Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade, course, quelque chose dans l'genre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Solty Syamoc
Mi Humain/ Mi Démon
*Chevaucheur d'Ombre*

Solty Syamoc

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Levé la tête et si vous voyez une fumée très noires, j'y suis au coeur.
Rang : Chevaucheur des ombres
Race : Humain
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Promenade, course, quelque chose dans l'genre.   Ven 23 Nov - 1:12

Syamoc marchait les mains dans les poches, il avançait dans les rues animés de la ville d'Ynis. Son katana était rangé dans son fourreau, ne laissant aucune particule d'énergie négative sortir de celui-ci. Ses bandages étaient mis en place, blanc comme de la neige, il venait sans doute de les changer. Il avançait, visage à moitié caché par les plis de son col, cherchant une boutique vendant de quoi l'intéresser sans trop savoir ce qui l'intéresse. Il ne voulait rien et tout en même temps... Il s'ennuyait pour faire simple.
Il passa dans une ruelle où il croisa deux chats en train de se battre, surement pour le territoire. Syamoc s'en approcha et s'accroupit prêt d'eux, il les attrapa et les sépara se prenant au passages plusieurs griffures sur les mains et le poignet. Heureusement, son tatouage n'était pas touché.


" STOP "

Les chats se calmaient sous le cris de Syamoc assez fort pour résonner entre les bâtiments. Les chats voulaient s'enfuir maintenant, il ne voulait plus se battre, mais Syamoc les retenait encore insatisfait. Il les fixa, longuement, encaissant les griffures et les morsures sur ses mains. Les chats se calmaient peu à peu, épuisés, ils abandonnaient en prenant une mine déprimante, comme si ils allaient mourir et qu'ils l'acceptaient sans l'accepter.

" Je ne vais pas vous enlever la vie, je veux juste exercer mon rôle. Maintenant calmez vous, nous sommes sur ile où la paix doit régner entre chaque individu, cette ruelle est assez grande pour vous deux alors ne vous battez plus, c'est d'accord? "

Il positionna les deux chats cotes à cotes en face de lui. Les chats agitaient la tête rapidement de haut en bas, Syamoc souri alors, content qu'ils aient comprit. Il les posa ensuite puis se regarda les mains, les chats les lui lécha pour nettoyer les plaies, il souri une nouvelle fois puis les caressa avant de se relever et de reprendre sa route en plaçant ses mains dans ses poches. Il arriva de nouveau dans une rue assez fréquentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

Namibe Stark

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 30
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade, course, quelque chose dans l'genre.   Ven 23 Nov - 1:48

Il fallait tout préparer. Rapidement. Finir ce qu'elle avait à finir avant de...

C'était sur les toits que la silhouette vague s'était élancée. Quelques achats à faire avant de prendre la route, de quoi se soigner, quelques herbes qu'elle avait découvertes depuis son arrivée sur Ynis, ainsi que des vivres. Il lui fallait également renouveler quelques unes de ses affaires. Il ne faisait pas bon porter des hardes élimées lorsque le froid gelait jusqu'aux os. Elle sautait donc de toits en toits, leste, légère, portant sur son dos un sac énorme, proche au choix de la hotte du père noël ou du sac d'un voleur. Il lui fallait à présent se rendre dans une armurerie, pour renouveler ses armes les plus émoussées. Le combat serait rude.
Prenant appuis sur un toit, le regard tendu en avant, là où elle devait atterrir après avoir bondi, elle fut intriguée par des cris en bas. Des miaulements furieux. Son sac sur le dos, les mains agrippées à la gouttière, elle se pencha en avant. Les chats n'étaient pas seuls, il y avait un homme avec eux, un homme qui leur parlait. Tendant l'oreille, la jeune femme se pencha un peu plus encore. Elle mit davantage de temps à reconnaître la voix qu'à comprendre ce dont il s'agissait. Dans tous les cas, elle soupira d'un air blasé. Le bal des fantômes d'Ynis. Syamoc. Ne manquait plus que Zane et l'alchimiste se serait faite nonne.

Un sourcil haussé, elle jugea qu'au vu de son air satisfait en voyant le chat secouer sa tête, celui qui fut son amant d'un temps devait se sentir bien seul. Elle tenta de se redresser, alors qu'il quittait la ruelle et que les chat allaient se chamailler plus loin, lorsque son sac énorme en décida autrement. Par chance, elle ne perdit pas l'équilibre, le sac, lui, s'offrit un plongeon vertigineux qui aboutit à l'endroit même où la scène s'était jouée.
Avec un juron sonore, elle agrippa ses pieds à la gouttière pour se laisser tomber la tête en bas. Là, ses mains agiles saisirent le rebord d'une fenêtre, elle s'en décolla avec souplesse, et bien vite finit par descendre la façade avec l'agilité d'une salamandre. Lorsque ses bottes foulèrent le sol, à côté du sac, elle soupira en s'époussetant, puis fouilla dans le sac pour en sortir les débris de ce qui s'était brisé. Par chance, il n'y avait dedans rien de bien fragile, et le toit n'était pas d'une hauteur terrible. Elle n'avait presque rien à racheter.

Rangeant ce dont elle avait besoin dans le sac malmené, elle porta sur la grande rue, à côté, un regard intrigué. Syamoc était parti par là... Elle ne l'avait toujours pas vu débarquer à la Guilde, alors qu'elle savait très bien qu'il était revenu... Dan, étant donné le schéma actuel des choses, se serait sans doute abstenu de lui donner des nouvelles d'un ancien amant, d'autant plus que le chef ne s'était jamais montré très chaleureux avec un homme qu'il trouvait trop sur de lui. Avec un rire, elle se souvint du jour de leur entrée dans la guilde. Syamoc revenant tout souriant pour se faire réprimander par un Dan en attendant davantage de lui... Cronos qui lui n'avait pas fait la moitié d'un tour... Et Dan.... il était différent, aux yeux de la jeune femme, à cette époque là... Moins intime... beaucoup moins sensuel qu'il ne l'était alors.

Syamoc, cet homme, par sa simple présence comme à chaque fois, était sujet à ce genre de rétrospective... Les sourcils haussés, son sac énorme sur le dos, elle s'engagea à son tour dans la rue pour le suivre.
...

Dans son dos, la jeune femme lui tapota l'épaule, en disant d'une voix neutre "Tu n'oeuvres plus pour la guilde... Mais tu devrais créer une guilde protégeant les chats de gouttières" le sarcasme était bien entendu très fort. Attendant qu'il ne se retourne vers elle, la jeune femme haussa les épaules pour les détendre, un peu écrasée sous le poids de son bagage.

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Solty Syamoc
Mi Humain/ Mi Démon
*Chevaucheur d'Ombre*

Solty Syamoc

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Levé la tête et si vous voyez une fumée très noires, j'y suis au coeur.
Rang : Chevaucheur des ombres
Race : Humain
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade, course, quelque chose dans l'genre.   Ven 23 Nov - 2:03

Syamoc tourna légèrement la tête avec un air étonné en sentant une chose lui toucher l'épaule. Il pensait d'abord au chat se qui l'effraya plus qu'autre chose, puis il remarqua que le félin avait allure humaine. Une allure familière de plus. Il se tourna vers elle, souriant malgré le sarcasme qui n'avait pas l'air de le toucher mais qui pourtant, venait de faire de gros dégâts à l'intérieur de lui même. Il gardait ses mains dans ses poches et son sourire, ce qui accentuait le fait qu'il n'ai pas l'air affecté par la remarque de celle qu'il venait de reconnaitre, Namibe. Il soupira pour expulser la surprise et faire reprendre à son coeur démoniaque une allure respectable.

" Oh, on part camper? "

Il faisait allusion au sac de Namibe, il voyait à travers ses mimiques et aussi tout simplement par sa taille, qu'il était assez lourd, surtout pour une carrure aussi fine qu'elle. Il lâcha un léger rire léger, sans moquerie, plus une décoration envers son propre sarcasme. Puis il soupira et reprit un visage plus proche du neutre que du sourire joyeux.

" Je ne pourrais pas les protéger. "

A première vu, il faisait allusion aux chats de gouttières dont venait de parler Namibe, mais c'était une phrase à double sens. Si Syamoc n'aide pas la guilde, c'est qu'il ne peut pas. Ses pouvoirs ont disparus, sa force démoniaque est instable, ses pouvoirs destructeurs lui sont encore incontrôlable. Il ne veut pas faire de mal à ses alliés dans un combat qui pourrait être fatal. Ils auraient plus de mal à contenir les pouvoirs de Syamoc que la force d'un probable adversaire à moins de mettre à mort Syamoc, mais il tenait un peu plus à la vie que dans sa précédente, sa mort l'avait plus attaché à sa vie. Surtout qu'il avait vraiment travaillé dure pour revenir parmi les terriens...

" Tu veux de l'aide ? "

Il montrait le sac, il lui proposait de le lui porter, même si il ne contrôle pas ses pouvoirs, son corps, lui, il le contrôle quasiment à quatre-vingt pour cent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade, course, quelque chose dans l'genre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade, course, quelque chose dans l'genre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelque chose de motivant...
» Enfin quelque chose d'intéressant ici : MOI
» collectionnez vous quelque chose IRL?
» Quelque part, dans un tuyau de poële sous la mer
» Quelque chose de pourri au ( Détroit de ) Danemark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*La Cité de Verre*~~* :: La Ville-
Sauter vers: