Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]   Dim 23 Déc - 22:58

La pluie tombait en abondance en cette journée où même le soleil n’avait pas réussi à percer les épais nuages gris qui couvrait la plaine dont la teinte dominante n’était pas le vert des herbages mais le rouge du sang. La plaine était en effet recouverte de centaines de cadavres de différentes créatures. Certaines étaient particulièrement imposantes et mesuraient plus deux mètres tandis que d’autres n’étaient pas plus grandes que des chiens, à ceci près que leurs griffes étaient plus acérées que les meilleures lames des forgerons des cités environnantes. Finalement, parmi ces centaines de dépouilles on pouvait trouver pas moins de trente races de créatures différentes et toutes étaient mortes ou agonisantes. S’étaient-elles battu entre elles pour en arriver à un tel carnage ? Si l’on observait avec attention leurs blessures une réponse négative s’imposait car tous les monstres avaient en commun leurs blessures. Ainsi, leurs plaies étaient l’œuvre d’une lance particulièrement puissante tandis que d’autres étaient mortes carbonisées alors que d’autres encore avaient des membres totalement brisés. Toutes ces créatures semblaient donc avoir été vaincu par un même assassin et ce dernier était d’ailleurs debout au beau milieu de ce champ de bataille et encore entouré par trois gobelins munis de haches.

- « Dans le monde d’où je viens, vous trois n’existez plus car aujourd’hui je m’en vais mettre un terme à vos vies. » dit-il distinctement tandis que le sang de ses ennemis s’écoulait le long de son visage et de ses mains alors que ses vêtements étaient déjà eux aussi teintés par le liquide de vie.

Les pupilles du dragonnier étaient rouges et cela faisait déjà plusieurs semaine que c’était ainsi. Ceci témoignait de son rapprochement avec son golem de sang, ce don-malédiction qui était l’héritage des hommes de sa famille. Sur le continent, le dragonnier n’avait pas fait appel à lui mais il l’avait déjà bien trop fait par le passé pour que sa santé n’en soit pas affectée. Payant à chaque fois le prix du sang, le prix de sa vie, il s’affaiblissait de plus en plus. D’ailleurs il l’avait senti aujourd’hui en combattant toutes ces créatures qu’il avait suivies durant des jours afin d’attendre qu’elles se trouvent dans un endroit loin d’habitations. Aidé de son puissant dragon blanc, le gardien n’avait en aucun cas craint ces monstres mais pourtant, son affaiblissement l’avait mis à découvert et son torse avait été profondément entaillé par les griffes d’un de ses monstres et la douleur le saisissait profondément même s’il ne le montrait pas à ses trois derniers adversaires car l’expérience lui avait montré qu’il ne fallait jamais dévoiler la moindre faiblesse à un ennemi.

A présent, les trois adversaires s’élancèrent sur le dragonnier qui en embrocha deux à l’aide des deux lames aux extrémités de sa lance avant de rompre la nuque du troisième à l’aide d’une technique de combat rapproché. Ainsi, ses derniers adversaires venaient de tomber et dans cette histoire se fut lui le bourreau puisqu’il les avait traqués durant des jours. Enfin, il savait que s’il ne les avait pas tué ils seraient venus grossir les rangs de cette futur armée qui allait tout détruire. Ainsi, peu importe ce qu’il était aujourd’hui, pour lui seul comptait le résultat et son avancée alors que le temps s’écoulait irrémédiablement contre lui.

Epuisé, Zane finit par s’agenouiller au sol tandis que la pluie abondante semblait venir le laver des souillures du combat et rafraîchir une atmosphère encore brûlante de haine et des flammes de son dragon qui inspectait les forêts environnantes. Dans cette position, il repensa alors à son passé qui était le futur de ce monde et à la place des corps de ces monstres, il vit ceux de ses amis et compagnons morts au combat. Tout ceci lui semblait particulièrement réel même si cela était certainement l’œuvre de la fièvre qui venait de saisir de lui.


- « Même si je change le futur, il restera toujours gravé dans ma tête… » balbutia-il en regardant tout autour de lui.

Respirant de manière rapide, Zane tentait à présent de revenir à la réalité et de calmer ce qui avait grandit en lui durant ce carnage. Il ne s’était pas aperçu qu’une autre aura se trouvait à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lessien Arcamenel
Elfe
*Gardienne de l'île*

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Sur l'île, ou ailleurs, qu'importe ...
Rang : Gardienne de l'île
Race : Elfe de lune/Elfe aquatique
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]   Lun 24 Déc - 16:46

Une elfe sur le continent … Une ancienne elfe, à l’allure si jeune pourtant. Chose étrange que de la voir ici, d’autant plus que le continent n’était pas un endroit propice à la flânerie, à la musique, et à la communion avec la nature. Que faisait donc Lessien ici ? Etait-elle venue en simple promenade ? Cela était peu probable. Etait-elle ici pour constater l’ampleur de la guerre qui approchait ? Pourquoi pas. A moins qu’elle ne soit venue pour revoir un jeune homme qu’elle n’avait revu depuis plusieurs semaines déjà. Un jeune homme qui avait changé, sans qu’elle ne s’en rende compte, sans qu’il ne lui ait confié ce changement. Un jeune homme qui avait pour nom … Zane.

Leur dernière rencontre lui avait laissé un souvenir qu’elle n’était pas prête d’oublier. Qu’était-ce quelques mois à peine, comparer à l’éternité ? La pensée de leur entrevue était encore très fraîche dans sa mémoire, et même si le temps était passé, pour elle, rien n’avait changé. Elle était toujours la même, à la différence près qu’elle connaissait maintenant l’avenir de l’île, et qu’elle était prête à tout pour que le futur que lui avait conté le jeune homme n’ait jamais lieu. Elle avait eut le temps de réfléchir, car ses réactions, sur le moment, avaient été bien plus dominées par ses sentiments.


« La guerre ne pourra pas être évitée … »

Ces paroles résonnaient encore dans sa tête. Elle qui avait espéré pouvoir éviter toute catastrophe. Mais elle devait bien s’y résoudre. Cette perspective ne l’enchantait guère. Non pas que l’heure de sa mort l’effrayait – elle croyait au contraire avoir fait son temps – mais la disparition d’Ynis serait une perte tragique et terrible. Non seulement des vies seraient ôtées par milliers, mais il ne resterait presque plus aucune magie. Seuls les démons perdureraient … Un destin effroyable.

« J’ai déjà pu repérer certains foyers de démons … Je ferai en sorte de les éradiquer … »

A ces paroles, Lessien avait voulut l’interrompre. Mais elle avait laissé Zane parler. Elle devait bien admettre qu’il avait raison, mais elle ne trouvait pas cela du tout raisonnable, qu’il y aille seul, qu’il s’en occupe sans l’aide de personne. Peut être lui cachait-il quelque chose ? Elle n’en savait rien, mais elle avait été quelque peu suspicieuse … et surtout inquiète. Oui, elle s’inquiétait pour le jeune homme qui avait toute son affection. Elle le respectait autant qu’elle l’appréciait.

La surprise s’était emparée d’elle lorsqu’elle l’avait vu disparaître lentement, comme s’il s’effaçait d’une réalité à laquelle il n’avait jamais prit part. Comme s’il n’était qu’un fantôme. Comme s’il n’avait jamais existé. Ou comme s’il quittait ce monde lentement, à la manière d’un esprit disparaissant dans l’air, pour trouver le repos éternel qui lui était donné. A ce moment, elle se demanda si toute cette conversation n’avait pas été qu’illusion. Une simple création de son esprit. Mais elle n’était pas folle, elle savait qu’il était là, quelque part, même s’il n’était pas réellement à ses côtés. Elle ne pouvait se résoudre à admettre qu’elle avait imaginé toute cette scène …

Le regard qu’il lui lança confirma les pensées de l’elfe. Même s’il n’était qu’illusion, il y avait bien le vrai Zane qui parlait à travers cette image inventée. Oui, il était bien là, quelque part, peut être plus loin, peut être plus proche. Elle n’en savait rien, et ne questionnerait pas la nature. S’il ne s’était approché d’elle, il devait bien y avoir une raison à cela. Alors elle l’avait écouté une dernière fois. Une larme s’était échappée de son œil.


« Le temps m’est compté … »

Il lui avait déjà avoué qu’il ne vivrait pas vieux, à cause de son pouvoir malédiction, qui entraînait la mort de chaque homme dans sa famille. Une chose qu’elle ne pouvait admettre, car elle s’était attaché à cet homme. Non pas d’amour, mais d’affection, de fraternité peut être aussi.

« Si tu apprenais ma mort alors j’aimerai simplement que tu fasses une chose pour moi : jouer une mélodie pour accompagner mon âme afin qu’elle ne s’égard pas … »

Ces paroles lui avaient arraché plusieurs larmes. Elle ne pouvait admettre qu’il mourrait un jour si proche de celui ci. Chaque humain est voué à la mort, à l’inverse des elfes éternels, mais si jeune … Elle ne pouvait s’y résoudre. C’était une vérité trop cruelle à admettre, peut être plus que l’idée de cette guerre … Elle avait alors hoché la tête, mais n’avait ajouté mot. Que dire face à de telle parole si … bouleversante ? Même pour une elfe aussi âgée qu’elle … Et il était parti …La laissant seul avec son désarroi, et ses larmes, et sa tristesse, et sa peur également, d’un avenir incertain et cruel …

Le temps avait passé depuis. Assez peu de temps à vrai, pour l’elfe. Mais elle n’aurait jamais pu s’attendre à la vision qui l’attendait …

La pluie tombait. Même le soleil n’avait put faire son apparition. Un jour qui ne présageait rien de bon. Lessien était sur le continent, se laissant guider par son instinct, par les plantes aussi. Elles lui indiquaient un chemin qu’elle ne connaissait guère. Et elle arriva à une plaine … Le spectacle qui s’offrait à elle lui arracha un hoquet d’effroi. Elle porta sa main à ses lèvres ouvertes en une expression d’étonnement, mêlé à de la peur. Des cadavres … des centaines de cadavres … Tous des démons. Morts ou agonisants …Et un homme au centre …

Elle le reconnut aussitôt. Jamais elle n’avait souhaité s’être autant trompée. Mais c’était bien lui. Elle le sentait, elle le voyait. Ce ne pouvait être un autre … et pourtant, elle le désirait si fort. Mais il était bien là, couvert du sang de ses ennemis, agenouillé au milieu de la plaine, alors que la pluie semblait être venue pour le laver du liquide rouge qui l’inondait. Elle ne bougea pas, l’observant quelques instants, comme pour se convaincre qu’il n’était pas celui qu’elle croyait. Puis, son regard horrifié se tourna vers les monstres. Un guet-apens ? C’était si peu probable. En regardant bien, tous les monstres à ses pieds n’avaient que 3 types de blessures. Certains étaient transpercés, de manière identique, d’autre brûlés, ou encore, avec des membres arrachés.

Une telle barbarie était si … si … affreuse. Ils étaient certes des démons, mais la guerrière honorable qu’était Lessien – lorsqu’il fallait se battre – n’aurait jamais fait un tel carnage. Certains monstres étaient encore en vie, agonisants, et priant que quelqu’un les achève enfin. L’elfe ferma les yeux, et une plante brisa la nuque d’un monstre à ses pieds, en un claquement sec. Il était enfin mort … Mais ce n’était pas à elle d’apporter ce soulagement aux monstres, ce n’était pas à elle de tenter de réparer un tant soit peu les ignominies de celui qui avait pour nom, Zane.

Elle ne pouvait croire que c’était lui qui avait fait cela. Mais qui d’autre ? Les démons n’avaient sans doute pas pu l’attaqué, c’était bien trop improbable. Et ces brûlures … N’était-ce pas la marque de son dragon ? Elle s’approcha doucement de lui, silencieusement, évitant les corps des créatures mortes. Elle ne savait comment réagir. Jamais elle n’avait été face à une telle barbarie venant d’un humain. Chez les démons, cela ne l’étonnait pas vraiment, mais chez les humains … chez Zane … C’était impossible. Ce jeune homme si doux, déterminé et courageux. Comment son âme avait-elle put être souillée au point qu’il en devienne une bête féroce, et tue ainsi ?


* Mais qu’as-tu fait, Zane ? *

Elle arriva à son niveau. L’avait-il vue ? L’avait-il senti ? Elle n’en savait rien. Tout ce qu’elle voyait la troublait profondément, bien plus que le récit qu’elle avait entendu quelques mois auparavant. Elle ne pouvait concevoir qu’un homme change en si peu de temps, et aussi … radicalement. Il n’était plus le même, plus du tout. Elle ne le comprenait plus. Elle cherchait désespérément le Zane qu’elle avait connut, celui qu’elle avait rencontré un jour au cimetière, celui qui l’avait vu se recueillir, celui qui avait vu ses larmes alors qu’aucuns n’en avait jamais aperçut ne serait-ce que l’ombre, celui pour lequel elle s’était prise d’affection si rapidement, celui qui avait réussit à réveiller en elle la chaleur de l’amitié, celui qui lui avait montré la voix à suivre, celui qui … Celui qu’il était inutile de chercher à présent.

Un soupire s’échappa de ses lèvres. Tristesse et désespoir s’emparait d’elle. Et le rêve des gardiens semblait s’être envolé avec la pureté de l’âme du jeune homme …


¤ Qu’es-tu devenu Zane ? Pourquoi tant de haine ? Pourquoi ? … ¤

Une larme roula sur sa joue, alors qu’elle lui ‘parlait’.

* Pourquoi ? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]   Mar 25 Déc - 22:42

Toujours agenouillé au sol autour des cadavres sous une pluie battant, le dragonnier ne s’était pas rendu compte de la présence de Lessien avant que celle-ci ne s’adresse mentalement à lui avec une certaine détresse face à ce qu’elle avait sous ses yeux. Elle avait compris qu’il était le responsable de ce carnage et elle avait également ressenti la haine qu’il dégageait et qui se trouvait dans l’atmosphère toute entière.
Il est vrai que la dernière fois que tous deux s’étaient rencontrés, le gardien était bien différent même s’il avait déjà commencé à changer. Enfin, il n’était pas totalement responsable de ces changements car cela venait en partie du fait que sa créature était de plus en plus proche de lui. La preuve physique la plus flagrante étant la teinte de ses pupilles mais aussi sa force qui s’était considérablement accrue et dont le témoignage était visible sur les cadavres des monstres au sol. Ce rapprochement fusionnel faisait partie de la malédiction de sa famille et il était désormais le seul à en connaître le triste secret.
Ne pouvant ignorer la présence de son amie, il allait lui répondre et même s’il ne pouvait nier l’influence de sa créature, il devait bien reconnaître qu’une profonde haine s’était emparée de lui aujourd’hui pendant qu’il combattait sous cette pluie qui s’abattait sur eux-deux. D’ailleurs, il aurait aimé la mettre à l’abri de cette eau qu’il ne voyait que comme étant l’effacement des atrocités. C’est pour cela que Lessien n’avait pas à la subir car elle, elle n’avait rien à se reprocher dans tout cela. Elle était une pureté que lui ne pouvait même plus songer atteindre.
Tournant la tête vers elle, il la regarda alors avec ses pupilles rouges tandis que son visage restait neutre malgré l’émotion qui se trouvait dans la « voix » de Lessien.


- « Si je n’avais pas tué ces monstres, ils seraient venus grossir les rangs de nos ennemis alors ma haine éventuelle n’a pas à être prise en compte. Ici, seul le résultat est important et c’est en tuant nos futurs ennemis que nous avons une petite chance de changer le cours des choses. »

Il posa ensuite son regard sur les carcasses encore chaudes tandis qu’une expression de dégoût se dessina sur son visage.

- « Parmi ces monstres, certains se nourrissent de cervelles de jeunes enfants tandis que d’autres égorgent les femmes pour boire leur sang alors quand je combats ces créatures, je pense à ces innocents qui sont tombés sous leurs coups, je pense à ma femme et à mes amis qui sont morts et je deviens le bras armé de leur vengeance. »

Après avoir prononcé ses mots, le dragonnier se releva en s’appuyant sur sa lance qu’il avait plantée dans le sol humide. Souffrant de sa blessure au torse, il posa sa main gauche sur celle-ci avant de faire quelques pas lents droit devant lui. La présence de Lessien avait eu le mérite de le sortir de ses illusions mais il devait désormais savoir ce qu’elle pouvait faire ici si loin du continent. D’ailleurs, sa présence lui rappela sa rencontre avec Arwana qui s’était retrouvée également face à lui sur le continent. Lui qui fuyait désormais l’île la voyait sans cesse revenir à lui à travers ses habitants. Devait-il y voir un signe ? Il pourrait y croire mais de là à en trouver le sens, ceci serait une autre histoire. Quoi qu’il en soit, il aurait pu lui poser la question mais il préféra rester dans un silence qu’il ne connaissait que trop bien depuis tous ces mois d’exil.

La pluie ou la « voix » de Lessien seraient donc les seuls sons qui viendraient briser son silence tandis que, soudain, Hakouryo qui était encore à sa taille adulte se posa près de son maître après avoir poussé un hurlement puissant que signifiait que plus aucun ennemi ne se trouvait près d’eux désormais. Ses écailles blanches étaient elles-aussi teintée à certains endroits par le sang des monstres mais dans le regard du reptile, on ne lisait pas la même haine que dans celui de son maître. Le dragon avait lui aussi connu un passé atroce mais il n’avait pas changé au cours de ces années. Depuis son enfance, il était aux cotés de son maître et leur relation allait bien au-delà de celle d’un destrier et de sa monture mais plutôt celle de deux frères de sang et de cœur. En tout cas, aujourd’hui, il voyait en son dragon, la noblesse qu’il avait perdue.
La présence du reptile blanc signifiait qu’il était temps pour eux de quitter cet endroit de désolation pour rejoindre un endroit plus paisible dans lequel ils pourraient se reposer et se soigner. A présent, Lessien aurait le choix de venir avec eux ou non car Zane ne souhaitait pas la quitter si précocement, peut-être car il voulait avoir des nouvelles d’Ynis ou bien car d’une certaine façon la présence de la jeune femme apaiserait quelque peu son âme.


- « A quinze kilomètres d’ici se trouve une petite cité dans laquelle nous avons une chambre dans leur auberge. Hakouryo et moi avons besoin de nous reposer un peu avant de reprendre la route demain alors si tu le souhaites et que voler ne te fais pas peur alors tu peux venir avec nous. » dit-il en la regardant tout en gardant une expression de visage étrangement neutre voir fermée.

A ce moment, seul son regard semblait être une invitation à les suivre tous les deux. En tout cas, la décision appartenait à Lessien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un être devenu différent [ reservé à Lessien ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reveil différent un jour
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» Jouer sur deux pc différents avec un seul jeu?
» Les différents caca...
» archétypes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*En Dehors de l'Ile*~~* :: Le Continent-
Sauter vers: