Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un lien...

Aller en bas 
AuteurMessage
Shun Akamari
Humain:
*Chevaucheur d'Ombre*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 30
Localisation : En vadrouille à cheval...
Rang : Chevaucheur d'Ombre
Race : Humain
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Un lien...   Sam 3 Nov - 0:52

Shun était sur l'île depuis maintenant un mois. Il ne connaissait pas grand chose de cette cité, mais il a su s'adapter. Il a rejoint les chevaucheurs de l'ombre, a rencontré une personne fort sympathique, mais il n'a pas cherché tant que ça a créer de liens avec les autres personnes de la ville. Il avait partagé la plupart de son temps libre à faire des recherches sur les origines de cette cité. C'est en lisant un vieux rapport de mision de la guilde des chevaucheurs que Shun avait trouvé un nom qui lui était familier. Il avait fait plusieurs recherches et finit par se rendre compte qu'un chevaucheur de l'ombre mort depuis une dizaine d'années était le premier fils de la famille Akamari de Tileri... Shun avait un grand frère... il ignorait cette existance... Il a également appris que le défunt Kazama Akamari reposait au cimetière de la Cité de Verre, ce qui amené Shun a faire un tour au cimetière. C'était un dimanche, en fin d'après midi. Le crépuscule commençait à faire son apparition. Le coucher de soleil était la cause de la légère baisse de température et l'apparition de quelques brises fraîches donnait de légers frissons à ceux qui oubliaient de se couvrir avant de sortir, même un soir d'été. Il n'y avait strictement personne au cimetière. L'endroit était vide, seul le bruit du vent dans les arbres provoquaient une ambiance assez... morose. Shun mit quelques dizaines de minutes à retrouver la tombe de son frère. Lorsqu'il l'eut trouvé... il resta devant, debout, les bras le long du corps. Il ne détacha pas les yeux de la photo de son frère incrustée dans la pierre, protégée par une plaque de verre. Il n'avait jamais vu le visage de son frère, il ignorait même son existence. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il était arrivé sur l'île à l'âge de 22 ans, et a été recruté chez les chevaucheurs de l'ombre après une magnifique prestation dans l'auberge en protégant l'aubergiste de quelques agresseurs. A l'inverse de Shun, il était très doué au maniement de l'épée, mais n'avait aucun talent avec les armes de jets...
"Tout le contraire de moi..." Pensait Shun lorsqu'il lisait les quelques maniscrits mentionnant ses actes et racontant son histoire.

Il ne détacha pas les yeux de la photo de son frère. Il avait du mal a renier la ressemblance entre Kazama et lui... Shun est l'exacte copie de son frère, si on néglige la cicatrice en dessous de l'oeil droit... cicatrice que Shun a quand à lui le long de l'arcade sourcilière.
Il resta devant la tombe de son frère pendant queques heures... sans bouger... il essaya de chercher dans le fond de sa mémoire une image, un souvenir de lui... seulement... il ne se rappelait pas avoir vu son frère... pourquoi ses parents ne lui avaient rien dit?
Shun serrait le poing... Il n'aimait pas du tout découvrir les choses trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan
Vampire
*Voyageur*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : *~En train d'errer quelque part~*
Rang : **Voyageur**
Race : *Vampire*
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Un lien...   Sam 10 Nov - 23:21

[Je viens te tenir compagnie :p par contre excuse mon retard parfois ^^]

Antérieur~

Les jours avaient passé, les mois aussi mais tout ce qu’il avait fait resté présent dans son esprit. On efface pas les regrets, on les supporte… Il le savait très bien, oh oui… Son départ d’Ynis était d’ailleurs la preuve de sa culpabilité. Yvan n’était pas quelqu’un de cruel, il était droit et noble mais ce qui le poussait à agir c’était cet instinct, l’instinct du chasseur, l’instinct du prédateur. C’était cela qui l’avait poussé a boire le sang de la personne pour laquelle il avait le plus grand respect et la plus grande tendresse.

C’était arrivé un soir, pendant plusieurs jours auparavant, il avait voulut voir ce qui pourrait lui arriver s’il ne se nourrissait plus. Est-ce qu’un être tel que lui pouvait mourir de cette façon aussi simple ? Prendre la vie le fatigué, le répugné, être comparé à un vulgaire meurtrier, se conduire comme tel, quelle bassesse ! Alors voulant vérifier qu’il pouvait mourir lui aussi, il avait cessé de s’abreuver, il avait aussi évité de croiser Emma. Il restait toute la journée et toute la nuit enfermé dans la chambre qu’elle lui avait donné. Il s’installait au petit bureau de bois sombre pour écrire quelques notes, frottant la plume contre le parchemin, dessinant des silhouettes sombres, se représentant parfois de façon monstrueuse. Parfois il s’asseyait sur le rebord de la fenêtre lorsque la nuit s’était installé, il scrutait l’horizon respirait l’air frais à plein poumon puis fermant ses grands yeux pales, il s’imaginait l’autrefois, se concentrant sur le souvenir du visage de sa sœur.

Et puis un soir, Emma lui rendit visite, inquiéter de son absence, il avait simplement tenté de la rassurer, il était affaiblit certes mais jouer la comédie n’était pas très dur. Et puis elle l’avait poussé au pire, l’avait tenté mais que croyait-elle ? Qu’il savait résister a l ‘appel du sang, son estomac ne réclamait que cela, il le tenaillait, l’obsédant jusqu'à ce qu’il cède, la bête planta ses crocs dans la chair tendre et douce de la belle. Ce sang était divin ! Il emplissait sa gorge et lui aspirait par grandes goulées le liquide, il le sentait glisser dans sa gorge, il sentait tous ses membres se tendre et se revigorer. Son esprit touchait l’extase, mais lorsqu’il sentie le corps de sa tendre amie s’affaisser contre lui, il sursauta tandis qu’elle s’écroula. Il la retint et la souleva paniqué. Qu’avait il fait ?!
~Emma ? … Emma !

Sueurs froides, mains moites et tremblantes, il était totalement désemparé, que pouvait-il faire ? Elle allait mourir pas vrai ?! Son corps était froid, son pouls irrégulier, Il la serra contre son cœur et commença a courir, tellement vite… tellement vite qu’il était pareil à un courant d’air jetant parfois un regard peiné sur sa douce amie. Il atteignit un immense bâtiment, lors de leur ballades nocturne il se souvenait être déjà passé devant avec elle, il se souvint de l’explication qui lui fut donné « la maison de vie » c’était un endroit ou il sauvegarder la vie non ? La serrant d’avantage contre lui il frappa comme une brute contre la lourde porte avant d’y déposer la jeune femme. Déposant délicatement sa tête sur le sol, croisant ses mains délicates sur sa poitrine, elle semblait dormir tandis que son cœur à lui était déchiré par tant de honte. Caressant sa joue en se redressant, il s’enfuis comme un fugitif … Partir, mettre de la distance entre elle et lui, pour la laisser vivre en paix, pour ne plus être un fardeau pour ne plus être son meurtrier. Cette nuit la, il quitta l’île avec pour seul bagage ses regrets.

Par la suite il erra, sans réel but, Repus de ce monde trop vaste, perdant peu à peu le reste de son humanité, il se sentait tel une coquille vide, un corps sans âme. Il tué sans plus s’en soucier, cela ne le dégoûté plus, c’était devenu normal. Il était le mal et il s’en prenait aux innocents, voilà le fin mot de l’histoire voilà tout ce qu’il faut savoir. Dans cette ville assez conséquente, il entendit bien vite certaine rumeur sur une jeune fille parcourant les grandes ruelles étroites en hurlant un nom dans la pénombre, elle cherchait quelqu’un, cela l’intrigua… Et puis le hasard voulut qu’une nuit, alors qu’il parcourait les toits comme une ombre, cherchant a entendre la voix de sa prochaine victime mais c’est alors qu’un nom fut prononcé comme un cri.

~Yvan ! Yvan ou es-tu ?!

Il manqua de chuter du toit, ses jambes s’affaissèrent presque, il s’arrêta net et se tint droit du haut de son pied d’estale, ne bougeant plus se fondant dans le paysage. C’était elle n’est ce pas ? Alors elle était à sa recherche ? Quelle idiote cette petite femme ! Bien que son cœur lui fasse mal, il ne se dévoila pas, la suivant comme son ombre une bonne partie de la nuit, la voyant trébucher sur les dalles grises et sales, regardant les larmes roulaient sur ses joues de porcelaines. C’était mieux qu’elle ne le revoit pas, pour son propre bien, gravant le visage de la jeune femme dans sa mémoire, il arrêta de la suivre car le jour allait poindre. La voyant tourner au coin de la rue, il murmura un adieu silencieux puis tourna les talons pour quitter la ville. Les mésaventures que connut Emma ensuite, il n’en entendit pas parler.

Que fit-il lui ? Il changea…

Il décida de ne plus se respecter, ni son âme, ni son corps. Il avait vu dans les yeux des femmes le désir qu’elles avaient, avaient sentit qu’elles pouvaient tout lui offrir pour un simple regard. Tout commença quand il repéra un homme un peu grassouillet, sa prochaine victime assurément, il le suivit jusque dans une grande réception mais la sa cible changea, il ne s’attendait pas à tant de sympathie et d’effervescence autours de lui. Les femmes le remarquèrent, toute magnifiquement paré, des nobles apparemment. Elles lui firent la conversation, tentèrent d’avoir ses faveurs, n’étant qu’une boule brûlante de désir. Il se prit au jeu, on le logea comme un ami, le traita comme un prince, sa beauté peu commune et surnaturelle lui ouvrait toutes les portes. Invité de réception en réception, de grandes maisons en château. Son corps n’était plus qu’objet, plus aucun respect pour lui, un vrai débauché ! Il coucha certainement avec les plus riches et appétissantes de ces femmes, en échange elles lui offraient leur tendre chair. Oh il chassait bien sur, il s’extirper de leur bras serré pour aller tuer quelques personnes dans la campagne avant de revenir et de goûter a leur sang. Puis il les quitté sans un mot doux, plus aucun sentiment ne l’étreignait à part l’envie de boire qui l’omnibilait.

Il ne prit la vie qu’a une seule personne dans ce monde de luxe et de vices, c’était la fille du maire, une adorable enfant tout a fait agréable pour le regard. Elle fit mine de s’intéresser a lui bien qu’elle en tremblait, c’était certainement la seule qui le prit au sérieux et qui vit qu’il n’était pas humain. Elle avait peur de lui mais offrit son cou volontiers une fois qu’elle l’eut entraîner à sa chambre, trop impatiente, elle désigna sa peau pale du bout des doigts.

~Bois jusqu'à la dernière goutte !

Enchanté, Yvan s’approcha, saisit sa taille gracieuse et baisa l’endroit dans lequel il allait mordre, puis déchirant sa peau de ses crocs commença à boire, sentant la vie de la jeune fille la quitter, il s’arrêta jugeant que s’il continuait il pourrait la tuer. Alors qu’il voulut se détacher d’elle, elle glissa une main derrière sa tête et l’obligea a lécher la blessure pour qu’il finisse ce qu’il avait commencer. La repoussant violemment, choqué qu’elles refusent qu’il arrête, pour elle, il devait continuer jusqu'à la mort. Il la repoussa violemment, vacillante elle repris ses esprits et se jeta a ses pieds en pleurant.

~Continus ! Tue moi ! Je t’en pris mon prince…

La fixant effaré, il fronça les sourcils et répliqua sèchement.
~Ca suffit.

Il commença a tourner les talons mais elle s’obstina, s’accrochant a ses jambes et hurlant dans un ultime désespoir.

~Ne pars pas ! Tue moi ! Tue moi ! Je ne veux plus vivre, je t’en supplie…

Il se retourna pour l’observer, elle leva ses grands yeux vert et son visage barbouillé de larmes, ce visage… le trouble s’empara de lui, cette fille ! Elle ressemblait à Emma, ce regard plaintif, ces lèvres fines et plissées… Il recula effrayé, alors tous ses souvenirs le submergèrent de nouveau. Il avait pourtant tout laissé de coté tellement longtemps ! Et tout à coup, tout lui revenait, il eu même envie de la revoir. Jetant un dernier regard à la jeune bourgeoise, il quitta la pièce avec une idée précise, la revoir…

Cette Nuit~

La nuit était tombé sur l’île depuis quelques heures, Yvan était de retour quelques peu soucieux néanmoins. Cette idée était-elle bonne ? Après tant de débauche et d’abus pouvait-il se représenter à elle et la faire souffrir de nouveau ? Marchant d’un pas traînant parmi les arbres, suivant une petite allée sombre menant dans un lieu qu’il connaissait bien, très bien même avant il y rodait toutes les nuits et puis c’était ici la première fois qu’il avait retrouver sa jeune amie. Il ne cachait pas l’espoir de la retrouver de nouveau dans cet endroit. Passant les lourdes portes de cuivre noir du cimetière, il fit quelques pas silencieux, il était tel un léger courant d’air, inaudible et pourtant l’on sentait sa présence. Au loin il aperçut une silhouette, s’approchant calmement il se rendit compte que ce n’était pas Emma, c’était un jeune homme. Yvan laissa échapper un soupir, fausse joie. Bah cet inconnu pouvait toujours faire un parfait dîner s’il devenait trop gênant.

Scindant les pensées du jeune homme, il capta un visage, il capta des souvenirs et puis un sentiment de colère. Se glissant derrière lui, se collant presque à ce corps juvénile il lui dit d’une voix doucereuse.
« Alors on est en colère dans un lieu comme celui ci ? »

Faisant claqué sa langue il continua.

« Voilà qui est malvenu, les morts pourraient ressentir ce sentiments désagréables. »

Un fin sourire cynique étira ses fines lèvres pales. Puis Yvan se détacha du jeune individu avant de lui tourner le dos et de lever les yeux au ciel sentant une légère brise glissé sur sa peau. Que c’était agréable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilyis Felagund
Mi elfe/ Mi félin
* Chevaucheuse d'Ombre*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Age : 27
Localisation : Quoi, tu ne me voit pas !...... Dommage ^^
Rang : Leadeur des chevaucheurs d'ombre avec Namibe ^^
Race : Mi-elfe, mi-félin
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Un lien...   Mer 21 Nov - 20:31

Une louve, une louve noire. Sûrement la meilleur des formes pour se promener dans ce lieu empli de silence. Elle ne l'avait visité qu'à de rare occasion, qu'apporté un tel lieu mis à part des souvenirs et surtout des remords ?

Elle se promenait sans bruit d'une démarche gracieuse s'approchant plus de la grâce des félin que de celle d'un canidé. Peut-on renié ce que nous somme ? Surement pas, alors comment pourrait-elle renier cette partie de son sang ? Sa promenade continuait, même les oiseaux étaient silencieux à cet endroit et semblait ne pas craindre sa présence. La mort ne les effraient-ils pas ?

Le vent était frais et faisait danser ses poils au rythme de ses passages entre les tombes. Elle sentait la présence de Shun, elle le rejoignait tranquillement, elle sentait qu'il devait réfléchir à certaines chose et par conséquent elle prenait son temps. De ses yeux ambre, elle observait les différentes tombes, plus par insti-ncts que par envie. Il y avait tant de gens qui était mort et tant de tombe saccagées car personne ne s'en occupe !

La louve continuait, elle allait rejoindre son but, mais elle sentit une autre présence. Elle s'arrêta entre deux tombes et observa la scène. Elle vit l'inconnu se dresser juste derrière Shun et elle entendait certaines de ses pensées. Elle érigea des murailles autour de son esprit. Il était capable de lire dans ceux-ci, elle n'allait tout de même pas le laisser se servir à volonter dans le sien. Et il ne devait pas être habitué à rencontrer des gens capable d'empécher l'accès à leur esprit. La louve découvrit le bout d'un de ses crocs, cette rencontre pouvait s'avérer amusante !

La louve changea de forme et laissa la place à une jeune femme. Sans un bruit elle passa dans le dos du jeune inconnu, ne créant par ce mouvement qu'une simple brise. Elle approcha ses lêvres de son oreille.

-C'est très malpoli de lire dans les pensées des gens. Et le regret n'est-il pas un sentiment désagréable ?-

Elle laissa apparaître un sourire sur ses lêvres puis s'écarta de l'individu sans jamais détachait son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun Akamari
Humain:
*Chevaucheur d'Ombre*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 30
Localisation : En vadrouille à cheval...
Rang : Chevaucheur d'Ombre
Race : Humain
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Un lien...   Sam 1 Déc - 16:12

[C'est sympa, merci ^^. Désolé du retard...]

Shun écarquilla les yeux lorsqu'il avait entendu une voix et sentit que queuqu'un se tenait juste derrière lui. Il ne bougea pas et écouta attentivement ce que cette personne avait à dire. Il sentit quelques instants plus tard que la personne avait reculé et entendit plusieurs bruits de pas qui s'éloignaient légèrement derrière lui. Il réfléchit à ce que venait de dire cette personne. De quoi elle se mêlait? Cela ne la regardait aucunement. Et de toute évidence, cette personne avait sondé ses pensées pour découvrir ce sentiment de frustration enfoui au plus profond de lui même. Il entendit alors une autre voix... une voix plus douce, plus féminine... une voix qui lui était familière... Il tourna lentement la tête et ne mit pas longtemps à comprendre en quoi cette voix lui était familière. Il aperçut Kilyis qui était en train d'essayer de le défendre... a moins que Shun ait mal compris la raison de cette intervention, dans ce cas il est possible qu'elle ait demandé ça par pure curiosité. Il Tourna de nouveau la tête vers la tombe de son frère, puis mit les mains dans les poches et répondit à cette personne:

Que les morts peuvent ressentir cette colère, je m'en contre-fiche. Il n'y a pas de lieu ou de moment précis pour exprimer ses émotions. Si cela te gêne, alors crois bien que j'en sois navré, mais ça ne me fera pas changer de comportement par ta simple présence.

Cette personne semblait bien étrange. Non seulement elle s'était permis de pénétrer les pensées de Shun, mais en plus elle lui demande en quoi il était en colère dans ce cimetière. ou bien cette personne ne ressent rien, ou bien elle se moque de lui. Mais Shun ne pouvait pas conclure sur un simple coup de tête. Il se contenta de tourner la tête vers Kilyis et lui adressa un clin d'oeil bienveillant en lui faisant signe de venir à ses côtés. Il leva ensuite la tête vers la lune et prit la parole:

Et toi? Es tu ici pour voir quelqu'un? Ou bien cherchais tu simplement à te changer les idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un lien...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un lien...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment mettre en lien mon nabaztag et itunes
» lien club
» LIEN PHOTO COMPARATIVE des ELLO WO 2, 3 et 4
» un lien à mourir de rire
» Lien fofo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*La Cité de Verre*~~* :: Le Cimétière-
Sauter vers: