Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le trésor au bout du chemin [Réservé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elhorah Elwing
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

Elhorah Elwing

Nombre de messages : 14
Localisation : Près d'un Trésor
Rang : Chevaucheuse
Race : Humaine
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Sam 6 Oct - 0:41

Elle avait l’air malin maintenant ! Assise au beau milieu de… Nulle part, n’ayant rien à manger, n’ayant trouvé aucun village aux alentours et pas même un pèlerin à plumer ! Bien raisonnons, raisonnons. A chaque problème : une solution. Alors à cette énigme, une clé devait bien apparaître non ? Et c’est à cette idée que la jeune fille s’était raccroché toute la matinée, tandis qu’elle marchait à grand pas à travers la forêt où Ellissan l’avait lâchement abandonné.

Aurait-elle dû pleurer ? Sans doute. Aurait-elle dû se sentir malheureuse face à cet abandon ? Encore une fois, probablement. Mais Elhorah refusait de verser une seule larme pour lui, il l’avait laissée toute seule alors qu’elle avait entre les mains un trésor magnifique ! Une carte vers un mystérieux îlot ! Un simple bout de parchemin qui avait mis l’imagination de la demoiselle en ébullition !
L’endroit regorgerait-il de trésors ?
L’or y coulerait-il à flot ?
Pourrait-elle plongé ses doigts dans des sacs d’argent ?

Pour être tout à fait honnête, elle imaginait déjà les remparts serties de joyaux, les épées aux lames filées d’or pure et les montures plus magnifiques que jamais !

Et pour se donner du courage, elle ne cessait de se répéter :


*Tu verras espèce de sale rat vicieux ! Quand je reviendrais chargée d’or et que tu me supplieras pour te guider là bas ! Et bah je te laisserais pourrir sur le continent !!! *

Charmant n’est ce pas ? Et je vous assure que malgré sa mauvaise fois habituelle, la jeune voleuse comptait s’en tenir scrupuleusement à ses propos ! Œil pour œil, dent pour dent ! Après tout, à cause de lui, elle passait du rang de petite princesse d’une guilde de voleur à celui de moins qui rien, de vagabonde égarée n’ayant de surcroit aucun sens de l’orientation !

Autant vous avertir tout de suite, cela jouait méchamment sur son humeur du jour ! Voilà qu’elle était maintenant assise sur un ponton de point, jetant rageusement des galets sur la surface lisse pour passé sa colère :


« Imbécile d’Ellissan »

C’était en effet, la phrase qui revenait le plus souvent, un peu comme un refrain qui se serait accordé avec :

« Stupide Guilde ! »

Et le tout gracieusement assaisonné d’un gargouillement d’estomac persistant qui la poussait à grimacer. Elle avait faim, elle s’ennuyait, elle avait froid ! Rien ne pourrait être pire ! Sauf peut-être qu’il pleuve ! Ou que personne ne vienne la chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

Vieil Homme

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Sam 6 Oct - 1:43

Et une dépêche de dernière minute!! Encore cette foutue administration des admission, pas foutue de faire son boulot en temps et en heure! Il avait encore fallu que tout les meneurs soient occupés à droite et à gauche que ce soit ce pauvre vieil homme qui ait la charge d'une nouvelle. Exploitation sénile!! Et il se laissait faire, bien sûr non sans quelques remarques bien sentit mais qui pourtant ne dépassaient jamais sa barbe, de peur d' heurter la bienséance. Alors donc, le vieux miteux dans sa cape usée depuis au moins une bonne décennie ramassa sa vieille rame pour faire avancer son embarcation austère. Grommelant et maugréant, il traversait donc l'étang de brume qui protégeait l'île. Il les avaient traversées tant de fois... il n'avait plus le souvenir du compte, ni même d'un ordre de grandeur. Il les connaissaient par coeur, le moindre petit changement dans l'air, la moindre anomalie qui pouvait subvenir...

"Gromll... Nouvelle venue... gromll, partir en urgence... gromll, pas un loir pour faire cinq siestes par jour... Mais qu'il aille au fond du lac ce foutu lutin d'opérette même que pas chouette! Une rame entre les dents, une ancre bien ancrée dedans!"

Plusieurs fois il avait manqué de perdre son sang froid avec ce sale nain administratif qui se croyait tout puissant. Comme si on pouvait donner des ordres à un meneur, encore plus à lui, premier d'entre eux! Il fit une moue nostalgique... Bien sûr que ce nabot fringuant se croyait meilleur qu'un vieux vieillard foutu sénile et boiteux. Tout le monde le pensait. En voulant faire disparaître son identité de l'esprit des gens il avait aussi fait disparaître leur respect. Ynis Witrin devait être un paradis, mais la nature humaine (et autre) restait ce qu'elle était...

Il arriva enfin en vue du vieux ponton de bois qui semblait encore et toujours abandonné au bord d'un lac mystérieux. Ce ponton magique où tout commence, où les meneurs sont sensés jouer un rôle de conteur afin d'introduire les nouveaux résidents de l'île dans leur nouveaux monde: un spectacle, une mise en scène karmique qui était devenu une tradition.


"Bon aller la glandeuse, on monte dans le bateau de tonton clodo et en route pour l'aventure. Et on se dépêche, au pas de course marathoné, j'ai une sieste qui m'attend moi, non mais!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorah Elwing
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

Elhorah Elwing

Nombre de messages : 14
Localisation : Près d'un Trésor
Rang : Chevaucheuse
Race : Humaine
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Mar 16 Oct - 22:34

Laissez la narratrice vous expliquer la situation… Imaginez-vous cette jeune fille, les vêtements sales, la peau crasseuse, les cheveux en bataille et le regard vif et piquant. Un geste machinal : ses doigts s’approchant du petit tas de galets précieusement récolté, entourant la pierre comme un joyau, avant de le jeter rageusement vers le fond de lac ! Et soudain…

Ploc


La demoiselle sursauta, fronça le nez, plissa les yeux, pinça les lèvres. Une moue étrange se peignant sur son visage. Avec le soin le plus rigoureux possible, elle se saisit aussi lentement qu’elle le put d’un autre de ses galets, l’oreille à l’affût du moindre bruissement. Rien… Le silence absolu régnait. C’en était presque indécent de détruire ce calme quasi religieux. Sourire mutin, avant qu’elle ne reprenne son jeu pour entendre un nouveau « ploc » retentir.

Instinctivement, elle bondit sur ses pieds et scruta la brume environnante ! Bien sûr, son regard d’humaine ne distinguait rien du tout, pourtant elle sentait, elle sentait quelque chose d’étrange. Le temps semblait s’être tût pour observé un rituel bien connu, ancré dans le bois du pont. L’excitation montait en elle. Si elle avait fermé les yeux, Elhorah aurait vu un grand navire, au voile d’argent et au gouvernail d’or. Mais elle se tenait bien droite, les yeux ouverts, la bouche entrouverte dans une expression de quasi béatitude, de fierté masculine…


*J’ai trouvé enfin…. Hop dans le Mille ! Et ce sale rat visqueux ! Ah il va s’en mordre les doigts quand je lui écrirais sur de la feuille d’or !*

Elle déchanta bien vite. Du rêve éveillé elle passa à la réalité du cauchemar. Orgueilleuse, vaniteuse, elle eût une moue dédaigneuse en observant ce qui était venu la chercher.

« Dîtes moi que c’est une blague. »

Comment osait-il lui parler l’ancêtre ? On ne lui avait pas appris à respecter les plus jeunes ?

« Je vais pas grimper dans un taudis avec une épave qui renifle le troll en putréfaction ! »

Oui, elle se le permettait avec ses airs de princesses vulgarisées, elle s’autorisait à répliquer à cette vieille chaussette rapiécée qu’elle n’était pas « digne » de monter dans cette « chose ». D’un air plus que hautain, elle plaqua ses poings contre ses hanches et reprit :

« Bon allez merlin, on arrête de jouer, tu nous fais un petit tour de passe-passe, tu te transformes en prince charmant et ton taudis deviendra un magnifique bateau étincelant d’or ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

Vieil Homme

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Mar 16 Oct - 23:00

Comme de par hasard, cela ne se passait pas du tout aussi bien que l'avait prévu le vieillard en loque. D'habitude, les petites nouvelles étaient timides et toutes effrayées, il n'avait qu'à leur demander de monter dans la barque et elles s'exécutaient sans faire d'histoire. Et sa mauvaise humeur passait d'elle-même lorsqu'il les regardait du coin de l'oeil, les jeunes femmes trop occupées à contempler le spectacle qui s'offrait à elles pour remarquer quoi que ce soit. Mais aujourd'hui tout allait de travers. Une vrai saleté cette nouvelle, il le sentait déjà. Sans doute une futur Chevaucheuse... Il n'avait rien contre la Guilde mais trouvait quand même que les membres contrastaient réellement avec le reste de l'île... Celle ci avait mauvais genre, une vrai peste. Et il n'avait pas l'habitude qu'on lui parle de la sorte. Non qu'on le respecta beaucoup, mais la plupart du temps on l'évitait plutôt que de lui répondre.

"Naméo la gamine, faudrait pas pousser mémé dans l'escalier nan plus hein? Je suis meneur de barque pour Ynis Witrin, pas conducteur de charrette! Si mon navire te plaît pas tu peux toujours le suivre à la nage, ou mieux rester à quais!"

Elle le prenait en plein dans sa mauvaise humeur, à mener une barque à l'heure de sa sieste habituelle, cinquième de la journée. Alors forcément, il n'allait pas s'écraser bien au contraire. Il se permis de rajouter une couche.

"Et puis quand on se fringue avec aucun style et qu'on cache ses jolies formes on se moque pas du physique des autres! Non mais on dirait presque un garçon! A moins que tu ne sois du genre à aimer les filles? Remarque je te comprend elles sont beaucoup plus intéressantes. Donc bon jeune homme mal foutu, tu montes ou tu restes comme un idiot sur la berge? Remarque je te force pas, moi ça me dérange pas de te laisser là... finit-il dans un rire rauque."

Il n'en pensait pas moins:*Bon sang Stellae, qu'avez-vous encore manigancé...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorah Elwing
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

Elhorah Elwing

Nombre de messages : 14
Localisation : Près d'un Trésor
Rang : Chevaucheuse
Race : Humaine
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Mar 30 Oct - 1:14

Etincelant d’or… Or… De l’or… Ce simple mot allumait un feu de joie dans les prunelles de la voleuse ! Le plus beau, le plus magnifique, le plus sublime de tous les trésors, qu’elle comptait bien trouver un jour, était sûrement fait d’or ! Encore un peu et elle en aurait oublié le vioque ! Sauf que celui-ci ne se gêna absolument pas pour lui rappeler sa présence, l’empêchant de rêvasser à ses futurs trésors.

Et plus les mots venus de la bouche aux dents éraillés se déversaient, plus les yeux de la jeune fille devenaient colérique. Comment cette espèce de chose toute fripée osait-elle lui parler à elle de cette manière ? Gamine ? Il avait osé l’appeler gamine. Un air profondément revêche ancré sur le visage, elle ne put retenir un cri :


« J’suis pas une gamine grand père ! »

D’un air bougon, elle croisa les bras contre sa poitrine et le fixa avec hargne. Elle détestait profondément qu’on lui parle comme cela, et pourtant personne ne s’en privait, encore moins Ellissan et Rick ! Bien sûr, l’épave poursuivit son quota d’insulte. Et alors quoi ? Elle aurait dû afficher une mine outrée comme savent si bien le faire les jeunes filles de bonnes familles ? Non merci, plutôt mourir que de ressemblé à une de ses pimbêche parée si lourdement qu’elle peine et à respirer et à mettre un pied devant l’autre.

La liberté, il y a que ça de vrai…


Cependant ne vous imaginez pas non plus que mademoiselle Elwing garda le silence face à de telles insultes. Il alla même jusqu’à la comparer à un garçon, elle !!!! Elle était féminine pourtant non ? Non ? Comment ça non ? Elle l’était, à sa manière, un peu différemment des autres filles certes.

« Sale crapaud visqueux ! Vous auriez préfériez que je sois une jeune bourge naïve hein ? Comme ça paf un p’tit tour dans la grotte et badaboom ! Et bah raté ! Essayer même pas de m’approcher si vous tenez à vos cheveux de menton ! Je vous préviens que je vous les rase ! Remarque vous seriez ptetre moins repoussant ! »

Elle ponctua son joli petit discours d’un regard qui appelait au défit et avança jusqu’au bout du ponton. Elhorah ne jeta pas même un regard en arrière, non, elle ne regrettait pas de perdre Ellissan, sa fierté l’en empêchait. Et puis, elle allait vers l’avenir non ? Vers les trésors, les vagues d’émeraudes et les rivières de diamants, alors vraiment, elle n’était pas à plaindre. Ynis Witrin c’était un peu son El dorado personnel.
Alors avant que l’épave ne change d’avis, elle sauta à pieds joints dans la miteuse embarcation, faisant dangereusement tanguer la chaloupe. La demoiselle grimaça, ce n’était pas tant qu’elle n’aimait pas l’eau mais plutôt qu’elle se passerait aisément d’une baignade dans les eaux du lac. Imaginez en plus que les fonds aquatiques recèlent d’autant d’immondice que la barbe du meneur ?

D’un air nonchalant et sans aucun grâce que celle d’un chaton maladroit, elle se laissa tomber sur le banc, jambes et bras croisés, un sourcil levé d’un air profondément prétentieux :


« Ca sera long ? Non parce que je n’ai pas que ça à faire de rester là toute la journée ! Allez, on rame le vieux, et plus vite que ça ! Ca vous fera faire de l’exercice à vos membres tout desséchés ! Et tombez pas en poussière hein ? »

Non, vous ne rêvez pas. Et la mauvaise foi se réincarna en… Elhorah ! Applaudissez messieurs dames ! La mauvaise foi etla faim, puisque c'est cet instant précis que choisit son estomac pour faire retentir très sonorement son mécontentement. Quelle féminité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

Vieil Homme

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Ven 16 Nov - 18:18

Il fronça les sourcils dans un air réprobateur et la pointa du doigt pour rajouter sur le ton autoritaire. On aurait dit un grand-père qui faisait la leçon à sa petite fille fiLoute après qu'elle ait encore ajouté des bêtises à sa liste de méfaits.

« Oh si t'es une gamine, et drôlement male élevée qui plus est! On ne parle pas comme ça à un doyen, non mais oh! Je viens ici, je me déplace et j'ai le droit à tout une scène! Tu mériterais que je te fasses tomber dans le lac avec une enclume au pied pour voir si les poissons te trouvent à leur goût, eux, »

Et le ton haussa encore de plus belle, comme si ces deux là étaient dans l'incapacité totale de communiquer autrement que par insultes. Une incompatibilté caractérielle entre deux râleurs compulsifs sans doute, mais elle agaçait le vieil homme sans qu'il n'ai plus aucun contrôle sur sa personne: tout simplement une sale chieuse faudrait-il dire. Et lui aimait les femmes, pas les sales gamines.

« Déjà je me tape pas les bourges, j'ai pas assez d'argent pour leur faire des cadeaux! Et dans les grottes c'est nul les cailloux ça rape les fesses! Quand à mes cheveux de mentons, c'est le signe de ma grande sagesse! » Il se refrogna puis hurla comme si ce qui sortit était totalement incontrôlé: « Et elle est très belle ma barbe!! »

Il fut surpris qu'après un tel quota d'insultes libéré en si peu de temps la jeune peste saute dans la barque. Il se demanda un instant si il ne ferait pas mieux de la laisser là, sur le bords du lac, mais il ne contesterait jamais une décision de la déesse. Cette sale chieuse devait elle aussi avoir un rôle à jouer, quelqu'il fut.

« Comptes pas sur moi pour faire vite la pestiférée. Je fais les choses à mon rythme. Si t'es pas contente continues à la nage. »

Il donnait des coups de rames violent en avançant, comme s'il frappait Elhorah à chaque coup de rame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorah Elwing
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

Elhorah Elwing

Nombre de messages : 14
Localisation : Près d'un Trésor
Rang : Chevaucheuse
Race : Humaine
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   Dim 9 Déc - 15:11

C’était qu’il persistait le fossile ! Chers téléspectateurs observez donc la scène qui va suivre : deux personnes sont sur un bateau, bali tombe a l’eau, euh non pardonnez moi, je m’égare. Ces deux personnes dont les tons ne cessent de croître avec l’intensité des moqueries et des insultes sont atteintes d’un trait de caractère frappant : orgueil et fierté. Ni l’un ni l’autre ne désirait lâcher le morceau, c’était un combat oral dont ils n’acceptaient pas de laissé filer la victoire. Non L’autre lui en aurait sans doute rabattu les oreilles jusqu’à ce que mort s’en suive ! Démonter les arguments de l’autre et relancer le combat sans cesse.

Et ça ne l’épuisait même pas. C’était d’un naturelle chez notre petite voleuse, ça sortait des tréfonds de sa nature, de ses habitudes. La douceur et la politesse lui était inconnue, ou bien trop loin pour qu’elle ne s’en souvienne. Non, elle, elle avait été élevé comme une princesse des voleuses, au milieu d’hommes aux mœurs tous plus douteux les uns que les autres, garant les griffes sorties pour se défendre à chaque attaque. Autant vous dire qu’elle étai endurante à ce petite jeu là.

Et maintenant ? Maintenant il voulait qu’elle nage ? Haussement de sourcil, sourire narquois parfaitement maîtrisée tandis qu’elle se penchait en avant pour toiser le vieillard pendant l’effort. Que cette épave travaille pour elle ! Ca ça allait dans l’ordre des choses !


« Je nagerais pas ! C’est toi le sous fifre qui dois m’emmener là bas et moi qui tu fais l’honneur de monter dans … cette… chose pas nette que t’appelles barques ! Mais je comprends qu’à ton âge tu puisses plus aller ite hein ? Les vieux ça se fatiguent vite, pour ça que dans mon pays on les tue avant qu’il n’arrivent à maturité ! »

Bon d’accord ! Ce n’était peut-être pas tout à fait la vérité mais tant pis. Un petit mensonge de temps en temps ça ne fait pas de mal. Non ?

Soupirant bruyamment, se doutant bien que le grand père ne laisserait pas son crime d’insolence impunie, la jeune demoiselle détourna les yeux vers les eaux lisses, faisant comme si elle ne l’écoutait pas ou plutôt qu’elle s’en fichait royalement ! Et en plus :


« J’ai faim ! »

Elhorah observa attentivement les trais ridés de son meneurs, s’interrogeant sur la meilleure façon d’obtenir ce qu’elle voulait de lui. Ses yeux bruns brillait de cupidité et d’envie, son mauvais caractère était attisé le vide immense ressentis par son estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le trésor au bout du chemin [Réservé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le trésor au bout du chemin [Réservé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage au bout de la nuit (titre de Céline)-paroles du Baron
» Vivre son rêve jusqu'au bout
» TROC AU CHEMIN VERT
» Ne quittez pas le chemin (Résolu)
» ? tu es sur mon chemin. (kira)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*L'Arrivée*~~* :: L'Embarcadère-
Sauter vers: