Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme

Aller en bas 
AuteurMessage
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mer 31 Oct - 19:52

Ce post sera suivi de celui du PnJ chargé de ce groupe, veillez à respecter l'ordre qui s'instaurera au premier tour, ou au moins à ne poster qu'une fois entre les posts du PnJ, histoire de ne perdre personne. Si celui-ci juge qu'il a suffisamment attendu pour poster décide de sauter le post d'un joueur, il en a la liberté.

Soyez fairplay, pas de grobill, et surtout...

Amusez-vous bien !


Premier groupe :

Namibe Stark
Zane
Le Vieil Homme

vs
PnJ joué par
Katsuo Kyo

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Pnj
compte admin / modo
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Jeu 1 Nov - 21:52



Une mare de sang se déversait sur le sol qui se teintait en rouge au fur et à mesure qu’il buvait ce breuvage. Petit à petit, les rayons du soleil s’atténuaient laissant l’astre lunaire prendre le relais. Ce qu’elle s’apprêtait à éclairer n’était pourtant pas le bonheur et la gaîté de quelques individus mais plutôt des scènes de cauchemar surréaliste. En effet, ceux qui avaient pour habitude de sommeiller dans les ténèbres étaient sortit de leurs sommeils. C’était du moins le cas pour ce jeune démon qui se faisait appelé Shindara.

Autrefois de nature humaine, il avait été tué au coup d’une agression par une succube qui l’avait ainsi condamné à errer sous cette forme sans jamais pouvoir rejoindre l’au delà. Cette créature aussi vicieuse qu’un serpent l’avait ensorcelé grâce à ses pouvoirs charmeur et le pauvre Shindara s’était retrouvée sans vie quelques instants plus tard. Avant de disparaître, elle lui fit « cadeau » de cette soif incessante de sang de quelque nature que ce soit. Il devait chaque jour se nourrir de chair fraîche et de ce précieux nectar rouge…Tel était la malédiction qu’il avait reçu à cause de sa faiblesse.


« Les faibles n’ont qu’à crever si ils ne sont pas capable de devenir fort pour survivre. »

Le succube avait mit fin à leur rencontre avec ses mots cruels mais qui paraissaient tellement juste maintenant. Cette phrase devint ainsi son fil conducteur, dorénavant il devait éradiquer de cette planète tout ces humains aussi faible qu’inutile. Pour cela, il hérita après sa mort de plusieurs dons qui allaient se révéler très utile pour atteindre son but. Comment avait il fait pour acquérir de tels pouvoirs ? Il l’ignorait complètement mais les faits étaient là et cela lui était bien égal d’en savoir les raisons. Ce démon avait la capacité de contrôler la matière. En effet, par simple contact avec ses mains elle pouvait décomposé un corps puis le synthétiser sous une autre forme. De plus, ces deux actions peuvent très bien être dissocié : Décomposé la matière et donc la détruire ou recomposé un corps en morceau sous son état d’origine.

Son deuxième atout était la téléportation qu’il maîtrisait à la perfection à présent et autant dire que ces deux pouvoirs combiné faisait de lui un adversaire de taille. Cependant, on ne pouvait pas dire qu’il était d’une corpulence impressionnant, bien au contraire. A cause de ses jambes et de ses bras plutôt maigre, il ne bénéficiait pas d’une rapidité extraordinaire et encore moins d’une force herculéenne. Sa résistance au coup était également très limité à cause de sa taille de guêpe et pour se défendre contre ses assaillant, il avait à sa ceinture un katana qu’il pouvait modifier grâce à son pouvoir.

Sa belle petite bouille était quant à elle très déstabilisante pour ceux qui l’observait car son teint était très blanc et ses cheveux très sombre. Ce contraste était amplifié par la couleur vive de ses yeux qui lorsqu’il vous dévisageait faisait froid dans le dos. On pouvait également observer une coloration qui prenait la forme d’un trait qui courait le long de ses joues. Certains disaient que quelqu’un ayant pleuré toutes les larmes de son corps verse des larmes de sang et contrairement aux larmes classiques, celles-ci ne tarissent jamais…Peut-être était ce une explication à ce grand mystère. On peut également remarquer qu’une partie de son visage est dissimulé sous un masque fait d’os…En fait, c’était plus pour impressionner ses ennemis qu’il a adopté cette chose car elle ne lui est d’aucune utilité.

Shindara était assis tranquillement sur le sol avec à ses côtés le cadavre d’une femme qui avait le cœur et les intestins arrachés. Du sang souillait les lèvres du démon laissant deviné ce qu’il avait fait des parties manquantes de sa victime. De l’autre côté, une petite fille qui devait avoir une dizaine d’années était attachée par des lianes qui sortaient de la terre mais le plus terrifiant, c’était qu’elle avait assisté au repas du sadique. Il lui jeta un coup d’œil et arracha un bras du cadavre avant de le mettre sous son nez et il dit.


« Tu vois ma chérie, les entrailles d’une humaine sont mes plats préférés car elles sont tièdes et gorgées de sang. »

Il allait mordre à pleine dent lorsqu’il vit devant lui un groupe de jeune gens apparaître. D’où sortaient ils ? Il n’en avait aucune idée mais il avait l’impression qu’il ne s’agissait pas de simple habitant sans défense. Apres avoir essuyé sa bouche, il jeta le bras derrière lui et en effleurant de la main les lianes qui maintenait captive cet enfant, le végétaux se transforma en sable qui tombé à terre. Shindara regarda la petite fille et ajouta.

« On dirait qu’ils sont venu te sauver, tu devrais aller les rejoindre… »

Il se leva et une fois à côté de la gamine, il posa sa main sur son épaule et dit avec un ton doux et chaleureux.

« Dis moi, tu sais ce qu’est la nitroglycérine ? »

La fillette fit un signe de négation avec sa tête.

« Ca ne fait rien…Allé, file ! »

Elle s’éloigna de son bourreau, les larmes aux yeux, en direction de ce groupe qui était à ses yeux ses sauveur. Pendant ce temps, le démon fit comme si il se parlait à lui-même mais de telle façon que sa voix soit audible par tous.

« La nitroglycérine est un explosif constitué de carbone, d’hydrogène, d’oxygène et d’azote. Ces composés sont présents partout dans tes fluides et tes tissus ma puce et j’ai donc prit la peine de les assemblé partout dans ton corps. »

Elle s’arrêta à quelque centimètre de ces intrus et elle se retourna vers son agresseur les yeux remplis de larmes et le visage pétrifié par la peur. Shindara quant à lui afficha une mine joyeuse avec un sourire proche du sadisme et termina.

« Tu es donc devenu ce qu’on appelle une bombe humaine mon ange…Je pense que d’ici 5 secondes, il ne restera plus grand-chose de toi…Alors si j’étai vous, je m’écarterais d’elle ! »

Il fit un petit signe de la main destiné à cette gamine, celui que l’on fait pour dire au revoir et attendit que les secondes défilent…Plus que 5…4…3…2…1…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Ven 2 Nov - 1:21

Les démons affluaient déjà en bas. De là où ils étaient, ils avaient une vue imprenable sur le champ de bataille, et Namibe fut soulagée de voir que ses volontaires étaient en suppériorité numérique, au moins, sur les démons les plus imposants. D'autres, par trop faibles pour les inquiéter, erraient encore de ci de là. Tout à coup, doucement mais surement une odeur parvint à ses papilles. Celle du sang. L'alchimiste, vive comme l'éclair, tourna la tête vers la source de cette odeur, véhiculant trop de chaleur et d'amertume pour n'être que celle d'un cadavre. Elle plissa les yeux et vit un démon, rôdant près d'un arbre un peu plus loin. Elle entendait le murmure de sa voix.
Mettant pied à terre, puis aidant le Vioque à faire de même, elle saisit les rennes de fortune du cheval rendu nerveux par l'odeur de la Mort. Avec le démon, une petite fille. Elle n'avait rien de bien effrayant, mais l'alchimiste se méfiait, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'un démon était un démon, et ce quelle que soit son apparence. Il pouvait très bien s'agir d'une ruse, et courir à la rencontre de cette enfant, qui de plus ne semblait pas particulièrement menacée par le démon qui lui tapotait la tête, aurait été du suicide pur et simple. Ensuite, ayant elle-même été un enfant tueur d'une atroce efficacité, elle ne savait que trop dans quelle mesure l'agitilé et la légèreté du corps puéril pouvait être utile.

Elle prêta attention et força son ouie somme toute humaine pour entendre ce dont parlait le démon. Lorsqu'elle entendit « nitroglycérine », l’alchimiste laissa échapper un juron sonore et flanqua dans le postérieur du cheval un coup si grandiose que celui-ci se cabra avant de s’enfuir dans un grand hennissement indigné. Du coin de l’œil, elle vérifia qu’il ne se dirigeait pas tout droit sur un démon, et fut soulagée de le voir s’en aller vers un bosquet apparemment déserté par toute forme de vie. Elle l’y retrouverait là ensuite… Pour l’heure, elle braqua son regard sur la petite fille qui avançait toujours vers eux. Le piège était donc là, finalement, cette pauvre gamine, perdue par avance si ce qu’avançait le monstre était vrai, n’était une arme que contre son gré. Namibe réfléchit à toute allure, hésitant sur ce qu’elle pouvait faire… la tuer assez vite pour éviter l’explosion, sa vie étant de toutes façons foutue, ou bien…

Elle ne s’y résolut pas, non pas parce qu’elle n’en avait pas le cran, ou parce qu’elle n’était pas assez forte moralement pour immoler un enfant… Il lui était déjà arrivé de tuer des vieillards incontinents en se glissant dans leur dos le soir, ou bien de jeter du haut d’un pont des gosses de riches, contre les pièces tintinnabulantes d’un émissaire d’une famille adverse. Non ce qui l’empêcha de lever la main sur elle fut plutôt le regard du Vioque qu’elle devinait posé sur sa nuque. Ces yeux là n’avaient pas vu ce qu’elle était, et c’était tant mieux. Ces yeux là, comme aucun autre œil vivant à vrai dire. Elle n’en était pas fâchée, et garder ce peu de scrupule, masquer le fait qu’elle avait les mêmes méthodes, voire pire, que ceux qui ici étaient les horreurs de la nature, semblait contribuer à faire de ce secret une légende… une histoire, lointaine.

Au lieu de tuer l’enfant, elle se mit en garde, le regard grave, et, armée de sa lance, attendit. Elle aussi compta dans sa tête, tentant d’évaluer le plus précisément possible la durée que, dans un corps de cette taille et de ce poids, prendrait l’alchimie et, les yeux clos, elle se concentra et puisa en elle toute l’énergie latente qu’il lui fallait. Pour une fois, elle ferait l’effort… l’effort de contrôler ce pouvoir qu’elle détestait tant. 3…2…1…
« Rhaaaaaaa » Sa voix fut dévorée par le vrombissement de l’explosion… Du sang frais vint moucheter son visage pâle, et elle sentit même quelques éléments mous du corps de la petite fille effleurer délicatement ses membres. Les flammes, elles, furent bien moins délicates. Par chance, Namibe avait su se concentrer juste à temps pour leur opposer une ferme puissance mentale qui parvint à en endiguer le plus gros. Très peu arrivèrent jusqu’au Vioque, à quelques coudées derrière elle, bien qu’il risquât d’écoper de quelques brûlures assez profondes lui aussi. Namibe, elle, était dans une monumentale fournaise, un enfer terrestre, et sentait sa peau fumer au sein de cet air gondolé par les flammes dévorantes. Le souffle, lui, la désarçonna assez pour qu’elle tombe à genoux face à l’explosion qui dura étonnamment longtemps. Pyromancienne malgré elle, les yeux assombris et rendus opaques par l’effort, elle avait frappé elle aussi d’un grand coup de son énergie sur les flammes pour les contrôler tant bien que mal. Elle sentait sur ses avant-bras, tenant toujours fermement la lance de glace, des craquelures annoncer de cuisantes flammes, et certaines mèches de cheveux prirent feu, l’étouffant d’une odeur de roussi et d’une fumée désagréable.
Finalement, les flammes finirent par se calmer, et l’alchimiste, haletante, acheva de s’effondrer, son épaule superficiellement brulée heurtant le sol dur de la colline. Elle fit un dernier effort pour étouffer les petits foyers qui s’étaient développés sur ses vêtements, puis releva la tête pour observer le démon. De sa jeune victime il ne restait rien. Namibe se releva tant bien que mal, titubant un peu sous son propre poids. Elle se nourrit du froid dévorant de Winter, sa lance, puis, avec un regard de défi, se mit en garde face au démon. La lance tournoya un instant, puis s’immobilisa avec violence devant elle, signe qu’elle était prête à poursuivre leur petite jeu… Elle ne se retourna pas pour voir dans quel état était le vioque, mais ne se faisait pas de soucis pour lui… Les vieux avaient la peau dure, elle le savait…

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Ven 2 Nov - 3:54

La bataille terminée, la bataille initiée. Une bataille en deux temps, ou les sauveurs arrivaient bien en retard, où ceux qui devaient être sauvés gisaient comme de la viande morte, plat pour corbeaux et vautours. Que de cadavres, fraîchements abbatus. Le dégoût se lisait sur le visage du viel homme lorsqu'il contemplait la mort de tant d'innocents. Des vies gachées, des vies qui auraient pû être sauvées. Il maudit les anciens, ces idiots qui avaient perdu la bataille du bien contre le mal, pour laisser régner l'horreur. Ce qu'il voyait, il le savait arrivait constamment. Des êtres malveillants s'en prenant aux populaces qui tentaient de survivre. Ils en laissaient juste assez pour qu'il puisse continuer à subsister, en faisant leurs prois pour des chasses rérgulières, pour étancher leur soif de sang. De par sa nature même, le vieil homme ne pouvait cautionner de telles actes. Il était lié à Ynis Witrin, mais s'il avait choisit son existence, il l'aurait consacrée à refaire naître le bien dans ces contrées. Peut-être qu'un jour, Stellae déciderait-elle que le temps de faire régner à nouveau le bien arriverait, et qu'elle ferait s'unir les peuples sous sa bannière. En attendant, elle avait laissée de nombreux enfants mourir aujourd'hui, Et cela le fit frémir de haine.
Il sentait près d'eux la présence d'un des bâtisseurs de cette innominable montagne de chair. Avec l'aide de Namibe, il descendit de cheval. Elle fit fuir l'animal pour qu'il ne prenne part au combat qui commençait maintenant. Le paroles, elle n'étaient pas gratuite. Elles étaients les prémices, le déploiement des forces, tout aussi importantes que le reste de la bataille. De vieux souvenirs remontaient dans sa mémoire, son expérience des guerres livrées, des combats parfois gagnés, parfois perdus... Le démon tenait entre ses mains une jeune fille, une jeune martyre. Dernière survivante de l'horreur de la journée. Sauveraient-ils aux moins une personne aujourd'hui? Ces guerriers venus d'Ynis Witrin? La déesse les envoyait-ils à un combat d'une dangerosité extrême pour sauver cette enfant? Une enfant de la destinée? Quoiqu'il en soit, il fallait la sauver.

Mais cette enfant était une bombe, destinée à prendre la vie de Namibe et la sienne, une arme contre son grée. L'achimiste pourrait-elle la sauver? Le vieil homme devait-il éxercer sa magie à un degré bien plus grand qu'il ne l'avait fait depuis de nombreux siècles? Il lui sembla que lui. Namibe ne fit rien pour l'enfant, et le vieil homme n'avait le coeur de la voir mourir. Cette journée était celle que Stellae avait choisit pour que son premier serviteur reprenne sa véritable identité. Après cette bataille, ceux qui combattait avec lui se souviendrait qu'il était bien plus qu'un vieux meneur. Il voyait le démon, et il savait les pouvoirs de la créature dans une faible mesure. Le vieil homme pouvait sans doute le combattre seul, mais depuis longtemps il n'avait fait usage de sa force. Il ne savait si son pouvoir lui répondrait comme il le souhaitait. C'était même assez improbable. Sans doute tiendrait-il le rythme, mais il lui fallait en reprendre l'habitude pour vaincre un tel démon. Pour l'instant, sauver l'enfant-bombe était sa priorité. La jeune malheureuse courra vers eux et dans un instant consciente de ce qui allait se passer pour montrer sa peur au démon. Puis elle explosa. Namibe en connu les conséquences, la jeune enfant répandue un peu partout autour de l'épicentre, le sang et le feu se jettant sur la Chevaucheuse et sur le vieux meneur. La bombe avait explosée, et le vieux bougre s'était retournée, replié sur lui-même. Son manteau brûlait par endroit, ses cheveux était roussit et son cou montrait les cloques infligées par les lanques de feux. Mais quand il se redressa, l'enfant était là, protégée des bras du vioque, intacte, les yeux emplies de surprise à la vue de sa chaussure, devant elle, un bout de ce qui aurait dû être sa jambe en dépassant encore. L'ancêtre murmurra à l'oreille de la vie nouvelle, lui instigant de trouver refuge. Puis il se tourna vers le démon. Comme répondant à une question avant qu'elle ne soit posée, il parla sur un ton monocorde.


"Mon pouvoir est de changer ce qui est. Du moins... c'est une partie de ce qu'il représente. Tu n'as pas besoin d'en savoir plus, infamie. Aujourd'hui, ton existence prend fin. Je suis plus puissant que tu ne te l'immagine, gamin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pnj
compte admin / modo
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Lun 5 Nov - 22:07

Enfin, ils daignèrent se montrer. Ce petit groupe envoyé certainement en renfort pensant repousser Shindara et ses compères…Quelle ironie. Comme souvent dans ce genre de situation, l’aide arrivait beaucoup trop tard car bon nombre d’humain avait périt. Les faibles s’étaient effacés selon les souhaits des plus forts, chose tout à fait naturelle et conforme avec cette loi qui régit le monde. Il n’y aurait aucune exception et même cette gamine aussi fragile et naïve allait devoir mourir. Le démon la transforma en une bombe vivant grâce à son pouvoir destructeur…Du grand art selon lui et une cruauté sans égal selon ses adversaires. La fillette stoppa sa progression à quelques mètres des deux autres et le fameux boum retentit, enfin ce fut son impression à ce moment là.

La première à se protéger fut cette demoiselle à la fois belle et très appétissante. Elle avait de longs cheveux blonds et ses yeux rouges contrastaient à merveille avec sa chevelure accentuant son charme. Shindara envisagea même la possibilité d’en faire son esclave si jamais elle parvenait à survivre à cette explosion. Quelques instants plus tard, l’envoyé de Satan se rendit compte qu’une grosse fournaise s’était formée tout autour de Namibe. Elle ne se contentait pas d’être uniquement séduisante, son cerveau avait l’air assez développé si l’on en jugeait par l’efficacité de sa défense. Peu après les flammes baissèrent d’intensité révélant leur créatrice sur les genoux, apparemment fatigué d’avoir eut à se défendre ainsi. Le démon afficha un sourire désinvolte et prononça quelques mots à son encontre.


« Très habile mademoiselle. Je crois que nous allons bien nous amuser tout les deux… »

A peine eut il terminer sa phrase qu’elle se releva et fit tournoyer sa lance certainement pour provoquer son agresseur. Un sourire encore plus marqué s’afficha sur ses lèvres, son visage décrivant un sadisme extrême et avec un rire aigue, il ajouta.

« En plus elle a du caractère ! On dirait que je n’aurai pas perdu ma journée finalement ! »

Le démon se détourna quelques instants de celle-ci car malheureusement une espèce de vieux chnoc jouait les intrus indésirable. Shindara su des le premier regard qu’il allait devoir le tuer sans aucune raison car sa tête ne lui revenait absolument pas. Cette chevelure blanche et cette barbe mal taillé démontraient avec brio sans âge avancé. Une simple rafale de vent allait certainement suffire à le faire tomber mais malgré cela, le vieux prit la parole avec un ton de défi. Il était ridicule, comment osait il le menacer de la sorte ? Vraiment absurde l’ancêtre…Mais son sourire disparu lorsqu’il vit la gamine intact dans les bras de ce fourbe. Elle avait survécu alors que la mutation était irréversible et tout ceci était l’œuvre du pouvoir du vieux.

Ainsi, il pouvait changer ce qui était…Foutaise, tous les événements sur cette terre étaient régit par des lois inchangeables et ça n’était pas une vieille branche qui allait modifier ça. Pourtant les faits étaient là, elle était vivante. Impossible, elle ne pouvait que mourir car elle était faible, trop faible. Shindara était contrarié, la loi n’était pas respectée. Ca ne pouvait pas rester ainsi, il devait agir pour rétablir le bon déroulement des choses. Chose qu’il fit quelques instants plus tard alors que la gamine s’éloignait de ses sauveurs fictif certainement pour rejoindre un abri. Le démon disparu sans laisser la moindre trace.

Elle courrait le plus vite possible mais pour une fillette de 10 ans qui avait été maltraité jusqu’à présent, la tache s’avérait plutôt difficile. Des larmes coulaient le long de ses joues exprimant un mélange de gratitude et en même temps une peur intense de cet être immonde. Quelque chose n’allait pas cependant car au beau milieu de sa course, elle passa à côté d’une tête qu’elle n’oublierait jamais. Pourtant c’était impossible, ce barbare était loin d’elle alors comment avait elle put le dépasser de la sorte ? Mais ceci n’avait plus d’importance car elle perçu un léger bruit, comme si quelqu’un avait fendu l’air avec quelque chose de dur et tranchant…Puis plus rien. L’obscurité s’installa devant ses yeux tandis qu’elle tombait sur les rotules. Son corps s’allongea sur le sol dans une marre de sang tandis que sa tête roula un peu plus loin, trop loin pour qu’il reste une petite étincelle de vie.

Shindara s’était téléporté à l’insu de ses assaillants, son sabre était à présent sortit de son fourreau, la lame maculée de sang…Un sang pur d’une fillette qui aurait du avoir toute la vie devant elle. Il ricanait, toisant celui qui avait osé prétendre qu’il pourrait la sauver. Maintenant il ne pouvait que constater son impuissance face aux lois qui régissent ce monde, le fort avait vaincu, le faible avait perdu. Un petit mouvement du katana fit gicler le sang de la lame qui était presque propre à présent, il rangea l’objet du crime en prononcent ces quelques mots adressé au vieux.


« Ton pouvoir peut sûrement changé ce qui est, mais il ne pourra pas ressusciter les morts. Ton arrogance est immense grand père alors que toutes ces années gravées sur ton visage par ces rides auraient plutôt dut te rendre plus sage et surtout plus modeste. Les faibles n’ont pas leurs place en ce monde et c’est une chose qui ne pourra être changé et certainement pas par toi vieille homme ! »

Alors qu’il avait à peine terminé sa réplique, Shindara posa une main sur le sol sableux et deux gigantesques bras se formèrent avec aux extrémités deux mains, paumes dirigées vers le sol. Une fois le sable solidifié, ces nouvelles armes s’abattirent sur les deux pseudo héro. Si ceci ne bougeait pas, ils allaient être aplatit comme des crêpes ce qui n’arrangerait pas le démon car ils deviendraient immangeables. En y réfléchissant bien, le vieux devait être tellement moisi qu’il n’était plus comestible depuis longtemps et il aurait plus vu la fille dans son lit que dans son ventre.

Pendant ce temps, le sol se déroba sous le corps de cet enfant et tel des sables mouvants, ils aspirèrent le reste du cadavre dans les entrailles de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Lun 5 Nov - 23:46

L'alchimiste ne perdit pas un mot de ce que lui disait le démon, mais elle n'en montra rien, conservant un regard impassible, concentrée sur son corps et ce qu'elle pouvait y avoir reçu de dégâts. L'explosion avait été très violente, et la jeune femme n'avait finalement qu'un corps humain banal. Elle ne devait son salut qu'à son contrôle du feu simple, et non pas à un quelconque pouvoir de régénération ou de défense... Cela expliquait le fait qu'une partie de ses vêtements, de son bras droit, de son visage avaient roussi. Elle se releva, se mit en garde, ce qui lui valut une nouvelle remarque de la créature. Le vieil intervint alors. A ses mots, Namibe se retourna, stupéfaite, et regarda la petite fille s’enfuir avec des yeux ronds. Elle ne fit pas le moindre commentaire, mais se remit bien vite en garde face au démon, n’ayant guère envie de lui exposer sa nuque trop longtemps. Plus grande fut la surprise encore lorsqu’elle ne le vit pas face à elle. Elle n’avait pourtant rien entendu qui trahisse un déplacement, quel qu’il soit. Elle n’avait même pas perçu l’air qu’il aurait du brasser en effectuant un mouvement, si ténu fut-il. Elle pivota sur elle-même, toujours en garde, lorsqu’elle fut enfin face au vieux et à la petite fille qui courait à perdre haleine en direction du bosquet où son cheval avait déjà trouvé refuge. Elle le vit alors, et prévit le coup qu’il allait porter avant même qu’il ne l’amorce. Elle ne pouvait rien faire, à cette distance, pour l’en empêcher, et se contenta de se dessiner un visage contrit, sérieux. Deuxième mort pour cette enfant, et pas des plus douces. Le visage de l’alchimiste s’obscurcit, le démon se dispersait. Ca n’était pas tant par compassion que par agacement qu’elle était heurtée par son comportement. Elle aimait à voir un combat se dérouler, lorsqu’il s’agissait de combats ouvertement déclarés, de façon propre, entre deux ou plusieurs adversaires, et n’aimait pas à les voir s’éparpiller dans tous les sens. Elle jeta un regard discret au vieux. Le démon avait pris sur lui une revanche pour le moins claire, et Namibe, bien qu’elle n’en fit rien, songea à conseiller au vieux de ne point recommencer ceci. Leur jouet à tous deux, cet être qu’ils se renvoyaient comme une balle, était trop jeune et trop instable, physiquement et moralement, pour tolérer longtemps le va et vient de la vie à la mort. Namibe n’avait pas grande idée de ce qu’il se passait à ce moment là, mais elle savait très bien, si la conscience de la petite fille lui était rendue à chaque fois, ce que dans son histoire et son comportement cette journée ferait de heurts.

Elle plissa les yeux, puis vit le démon se mettre en branle une fois de plus pour porter une attaque. Cette fois, il frappa le sol et créa devant aux deux gigantesques mains de sables, prête à les écraser de tout leur poids. La jeune femme fronça les sourcils, levant sa garde, puis se jeta de toutes ses forces sur le côté pour éviter de se retrouver tout à fait broyée sous le sable. Elle ignorait de quelle manière il faisait cela, mais la manœuvre était des plus efficaces, si bien qu’elle manqua de rater son esquive, et du se débattre pour dégager sa cheville du sable. Ses gestes, pour le coup, furent plus que désordonnés, elle savait ne pas devoir perdre de temps. Le fait que le démon ait plus longuement attaché son attention à elle qu’au Vioque ne lui avait bien entendu pas échappé, et cela, sans pour autant l’inquiéter, dénonçait bien quels étaient les dangers d’un manque d’attention. Elle se devait de savoir en permanence le démon face à elle, ne pas le perdre de vue et prévoir du mieux possible chacune de ses attaques. Le sable chuintant de ses vêtements et de ses cheveux à la longueur inégale, elle se secoua puis se redressa de toute sa hauteur -limitée, soyons honnêtes- avant de lancer au démon d’un voix forte, bien qu’encore couverte par la rumeur du sable : « Qui que tu sois, démon, sache que tu t’es débusqué deux adversaires qui brûlent de te combattre… Montre-toi digne de nous, et affronte-nous donc directement si tu t’en sens capable ! »

D’aucuns diront qu’elle était inconsciente d’agir ainsi, mais il n’en était rien. Namibe ne se téléportait pas, elle ne possédait pas non plus le pouvoir de disparaître ou de se déplacer à une très grande vitesse. Son rayon d’action le plus lointain était à peine d’un rayon équivalent à la longueur de sa lance. Autant dire que si elle voulait avoir une chance de saisir la créature, il fallait que ça soit la créature qui vienne à elle. En effet, elle avait déduit de la façon dont elle l’avait perdu de vue qu’il était capable de se téléporter, il n’était donc pas de la moindre utilité de se ruer sur lui. Cela ne contribuerait qu’à la fatiguer un peu. De plus, elle avait cru comprendre, étant donné ce que faisait le démon, qu’il pratiquait une magie basée sur les principes de l’alchimie et, cruelle petit scientifique qu’elle était, elle désirait ardemment en apprendre davantage sur lui avant que les choses ne soient sérieuses. Elle espérait donc obtenir de lui un combat un peu plus régulier, se doutant bien que le Vioque ne laisserait pas faire les choses. Mais s’il devait se battre à distance, rien ne l’empêchait elle de chercher un corps à corps… ils finiraient bien par trouver un équilibre là-dedans afin de se combiner efficacement…

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mar 6 Nov - 12:36

Le démon continuait ses actes de perfidies, sa maladive envie de massacre. Il semblait n'avoir aucune envie de se battre contre le vieil homme, idiotie d'arrogance qui voulait le souffler en bourrasque mortelle. Il ne pouvait comprendre, ce jeune, idiot: mourir, le vieil homme en était incapable. Pourtant, il connaissait la souffrance, et la paternité. Son regard doux et son sourire protecteur quand la jeune file s'enfuyait. Et l'impuissance quand il vit le démon apparaître tout près d'elle. Il prit sur son visage une expression d'horreur et tendit la main pour faire quelque chose, mais il était trop tard. Ses réflexes avaient diminués, et cette fois il ne pu la sauver. Le démon avait raison, il ne pouvait ressusciter les morts. Jusqu'ici il avait pu sauver l'enfant en scindant son existence, laissant une partielle de réalité exploser et l'autre vivre. Mais il était maintenant trop tard, le corps sans vie de la petite fille tombait sur le sol pendant que le coeur du vieil homme se sentait saigner. La rage dans ses yeux n'était pas feinte, la jeunesse qui a nouveau coulait dans ses veines quand il la réclamait pour avoir la force de combattre. Vieux parce qu'il avait décidé de l'être. Rien d'irréversible.

« Tu te crois fort en massacrant une enfant démon? Tu me crois faible jeune créature? Cette fillette, je l'aurais rendu plus forte que tu ne pourras jamais rêver pour ta personne, rien qu'en lui enseignant les rudiments de mon art. Mon arrogance n'égale en rien la tienne perfidie, et si tu crois pouvoir m'abattre ici, sache que ceci n'est pas possible, et ce même si je t'en donnais l'accord. Ma vie ne dépend pas de ma volonté. Ta mort par contre... »

Le vioque regardait le petit corps s'enfoncer dans le sol pendant que des larmes coulaient le long de ses joues. Des millénaires d'existence ne lui avaient jamais apprit à endurer la mort des enfants. Il n'avait pas besoin de regarder au-dessus de sa tête pour savoir quelles armes mortelles avaient fait leur apparition. Il n'en avait cure en fait. Son fourreau pesait le long de sa ceinture. Allait il s'en servir? Non, il n'en était pas question. Aussi mignonne que fut cette petite fille, sa mort n'entraînerait pas l'ancêtre à dégainer de nouveau. Trop de signification, trop de responsabilité. Et cette bataille ne le valait pas. Une simple escarmouche dans sa vie, insignifiante comparée à d'autres. Pourtant il la vivait à cent à l'heure. Il pensait à Namibe, l'imaginait perdre la vie comme la pauvre fille, et ceci il ne pouvait le permettre. C'était de la volonté dans son regard, cette force qui luisait presque. Quand les deux points s'abattirent, Namibe esquiva. Le vieux n'esquissa pas le moindre mouvement. Pourquoi donc? Parce qu'il changea quelque chose. Il était là, à un pas du démon si malin. Un sourire moqueur sur les lèvres.

« La téléportation, quel archaïsme héhéhé »

Il était prêt à la moindre attaque. Esquive naturelle ou utilisation de ses dons, il répondrait facilement aux attaques de la mocheté qui vantait sa pauvre force. La terre au pied de son adversaire se souleva jusqu'à sa taille pour l'y enserrer dans une étreinte violente.

« Bouge de la gamin, ce serait pas drôle que tu finisses si vite en bouillie »

Le pouvoir de changer le dessin du monde l'environnant était limité bien entendu, mais tout ceci était largement dans ses cordes. Il en faudrait bien plus au démon, bien plus qu'il ne le pouvait en réalité. Le vieux voyait le dessin, et voyait l'étoffe de la mort qui se mêlait au fil de Shindara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mar 6 Nov - 15:02

Depuis plusieurs mois maintenant, un homme parcourait inlassablement le continent à la recherche des différents groupes de démons afin de les exterminer tous jusqu’au dernier. Sa haine et ses actes avaient forgé sa réputation auprès de ses ennemis qui n’avaient alors de cesse de le poursuivre. Ainsi, de plus en plus de démons se réunissaient pour affronter cet homme dont le redoutable allié était un dragon aux écailles blanches. Aucun ne comprenait vraiment pourquoi tous deux s’étaient lancés dans une quête qui les entraînerait tôt ou tard à une mort certaine. Aucun ne comprenait que cet homme voulait changer le futur.

Aujourd’hui, d’autres combats que le sien se déroulaient sur le continent et il ne s’y serait pas mêlé s’il n’avait pas ressenti la présence d’une aura plus que familière. Dans sa vie, le dragonnier qui venait du futur n’avait plus rien si ce n’est son fidèle compagnon et son désir ardent de changer le cours des choses. Enfin, c’est ce qu’il voulait croire mais le simple fait de ressentir l’aura d’une personne qui avait tant compté pour lui avait suffit à le faire venir près du lieu des combats.


* Que fais-tu sur le continent Namibe ? * se demanda-t-il tout au long du chemin qui le séparait d’elle.

Quatre mois s’étaient écoulés depuis qu’il l’avait quitté sur Ynis Witrin. A ce moment, il venait tout juste de la retrouver et avait malgré tout décidé de partir pour le continent. Il ne lui avait pas clairement dit pourquoi il faisait ça car il ne voulait alors pas lui apprendre la triste vérité mais il lui avait promis qu’il reviendrait la voir ne serait-ce qu’une fois. Le moment était-il venu ?
Dissimulé par la forêt environnante, Zane venait d’arriver sur ce qui était un champ de bataille et il pouvait clairement ressentir que bon nombre de personnes y avaient récemment perdue la vie. Il pouvait également sentir que plusieurs personnes qu’il connaissait se trouvaient ici à présent. Parmi ses personnes, il constata la présence d’Arwana qui avait combattu à ses côtés il y a un mois de cela. Ainsi, elle avait décidé de prendre à nouveau les armes même si les combats semblaient ne pas être dans sa nature. A ses côtés, d’autres personnes venues de l’île étaient en train de combattre elles-aussi. Leur nombre était réduit, tout comme celui de leurs agresseurs, ce qui laissait le gardien perplexe sur la raison de ces combats. Il aurait pu encore se poser de nombreuses questions mais près de lui, une petite âme venait de disparaître tandis qu’une autre exaltait de cette disparition. Il allait donc s’inviter dans ce combat auquel prenait part celle qui, dans une autre « vie », fut son épouse mais aussi celui que l’on appelait simplement « vieil homme » et qui semblait combattre avec une ardeur peu commune.

A présent, pas à pas, Zane avançait silencieusement près de Namibe. Bien sûr, elle n’aurait aucun mal à le reconnaître mais verrait-elle à quel point il était différent depuis leur dernière rencontre ? Cela ne venait pas tant de son physique bien que si elle était en mesure de pouvoir voir à travers ses vêtements, elle constaterait à quel point son corps était encore davantage meurtri par tous ces combats auquel il avait pris part depuis plusieurs mois. Non, ce changement n’était véritablement décelable que dans son aura et sur l’iris de ses yeux qui était devenue rouge à présent. Verrait-elle que le gardien était devenu si proche de sa créature de sang ? Il n’en avait que faire pour le moment car avant toute chose, un démon devait cesser de vivre aujourd’hui même et il allait s’y employer.
Il marqua, avant de s’avancer vers leur ennemi commun, une légère pause face au vieil homme et à Namibe. Il posa d’abord son regard sur celui qui cachait en lui une force colossale. Venant du futur, il était au courant de son secret et il avait lui-même assisté à la puissance de cet ancien qui, à lui seul, avait réussi à repousser les démons durant plusieurs jours avant de tomber comme tous leurs compagnons. Sa puissance serait précieuse car il était de ceux qui pourraient changer le cours des choses.


- « Le véritable combat n’aura pas lieu aujourd’hui vieil homme alors ne faîte pas trop d’honneurs à ce démon. » lui avait-il dit simplement.

Il n’en dit pas plus à l’intention du vieil homme qui comprendrait parfaitement le sens de cette phrase même s’il ne connaissait pas l’identité du dragonnier.
Posant ensuite son regard, sur Namibe, il resta quelques secondes sans dire un mot. Son regard était froid tout comme ses mots qui ne dégageaient plus du tout cette chaleur qu’il lui avait montrée autrefois. Zane était devenu quelqu’un d’autre et même s’il avait ressenti la présence de Namibe alors que lui-même se trouvait à plusieurs dizaines de kilomètres de là peu de temps auparavant, il ne montra aucun signe d’affection.


- « Je ne sais pas si vous avez besoin de moi mais je vais combattre avec vous que vous le vouliez ou non. » lui dit-il avant de lui tourner le dos et d’avancer pas à pas vers le démon qui était retenu prisonnier par le pouvoir du vieux meneur de barque.

Arrivant près du démon, il le regarda droit dans les yeux sans même montrer de la haine à son égard. Dans son regard, on pouvait simplement y voir brûler la force d'une entité qui semblait vouloir sortir de son corps pour consumer le démon.

- « Je crois que tu risques d’avoir beaucoup plus de mal à venir à bout de nous trois que d'un enfant. » lui dit-il sans que la moindre émotion ne soit décelable sur son visage ou dans ses mots.

A cet instant, l’image de Zane se troubla et finit par disparaître peu à peu tandis que son aura se matérialisa derrière le démon emprisonné par le vieil homme. Là, le dragonnier réapparut avec sa lance en main comportante une lame à chaque extrémité mais il serait bien difficile de dire s’il s’agissait à nouveau d’une illusion qu’il engendrait ou plutôt de l’original. En tout cas, l’endroit où il se tenait offrait désormais un avantage stratégique aux combattants d’Ynis Witrin puisque, si leur adversaire parvenait à se défaire du piège, il serait obliger de combattre sur deux fronts à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pnj
compte admin / modo
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Sam 10 Nov - 0:18

Maintenant que la fillette avait franchi les portes de l’au-delà, il ne restait plus que ceux deux là et le plus risible, c’était qu’il pensait pouvoir se mesurer à Shindara. Les quelques hommes armés aussi pensaient pouvoir le battre facilement grâce à leur nombre plus important et le résultat était éparpillé un peu partout sur le sol. Des moins que rien, de la vermine servant uniquement d’amuse gueule, voilà ce qu’ils étaient et rien de plus. Les démons triompheraient et ce n’était pas deux insectes qui allaient venir à bout d’un puissant être des ténèbres. Il ne se pria pas pour le démontrer en lançant une attaque terrible contre ce binôme et la fille fut la première à en subir les conséquences.

Namibe parvint de justesse à esquiver cette énorme main faites de sable et de terre mais l’attaque de son adversaire la toucha à la cheville. Bien sur, les dommages furent plus que limité car l’essentiel de la puissance de cette attaque se trouvait sur la paume de la main et ce fut malheureusement le petit doigt qui coinça quelques instants le pied de la demoiselle. Shindara était impressionné par une telle agilité et des réflexes aussi développées…Maintenant, il était sur de se trouver en face d’une combattante avec beaucoup d’expérience. Il en eu la confirmation lorsqu’elle prit la parole d’un ton menaçant, demandant à Shindara de l’affronter directement. Le sourire de l’ex humain disparu car cette requête l’intriguait un peu. Elle voulait un combat au corps à corps, donc elle devait avoir une confiance énorme dans ses capacités à manier cette lance mais était ce vraiment la seule raison ?

Il n’eut pas le loisir d’y réfléchir plus longtemps car quelque chose lui enserra la taille assez violement. De la terre s’était enroulé autour de sa taille et il était maintenant prisonnier. Surpris, il tourna la tête vers Namibe et très vite, il conclue qu’elle ne pouvait être à l’origine de cette attaque. Son regard posé sur le visage souriant du vieux débris et il comprit qu’il venait de trouver le responsable. Il avait réussi à immobiliser son adversaire mais il en fallait plus que ça pour le terrasser car il y avait plus d’une façon de s’échapper. Il n’y songea pas de suite car un nouvel enquiquineur venait de faire son apparition.

Celui la en tout cas avait vraiment l’air d’être casse pied vu la façon dont il s’adressait à ses compagnons d’infortune. Le prisonnier n’y prêta pas attention et il ne s’intéressa au nouveau venu au moment où il s’était approché de lui. Bien entendu, il était facile de provoquer quelqu’un lorsque celui-ci avait le bas du corps paralysé mais il n’eut encore pas le tend de répondre que cet inconnu se volatilisa. Shindara eut un petit rictus et dit.


« Voila qui est très courageux mon garçon…Mais ne t’inquiète pas, je vous réserve le même sort que celui de cette gamine ! »

Il n’eut qu’à poser ses mains sur ce monticule de terre qui l’oppressait pour provoquer une cassure des liaisons et la terre s’effrita, tombant ainsi à ses pieds. Il était tellement facile de décomposer la matière que ça devenait un jeu d’enfant de surprendre ses adversaires. Le meurtrier chercha le nouvel arrivant du regard et il le trouva derrière lui avec une lance à la main. La situation était un peu plus critique car maintenant, il était face au vieux et dos à Zane tandis que Namibe était décalé à cause de son esquive…Il s’agissait non plus de deux fronts mais trois fronts de combat. Il fallait réfléchir très vite, il n’y avait que de la terre dans le coin et rien de plus…De la terre…De la terre…

Une idée venait de germer dans son cerveau de génie et tendis qu’il s’accroupissait en touchant de nouveau le monticule provenant de l’attaque du vieux, il ajouta.


« Voyons si les rudiments de ton art te permettent de te sortir de là grand père. Quant à toi l’effronté, ce n’est pas ton cure-dent qui va changer quoique se soit. »

Le sol se mit à gonfler sous les pieds du démon et une boule commençait à se former élevant ainsi Shindara. Debout sur cette sphère, il affichait une mine joyeuse en faisant quelque petit signe aux deux hommes qu’on utilisait pour dire au revoir. Lorsque cette boule semblât prête à éclater, elle se perça à deux endroit projettent des centaines de petites aiguilles métalliques sur le vieil homme et Zane. L’astuce était simple à saisir, le sol était composé de plusieurs métaux comme le fer, le cuivre etc.… Il suffisait donc de les isoler et de les rassembler pour en faire des armes meurtrières.

Maintenant que ces deux là avaient de quoi s’occupé, il ne restait plus que Namibe. Shindara était bien décidé à la bichonner et il réapparu juste derrière elle. Profitant de l’effet de surprise, il passa ses bras sous les aisselles de la demoiselle et il posa ses mains sur sa poitrine. Il pelota ses seins quelques secondes puis il se téléporta un peu plus loin histoire d’éviter un coups de lance rageur ce qui serait tout à fait compréhensible. Il riait de bon cœur en regardant ses deux mains et ajouta.


« Magnifique !!! Ils sont suffisamment fermes et volumineux à mon goût ! C’est décidé, tu seras mienne !!! »

Cet être répugnant allait de nouveau passer à l’attaque mais il devait s’assurer que personne ne les dérangerait. Une main sur le sol et il y eut une explosion tout autour d’eux soulevant beaucoup de poussière. Une fois cette gêne dissipée, on pouvait voir qu’un ravin très profond les entourait délimitant ainsi une arène. Ce fossé était assez large pour dissuader quiconque de sauter par-dessus sans risquer une chute mortelle. Son rire moqueur se tus et il affichait une mine sérieuse à présent, la plaisanterie avait laissé place au combat à mort.

« Tu voulais un affrontement direct n’est pas ? Et bien le voici poupée…Je vais essayer de ne pas trop t’esquinter. Amènes toi ! »

Le démon se mit en garde, la main gauche sur le fourreau de son katana et la droite sur Tsuka près à dégainer à n’importe quel moment…Une défense très difficile a brisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Sam 10 Nov - 1:19

Le vieil homme avait enserré le démon dans la mortelle étreinte de la terre soulevée par sa volonté. Mais l'infamie avait le pouvoir de se téléporter, bien entendu cette prison n'était d'aucune utilité. Le vieil homme ne faisait que s'échauffer, retrouver de vieilles tecnhiques et ... s'amuser quelque peu. Il ne voulait pas vaincre seulement l'immondice, il voulait se jouer de sa faiblesse. Il s'attendait à voir l'être du mal disparaître à n'importe quel instant. Sonder son adversaire à fond, l'étendue de ses pouvoirs, avant d'en finir.
Puis une nouvelle présence. Une surprise. Le vieil homme ne l'avait pas vraiment déjà vu, juste croisé comme ça, dans les rues, sans trop savoir qui il était. Mais pendant son absence, le vioque avait apprit des choses à son sujet. A son oreille avait été soufflé de divines volontés. Zane, le chevalier du temps. Qui venait du futur pour le changer. Il s'adressa à la vieille carne comme le connaissant depuis longtemps.


*Qu'a-t-il apprit sur moi dans le futur? Quels secrets auraient-je révélées avant la fin d'Ynis Witrin? *

Une chose lui vint en tête. Zane était peut-être la seule personne qui savait comment son éternel vie pouvait se terminer. Une pensée bien lugubre, mais véritable. Cependant, son rôle avait réelle importance dans les plans de Stellae.

"Zane... Heureux de vous revoir, Chevalier du temps. Il faudra que nous ayons discussions lorsque cette mascarade prendra fin. Stellae me fait son messager. J'ai quelque chose à vous apprendre, à propos d'une personne que vous devez découvrir. Un héros du destin, celui qui doit changer le futur que vous avez vu... Et ne vous en faite pas pour mes aptitudes. Elles resteront encore longtemps cachées."

Alors le combat repris quand le démon usa de son meilleur pouvoir. Dans un sens, ses effets étaient comparables à ceux du vieil homme. Juste selon un certain point de vu. De plus l'horreur était tellement limité par son esprit perverti. Un pouvoir qui aurait eu tellement plus de grandeur dans la faculté de construire, plutôt que de détruire. Un gachis, un don qui aurait eu meilleure place dans des mains innocentes. La terre volait, et les pointes fusèrent. Vite, très vite, même un peu trop vite. Les réflexes encore peu éveillés, les pouvoirs du meneur d'Ynis se déclenchèrent un peu tard. Ils sentit quelques pointes de métal asserés s'enfoncer dans sa chair avant de mettre en place la parade. Les autres javelines volant dans sa direction se changèrent en papillons blancs à un demi mètre de distance, comme une bulle d'un diamètre restreint changeant le métal en vie. Un fort changement, un effort pour le vieil être d'Ynis Witrin. Le doyen eut la surprise de constater un adversaire avec de la ressource. Un sourire. Un défi. De vieilles techniques de combats émergeant de son immortelle expérience. Les papillons volaient encore autour de lui, attirés par une aura de sécurité. Le vieil homme s'approcha de l'arène en marchant lentement, une canne dans ses mains, ancien manche de lance ramassé sur le sol. Il s'assit sur le bord de la petite falaise improvisée en un collisé de gladiateur pour observer. Namibe allait combattre. La grâce même entrait en action. Elle ne risquait pas grand chose, le vioque le savait. L'étoffe de la vie de Namibe était épaisse, le dessin se faisait autour d'elle comme autour de certains autres héros. Les pouvoirs de l'alchimistes semblaient restreints face à ceux de l'immondice. Mais l'existence de la femme blanche avait une grande destinée. Stellae l'avait choisit pour être l'une des plus importantes existances de l'île. La grâce lumineuse qu'elle était s'en rendait-elle compte derrière son mauvais caractère manifeste?

"Montres lui petite femme blanche. Montres lui que c'est bien l'homme, voir peut-être la femme, l'espèce qui nous survivra à tous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mar 13 Nov - 13:37

L’alchimiste, après avoir provoqué le démon et espéré, en vain, le voir attaquer aussitôt, se prit à être surprise de voir le Vieil Homme l’immobiliser de la sorte. Certes, elle se doutait que le démon n’aurait besoin que d’un téléportement pour se défaire de l’emprise de ce carcan de terre, levé par le Vioque pour le maintenir en place, mais l’attaque était néanmoins tout à fait admirable. Son attention toute entière offerte au démon, Namibe ne vit pas venir un troisième combattant. Sitôt la voix élevée entre le démon, le vieux et elle-même, l’alchimiste se sentit pâlir et posa un regard, calme en apparence, sur Zane.
Elle fronça les sourcils un instant, le scrutant de bas en haut. Ses poings se crispèrent sur la lance… S’il était revenu en des circonstances différentes, Namibe lui aurait sans doute administré une correction grandiose histoire de se venger de ces espoirs qu’il lui avait pendus sous le nez avant de disparaître. Ce que ce faux jeton avait fait miroiter de vie à deux lors de leur rencontre, les changements qu’il aurait pu opérer en elle avait provoqué un sérieux retour à l’envoyeur, si bien qu’elle était aujourd’hui si courroucée qu’elle ne brûlait plus que de le voir se faire rosser sous ses yeux.

S’il était une chose qu’un assassin ne tolérait pas, c’était bien qu’on le manipule, et que l’on manipule ses sentiments. Une telle faiblesse n’avait pas lieu d’être, et la mettre à vif pour ensuite s’enfuir était digne d’hommes de la pire espèce.

Le héros, après son laïus au sujet de l’innocente gamine tuée par le démon, se volatilisa. Le voir faire fit sourire Namibe d’un air aigre. Elle ne vit pas de suite, du coup, le démon se défaire de la prison de terre du Vieux, mais elle eut néanmoins l’occasion de constater qu’une fois de plus, le démon « changeait ce qui était », ce qui était une capacité des plus exceptionnelles. Celui-ci ne perdit pas de temps pour contre-attaquer, et s’en prit au Vioque et à Dan à coup d’aiguillons. L’alchimiste, de son côté, resta en garde, visiblement pas visée par l’attaque.
Elle n’était toujours pas résolue à courir sur lui, consciente que cela serait en sa défaveur totale. Cela dit, l’immobilité, bien qu’elle fut alerte et tendue, ne lui fut pas non plus très propice. Le démon en profita pour, réapparu dans son dos, la saisir et la peloter sans la moindre gêne. Namibe n’était, au vu de la vie qu’elle avait menée dans sa guilde, plus à un pelotage intempestif près, mais lui aussi se foutait d’elle, et tous ces mâles présomptueux commençaient sérieusement à lui taper sur le système. Qu’il eut tenté d’abuser d’elle l’aurait peut-être moins gêné, il lui aurait suffi de se défendre, mais lui ne chercha même pas à la combattre ensuite, se contentant de fuir et de la railler. Zane, Shindara étaient finalement, vis-à-vis d’elle, et selon son humeur d’alors, deux crevures de la même espèce. A la différence près que Zane, lui, n’avait toujours pas osé la peloter comme venait de le faire le démon lubrique, et n'avait pas la cruauté de massacrer à froid une gamine pour faire son petit effet.

Lorsque le démon, prévoyant le coup de lance qu’elle avait tenté de lancer dans sa direction, était reparût hilare, l’alchimiste avait serré les poings, songeant à quelque poison bien choisis, les plus douloureux possibles, avant de se souvenir qu’en dépit de sa colère grandissante elle voulait en apprendre davantage sur ce pouvoir ressemblant à s’y méprendre à de l’alchimie. Le démon joua alors une nouvelle carte en créant tout autour d’eux un fossé infranchissable pour un humain. Le vieux assis au bord de celui-ci, Namibe se contenta d’un regard sérieux. Alors il avait survécu à l’attaque… Tant mieux. De là où elle était, Namibe n’avait même pas vu quelle elle était.
Elle haussa les épaules pour les échauffer, puis reporta toute son attention sur le démon qui semblait consentir à lui offrir le combat qu’elle désirait mener contre lui. Il était flatteur qu’il se concentre ainsi sur la proie qu’elle était. Dangereux et flatteur tout à la fois, la jeune femme fit pivoter avec vivacité la lance tout autour d’elle.

A son tour, le démon l’invita à approcher. C’était idiot, très idiot. Suicidaire, même, mais Namibe se laissa porter par le jeu, et, consciente que la garde de la créature était pratiquement inviolable, elle s’élança à sa rencontre, la lance virevoltant. Aussitôt à portée, elle menaça le démon de deux entailles, l’une haute, au niveau de la poitrine et la seconde, avec beaucoup plus d’allonge, au niveau des chevilles de celui-ci. Namibe passait sans le moindre problème de la hauteur à un combat au raz du sol, jouant alors sur sa petite taille et son équilibre parfait. Elle était prête, accompagnant d’un appui solide le second coup, à s’éloigner de deux coudées d’un bond en cas de répliques directes du démon. Ce début de combat était un test.

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mar 13 Nov - 18:29

Le vieil homme fut le premier à s’adresser à Zane et ses paroles n’étaient pas sans éveiller une certaine curiosité chez lui. Tout d’abord parce qu’il semblait le connaître lui, alors qu’il ne l’avait encore jamais rencontré dans cette époque, et ce qu’il avait vécu avant d’arriver là mais surtout parce qu’il avait quelqu’un à lui présenter, une personne qui semblait pouvoir changer le destin de ce monde. Ainsi, la déesse Stellae aurait trouvé un tel prodige ? Le réalisme et le vécu du gardien semblaient rejeter en bloc cette idée même s’il ne doutait pas de la sincérité du meneur de barque.

- « Cela fait un moment que je ne crois plus aux dieux sauveurs et que je n’attends rien d’eux. Stellae n’est plus maîtresse du destin de ses enfants ni même du sien et c’est à eux de se débrouiller par eux-mêmes pour changer le cours des choses. Ainsi, je crains que ce héros ne soit qu’une désillusion de plus de laquelle il ne faut rien attendre. » répondit-il avec froideur mais aussi avec une certaine colère perceptible dans le timbre de sa voix mais également par un petit rictus qui se dessina sur son visage.

Dans le passé, il aurait volontiers crû le vieil homme mais ceci était désormais impossible car il n’oublierait jamais tous ces gens qui tombèrent au nom d’une déesse à qui ils avaient confié leur vie. Toutes ces prières, tous les espoirs d’un peuple ne les avaient pas sauvés et lui-même ne le fut que par la volonté de deux femmes. Pour lui, le salut des hommes ne pourrait venir que d’eux-mêmes.
Puis, avant de se diriger vers le démon, il porta un dernier regard à Namibe. Il la connaissait bien et savait ce qu’elle pouvait ressentir à son égard en cet instant. Il pouvait sentir qu’elle aurait aimé l’affronter pour lui faire payer d’être parti ainsi mais avant cela, ils allaient devoir combattre quelque d’autre. Le démon semblait d’ailleurs se moquer de sa présence mais cela importait peu au gardien qui se tenait désormais en garde derrière lui. Dans un combat, aucun adversaire ne devait-être pris à la légère et quiconque le faisait se voyait courir à sa perte. Ainsi, même si celui-ci semblait bien moins redoutable que d’autres qu’il avait combattus, Zane ne le quittait pas un instant du regard.
Très vite, ce dernier tenta une attaque contre lui et le vieil homme. Grâce à son pouvoir il était parvenu à transformer la terre en une multitude d’aiguilles métalliques qu’il projeta contre eux. A cet instant, le dragonnier saisit sa lance au centre et la plaça devant lui avant de la faire tourner rapidement à l’aide de ses deux mains. La rotation de l’arme permettait ainsi de stopper la course des armes de jet qui tombaient à présent à ses pieds. Toutefois, il ne put toutes les éviter. Ainsi, la dernière lui frôla le visage en lui laissant une plaie de laquelle commençaient à s’écouler quelques gouttes de sang qu’il essuya de sa manche sans quitter des yeux le démon. Ce dernier provoqua une explosion colossale qui eut tout d’abord pour effet de soulever un important nuage de poussière empêchant les deux hommes de voir quoi que ce soit. Puis, lorsque la fumée fut dissipée, il se rendit compte qu’un fossé le séparait désormais de Namibe et du démon. Ainsi, il voulait la combattre seul ? Il est vrai qu’un tel fossé dissuadait quiconque voudrait sauter pour les rejoindre. En tout cas, ce démon n’était pas à prendre à la légère car cette explosion aurait pu balayer n’importer quelle personne qui se serait trouvé dans son champ.

Zane fit quelque pas vers le ravin et constata que le vieil homme adoptait désormais une position de spectateur dans ce combat. Parlant à voix haute, il encourageait l’alchimiste et semblait avoir une profonde confiance en elle. Le dragonnier n’ajouta rien à cela mais regarda l’homme sans dire un mot avant de reporter son attention sur le combat. Leur adversaire se montrait provoquant envers la jeune femme et cela le fit légèrement sourire car il savait que ce genre d’attitude ne faisait que donner plus d’envie de vaincre à celle qui fut son épouse.
Puis, contre toute attente, il prit la parole afin de s’adresser au vieil homme sans pour autant quitter le combat de ses yeux rouges.


- « Je pense que vous le savez tout comme moi pas vrai ? Namibe sera une personne déterminante pour l’avenir qu’elle le veuille ou non et si je devais suivre quelqu’un aveuglement, plutôt qu’un dieu, c’est sans hésiter elle que je suivrai. » dit-il de manière à ce quel seul lui l’entende.

Pour la première fois depuis son arrivée, il venait de montrer autre chose que de la froideur et après ces quelques mots, Zane se retourna en direction de la forêt comme pour faire un signe à quelqu’un s’y cachant. Très vite, les buissons se mirent à s’agiter tout comme les feuilles des branches avant qu’Hakouryo, qui était sous sa forme adulte, ne sorte de là pour arriver auprès de son maître. Le fidèle dragon aux écailles blanches avait jusque là attendu patiemment à l’abri mais à présent, le gardien avait besoin de lui. Il grimpa alors sur son dos avant de s’adresser à nouveau au vieil homme.

- « Je ne sais pas pour vous mais je ne compte pas laisser à ce démon le plaisir d’avoir un tête-à-tête avec Namibe. » dit-il tout en ne gardant un visage sans émotion.

C’est ainsi qu’Hakouryo survola la zone de combat crée par leur adversaire avant que Zane ne saute dedans en dirigeant sa lance vers le démon afin de le faire reculer et de l'éloigner de Namibe, après avoir ordonné au reptile de retourner dans la forêt. A présent, l’homme venu du futur se trouvait à nouveau près de celle avec qui il avait vécu tant de combats dans son passé. Aujourd’hui, la situation était différente car Namibe avait beaucoup de ressentiment contre lui mais aussi parce qu’elle ne connaissait pas encore tout de sa manière de combattre mais lui la connaissait bien en revanche. Il se plaça donc près d’elle sans pour autant lui adresser le moindre regard qui était actuellement fixé sur leur adversaire.

- « Je suis conscient que tu te passerai bien de moi en ce moment précis mais sache que je ne compte pas lui laisser le privilège d’une danse avec toi. Et puis, il semble que ma présence stimule ta colère alors si je peux être utile allons-y. » lui dit-il comme pour la provoquer.

Il était évident que Zane n’agissait plus comme ce qu’elle avait pu voir de lui mais il ne pouvait pas encore lui expliquer tout ce qui s’était déroulé entre temps. A présent, il voulait surtout mettre un terme à ce combat et il savait que leur duo serait un avantage stratégique qui jouerait contre le démon qui ignorait qu’à une autre époque, tous deux auraient pu combattre les yeux fermés tant ils se connaissaient l’un l’autre.
A présent en position de garde, il attaquerait dès que Namibe esquisseraient le moindre mouvement après s'être relevée à moins que le vieil homme ne se décide lui aussi à intervenir ou que le démon prenne l'initiative de l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pnj
compte admin / modo
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Sam 17 Nov - 0:08

(Aller les enfants, sortez vous de ce piège avec élégance! Wink )

Shindara avait fourni un gros effort pour se libérer de cette étreinte. Ca l’embêtait énormément de l’admettre mais ce vieux débris n’était pas du tout croulant et il serait très difficile de le mettre hors d’état de nuire. Mais le démon était plutôt du genre tenace et il ne renoncerait pas à sa petite baston. Ces quelques exercice lui faisait beaucoup de bien après ce copieux festin. Il fut cependant surpris de voir un autre humain s’inviter à cette sauterie et celui-ci ne trouva rien de mieux à faire que de toiser le démon. Un large sourire s’afficha sur ses lèvres, que croyait il celui la pour oser prétendre que ce combat serait aisé pour ces trois combattants ? Lui ne demandait pas vraiment d’honneur, il voulait juste les réduire en miettes et dégusté leurs entrailles encore tièdes…Un succulent met.

Malgré la faim qui recommençait à le travailler, il prit soin de se libérer de sa prison terreuse et dans sa grande intelligence, il utilisa cette terre comme arme contre ses deux assaillants les plus proches. Zane avait cru qu’une attaque sur plusieurs fronts pourrait le déstabiliser mais Shindara ne se laissa pas faire et à l’aide de cette terre, il la transforma en millier de petites aiguilles fonçant sur ses adversaires. Tendis qu’il les occupait avec ceci, il en profita pour se téléporter afin de faire un petit coucou à celle qui était resté en retrait. Apparemment, son petit massage mammaire n’avait pas du tout plus à Namibe et en guise de consolation, il allait lui offrir le combat qu’elle espérait tant. Tout en maintenant sa garde, il jeta un coup d’œil du coté des deux autres afin d’estimer les dégâts subis.

Le premier à trinquer avait été le vieil homme qui fut légèrement blessé par cette attaque. En effet, son pronostique vital n’était pas du tout menacé et le démon eut la surprise de voir que ses pointes métalliques s’étaient changé en papillons. Ses craintes devinrent réalités en voyant le pouvoir de cet ancien, il allait être un adversaire difficile à avoir. Son attention se reporta alors sur son deuxième ennemi et apparemment, il avait usé de sa lance pour paré son assaut mais comme le vieux, certaines avaient réussi à lui entailler la peau. Malgré le fait qu’il les avait quand même touché, le démon était surpris de les voir encore en vie après une telle attaque et il ne put s’empêcher de penser.

* Ils ont bien fait de venir ces trois là…Ca risque d’être plus compliquer que prévu, je vais devoir frapper fort et v… *

Il avait commis une grossière erreur, il avait quitté des yeux son adversaire direct et sa pensée fut ainsi stoppée par l’assaut de Namibe. La jeune fille fonça sur lui et abatis sa lance au niveau de la poitrine de Shindara. In extremis, il put éviter le coup grâce à une rotation de son buste mais sa garde était brisée. Il dégaina son épée et tenta de trancher la tête de cette insolente mais elle fut beaucoup plus rapide que lui. En effet, Elle s’était accroupit pour porter un deuxième coup et de ce fait, la lame manqua sa cible et eut pour effet de déstabiliser le démon. La force qu’il avait donnée à ce coup lui fit perdre ses appuis tandis qu’une violente douleur au niveau de sa jambe le fit grimacer. Prenant appui sur sa jambe saine, il ne put que faire un bon en arrière afin de s’éloigner suffisamment de son agresseuse pour l’empêcher de lui porter d’autre coup. Mais lorsque sa jambe blessée se posa sur le sol, la douleur fut si intense qu’elle ne put supporter le poids de son corps, ce qui l’obligea à mettre genoux à terre. Il porta un regard rageur à l’encontre de Namibe qui allait très certainement lui faire plaisir et il hurla.


« Sale petite peste !!! Tu vas me le payer !!! »

Sa colère était à son paroxysme mais ses déplacements étaient à présent limités et malheureusement, son pouvoir ne pouvait rien pour lui. Il aurait fallu un shaman capable de régénérer les tissus coupés mais il était seul face à elle. Plus pour longtemps cependant car le retardataire venait à présent de s’incruster dans le tête à tête qu’il avait avec Namibe. Ce gredin s’était attribué les services d’un dragon pour franchir le fossé tandis qu’il atterri entre Shindara et sa nouvelle petite amie (XD). Le démon devait trouver un moyen de se sauver car blessé, il ne pouvait faire face à deux adversaires en même temps surtout qu’il se trouvait à présent au bord du précipice. Sous ses pieds, il n’y avait que le sol imbibé par endroit de son sang, dans sa main droite son arme et la gauche étaient posées sur sa jambe couverte de sang. Une idée terrifiante germa alors dans son esprit, lorsqu’il vit des cailloux à côté de son katana. Un sourire sadique anima son visage et après avoir frappé le sol de ses mains, un dôme de terre épais recouvrit entièrement l’arène plongeant les combattants dans le noir. Profitant de l’effet de surprise et surtout de l’obscurité, il commença la phase B de son plan. Dans la terre, il y avait du carbone. Dans son sang, de l’hydrogène…Shindara se contenta de les mettre en relation dans de bonne proportion et il s’en suivie un dégagement de méthane. Calmement, il informa ses deux adversaires.

« Vous ne sentez rien ?...C’est bizarre, on dirait du gaz. Vous savez que le méthane combiné à l’air explose lorsque celui ci est en quantité suffisante ? Je pense que maintenant, ça doit être bon. »

Un petit trou se forma en haut du dôme laissant passer quelques rayons de soleil qui illuminèrent un petit tas de cailloux juste à l’endroit où se trouvait le démon quelques instants plus tôt. Puis cette voix d’outre tombe très désagréable à entendre prononça encore quelques mots.

« Ce sont des silex. Je pense ne rien vous apprendre en vous disant qu’en les entrechoquant ou en les frottant, on provoque des étincelles. Et devinez ce que j’ai dans la main ? Bon voyage en enfer !!!!! »

Le démon jeta de toutes ses forces le silex qu’il avait dans sa main et disparut aussitôt. Nul doute qu’une fois les cailloux en contact, leur prison allait se volatiliser avec eux dedans à moins que...Il restait cependant un adversaire de taille à affronter maintenant et il ne pouvait espérer le terrasser qu’en le prenant en surprise. Sa condition physique ainsi réduite par Namibe, il ne pouvait plus prétendre combattre à égalité contre le vieil homme. Shindara se téléporta donc derrière lui et tout en abatant son katana dans un mouvement vertical en direction de la tête du vioque, il hurla.

« Où regardes tu vieille fripouille ?!!! Je suis là !!! »

Si papy ne faisait rien, il allait se retrouver en deux morceaux…Peut être que ce cannibale allait enfin savoir si cet ancêtre était moisi jusqu’à l’intérieur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Sam 17 Nov - 16:36

[muahaha trouvé pour nous en sortir !! lol]


La jeune femme fut sincèrement surprise de voir que son coup avait eut l’effet escompté. Etant donné les pouvoirs du démon, elle s’était attendue à ce qu’il esquive sans problème un coup de lance aussi grossier. Au lieu de cela, elle lui entailla profondément la jambe, l’handicapant sérieusement. S’il était puissant, il n’était donc pas un combattant hors pair. C’était bon à savoir. Alors que le démon reculait, elle voulut le poursuivre d’un bond, profitant de sa petite victoire pour surenchérir, mais vint alors un intrus dans leur petit tête à tête. La voix de Zane la fit presque bondir sur ses jambes. Au lieu d’avancer, elle recula, sans gestes contrariés manquant de la faire trébucher.
« Effectivement » Lâcha-t-elle sèchement. Elle lui jeta un petit regard noir puis, sombre, se remit en garde face au démon. Celui-ci, avec son alchimie étrange, était bien trop dangereux pour qu’elle ne prenne le temps de rosser le chevalier servant. Elle allait donc devoir compiler avec lui, bien qu’elle n’en eu pas le moins du monde envie. Grinçant des dents, elle s’élança à nouveau en direction de la créature, qui la prit cette fois encore de court. Alors qu’il était au bord du précipice, la jeune femme, désireuse d’en finir rapidement pour ne point avoir à supporter la proximité de Zane plus longtemps, bondissait avec un rugissement lorsqu’il porta un petit regard aux pierres à côté de lui. Il allait utiliser son pouvoir.
Elle coupa son élan, ressemblant, à force d’avancer pour mieux se retirer, à un ridicule petit cheval à bascule armé. De plus mauvaise humeur encore, elle rejoignit à toute vitesse l’homme. L’idée fut pour le moins bonne puisque aussitôt un dôme s’éleva au dessus d’eux pour les plonger dans l’obscurité. Son humeur était massacrante. De plus en plus. « Que n’ai-je le vue d’un elfe dans le noir ! » Elle pouvait, certes, discerner les silhouettes dans l’obscurité, cela faisait partie de l’entraînement d’un assassin, elle pouvait même, après un certain acclimatement, voir suffisamment de détails de ses adversaires pour les frapper assez précisément. Mais elle n’en eut pas l’occasion.

Son odorat, fin, l’alerta sur le champ du changement qui s’opérait dans l’air. « Oh non… » souffla-t-elle à voix basse, fermant ses yeux inutiles sous des sourcils froncés par l’anxiété. Cette odeur, partout… Le démon confirma ses craintes. Il n’avait pas fini de parler que la jeune femme avait déjà pris Zane dans ses bras et le serrait contre elle de toutes ses forces. Elle se souvenait des pouvoirs de l’homme. « J’ai besoin de ton énergie… Beaucoup d’énergie, très vite. Tu vas avoir mal… Et surtout, ne desserre pas notre étreinte. » Sur ces mots, elle la resserra, cherchant à capter la moindre trace de chaleur que Zane pouvait lui insuffler. Elle n’aimait pas puiser dans l’énergie d’autrui, même en très mauvaise position, mais là, elle n’avait pas le choix. C’était le seul moyen de lui sauver la vie. Non pas qu’elle eut pour lui quelque égard, mais elle ne voulait pas laisser à ce démon l’opportunité de faire ce qu’elle voulait faire elle-même. Le trou qu’il perça en haut était bien évidement une sortie par laquelle il pouvait seul s’échapper. Eux deux demeuraient dans une poudrière qui risquait fort de leur être mortelle. Non seulement son énergie avait été entamée par l’explosion de la gamine, mais même au meilleur de sa forme, Namibe doutait de pouvoir parer à une inflammation de cette envergure. Dans le silence de leur dôme, seule la respiration, gênée par le gaz, de la jeune femme, sifflant également à cause de l’angoisse, était audible. Cette idée lui donna une autre idée : « Cesse de respirer, si tu ne veux pas voir tes poumons carbonisés sur le coup » Il éviterait ainsi non seulement de rendre le gaz, autour d’eux, plus riche en hydrogène, mais aussi d’en ingurgiter de trop. Un sifflement, infime, naquit alors dans leur dos. Il décidait de procéder ainsi… Les étincelles de deux cailloux s’entrechoquant…

Envahie par la violente énergie de Zane, la jeune femme se cambra alors et rouvrit les yeux, à l’instant même où l’explosion détonna dans son dos. La bouche ouverte sur un gémissement muet, soufflée par la vague qui précéda les flammes, elle ne lâcha pas Zane pour autant. La fournaise était telle qu’elle cru un instant être, même aidée de l’énergie de l’homme, totalement incapable de les protéger du choc. Elle parvint cependant, laissant échapper alors un petit cri, à créer autour d’eux deux une protection, ne manipulant que le feu qui menaçait de les frôler. Les brûlures apparurent tout de même, la chaleur étant trop grande pour être dominée, mais leur gravité était limitée par la prise que Namibe infligeait aux mortelles danseuses. Ils s’était retrouvés par terre, Namibe sur Zane, l’enlaçant avec force, pour une étreinte salvatrice qui lui parût interminable. La quantité de gaz que le démon avait créée était phénoménale. Même si elle avait disposé d’assez de temps pour mettre sa propre alchimie à l’œuvre, jamais elle n’aurait pu faire quoi que ce soit pour démanteler une telle quantité d’explosif naturel. Le méthane… Depuis de longues secondes déjà elle avait dépassées ses propres limites, et frôlait à présent celle de l’homme que pourtant elle devait protéger. Elle puisait sans son énergie sans réserve, sans autre recours…
Lorsque enfin l’explosion eut fait son affaire, faisant voler le dôme de terre en éclat, le couple de fortune était toujours enlacé, fumant, à même le sol. Zane devait encore être conscient, bien qu’au bord d’une grande fosse pleines de pommes, prêt à s’y laisser tomber avec délices. Namibe quant à elle se redressa pour le regarder, assise sur son bassin. Appuyée sur ses bras tremblants, elle voulut lui demander si ça allait mais, avec un gémissement, tomba sur le côté, sa jambe gauche éraflée et superficiellement brûlée par endroits resta sur Zane. Un nouveau gémissement lui échappa, dans l’ultime seconde où un son put encore naître dans sa gorge brûlée par le gaz. La chaleur dans son dos, bien qu’elle eut évité de trop graves brûlures, peinait à se calmer. Elle sombra, après de longues secondes de souffrances, dans une inconscience salvatrice. Elle n’irait pas plus loin. Son visage, crispé par la douleur, se détendit enfin.

[à toi le vieux, Mibe HS ! ^^]

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Jeu 22 Nov - 2:27

Zane allait désormais combattre aux côtés de la jeune alchimiste et le moins que l’on puisse dire était que cela ne la réjouissait pas. Toutefois, au-delà de la rancœur qu’elle avait contre lui, il avait cette impression que sa présence la troublait d’une autre façon. Enfin, ce n’était pas à cela qu’il fallait s’attarder désormais et la seule chose qu’il devait susciter en elle était un regain de fougue qu’elle puiserait dans sa colère.
Très vite, Namibe s’élança de nouveau sur le démon pour lui porter un autre assaut, elle qui était déjà parvenue à le blesser de manière significative. Le dragonnier esquissa à son tour un mouvement quand il la vit soudain stopper son élan. Très vite, un dôme les enveloppa tous les deux avant qu’une très forte odeur de gaz ne se fasse ressentir. Par le passé, de nombreux démons ou humains avaient mis sur pied des stratagèmes à la fois vicieux et ingénieux et celui que venait de trouver Shindara faisait probablement parti des plus redoutables. En effet, le gardien comprit assez rapidement ce qui allait leur arriver s’il ne faisait rien mais il savait également qu’il était sans défense face à ce type d’attaque. Il pensa alors que l’alchimie de Namibe pourrait rivaliser avec ce piège mais le temps allait lui manquer pour cela et ni Hakouryo, ni le golem de sang ne pourraient les sauver de ce mauvais pas. Toutefois, Zane ne pouvait accepter de se résoudre à une fin pareille, non pas que sa vie lui importait mais celle de Namibe devait à tout prix être sauvegardée. Il fallait donc agir vite et sur ce point, ce fut elle qui le devança en le serrant fort contre elle avant de lui demander son énergie vitale et de ne surtout pas desserrer leur étreinte. Il comprit alors qu’elle allait lutter contre les flammes à l’aide de son flux vital associé au sien. En tout cas, il la connaissait assez pour dire que prendre l’énergie de quelqu’un d’autre était quelque chose qui la rebutait profondément alors si elle en venait à cette requête c’est qu’il n’y avait pas d’autres moyens pour eux de se sortir de ce piège.

Le dragonnier n’eut pas besoin de recourir aux mots pour lui faire comprendre qu’il acceptait de lui donner son flux vital. Il la serra donc à son tour contre lui et commença à transférer son énergie vitale de son corps à celui de l’alchimiste. Cette situation était troublante quelque part car elle le ramenait dans son passé quand, chaque nuit, il se blottissait contre elle et lui offrait, à son insu, une partie de sa vie pour que la sienne s'adoucisse. Aujourd’hui, il n’aurait probablement plus les forces de reproduire cela de manière régulière mais en ce moment précis, il allait lui offrir toute son énergie pour que tous deux survivent. Pour la première fois depuis qu’il venait de la retrouver il allait lui témoigner de la chaleur et celle-ci serait immense.
Soudain, l’explosion attendue résonna et vint les projeter au sol juste avant que Namibe ne parvienne à créer une protection autour d’eux. La chaleur des flammes était digne de celles qui devaient exister en enfer et pourtant elle était en mesure de les contenir avec l’union de leurs forces. Au sol, la jeune femme ne relâcha à aucun instant son étreinte, il eut même l’impression qu’elle se fit plus forte d’ailleurs. Elle avait besoin de son énergie comme un assoiffé aurait besoin d’eau fraîche. Etrangement, il repensa alors à son passé, lorsque Namibe sacrifia sa vie pour sauver la sienne. Ce jour-là, dans un geste désespéré, il avait à nouveau tenté de lui donner son flux vital mais il avait rapidement dû se rendre compte de la réalité : donner sa vie ne servait à rien si l’autre avait déjà perdu la sienne. Aujourd’hui, en cet instant il avait l’impression de se retrouver dans son passé, comme s’il disposait d’une seconde chance pour sauver la vie de son épouse, comme s’il changeait le cours des choses. C’est à cet instant précis qu’il fit littéralement exploser l’énergie qui se trouvait en lui pour la donner entièrement à l’alchimiste.


- « Toute cette énergie t’a toujours appartenue alors prends-la entièrement maintenant. » lui dit-il tandis que son énergie enveloppait désormais la jeune femme d’une lumière blanche qui semblait affronter elle aussi les flammes.

A ce moment, l’iris du dragonnier reprit une teinte normale comme si le golem de sang qui sommeillait en lui venait de s’effacer devant sa détermination. Zane semblait alors presque être redevenu un simple humain. Puis, au bout de quelques instants, il comprit que tous deux avaient survécu à l’explosion. Ils étaient bien sûr blessés et brûlés par endroits mais ils étaient envie. Ainsi, même dans une autre époque, son épouse lui sauvait la vie. Encore allongé au sol, il la regarda essayant de lui adresser la parole mais n’y parvenant pas. Il la vit tomber sur le côté et se redressa pour s’approcher d’elle. Là, il passa un instant sa main dans ses cheveux avant de prendre la parole. Etrangement, il ne semblait montrer aucun signe de douleur ou d’épuisement malgré ce qui venait de se passer et pourtant ces blessures étaient visibles.

- « Tu sais que tu risques certainement de regretter de m’avoir sauvé ? » lui dit-en souriant doucement pour la provoquer une dernière fois mais surtout pour lui qu'elle parfaitement réussi sa manoeuvre si périlleuse.

Quelques instants après, Namibe était inconsciente et à ce moment, le sourire de Zane se dissipa tandis que du sang s’écoulait désormais de sa bouche et que sa respiration fut terriblement saccadée. Ainsi, il était parvenu à retenir son propre sang de couler comme pour ne pas paraître faible devant elle. Le gardien avait donné presque toute son énergie à celle qu’il voulait sauver d’un passé où elle n’avait pas survécue. Cet échange intime ne l’avait pourtant pas soustrait à cette pudeur qui était de se montrer si affaibli devant elle.
A présent, il se trouvait à genoux mais, à l’aide de sa lance, il se releva et fixa le démon qui se trouvait désormais près du vieil homme. Son regard était redevenu celui d’un démon mais il n’allait pas combattre pour autant car il n’en était plus en mesure et parce qu’il devait veiller sur Namibe inconsciente.


- « Je viens du futur démon et dans ce futur, tu n’existes par car aujourd’hui tu seras vaincu. » dit-il avec un sourire confiant en direction du démon et du vieil homme qui allaient désormais jouer la dernière scène de cet affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Mar 27 Nov - 1:25

Ainsi se dessinait le destin. L'existence de Namibe, fortement intriquée dans le futur qui devait-être, se mesurait à celle du démon, simple étoffe noyée parmi toutes celles des existences modulables. C'était la véritable force de Namibe, non ses pouvoirs, mais ce que la déesse avait réservée pour elle. Les yeux du vieil homme le lisait, ce dessin de la réalité qui prenait forme chaque jour un peu plus. Aujourd'hui, c'est la force de l'alchimiste blanche, du chevalier des temps et du premier serviteur qui se révélait. Les uns aux autres. Devant ce démon qui se montrait bien plus fort que sa valeur existentielle ne l'indiquait. La déesse avait-elle manipulée les voies du destin afin de changer le futur d'où Zane venait? Etait-ce un test? Les deux êtres présents à ce combat devait-il être enfin réunit? Ou bien....

* Stellae... qu'as-tu donc prévu? *

La lance de l'alchimiste perforait la chair du démon trop peu entraîné face à un adversaire expérimenté.Guerrière farouche, assassin de renom que l'alchimiste blanche. Une personnalité bien ésotérique pour vivre sur l'île, mais finalement bien en accord avec les Chevaucheurs d'Ombres. Une technique parfaite, la pointe frappait. Une blessure grave, qui marquait le début de l'agonie. Shindara allait rendre l'âme, en ce jour en cette heure. Il était marqué. Zane la rejoignait pour l'aider à lutter. Le vioque pouvait lire dans le cœur de Zane, cœur meurtri par la perte de celle qu'il aimait, pourtant bien vivante. Namibe déchaînait des passions là où elle passait, son passée de femme-objet avait fait d'elle un objet de désir difficilement répressible...


"Pourtant ton destin est écrit Zane... Le jour venu tu désigneras celui qui nous sauveras tous. Je ne suis qu'un messager. Ton destin te rattrapera... "L'homme n'avait pu l'entendre, déjà trop loin, pour sauver celle qu'il aimait.

Mais son intervention ne fit qu'accélérer la vitesse avec laquelle le démon voulait en finir. L'air lui-même se transformait en bombe géante pour répondre aux désirs sadiques du perfide artificier. Le vieil homme voulu changer cela, mais il n'en avait pas le temps. Tout explosa, pendant que son cri d'horreur se mourrait sous l'onde de choc.Et de son fourreaux vint comme un appel. Cette lame qui voulait être libérée, cette lame qui parlait fort maintenant. Lorsque Shindara frappa, son katana rencontra le fourreau magique de l'ancêtre dans une pluie d'étincelles. Pas une rayure ne se dessina sur l'objet, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Un instant, il resta immobile: la force de Namibe était toujours là, bien sûr, mais endormis. Si le démon l'avait abîmée! Elle ne pouvait mourir ce jour, mais jamais il ne tolérerait que la beauté blanche put-être souillée. L'étoffe blanche devait-être la plus belle de toute le jour de la bataille qui les libérerait. La voir souillée était une idée intolérable, réveillant les plus sombres instincts de celui qui pouvait lire le destin. La rage se lisait dans ses yeux lorsqu'il porta la main à la poignée... Oh il savait ce qu'il faisait: peut-être était-ce le message de Stellae, peut-être était-il temps. L'épée apparue à la vision de tous, retrouvant le monde réel après des millénaires de sommeil. Le pouvoir envahit le corps du vieil homme comme elle le faisait si longtemps auparavant, lorsqu'il était encore le Maître des Gardiens de la première île. Plus de tremblement de vieux, plus de canne, plus de dos voûté. Un corps fort derrière ses rides, bien plus qu'aucun homme, bien plus que le démon blessé. Des larmes coulaient sur les joues de l'ancêtre.


"Le jour où cette lame sera retirée marquera le renouveau de la guerre en Ynis Witrin. Apparemment démon, quelqu'un d'autre manipule les destins, d'une envie bien moins pure que celle de ma maîtresse. Mais tant que je serais en vie, Ynis vivra. Jamais je ne la laisserais tomber à nouveau, plus jamais d'échec!"

Son corps dégageait une véritable aura lumineuse, comme un soleil bleu brûlant en son fort intérieur. Sa barbe se soulevait comme sa longue chevelure au rythme des pulsations magiques parcourant son corps. Dans des vêtements flottants, ses muscles retrouvaient leur vigueur d'autrefois, longue et fuselée, tels des câbles d'acier. Et lorsqu'il frappa, ce fut d'une telle vitesse, d'une telle violence, qu'elle en aurait trancher chair roche et métal comme une vulgaire feuille riz. Une force de la nature, un être unique qui reprenait ses droits d'immortel sur les autres existences.

Le premier de tous, la création de Stellae, renaissait tel le phénix pour défendre ceux qui sauverait l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pnj
compte admin / modo
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Jeu 24 Jan - 17:39

La ruse du démon était plus que mesquine, il avait piégé ses cibles dans ce dôme et maintenant, il s’apprêtait à les faire exploser. Deux silex et un peu d’alchimie allaient certainement venir à bout de ces deux là et croyant ceci, il s’empressa d’attaquer le vieil homme. Son katana s’abattit sur son ennemi et malheureusement, le vieillard semblait avoir anticipé les mouvements du démon si bien qu’il bloqua à l’aide de son fourreau son attaque. Surpris, le démon fit un bon en arrière manquant de perdre l’équilibre tant sa jambe le faisait souffrir et l’empêchait de prendre appui, puis il regarda son adversaire. Il semblait bien plus frais qu’avant et il se dégageai une aura puissante comme si son âge avancé n’était plus qu’un lointain souvenir. Shindara était troublé mais il se gardait bien de le montrer. Comment allait il faire pour venir à bout de cet homme…

Ce fut alors qu’une voix s’éleva du lieu ou le dôme avait explosé et il vit que Zane était encore vivant et apparemment, la jeune fille semblait elle aussi respirer. Le démon commençait à sentir un certain agacement, ces moins que rien se permettait de lui tenir tête de cette façon…C’était vraiment inadmissible pour lui. Il regarda le gardien avec dédain et il lui répondit.


« Je me moque de savoir d’où tu viens gamin. Mais laisse moi te dire une chose, le futur va changer car aujourd’hui, je vais tous vous réduire en miette ! »

Les dents serrées les unes contre les autres, il faisait face au vieux et affichait une mine autant rajeunir que la sienne. Il en avait assez et il allait dorénavant mettre toutes ses forces dans la bataille. Comme s’ils s’étaient donnés le mot, ce fut à présent au vieil homme de prononcé quelques paroles qui ne firent qu’augmenter la lassitude du démon. Il ne comprenait pas vraiment ce que disait son ennemi mais il se contenta de baisser la tête sans dire un mot. Il se baissa et il passa et repassa la lame de son arme sur sa blessure qui ne cessait de saigner. Une fois que le katana fut imbibé de sang, il se redressa et mit la lame ensanglantée devant ses yeux. De cette façon, il pouvait voir le mental en premier plan et derrière l’ancien en train de rayonner comme un soleil puis il murmura.

« Dernière…attaque. »

Il posa son doigt sur la lame et une lumière bleu intense apparu pendant quelque seconde. Il avait utilisé son sang pour rendre son arme explosive exactement comme il avait fait avec la fillette quelques instants plutôt. Zane et Namibe étaient toujours sur l’arène qu’il avait « bâti » hors cette structure n’était maintenue que par un socle caillouteux fragilisé par l’explosion. Sans crier gare, il lança le katana comme une lance sur ce fameux socle qui explosa lors de l’impact. Une fois la poussière dissipée, il vit que la plate forme était encore debout mais elle oscillait dangereusement. Ce n’était qu’un bref sursis car la roche commençaient à s’effriter et bientôt tout allait s’effondrer. Satisfait, Shindara regarda le vieil homme et ajouta avec un rictus.

« Et maintenant que va tu faire ? La fille est HS et l’autre est incapable de franchir ce ravin en sautant…Vas tu regarder tes amis mourir ? »

Shindara sentait que ses forces étaient en train de l’abandonné au fur et à mesure que le sang s’écoulait de sa plaie…Ses chances de victoire s’amenuisait au fur et à mesure que le temps passait alors il dut prendre la décision qui s’imposait. Dans un ultime effort il mit un genou à terre et il ramassa de la terre dans ses mains. Une fois debout, il tendit son bras droit et la terre prit la forme d’un arc tendis que dans sa main gauche, une flèche apparue. Shindara avait choisi cette arme car ses déplacements étaient devenus inefficace et seul un projectile pouvait se révéler utile maintenant.

« C’est toi ou moi grand-père…Mais sache que si tu veux sauver tes amis, il faudraabord te débarrasser de moi. »

Il tenait son adversaire en respect prêt à tirer si jamais il le voyait tenter quoique ce soit…La décision finale était imminente.


( C’est mon avant dernier post, je vous laisse encore un tour et je clôture...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zane
Humain
*Gardien de l'île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 32
Rang : Gardien de l'île
Race : Humain
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   Dim 27 Jan - 15:36

Zane était devenu le spectateur du combat qui allait se jouer entre Shindara et le vieil homme qui venait de déployer sa véritable puissance. Il venait de retrouver sa jeunesse tandis que des larmes s’écoulaient le long de ses joues, justifiées par ses mots. Ainsi, cet être avait finalement réalisé que la guerre était bien de retour et à en juger par ses pouvoirs, il devait être préparé à cela depuis des années.

Dans son passé, le dragonnier n’avait pas assisté à la transformation du vieil homme mais il en avait ressenti toute la puissance le jour ou cet éternel protecteur de l’île et de sa déesse, livra son dernier combat, celui qui leur permis d’organiser une résistance qui n’aurait pas existée sans le sacrifice de cet homme. Ces larmes qui s’écoulaient étaient particulièrement poignantes pour Zane qui pouvait ressentir à quel point le vieil homme aurait aimé ne jamais avoir à reprendre les armes. Etre de valeur, il ne pourrait pas à lui seul changer le cours des choses mais sa puissance et sa foi en sa déesse faisaient de lui un de ceux capables de faire basculer le destin dans un camp, celui du bien. C’est pour cela que le dragonnier respectait ce vieux guerrier dont la vie passée et futur était visiblement indissociable de celle d’Ynis Witrin.

La puissance qu’il déployait semblait totalement écrasée celle du démon déjà sévèrement blessé. Pour vaincre l’ancêtre, le démon ne pourrait pas se contenter uniquement d’utiliser sa force brute. Rusé, il devait encore avoir des ressources. Ainsi, plutôt que d’attaquer de front son adversaire, le démon préféra diriger son attaquer contre le socle sur lequel Zane se trouvait en compagnie de Namibe inconsciente. Cette dernière bassesse de Shindara avait pour but de pousser son adversaire à la faute en comptant sur ses sentiments. Lui demandant de choisir entre lui ou ses amis, le démon semblait avoir pris un certain ascendant. Toutefois, trop concentré sur le vieil homme, il semblait avoir oublié deux choses. La première était ce sentiment de dégoût qu’il venait de faire naître en Zane qui se souvint de tous ces démons qui, dans son passé, avaient usé de la même perfidie en laissant à leur adversaire le choix de sauver ou non des êtres proches. A chaque fois, le choix comportait un piège évident clairement visible mais qui passait après la vie de ceux qui nous sont proches.

Aujourd’hui, le gardien ne laisserait certainement pas à Shindara le plaisir d’imposer ce dilemme au vieil homme et c’est avec cette volonté de briser cette spirale qu’il puisa dans ces dernières forces issues de sa rage. Ainsi, le gardien allait faire en sorte que son vieil ami n’ait pas à faire un choix si ce n’est la manière dont il réduirait en poussière le démon.

A cet instant, Zane ferma les yeux et deux de ses illusions se matérialisèrent instantanément juste devant Shindara qui menaçait l’ancêtre de son arc. Les regards de ses clones se posèrent sur lui et témoignèrent de la haine de leur créateur tandis que tous deux élevèrent leurs lances qui, utilisant la force du vent, projetèrent le démon à trois mètres du sol avant de disparaître instantanément.

La deuxième chose que Shindara avait oublié n’était autre qu’Hakouryo qui venait de récupérer son maître et Namibe pour les emmener loin du champ de bataille et de cette plate-forme qui allait s’écrouler. Ainsi, les deux illusions avaient bénéficiés de quelques secondes de réalité qui ne prétendaient pas vaincre le démon mais simplement laisser au dragon le temps de récupérer l’alchimiste et le dragonnier pendant que Shindara était distrait et sa garde brisée.

Jetant un dernier regard à cet ami de longue date qui le connaissait encore si peu, Zane l’encourageait une dernière fois tout en regrettant de ne pas pouvoir poursuivre ce combat plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe 1 : Namibe, Zane, Le Vieil Homme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ACCEPTE] Gravé dans ma mémoire.
» [CDA#1 WHB] Homme bêtes [Le grand Brame de Mordoskull]
» [Multimédia] Nouvelle musique du groupe Cryoshell
» Groupe des Forges
» Le groupe de prière Berrichons vous invites.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*En Dehors de l'Ile*~~* :: Scénarios :: Archives :: second scénario : Dans la Gueule du Loup-
Sauter vers: