


« Oui je suis là ne t’inquiètes pas… L’infirmier a guérit la blessure la plus importante, tu ne crains plus rien maintenant.

Je pense qu’il ne va pas tarder à revenir pour soigner tes autres écorchures et plaies. »


D’un geste tendre et presque maternelle, Emma passa alors sa main sur le front de la jeune femme blonde qui reposait sur ce lit blanc. Puis d’une petite voix, enfantine presque, la dirigeante reprit :

« Tu m’as quand même fichue une sacrée peur ma Leïa ! »

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Leïa Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 29
Rang : Dirigeante de l'Île
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Dim 16 Avr - 16:49

Leïa guettait une réponse de la part de sa soeur. Comme celle-ci tardait à venir, elle crut avoir rêvé en ayant senti sa présence dans la pièce. Mais bientôt, elle sentit sa main glisser dans la sienne. Et la voix de sa cadette s'éleva et lui caressa les oreilles. Elle avait l'impression que ça faisait une éternité qu'elle n'avait pas entendu le son de sa voix! Combien de temps était-elle restée inconsciente?

L'aînée des dirigeantes finit par ouvrir les yeux. Elle tourna légèrement la tête vers sa soeur alors qu'elle lui disait que l'infirmier reviendrait pour soigner ses autres petites blessures. Elle hocha doucement la tête: ce n'était que des bagatelles comparé à la défunte blessure qui barrait son abdomen. Elle frissonna et se rendit compte que ses vêtements étaient trempés de sueur. Pas étonnant après l'excès de fièvre dont elle avait été victime. Mais à part cela, elle se sentait beaucoup mieux qu'il y a quelques heures. Si elles étaient venues une demi-heure plus tôt, il aurait peut-être été trop tard.

Alors qu'elle pensait à tout cela, Leïa entendit la voix presque enfantine d'Emma. Instinctivement, elle serra un peu plus sa main, comme pour lui faire comprendre qu'elle était en train de retrouver ses forces, qu'elle était hors de danger. Elle sentit une forte culpabilité lui tirailler le coeur et l'âme: elle avait causé tant de soucis à sa soeur! Normalement, c'était elle, l'aînée, qui devait veiller sur sa cadette! Et cette fois, à cause d'une vengeance qu'elle avait voulu assouvir, elle avait failli y laisser sa vie. Sans leur mère... Elle préféra ne pas y penser. Pas tout de suite, en tout cas.


"Emma... Je suis si désolée! Jamais je n'ai voulu te causer une telle frayeur... Je ne mérite pas toute l'attention dont je fais l'objet. Mon comportement téméraire n'a pas été digne d'une dirigeante digne de ce nom. Je suis consciente que toutes les excuses du monde ne pardonneront nullement mes actes..."

Même si la jeune femme savait qu'Emma ne pourrait jamais lui en vouloir toute sa vie, elle se sentait obligée de s'excuser. Tant de tâches l'accablaient! Diriger l'Île n'était pas une mince affaire et seule, aucune d'entre elles ne pouvait l'assumer. Et à cause de la nuit dernière, Emma avait failli se retrouver seule! Seule face à son devoir, qu'elle devait partager avec son aînée. Sa soeur avait droit à une explication quant à son comportement. C'est pourquoi Leïa reprit, d'une voix douloureuse:

"Je vais t'expliquer pourquoi j'ai décidé de quitter Ynis Witrin pour ce continent désolé: je voulais venger notre mère.

Elle a été abattue par ces viles démons, nous l'avons vue mourir sous nos yeux! Elle nous a interdit de l'aider. Elle voulait que nous protégions l'Île et refermions le passage une fois de l'autre côté. Elle savait qu'elle allait périr sur ce continent. Mais elle n'allait pas mourir en vain: elle protègerait ainsi ses filles et indirectement, Ynis Witrin.

Sa mort a été pour nous deux une tragédie, mais celui qui en a le plus souffert est papa... Quelques mois après la mort de maman, il s'en est allé la retrouver. Et je pense que c'était mieux ainsi: il était devenu un corps sans âme, une coquille d'oeuf vide, sans poussin ou liquide nourricier à l'intérieur. A présent, il ne reste que nous deux. Les dernières Aleyna d'une si longue génération.

Mon but premier en me rendant là-bas était de venger notre mère. Je voulais voir souffrir ces démons comme ils l'avaient fait souffrir! Mais j'ai échoué et j'ai moi-même failli y laisser ma vie. Si maman... Ou le fantôme de maman n'était pas intervenu, jamais plus tu ne m'aurais revu marcher sur l'Île de Verre en vie. J'ignore même si tu aurais retrouvé mon corps. Mais je suis en vie, et c'est ce qui compte.

La deuxième raison qui m'a poussée à retourner là-bas est que je voulais retrouver le corps de notre mère. Je voulais le ramener, dut-il être pourrissant et ronger par les rats ou les vers! Avec quelque sortilège, nous aurions pu lui rendre la forme qu'il avait avant sa mort. Nous aurions pu lui accorder des funérailles digne de ce nom. Et à jamais son corps aurait reposé à Ynis Witrin, près de celui de papa...

Malheureusement, à cause de mon indiscrétion- puisque les démons ont trouvé ma cachette- je n'ai pas pu mener ma deuxième mission à bien. J'aurais tant voulu t'en faire la surprise! Ramener le corps de maman sur la terre de son enfance, là où elle a connu papa, là où nous sommes nées... "


La voix de Leïa se brisa et de grosses larmes roulaient sur sa joue. Elle parlait, parlait sans pouvoir s'arrêter. Il fallait qu'elle dise tout ce qu'elle avait sur le coeur, ses intentions, etc. Et pour cela, elle devait évoquer le passé. Un passé douloureux depuis la mort de sa mère. Même si sa premières intention avait été de la venger, elle avait également voulu ramener son corps. Oh oui! elle l'aurait tant voulu! Elle voulait qu'Emma recommence à sourire, à rire comme avant, et elle était certaine qu'en sachant le corps de leur mère près de celui de leur père, enterrés tous deux sur l'Île, elle aurait pu retrouver ce sourire. Mais elle avait échoué. Lamentablement échoué.

"Mais j'ai échoué... Le corps de notre mère ne reposera jamais sur son Île... Je ne reverrai peut-être jamais plus ton sourire d'avant, ni même n'entendrai tes rires d'adolescente heureuse et épanouie. Tout ça par ma faute, par la faute de démons, aussi!"

Bien entendu que sa cadette souriait et riait toujours, mais ce n'était plus comme avant, Leïa le sentait très bien. Un sanglot mourut dans sa gorge: pour sa soeur, elle était prête à tout, absolument tout! N'avait-elle pas failli mourir sur le continent pour lui rendre son humeur d'antan? Même si ce n'était pas la seule raison pour laquelle elle avait failli y laisser sa vie.

"Mais je refuse que tu culpabilises, Emma. C'est moi qui ai voulu m'y rendre, et tu n'étais au courant de rien. Pas même de mes pensées ou intentions. Je suis désolée d'avoir si lamentablement échoué."

Car la dirigeante savait qu'en sachant que c'était en partie pour elle qu'elle avait été téméraire, Emma culpabiliserait d'avoir indiectement mis la vie de sa soeur en danger. Même si ce n'était nullement sa faute. Elle avait tant fait pour elle en l'ammenant ici, en aidant l'infirmier à la soigner et en la veillant toute la nuit et une bonne partie du jour. Elle n'en avait pas moins attendu de sa cadette, et elle aurait fait pareil à sa place.

"Je t'aime petite soeur... Désolée..."

Et elle se redressa avec quelques difficultés pour prendre Emma dans ses bras. Elle la serra contre son coeur, laissant les larmes rouler sur ses joues pâles. Elle pleurait silencieusement. La bougie répendait une faible lueur orangée dans la pièce où se trouvaient les deux soeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Aleyna
Humaine
*Dirigeante de L'Île*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 28
Localisation : A écouter le murmure loyal du vent...
Rang : Dirigeante...
Race : Humaine
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Mar 25 Avr - 22:45

Emma garda le silence tout au long des explications de sa sœur… Oh bien sûr, elle lui en avait faiblement voulue de s’être fourré dans un tel pétrin, mais à vrai dire, la colère et la frustration s’étaient très vite envolées quand elle avait su que sa sœur était tirée d’affaire. Elle était la seule personne à qui elle tenait vraiment maintenant, sa seule famille ! Et elle ne pouvait pas admettre la possibilité de la perdre et de se retrouver seule face au monde, non, la jeune dirigeante ne serait pas de taille, pas assez forte si Leïa venait à disparaître.

C’est pour cette raison que lorsque son aînée s’excusa, la jeune brune secoua légèrement la tête pour lui signifier qu’il n’en était rien, qu’elle n’avait pas besoin de mille pardons mais juste de la sentir près d’elle, et surtout en vie ! C’était sa faiblesse, la peur de perdre sa sœur, Emma en était comme mortifié lorsque cette pensée osait venir en elle, elle ne pouvait le supporter. Peut-être cette réaction était enfantine, mais le calvaire qu’elle avait endurer à la mort de leurs parents, les oraisons funèbres de leurs pères, leurs devoirs de jeune dirigeantes à accomplir, faire ses preuves car on les avaient dit trop jeunes et trop fragile pour de tels rôles et de telles responsabilités.

Non, elle ne voulait pas avoir à nouveau à surmonter la perte d’un être cher, Emma ne pourrait pas sourire et se montrer courageuse si sa Leïa n’était pas là pour la soutenir, sans elle, elle n’était plus qu’une ombre, fragile et sans aucune force, une poupée de porcelaine qui se serait effondrée, brisée par les épreuves de la déesse. Leïa était sa force, sa raison d’être courageuse et son envie de prouver au monde qu’elles pouvaient y arriver, mais si elle n’était plus là pour la consoler et lui redonner espoir lorsqu’elle se sentait abattu, vers qui Emma se tournerait-elle ? Elle n’avait personne d’autre que sa sœur…

La jeune brune posa alors ses prunelles d’argent sur la Leïa tandis que celle-ci lui contait les raisons de son départ de l’île et son aventure malheureuse avec les démons. Elle l’écoutât d’une oreille attentive, sans dire mot, une nouvelle fois…


« Je comprends, mais tu aurais du me prévenir, je serais venue avec toi et des guerriers ou bien des magiciens, nous auraient accompagnées dans notre quête j’en suis sure ! »

La jeune brune ressentait ce même désir de vengeance lié aux démons bien entendu, et elle aussi aurait vraiment aimé retrouver le corps de s amère pour lui rendre les honneurs qui lui étaient dues, mais pas un rêve, pas un pressentiment, rien ne l’avait guidé en ce sens… Alors elle s’était résigné comme si souvent elle le faisait, mais cela n’était pas dans le caractère de sa sœur et elle aurait du s’en douter, Leïa était une battante comme on en voyait que rarement, elle aurait du soupçonner que tôt ou tard, sa sœur agirait en ce sens.

Le regard de la jeune dirigeante était sombre, pourtant, elle gardait un sourire fragile accroché au visage, comme si elle tenait à garder un peu d’espoir au milieu de toute cette peine ! Et pourtant, les larmes qui roulaient sur les jours de son aînée lui brisaient le cœur comme autant de poignards acérés qui la transpercerait sans aucun remord… sans attendre, Emma, essuya d’une revers de la main les perles de cristal qui souillaient le visage de Leïa, posant un regard rassurant sur elle tandis qu’elle répondait :


« Ce n’est pas de ta faute non ! Ne penses pas ça c’est faux tu le sais bien ! Et puis je suis heureuse, tant que tu es là et que tu es en bonne santé Leïa… »

Cette attention la touchait plus que tout mais elle en pouvait s’empêcher de culpabiliser, c’était donc en partie de sa faute si sa sœur avait faillit mourir ? C’était parce qu’elle ne riait plus comme avant et avait perdue son innocence ? Il fallait qu’elle y remédie, elle jouerait mieux la comédie si c’était cela, du moins, le temps de parvenir à nouveau à être réellement heureuse !
Oh dieu comme elle s’en voulait, c’était horrible, comment avait-elle pu être aveugle à ce point là et ne rien voir ?


« Je suis désolée… »

Murmura-t-elle d’une voix faible. Leia reprit ensuite la parole avant de la serre contre elle, sa jeune sœur se laissa faire, serrant elle aussi son aînée dans ses bras en prenant garde à ne pas lui faire mal. Sans qu’elle ne le veuille, une larme ruissela sur ses fines joues d’opale alors que le « je t’aime » de la jeune femme venait se loger au creux même de son cœur.

« Je t’aime aussi Leïa ! Tu sais sans toi je n’aurais pas survécue, ne refais plus jamais cela je t’en prie, pas s’en m’avertir du moins ! S’il te plaît promet le moi… »

Fit-elle à sa sœur, le yeux implorant et encore embuée de larmes, elle l’aimait tant, plus que sa vie elle-même !

_________________
(Niark)

....Je ne perdrais pas Espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usinedesaffectee.canalblog.com/
Gabriel Kazuki
Elfe
*Infimier*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Rang : Infirmier
Race : Elfe
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   Lun 8 Mai - 15:23

Après avoir annoncer qu'il reviendrait plus tard pour soigner les autres blessure le jeune elfe était sortit de la pièce pour les laisser tranquille, Leïa aller passer une mauvaise nuit mais c'était quelque chose de prévisible et puisque la jeune soeur était là pour veiller sur elle il pouvait sans problème partir et quitter la malade des yeux. Durant son absence il avait continuer à broder tout en laissent vagabonder son esprit un peu partout.

C'est une fois, après de longues heures, qu'il fut sure que l'ainée c'était enfin réveiller qu'il revint à l'infirmerie avec un plateau de nourriture. Il entra sans faire de bruit et déposa le plateau sur la table de nuit de telle manière que les deux soeur pouvait piocher dedant sans aucun problème.


"J'ai pensé que sa vous ferez beaucoup de bien de manger un peu, et puis garder l'estomac vide ce n'est pas très bon."

Il avait parler comme à son habitude d'une voix douce et calme, il servit un verre de jus d'orange frais pour les deux soeurs. Bien que ce soit Leïa la blesser le jeune elfe s'occuper aussi de la petite soeur qui avait quand du pas mal soufrire psychologiquement pendant ses longues heures d'attente.

"mangez un peu, ensuite je soignerais les blessure restante."

(30 ans après je poste XD, disoler du retard ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-no-katame.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une urgence bien matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une urgence bien matinale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD qu'elles sont bien
» Les films qu'ils sont bien
» [Blog] Votre muscu matinale avec Mata-Nui
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» J'aimerais bien qu'on fasse un film sur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*Les Environs de la Cité *~~* :: La Maison de Vie-
Sauter vers: