Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Sam 22 Sep - 23:48

La salle principale de la Guilde était déserte lorsque l'alchimiste déposa au bas d'une page du registre sa signature et par là même la conclusion de ce compte rendu-ci. Il était temps pour elle de se rendre sur le continent, pour cette mission d'urgence que pour une fois, elle ne devait qu'à sa propre initiative. Namibe Stark avait beau être au summum de la froideur, acariâtre, caractérielle et pas vraiment agréable, ce brin de femme avait néanmoins pris en charge l'expédition. Le gros registre clos, elle se leva, jeta sur ses épaules une cape plutôt lourde et s'élança dans les sinueux couloirs de la Guilde jusqu'à une petite porte close. Elle la poussa sans grand ménagement. Il y régnait l'odeur de la Mort. C'était là, avant de l'inhumer, que se trouvait le cadavre de l'homme dont elle allait secourir les compagnons. Celui qui était venu la prévenir. Elle se pencha sur le cadavre et lui souffla dans l'oreille, insensible à l'odeur pestilentielle qu'il exhalait :

"Tes amis sont entre mes mains. Je ne déçois pas les hommes qui essaient de se tracer une voie, lorsque celle-ci est aussi folle. Votre défi, je tenterais de le relever en l'honneur du macchabée que tu es. A bientôt en enfer, mon ami"
Et sur ce, avec un sourire sec, elle se redressa et s'en fut.

Sa cape virevoltant dans son sillage avec grâce, l'alchimiste se rendit aux écuries où, étonnement, elle se munit d'un cheval. Non pas que ses affinités avec ces créatures se soient accentuées depuis la mission où l'avait entraînée Dan Ryu, mais elle avait étudié les cartes, et une journée de chevauchée serait déjà nécessaire pour rejoindre les lieux indiqués, aussi une monture était-elle nécessaire. Par chance, l'alchimiste avait lié une certaine affinité avec le cheval qui justement lui avait permis de suivre Ryu, elle le récupéra donc dans un pré non loin des écuries. Il était sauvage, et elle n'avait pas spécialement pris la peine de le rendre docile, aussi n'aurait-il accepté sous aucun prétexte de demeurer cloîtré dans un box. Sitôt l'étalon de jais capturé, l'alchimiste balança sur son dos une étoffe épaisse et moelleuse en guise de selle (jamais elle n'aurait été capable d'en mettre une correctement) et y grimpa sans se presser.

Elle avait fait mander les habitants de l'île qui désiraient aider, faisant en sorte que tous aient entendu parler de leur petite mission. Elle avait mandé pour la peine Cissée Céol, une chevaucheuse de longue date. Qui en fait était arrivée à l'ouverture, tout comme Namibe, et qu'elle avait chargé de la seconder. Sans qu'elle ne sache grand chose de cette fille, la jeune femme avait en elle assez de confiance pour en faire son bras droit dans l'histoire.
La nuit était encore noire lorsque Namibe, la première, arriva à l'embarcadère, elle ignorait qui viendrait avec elle, mais espérait avoir été un minimum suivie, et espérait surtout que tous seraient venus avec une monture. Sinon, ils risquaient d'arriver en retard, peut-être même de mettre plusieurs jours ne serait-ce qu'à se rendre sur les lieux. L'alchimiste, se mordillant les lèvres, attendit patiemment l'Aube. Elle n'avait pas sommeil, montée sur le capricieux et nerveux cheval d'ombre (elle l'avait, d'ailleurs, appelé Pénombre. Parce que, sans doute, il faisait trop de boucan pour mériter le simple nom d'Ombre) elle perdait son regard dans la brume, imaginant ces hommes, ces combattants de l'autre côté, ceux-là même qu'ils allaient soutenir face aux démons. Lorsque la première personne arriva, elle tourna la tête, puis, grâce à des rennes de fortune, contraignit le cheval à se tourner à son tour. Ils allaient bientôt partir… Vivement que les autres arrivent.



Note aux participants ^^ peuvent se joindre à nous ceux qui le désirent ^^ le temps de réponse par "tour" sera variable, d'un peu plus d'une semaine je pense. Vous pouvez, durant chaque tour, poster plusieurs fois, mais n'allez pas faire 10 posts non plus, tout le monde doit pouvoir lire sans prendre trop de retard.
Mes posts en tant que Namibe détermineront l'intrigue et les tours, aussi devez-vous impérativement les lire car leur contenu sera important et vous donnera des indications nécessaires pour votre rp.
Sinon bon jeu, et merci à tous de participer à ce scénario ! Je vous garantie de l'action =P !!

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Cissée Céol
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 84
Localisation : ~Où sa témérité la porte~
Rang : Chevaucheur d'Ombre
Race : Mi Humaine / Mi Dragon
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 23 Sep - 1:48

Ces derniers temps d’étranges rumeurs circulaient sur l’île comme quoi les démons seraient plus en activité que d’habitude sur le continent. La jeune chevaucheuse ne savait pas d’où venait la fuite, mais cela n’était pas vraiment futé d’avoir révélé telles informations. Quoi qu’il en soit, elles avaient finies par un triste évènement. C’était Namibe Stark qui ‘lavait mise au courant la vieille. Une attaque avait eu lieu sur le continent, non loin des côtes. Environ à une journée de chevauchée. Apparemment un rescapé avait réussi à fuir pour els prévenir et venir quérir de l’aide. Dans un sens, Cissée avait pensé que cela pouvait leur être bénéfique. Tout n groupe de démons à détruire avant que le secret de l’île ne puisse être dévoilé ! Une opportunité qui était assurément à saisir.

Sous demande de la seconde de Dan, Cissée avait donc fait le tour de l’île de son côté, pour aller recruter les gens qu’elle savait capable de pouvoir aider, même dans le cas éventuel d’un combat sévère. Elle avait cependant un mauvais pressentiment quand à cette expédition. Déjà le temps qu’il s’était écoulé entre la fuite de l’homme, et son arrivé et leur départ à eux de l’île, puis aussi concernant l’équipe qui allait porter secours à ces hommes du continent. Car même si ceux qui venaient étaient expérimentés, ils n’en avaient pas moins perdus l’habitude du combat. Mais l’heure étant grave, la jeune fille laissa de côté ses inquiétudes.

Le jour de l’expédition, Cissée se prépara bien en se parant de son armure en écailles de dragons que son père lui avait confectionné quelques années auparavant à partir du premier spécimen qu’elle avait affiché à son tableau de chasse, ainsi que de son épée, Elandhil. Tout ce dont elle avait besoin. Sa témérité et son courage faisaient le reste. Ceci fait, elle se dirigea en direction de l’écurie, où Arwana Gelina la palefrenière qui se joignait elle aussi à l’expédition, lui fournit l’un des meilleurs chevaux présents. Elle lui annonça en même temps que Namibe était déjà partie en avant.

Cissée remercia alors la jeune elfe, la salua sachant qu’elle la verrait dans pas longtemps et monta sur sa monture pour enfin se diriger vers l’embarcadère. Là elle y retrouverait leur leader pour la mission. Pour une fois Dan n’était pas de la partie…C’était d’ailleurs étrange de se dire, qu’on était dans une équipe depuis le début amis que l’on ne connaissait finalement personne. Néanmoins c’était sa personnalité et peut être que cette mission lui ferait découvrir pour la première fois sans doute quelle personne pouvait bien être la chevaucheuse de l’ombre que pouvait être Namibe Stark ! Dans ses pensées, le temps lui parut moins long pour arriver au quai. Ou peut être bien que cela était du à la vitesse de ce bel équidé. Equidé ? Cissée se tapa le sommet de la tête, elle avait monopolisé un cheval, un des meilleurs qui plus est, alors qu’elle n’en avait aucunement besoin, elle pourrait voler. Enfin, quelqu’un oublierait certainement son moyen de transport pour ne pas retarder els autres aussi elle était sûre que le cheval ne serait pas de trop.

Doucement, elle se mit à ralentir, alors qu’elle approchait d’une Namibe en train d’obliger son étalon à la robe sombre à se retourné. Cissée eut un sourire pour l’alchimiste et alla se placer à ses côtés, baissant la tête en signe de salut. Elles n’avaient plus qu’à attendre le reste du groupe en espérant que quelques uns au moins se seraient décidés à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel Tear
Vampire/Ange/Neko
*Gérante de l'Auberge*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Dans la pénombre
Rang : Gérante de l'Auberge
Race : Yohko / Ange / Vampire
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 23 Sep - 13:48

Engel était resté debout toute la nuit, un peu normal pour un vampire. Enfin bref, elle avait sortie une épaisse cape de ses placards, cela devrait être assez épais pour la protéger de la lumière du soleil. On lui avait dit qu’il valait mieux qu’elle prenne une monture… Elle se mordit la lèvre et se rendit à l’écurie, mais à peine était elle entrer que les chevaux se mirent à paniquer… Bon, inutile d’insister, ils sentaient la mort sur elle… Et puis elle pourrait courir sans être plus fatiguer que les chevaux supposait elle. Et puis, elle pourrait toujours grimpé à l’arrière de quelqu’un d’autre, un renard ne prenait pas de place.

La jeune femme se rendit alors près de l’embarcadère, chaque parcelle de son corps étant recouverte grâce à son épaisse cape, elle aperçut les deux chevaucheuse d’ombre et les salua d’un léger signe de la main avant de baisser légèrement la tête.

« Bien les bonjours mesdemoiselles »

Dit elle de sa voix toujours très douce. Engel savait ce qu’on attendait elle, et se battre lui ferait sûrement le plus grand bien. Elle vérifia la présence de son Rosewhype à sa ceinture et s’adossa simplement à un arbre près de l’embarcadère, attendant simplement que d’autres personnes se décidé à arrivé à leurs tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsvetan Silvermoon
Mi Démon/Mi Humain
*Forgeron*

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Tout dépend où tu veux que je sois
Rang : Forgeron
Race : Mi démon/Mi humain
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 23 Sep - 19:04

"C'est bon ? T'as tout ?"

Le cavalier monté sur le lourd cheval de la forge sourit. Remettant sa jambe en place, qu'il avait conservé à l'avant de la selle pour la ressangler un peu, il regarda de chaque côté de sa monture s'il n'y avait rien qui clochait, mais non. Prenant correctement ses reines, il salua d'un geste presque militaire et pourtant amical son camarade avec qui il partageait la forge depuis son arrivée.

"Ouais ! Merci, vieux ! Et à la prochaine !"

L'imposant animal avança sur ordre de Tsvetan et quand il eut fait quelques mètres, le métisse entendit :

"Te fais pas tuer en chemin !"

Il répondit d'un signe de la main, sans se retourner. Le demi-démon partait pour le continent. Pourquoi ? Il l'avait quitté pour échapper à son sauvage de père qui avait menacé de le tuer. Mais à quoi bon avoir encore peur de lui ? Il avait une chance sur cent de le voir, et il n'y allait pas pour lui, qui plus est ! Selon certaines sources, on essayait de lutter contre des démons et autres créatures de son espèce et il était dur d'y arriver. C'était comme une occasion de se faire pardonner ses erreurs et ses crimes passés, bien que personne n'en ait entendu parlé. En fait, personne sur l'île ne se doutait qu'il était à moitié démon et pas de la plus belle facette, et c'était tant mieux !

Faisant partir au petit trot le beau cheval de trait isabelle, il jeta un oeil circulaire au paysage environnant. Que c'était beau et calme, et c'était aussi devenu chez lui...Enfin, en quelque sorte.

Tsvetan ne savait pas vraiment ce qui les attendrait là-bas, enfin si, il en avait une vague idée, mais contre qui, voilà la question. Tout mais pas de vieilles connaissances...De toute façon, vu par où c'était, il était quasiment impossible qu'il tombe dessus et c'était tant mieux !

Enfin arrivé à l'embarcadère, il vit deux autres cavaliers et une personne à pied. S'approchant encore, il remarqua que ce n'était que des femmes. Non, ça ne le gênait pas, au contraire, tant mieux ! Au moins, ça prouvait que tout le monde s'intéressait à ce problème et de toute façon, les femmes étaient aussi capables que les hommes et elles le prouvaient souvent ! Enfin, c'était sa vision des choses.

Il arrêta son cheval avec lequel il conservait des rênes longues et les salua d'abord d'un signe de tête :


"Bonjour." dit-il enfin de sa voix grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirmanga.actifforum.com
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 23 Sep - 20:51

Le vieil homme de la cabane moisit sur la rive du lac d'Ynis Witrin avait entendu lui aussi parler de cette intervention sur le continent. Comme quoi cette petite alchimiste blanche y menait une expédition. Elle en avait fait du chemin la petite depuis que je jeune Maître Ryu l'avait repérer comme ayant un fort potentiel parmi les membres de la Guilde. Bien qu'il n'en faisait pas trop mine, il se tenait toujours énormément au courant de ce qui se passait sur l'île. Et l'arrivée d'un étrange homme des sables qui avait conquis le coeur de l'une de ses protégées pour prendre en main une organisation n'ayant que peu de compte à rendre n'était pas passé inaperçu. Ainsi, Namibe était sans doute bien plus connue sur l'île qu'elle en avait conscience. Pourtant, le doyen d'Ynis Witrin ne l'avait jamais vraiment rencontré, juste une ou deux fois, de vu. La beauté de la jeune femme ne lui avait bien sûr pas échappée, mais surtout sa froideur implacable qui se trahissait de par son regard. Il savait lire en les gens, et lisait en elle une force qui se dégageait presque telle une aura.

Il n'avait pas mis les pieds hors de l'île depuis... depuis plusieurs siècles en fait. Peut-être même plus. D'ordinaire, ce qui se passait en dehors de l'île ne l'intéressait pas. Sa vie, c'était Ynis Witrin, rien d'autre. En temps normal ce genre d'expédition il n'y aurait pas prit part. Mais cette nuit là, il avait rêvé. Non pas ce genre de rêve que font les humains, mais plus une transcendance de son esprit lors d'un repos différent de ses siestes habituelles. La déesse lui avait parlé. Elle lui avait dit de se mettre en route avec l'expédition de Namibe. Il devait s'y rendre car il aurait un rôle à jouer, que seule elle pouvait connaître. Alors il avait dit oui, comme à chaque fois qu'elle lui donnait une chose à faire. Servir la déesse, c'était ce pour quoi il existait.

Alors le vieil homme se leva et se baigna dans les eaux du lac, se purifiant et priant Stellae. Il s'habilla d'un manteau neuf, un manteau brun vert. Ses cheveux et sa barbe propre, ses dents redevenues blanches comme si elle n'avait été que sales et non pas usées. Sans doute certaines personnes ne reconnaîtraient pas celui qui parfois était appelé "le clochard d'Ynis" ainsi accoutré. Malgré ses rides profondes, ainsi entretenu il paraissait en excellente santé. Un homme de 70 ans bien conservé aurait eu une bien plus mauvaise mine. Il s'observa dans son vieux miroir encadré de toiles d'araignées, souriant comme si il se trouvait finalement séduisant. Puis il souleva son vieux matelas, nids à puces. Une vieille boîte en bois pourris s'y trouvait. On pouvait y voir quelques caractères peints, mais l'usure les avait trop effacés pour pouvoir les reconnaître. Les gonds grincèrent quand il souleva le couvercle. A l'intérieur s'y trouvait le fourreau d'une grande et fine épée, mais aucune trace d'une garde ou même d'une lame. Juste un fourreau vide, exempt de toute poussière. Il le souleva et le fixa à sa ceinture, se sentant étrange de soupeser son ceinturon comme il ne l'avait fait depuis des ages...

Plusieurs personnes étaient déjà arrivées quand il arriva à l'embarcadère dans sa vieille barque, qu'il poussait avec sa rame pourrie. Plusieurs autres barques suivaient comme si elles étaient liées à la première par des cordages, mais rien de tel n'était apparent. Elle glissait toutes silencieusement sur la surface de l'eau du lac. Le vieil homme identifia rapidement l'alchimiste sur sa sombre monture.


"Dim tabababam pom, truc chouette et pomme d'api, nous sommes tous ici aujourd'hui. Bonjour jeune demoiselle blanche. J'apporte vos carrosses, ainsi que ma trombine pour vous accompagner dans votre courte destinée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Ultima
Eternal
*Vagabond*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Localisation : Avec Engel....
Rang : Vagabond
Race : Eternal
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Lun 24 Sep - 15:00

[Dite le moi si je suis de trop ^^]

Mickael avait passé la nuit dans la forêt, le ciel était clair et les étoiles montrait toutes leurs beauté, il était assez préocupé par quelque chose et devait y reflechir seul, cela lui faisait un peu de peine mai il devait mettre cela au clair avec lui même et surtout ave son épée qui devenait de plus en plus ennuyante, il avait aussi entendu parler d'une mission qui avait été organisé pour je ne sais quoi, il y avait reflechie également et il avait bien envie d'y participer, il trouvait qu'il ne faisait rien de bien interessant ces temps-ci et surtout qu'il n'avait aider personne, il se préocuppait vraiment de détail assez insignifiant, le moment venu, il arriva d'on ne sait ou, il n'était pas habituer a prendre un cheval alors il était venu a pied, de toutes façon quoi de mieux que de la course, il regarda les membres présent avec un petit sourire qui ne se vit pas a cause du bout de tissu devant sa bouche, il attarda quand même sont regard sur Engel, il n'était pas trop sur mais quand même, il fit un simple signe de main avant de s'accoter a un arbre proche du sien, il esperait qu'il y aurait un peu d'action quand même, cela faisait un bon moment et il se sentait un peu engourdis, la seul chose qu'il ne voulait pas voir était des morts, il ne fit rien donc d'attendre et regarder Engel sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasume Sotetsu
Humain:
*Habitant de l'île*

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Lun 24 Sep - 19:30

Dans son lit, Karasume Sotetsu, jeune adolescent de 15 ans, pensait à Marie et Cissée. Il passait le plus gros de son temps à faire le lien entre les deux filles, même si cela lui faisait mal. Pensant à cela, dans sa tenue de nuit, il n'arrivait pas à dormir dans cette nuit de clair de lune. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus utilisé ses pouvoirs. Penché sur sa fenêtre, c'est ainsi qu'il mit en route ses capacités, et prépara sa position pour s'envoler à l'aide de la propulsion du feu de ses deux mains. Alors qu'il allait sortir, son père entra dans la chambre du jeune garçon, et le fixa. Sotetsu, pétrifié en imaginant comment pouvait réagir son père, se laissait fixer.

"Sotetsu. Si tu veux exercer tes pouvoirs, tu ferais mieux de me demander."

Il se retourna et rétorqua:

"Pourquoi je te le demanderai ?"

Son père, le sourire aux lèvres, lui répondit:

"Parce que j'ai aussi des pouvoirs, les mêmes que les tiens, mais toi tu sais même pas les maîtriser comme il le faut. Je paris même que tu ne connais pas les bases du combat."

Sotetsu, d'abord immobile, hocha la tête pour confirmer les dires de son père.

"Suis-moi".

Son père l'entraîna dans la salle d'entraînement. Là, son père dévoila aussi ses pouvoirs, semblables traits pour traits à ceux de son fils. Cependant, les flammes semblaient plus pesantes et grandes. Il se retourna vers son fils.

"Attaque-moi, je vais voir ce que je peux faire pour arranger la plupart de tes lacunes."

Sotetsu, d'abord surpris, répondit aussitôt:


"J'ai toujours eu envie de te mettre une raclée..."

Son père souriait en entendant cette remarque.

"Si seulement tu peux me la mettre... viens."

Sotetsu ne se fit pas désirer, et sauta tout de suite à l'assaut de son propre père.


Les heures passaient, et l'entraînement fut fini. Sotetsu, exténué, alla s'asseoir sur un banc alentour. Son père, lui se tenait comme un charme.

"Je crois que tu as compris qui est le plus fort entre toi et moi. Mais maintenant, tu connais les bases du combat. Je te sens prêt."

Sotetsu leva la tête.

"Si tu avais pris le même rythme que moi au début, on aurait été à égalité. Mais bon, maintenant je connais un peu mieux mes pouvoirs... merci papa."

Pour réponse, son père fit dos au jeune garçon, et lui répondit:

"Ne me remercie pas, et écoute plutôt ce que je vais te dire. Des rumeurs disent que le leader des chevaucheurs d'ombres cherche des volontaires pour partir aider des civiles sur le continent, qui sont confrontés à des démons. Je suis allé donner ton nom."

Sotetsu, le regard auparavant brillant, s'embrasa soudainement.

"Enfoiré ! Comment as-tu pu !"

L'homme répondit:

"Tu pars demain soir."

Sotetsu serrait les dents, même en sachant que cela ne le mènerait à rien. Au moins, il allait retrouver le sommeil.


Ainsi, le lendemain arriva. Son père et sa mère lui avaient préparé de quoi manger et boire, mais pas d'armes.


"Il n'en a pas besoin."

C'est ce que disait son père.
Sotetsu partit, donnant peut-être le dernier baisers à sa famille, le sourire aux lèvres. La marche fut plutôt longue. Pour raccourcir le trajet à sa façon, il utilisa ses pouvoirs. Lorsqu'il arriva à destination, la nuit était tombée, et il y avait déjà du monde. Notamment Cissée, qu'il connaissait. Ses pouvoirs toujours éveillés, il avança vers elle, et lui fit:


"J'aurai bien aimé qu'on se revoit dans d'autres conditions, Cissée, mais il est temps pour moi de te montrer le nouveau Sotetsu."

Il lui adressa un sourire, puis alla s'asseoir sur le bord de l'eau. Etrangement, sa maladresse était comme dissipé. Il adressa un coup d'oeil à tout le monde, et, la main levée, disait:

"Bonsoir tout le monde, et bonne chance."


Dernière édition par le Mar 25 Sep - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delynn Aeris
Humain
*Medecin*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Maison de Viiie
Rang : Médecin
Race : Humain & Mage Blanc
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Lun 24 Sep - 19:57

[ pour enrichir mon RP, j'integre la grande soeur defunte de mon personnage, je pense que ça pourrait m'ouvrir l'inspiration Smile )

Il s'était passé beaucoup de temps depuis la naissance du fils de Léïa. Depuis, Delynn s'était enfermé dans la maison de vie, pour étudier son passé et son futur. Il n'avait rien trouvé, rien. Il semblait qu'il devenait amnésique. Il sentait son esprit occupé et plus tard sa grande soeur, défunte, était entrée en contact avec lui par un lien spirituel qu'ils avaient depuis leur enfance. Sa réapparition l'aider beaucoup. Delynn se sentait perdu depuis quelque temps. Il avait croisé quelques personnes qui se préparaient à quitter l'île pour une expedition de sauvetage paraissait-il. Le groupe serait dirigé par Namibe, une amie s'il pouvait dire ainsi. Delynn avait eu le temps d'y réfléchir.

~~~~ le passé ~~~~

* Qu'en penses tu Ellone ? *

*
Tu dois être où tu seras utile *

* J'ai rarement de travail ici, c'est vrai.. *

* Tu sais te battre, tu seras protegé. Je suis avec toi Delynn. *

Delynn était un peu plus confiant. Il allait de ce pas préparer son arme et ses affaires médicales.

~~~~
Retour au présent ~~~~

Il y avait déjà pas mal de monde pour l'expedition. Il passait devant les différentes personnes, qui avaient l'air de combattants confirmés. Delynn s'approchait de Namibe, un sourire léger s'affichait sur son visage. Il était content de la voir, dans ces conditions.

- Bonsoir Namibe. Je suppose que tu auras besoin de moi pour te soigner.

Sur un ton d'ironie, il souriait de plus belle. Il savait très bien qu'elle n'aurait pas franchement besoin d'aide sur le plan du combat, peut être sur le plan médical, c'était pour ça qu'il était là. Il ceignit un peu plus son épée, et regardait au loin. Il avait franchement hâte de commencer.

*
C'est une combattante imprévisible. *

* Tu te laisses impressionner petit frère ! *

* Hum... J'ai tant à te prouver =) *

Delynn s'adossa à un arbre, étudiant du regard les participants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.josyan.skyblog.com
Gaou Rikiya
Humain
*Paladin*
*Gardien de l'Île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Race : Humain
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Lun 24 Sep - 22:23

[AaAaaaah... enfin moi ! A moi de faire mon entrer xD]

Bien qu'il arrive trenquillement dans un coin, enfin à cet instant comme il n'a pas l'intention de quitté la ville il se promène sans son manteau donc en dessous se trouve la tenue d'un curé et à chaque fois qu'il passe parmis les passant les habittants le cette île le saluent en terminant par " mon père ". Ba c'est normal après tout les gens le voit très bien avec un relique qui représente la déesse qui fut la personne à veiller sur eux. Bien entendue Anderson les réponds avec sourire innocent, par la suite il entend un certain rumeur concernant sur l'attaque des démons sur le continent, cela le met un certain réaction dans ses vennes, juste à entendre le mot " démon ". Comme il ne veut pas mettre les personnes dans le doute il préfère partir directement vers le QG de la Guilde Des Chevaucheurs d'Ombre mais cela n'a pas été nécessaire car il vient de croiser un officier qui fait partie de la guide des chevaucheurs de l'ombre, il l'interprète:

"Dites moi, est-il vrai que les membres de cette île doivent porter secour sur le continent ?"


"En effet, mais n'en parlez à personne... Les démons sont de nouveau en mouvement, les groupes qui devaient s'en occupé d'eux sont en difficultés, un homme est venu nous prévenir de cet nouvelle et demande de l'aide et bien entendue notre chef Namibe a accepté de porter à leur secour, tout le monde peuvent venir donc si vous voulez venir nous vous attendons, demain ! Car c'est à cet instant que les embarcadaires partiront pour le continent, après si vous ne voulez pas venir c'est votre choix mais moi j'ai d'autre choses à faire comme convoquer tout les membres de notre guilde donc je suis pressé, vous avez d'autre chose à dire... Mon père ?"


"Non non... Merci bien Officier!"

Puis l'officier en question le salue puis se retire tout de suite, Anderson connait les raisons pour que presque tout le monde sont en mouvements, il décide donc à son tour de se préparer en dépensant de l'argents qu'il a gagné pour le métier d"un gardien de l'île...

Le landemain, le jour J ! Il se réveille de bonne heure dans sa chambre ( bon on va dire dans sa maison mais comme ce n'est pas encore officiel mais bon xD ), il se dirige vers la salle de bain pour prendre un petit coup de douche matinale, une fois finit il se dirige vers le placard où sont rangés ses affaires, il enfille sa tenue normale d'un curé puis il se dirige vers un autre placard, celle qui est fait de bois assez épais et fermé à clef, il l'ouvre donc avec sa clef et à l'intérieur se trouve tout ses matérieles de combats, enfin un véritable arsenal ! Tout d'abord il enfille le petit éqipement de protection comme deux épaulières en fer, des avants bras qui eux aussi en fer, les protèges tibia plaqué de fer, et pour reccouvrir le tout son célèbre manteau long qui fait référence d'un mercenaire, puis il ne tarde pas à epoigner un par un ses armes de projectils qui sont tous enchanté depuis un bon moment et ne tarde pas à être réactivé lors que c'est le moment de le faire. Parmis ces armes deux armes sont assez long et un peu robuste, la forme d'un baïonnette mais plutôt épais et c'est avec eux qu'il se bas aux mélées quand il n'a plus de munition.

Lorsqu'il finit il se regarde une dernière fois dans le miroire se trouvant accroché près de l'entré puis ressort enfin, il ne dit rien, ne pense à rien, il avance comme si il n'était qu'un hombre géant qui ne donne aucun signe de vie et c'est ce qui donne un certain frisson dans certain personne qui passe à côté de lui, et cela dure jusqu'à ce qu'il arrive au point de rendez-vous, il arrive et voit qu'il y a du monde, enfin à son tour il dit:


"Bonjours tout le monde ! Quel temps ensoleillé n'est ce pas ? Désolé si je suis venu un peu tard mais je suis là et c'est ce qui compte le plus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwana Gelina
Elfe
*Palfrenière*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 30
Localisation : ~En pleine bataille~
Rang : Palfrenière
Race : Elfe
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Lun 24 Sep - 23:36

Si Arwana n’avait pas été au courant cela aurait été du à de la mauvaise volonté. En effet on lui avait demandé de préparé de bons chevaux pour l’expédition. Personnellement Arwana avait un peu besoin d’action. Elle était certes venue sur l’île pour ses parents mais aussi pour trouver la paix et le calme après toutes ses années de survie et de combats et de hontes. Mais à présent, sa vie paisible à s’occuper de chevaux, ne lui suffisait plus vraiment, l’action lui manquait. Après tout elle avait passé toute sa jeunesse sur le continent au milieu des dangers et des pièges. Ainsi, en même temps que Namibe Stark, la chevaucheuse froide de la Guilde, était venue lui demander ces équidés, elle avait proposé son aide qui avait été accepté pour son plus grand soulagement. En effet elle aurait pu être considérée comme gênante. Elle n’avait pas vraiment de formation de combattante.

Le jour fatidique l’elfe avait donc mis les bouchées doubles pour seller chaque cheval, les nourrir et les abreuver en un temps record. Puis se préparant elle-même, elle se vêtit d’un pantalon et d’une tunique, le tout étant plus agréable pour une chevauchée sur le continent, puis elle prit aussi son arc, magnifique et puissant, ainsi que sa lance d’argent, qu’elle maniait avec grâce et agilité, elle ne loupait jamais une cible. Et elle allait paraît son cheval en attendant les autres personnes qui se joignaient à l’expédition, lorsque Gwidyon, une fière allure et le pelage d’un blanc étincelant, fit son entrée ; Elle sortait de l’orée du bois et venait vers Arwana. La licorne, qu’elle n’avait pas vue depuis des mois, lui annonça qu’elle serait sa compagne de route. Elle remplacerait son cheval. Au début, bien sûr la palefrenière n’accepta pas. Néanmoins après moult réflexions et remarques, elle n’eut plus le choix.

Elle vit seulement deux personnes se présenter à l’écurie. Namibe Stark et Engel Tear l’aubergiste. Elle était déçue par le manque d’intérêt de la population envers les rescapés du continent mais elle se disait aussi qu’on ne pouvait blâmer ces malheureux de vouloir garder leur paisible vie. Ainsi, lorsqu’elle pensa avoir attendue assez longtemps, elle ferma tout, laissant les chevaux dans le pré au cas où des retardataires passeraient par là et monta sur le dos de Gwidyon qui était vraiment fière de pouvoir porter secours. Au passage, Arwana, prit les rennes de cinq chevaux. Elle sentait que certains n’auraient pas eu l’idée de prendre une monture alors qu’il était évident qu’ils iraient plus vite avec se moyen de transport ! Et elle s’en alla, laissant tout derrière elle, ne sachant même pas ce qui l’attendait et si elle rentrerait dans ce qui était devenue son chez elle.

Après un chemin un peu long de par le fait qu’elle avait toute une colonie d’étalons à traîner, elle arriva sur le quai, à l’embarcadère. Elle était droite sur la licorne, dans son uniforme de combat avec sa lance dans la main droite et son arc posé dans son dos avec son carquois de flèches à la pointe argentées. Elle avança alors et vit que des gens en effet étaient venus sans monture. Elle se dirigea alors vers Namibe, la chef de l’expédition, fit une révérence à elle et la jeune fille à côté d’elle.


« je crois que je suis la dernière, et comme je n’ai vu personne j’ai amené des chevaux, si cela peut être utile, sinon nous pouvons les libérer ils retrouveront l’écurie tous seuls… »

Puis elles ‘interrompit en voyant que Miyu, le meneur de barque qu’elle avait rencontrée à la kermesse était lui aussi là, dans sa barque. Il devait sans doute faire parti de ceux qui les amènerait sur le continent.

« Excusez moi. », dit-elle aux deux jeunes filles.

Elle descendit alors en douceur et avec beaucoup de légèreté de sa monture étincelante et se dirigea vers le bord de l’eau puis monta dans la barque de Miyu. Elle ne demanda même pas, ne se soucia même pas des autres. C’était tout Arwana ça, elle n’en faisait qu’à sa tête ! Elle se pencha vers lui et lui murmura à l’oreille.


« Bonjour mon ange bleu ! Je ne savais pas que tu faisais parti de l’expédition ! »

Puis elle se redressa et sourit, se moquant totalement de pouvoir savoir si on l’observait. Arwana la petite chipie qui n’en faisait qu’à sa tête n’allait pas changer parce qu’ils allaient sur le continent !

_________________
Un seul regard de toi suffit à mon bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alderante.forumpro.fr/
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mar 25 Sep - 0:21

[Alors je vais répondre à chacun d'entre vous *huf huf*
petites précisions :
- c'est encore le matin, donc le voyage se passera de jour.
- Namibe n'est pas la chef des chevaucheurs, mais la seconde de Dan, le vrai chef ! ^^
- Pour ceux qui n'auraient pa sle courage de tout lire (j'admet que c'est long) lisez au moins les paroles en gras elles donnent les indications nécessaires pour la suite. Mais je ne saurais trop vous encourager à tout lire lol

De plus, pour ceux qui n'auraient pas encore posté mais souhaiteraient participer, vous pouvez toujours venir, mais il vous faudra dire dans votre post que vous êtes partis en même temps que nous]


Cissée la première était arrivée sur le lieu du départ et se tenait prête. Namibe la remercia d'un regard de l'aide qu'elle lui avait apporté. Elle savait très bien que la demoiselle, comme les autres chevaucheurs saisis pour le coup, avait du être des plus efficaces. Et l'effet ne tarda pas étant donné que bien vite les premiers arrivèrent. Les chevaucheurs, il y en avait bien quelques uns. Eparses, car les missions de sauvetages, si elles n'étaient pas obligatoires, n'étaient pas spécialement leur tasse de thé [ne pas oublier le caractère individualiste de ce ramassis de brigands repentis] Mais la première à pointer son nez ouvertement fut l'aubergiste. Elle, Namibe ne la connaissait que de vue. A peu près comme la plupart des habitants de l'île. Elle avait souvent sillonné les toits d'Ynis, joué les chats de gouttière, n'étant pas le moins du monde à l'aise dans la foule, et ceci lui avait permis de repérer un certain nombre de visages. Après ce défilé de visages ce fut… Le vioque. Elle avait entendu parler de cet être en ces termes, tout le temps. Un vioque dont on ignorait tout, l'origine, l'âge… Mais à le voir ainsi vêtu, jamais elle ne lui aurait donné cet âge ancestral dont on le taxait. Toute physionomiste qu'elle était, elle se dit amèrement qu'on l'avait bien roulée dans la farine. Qu'importait, cet homme avait en l'occurrence deux qualités énormes : de un, il venait avec de nombreuses barques, et de deux, il lui évitait d'avoir recours à l'insupportable, irritant, agaçant, stupide et autre insolent meneur aux cheveux bleus. Miyu. Miyu… non pas qu'il soit sa hantise, mais elle ne l'aimait pas, c'était un fait établi. Le vioque, elle l'avait déjà croisé, dans un état plus lamentable, certes, lors des missions menées par Dan. Son chef devait bien l'aimer. Et à le voir ainsi, la leader se disait qu'elle ferait bien de suivre la voie de son supérieur.
Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, pas de bleu ni de blanc à l'horizon, juste le vieux venu la saluer. Sa courte destinée ? Il ne croyait pas si bien dire…
"Puisse la votre être encore longue de quelques siècles, le vieux !" Dit sur le ton qu'elle employa, cela n'avait rien d'une insulte, bien au contraire elle montrait un respect et une familiarité digne d'une petite fille. L'assassin demeurait cependant elle-même, et son sourire, lui n'avait plus grand chose d'enfantin. Elle cligna ensuite lentement des yeux, comme pour sortir d'un petit monde à elle, puis reporta son regard sur le reste de l'assistance. De nouvelles personnes étaient venues affluer au bord du lac, et c'était fort bien. Elle ignorait combien de démons avaient survécu jusque là, mais selon l'homme qui était venu la chercher, il devait bien y en avoir encore une bonne vingtaine, peut-être un peu moins. Voir tous ces gens biens armés et d'apparence solides lui faisait grand plaisir.

Mais bien vite, un nouveau venu lui fit changer d'avis : celui-ci elle le connaissait mieux. Lui ignorait tout d'elle mais l'alchimiste l'avait vu à de nombreuses reprises sur l'île. Sans doute était-il né ici. Il s'agissait du gamin, Sotetsu. Toute jeune qu'elle état, sa formation en tant qu'assassin n'avait rien à voir. Mais lui, il arrivait là, tout candide avec un fac simili de bravoure et de confiance en soi, et s'approcha, non pas d'elle mais de Cissée. La leader, qui se trouvait juste à côté, entendit tout de ce qu'il dit à sa seconde de la journée, et ne put retenir un rire en l'entendant parler.


Vint ensuite une personne qui cette fois s'approcha non pas pour sa seconde mais pour elle. Elle le reconnu bien évidemment de suite, le médecin de l'île, pour avoir déjà combattu à ses côtés. Si leur entente durant le combat n'avait pas été des plus cordiales, elle n'en était pas moins restée sur une bonne impression à son égard. Aussi sourit-elle à ses mots et répondit simplement : "Me soigner ? Garde tes forces, Doc ! Le jour où tu me soignera ça sera parce que j'aurais tapé le carton avec Stellae et qu'elle se sera montrée mauvaise perdante"

D'autres encore arrivèrent, qui, pour une fois, ne lui adressèrent pas la parole. Elle sourit aux remarques angoissées de certains, haussa un sourcils à celles du paladin géant qui les rassurait suite à sa venue, puis plongea, pressée de les traverser, son regard écarlate dans les brumes qui ceignaient l'île. C'est alors qu'apparut une nouvelle barque. Namibe plissa les yeux, surprise, puis étouffa un glapissement de surprise en voyant à bord une touffe de cheveux bleus. Non seulement il venait, mais vite en plus le bougre.

"Oh nah….. Miyu Takumi…" Elle hocha la tête, dépitée, et se passa les deux mains sur la figure en soupirant. S'il était une personne qu'elle ne voulait pas emmener c'était lui. Et le meneur ne sembla pas s'en formaliser. Il s'approchait, doucement, puis arrêta sa barque à côté de celle du vioque.
"Hey, on prépare une excursion et on me convie pas à y participer?"
"Non, effectivement tu n'es nullement convié à nous accompagner" grommela Namibe.
Le meneur, n'en ayant cure, sourit de toutes ses dents à Cissée et inclina la tête en guise de salut. Puis il reporta son attention tour à tour sur Namibe et sur le Vieux
. "Je n'avais pas l'intention de mettre un pied sur ce foutu continent. Non j'ai juste pensé que quelqu'un devrait être là pour ramener les barques sur l'île après votre départ. Il ne serait pas prudent de les laisser à l'enbarcadère, si des nouveaux venus téméraires allaient se paumer dans les brumes, ou si des démons décidaient de tenter le coup…"

Namibe ne répondit rien, excédée, et exécuta un geste vague de la main qui montrait sa démission. Le meneur, satisfait et tout sourire, parcourut alors du regard les personnes ici présentes. Il ne manqua pas de voir arriver sa petite elfe… La voyant ainsi montée sur une blanche licorne, bien que ses vêtements n'aient rien de bien excitants, il ne put s'empêcher de la revoir en petite tenue, comme lors de la soirée qu'ils avaient passés ensemble, de l'eau ruisselant partout et AH… ce qu'il avait pu faire de rêves torrides depuis cette soirée là !
Namibe, elle, se contenta de hocher la tête en guise de salut pour cette jeune femme qu'elle avait mobilisée plus tôt, et ses cinq chevaux ne soulignèrent que davantage encore la façon dont les volontaires s'étaient défiés des ordres. D'un regard Namibe remercia Arwana, puis porta son regard sur Miyu qui, bizarrement, avait fermé son clapet depuis quelques minutes.
Rêveur, il les regarda papoter, un sourire absent aux lèvres, puis suivit l'elfe du regard alors qu'elle descendait pour le rejoindre. Elle ne demanda rien pour monter à bord et le rejoignit, sous le regard sceptique de la leader des chevaucheurs. Alors que l'elfe se pencha à l'oreille de Miyu, Namibe laissa un soupir lui échapper, non seulement elle était en retard mais en plus elle fricotait avec cet imbécile
"Eh ben ça promet", grogna-t-elle à l'intention de Cissée, avant de s'éloigner des tourtereaux. Elle n'entendit pas leurs roucoulements suivants, à savoir un léger "Tu te trompes, douce petite elfe, je ne suis qu'un passeur, pour rien au monde je ne m'amuserais à la gueguerre avec des démons sanguinaires…"

Une fois, montée, au milieu des nombreux volontaires, Namibe s'éclaircit la gorge pour parer aux éventuels discours de chacun d'entre eux. Elle se tint droite, le regard froid.

"Très bien, tout d'abord je vois que vous êtes venus nombreux, j'en suis satisfaite et vous remercie de tout coeur. Vous avez été mis au courant de ce qui se passe et ce pourquoi nous nous rendront sur le continent, inutile, donc, de revenir là dessus. Le temps nous est compté, et selon mes cartes, nous sommes à une journée de chevauchée, et encore à bride rabattue, du lieu que nous désirons rejoindre" Elle porta alors son regard sur ceux qui n'avaient pas daigné prendre de monture, ils paraissaient tout petits, de là où elle était. Son cheval, nerveux, râlant un peu et faisant des écarts qu'elle contenait mal, l'alchimiste, pas le moins du monde gênée, ajouta d'une voix forte et froide : "J'ignore quels sont vos pouvoirs où vos capacités physiques, et à vrai dire je n'en ai cure. Ceux qui entre vous ont jugé qu'ils étaient capables de courir à nos côtés se sont, excusez-moi du terme, fourré le doigt dans l'œil. Nous allons loins, nous allons avoir chaud, peut-être faim, et une simple chevauchée vu notre rythme à venir sera déjà fatiguante. Nous ignorons ce sur quoi, concrètement, nous allons tomber. Je sais juste que nous avons le niveau nécessaire pour protéger ces gens, aussi allons-nous opter pour la prudence" Elle sourit d'un air un peu sarcastique, puis ajouta, sans laisser à quiconque le temps de répliquer. "Je ne suis pas, en temps normal et pour certain d'entre vous, votre supérieur. Je n'ai pas, loin de là, l'influence ou la puissance de Dan Ryu, le Chef de la Guilde des Chevaucheurs. Mais pour cette journée, considérez-vous comme sous mon commandement. Aussi je vous préviens, ceux qui ne seront pas montés ne viendront pas. Arwana Gelina…" Elle ne porta pas un regard sur elle et Miyu, de peur de ce qu'elle aurait vu "… a amené ici assez de chevaux pour tous. Ils nous accompagneront de l'autre côté. Maintenant on embarque, il n'y a pas de temps à perdre, en route !"

Elle conduisit alors son cheval dans la barque du vieux et s'y installa. Hors de question d'approcher l'autre erreur de la nature. Elle glissa alors au vieil homme "Si vous le désirez, vous monterez avec moi. Vous avez l'air en forme, et je ne m'aventurerais pas à vous sousestimer, mais je préfèrerais tout de même que vous acceptiez."

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Delynn Aeris
Humain
*Medecin*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Maison de Viiie
Rang : Médecin
Race : Humain & Mage Blanc
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mar 25 Sep - 15:49

Delynn s'approcha d'un cheval blanc. Un pelage magnifique, le jeune médecin sentait qu'il était calme, doté d'une faculté sensitive particulière. Il passa la main sur le dos de l'animal, jusqu'à son museau. Il avait choisi son cheval. Le groupe avait l'air formé, Delynn avait déjà cerné les personnes un peu trop enervée, ou trop tête en l'air. Ne voulant pas s'exaspérer de s'embarquer dans une expédition périlleuse avec ces personnes, il savait qu'il pouvait avoir confiance en Namibe. Il avait aussi comprit qu'elle ne pouvait pas aimer cet homme aux cheveux d'un bleu assez moche. Il s'asseyait dans la barque, son cheval à ses côtés. Il toucha l'eau fraîche du matin. Namibe avait parlé de fatigue, de chaleur. Delynn n'aurait aucune difficulté à canaliser ces états. Il fouilla dans son sac marron qu'il avait sur l'épaule. Les flacons contenant son remède contre les attaques empoisonnées de démons, bien qu'il n'avait encore pas fini ses travaux, il espèrait que ce soit efficace en cas de blessures graves. Parce qu'il y en aurait certainement.

* Ce cheval ne dégage-t-il pas une aura particulère Ellone ? *

Delynn passait la main dans la crinière blanche de son cheval. Il semblait apprécier ce geste, il était tellement calme. Nul doute qu'en temps de guerre, ce cheval conservait un sang froid total. C'était pour ça que Delynn sentait ce cheval comme un semblable de mentalité.

* Oui, tu devrais te renseigner sur sa provenance à la palefrenière. Il n'est pas éduqué comme les autres. Il te ressemble bien en tout cas ! *


Sur les mots toujours apaisants de l'esprit de sa grande soeur Ellone, le regard de Delynn se perdait sur la rive de face, le point de départ de leur expedDition. Le continent. Cela devait être la première fois que Namibe se voit accorder autant de responsabilités. Elle était celle qui succèderait à Dan Ryu. Sans aucun doute, elle avait ce sens de la stratégie et du combat que même Dan ne pourrait avoir. Delynn ne connaissait que très peu cet homme, qui ne l'avait jamais remercier pour avoir aider à donner naissance à son enfant, lui qui n'avait même pas été là pour ce moment unique dans une vie. Le mage blanc n'en avait que faire de toute façon.

* J'espère qu'il y aura de l'action sur le Continent. Je n'arriverais jamais à venger ta mort Ellone. Je ne serais en paix qu'après les avoir etripé un à un. J'ai beaucoup de haine à deverser... *

Delynn avait ce goût amer de cet objectif qui lui serait impossible à atteindre seul. Il ne pouvait se contenter que de descendre les démons à sa portée. Même seul contre un, il en était presque incapable.

* Fais attention à tes sentiments. Ils te distraient de ce que tu dois faire jusqu'à te mettre à terre en fin de compte. *


Delynn acquieça d'un léger hochement de tête. C'était vrai. Il savait que sa haine ne devait qu'intervenir dans le coup final qu'il porterait. Il chassa ces pensées hors de son esprit et attendait patiement l'arrivée sur l'autre rive..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.josyan.skyblog.com
Engel Tear
Vampire/Ange/Neko
*Gérante de l'Auberge*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Dans la pénombre
Rang : Gérante de l'Auberge
Race : Yohko / Ange / Vampire
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mar 25 Sep - 20:21

La jeune femme regardait les nouveaux arrivant dans l’ombre de son épaisse cape. Un sourire passa sur ses lèvres trop pales quand elle vit arriver le vieil homme, il semblait qu’il ait pris soin de lui pour l’occasion. Elle se souvenait encore parfaitement de leur dernière rencontre… elle avait bien changer depuis ce jour là, elle lui adressa un léger signe de la main…

Un peu plus tard, la Yohko vit arriver la seule personne qui pouvait vraiment se venter de la connaître quelque peu. Dans l’ombre de sa capuche, elle lui sourit, et se décolla de son arbre pour se rapprocher de lui. Elle lui prit doucement la main, s’accotant à ses cotés.


« Bonjours… Comment vas-tu aujourd’hui ? »

Elle repoussa légèrement sa capuche, la gardant suffisamment sur son visage pour empêcher le soleil de l’atteindre et, sans aucune gêne, elle lui vola un court baiser… Oui, elle avait bel et bien trouver le feu qui perçait le bouclier de glace qui avait jusque là protéger son cœur.

« Tu as aussi relever le défit à ce que je vois. »

Ajouta t’elle simplement. Du coin de l’œil, elle vit l’arrivé de l’homme au cheveux bleus et grogna. Elle ne monterait sûrement pas avec lui… La dernière fois, elle avait faillit finir au fond du lac. Puis, elle vit Arwana prendre place dans la dite barque avec sa licorne… Un des rares équidés qui supportait l’odeur de mort qui se dégageait d’elle. La sous-chef des chevaucheurs s’adressa à eux. Ainsi, ils étaient obliger de monter à cheval. Elle grogna… Le seul moyen pour que l’animal ne panique pas serait de prendre sa forme vulpine, qui en plus la protégeait des rayons meurtriers du soleil, mais elle serait incapable d’indiquer son chemin à la monture.

Ils auraient faim ? Si cela arrivait aux autres, elle pourrait sûrement se débrouiller pour régler le problème. Elle était aubergiste non ? Elle soupira et tourna les yeux vers son fiancé.


« Vois tu un inconvénient à ce que je prenne une toute petit place sur ta monture ? »

Elle se doutait tout de même qu’il accepterait, mais, si ce n’était pas le cas, elle n’avait pas la moindre idée de comment elle ferait. Engel coula un nouveau regard vers Arwana et l’énergumène aux cheveux bleus. Alors, c’était lui Takumi Miyu… Oui, bien sur elle savait qu’il était logé à l’auberge, mais avait parfois du mal à mettre un nom sur un visage. Maintenant c’était fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Ultima
Eternal
*Vagabond*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Localisation : Avec Engel....
Rang : Vagabond
Race : Eternal
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mar 25 Sep - 21:43

Ultima dut quand même heureux de la voir, il était bien sur un peu inquiet qu'elle soit la mais bon, si elle voualit aider les gens c'était son droit, il fut heureux quand elle s'approcha de lui et qu'elle lui pris la main, il la serra un peu et lui fit un sourire qui bien entendu ne ce voyait pas, mais on pouvait voir dans ses yeux qu'il était content.

"Je vais toujours bien quand tu est auprès de moi Engel."

Il la regarda, toujours captivé par son charme qui ne se voyait pas mais quand même, il sentit un moment de chaleur quand elle lui vola un baiser et il se gratta la tête en souriant, ce qui était sur, c'était que quand elle parlait de défi, lui voyait plutôt un moyen de se dgourdir un peu les muscles, cela faisait en effet un bon moment qu'il n'avait pas fait voler son épée et qu'il c'était battu.

"Bien entendu mais je te mentirais si je ne te disais pas que je suis également venu pour me dégourdir un peu les muscles."

Il regarda alors l'assemblée qui semblait complete, il attard quand même son regard sur l'homme aux cheveux bleue, il se gratta alors la tête en essayant de se souvenir d'ou il avait pu le voir, au bout d'un moment il claqua des doigts, c'était lui qui l'avait emmener sur l'île et donc la premiuère personne qu'il avait vu, enfin de compte c'était un peu grace a lui qu'il était maintenant heureux et qu'il avait rencontrer Engel, il soupira alors quand Nabime obligeait a avoir un cheval, il se gratta le menton et reflechit a un moyen, bien entendu il devait prendre l'un de ceux qui avait ici, il écouta alors Engel qui voulait venir avec lui, bien entendu qu'il allait accepter, il lui toucha le visage et alla prendre un cheval avant de revenir vers elle.

"Tu connais déjà la réponse, partout ou tu ira j'irais."

Il lui repris la mains et se dirigea vers une barque, cela faisait un peu comme un rendez vous sauf que bien entendu il allait surement se battre, il se demandait justement ce que cela allait donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cissée Céol
Humaine
*Chevaucheuse d'Ombre*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 84
Localisation : ~Où sa témérité la porte~
Rang : Chevaucheur d'Ombre
Race : Mi Humaine / Mi Dragon
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mer 26 Sep - 18:39

Puis arriva alors l’aubergiste, Engel Tear qui les salua. Bien sûr, la jeune chevaucheuse, polie, lui fit un salut. Elle n’était pas du genre à parler inutilement et l’heure était tout de même assez grave, Cissée préférait donc pouvoir se concentrer comme il le fallait…Arriva ensuite un jeune homme à la crinière argent qui se présentait fort et déterminé ; La jeune fille aimait beaucoup cela, et songea qu’il pouvait être un bon élément. Elle le salua aussi, comme elle l’avait fait avec les autres et comme elle le fit ensuite avec le vieillard, meneur de barque qui fit son apparition. Il était là pour leur porter une main secourable, mais personnellement, Cissée se demandait ce qu’il pourrait bien faire, même si il était de fière allure. Elle lui sourit et tourna à nouveau sa monture vers la forêt pour voir les autres arriver. Namibe, la seconde de Dan semblait un peu s’impatienter, mais elle ne parlait pas comme d’habitude ; Tout était donc très calme pour l’instant.

Elle fut néanmoins très surprise lorsqu’elle vit Sotetsu débarquer à pleine vitesse, après un jeune homme blond qui avait directement filé vers Engel. Le garçon à qui elle avait appris les rudiments de la natation avait fière allure lui aussi, comme content de lui même. Il lui dit alors vouloir lui montrer la nouvelle personne qu’il était, d quoi il était capable. Certes, c’était le moment ou jamais de faire ses preuves, il ne devait pas pour autant avoir l’âme meurtrière. Elle entendit Namibe rire à côté d’elle, il était vrai que la manière qu’avait eu le jeune homme d’aborder la chose n’était pas vraiment adapté à la situation et sonnait un peu dans le mélo dramatique, mais elle ne trouvait pas la réaction de la meneuse d’expédition très gentille. Aussi lui lança t-elle un petit regard de reproche. Puis elle se tourna de nouveau vers Sotetsu, et du haut de son étalon lui dit un sourire aux lèvres mais toutefois avec un ton ferme :


« Et bien nous verrons cela Sotetsu, mais n’en fait pas trop pour impressionner que ce soit moi ou quiconque d’autre, il faut savoir apprécier sa défaite aussi. »


Elle lui frotta le sommet du crane en se penchant sur sa monture et dans le laps de temps, alors qu’elle se relevait, le médecin , Delynn, arriva et salua Namibe ; La jeune chevaucheuse avait l’air d’être respectée sur tout l’île. Pas étonnant vu son grade ! Mais la jeune fille ouvrit d’encore plus grands yeux lorsqu’elle vit arriver un véritable géant, et pourtant elle ne l’avait jamais vu sur Ynis ! Elle le salua tout comme le respect en convenait puis gardant toujours son silence, elle observa les gens arriver au fur et à mesure. Et ce fut autour de Miyu le meneur de barque d’arriver. Visiblement Namibe ne le portait pas vraiment dans son cœur ! Cissée sourit face à leur échange.

Soudain arriva Arwana Gelina, la palefrenière qu’elle avait souvent vu pour prendre une monture pour ses expéditions sur le continent. Et elle fut étonnée d’ailleurs de voir que celle-ci était en retard. Elle vint les saluer, et précisa pourquoi elle avait ramené des chevaux, sans doute le motif de son retard, il fallait les trainer ! Mais bien vit elle s’excusa et se dirigea vers la barque de Miyu, pour s’y glisser après avoir mis pied à terre. Elle ria aux mots de Namibe.


« Vous ne les portez pas dans votre cœur ces deux là ? »


Il était vrai que Cissée ne parlait pas vraiment à sa chef mais là la situation était assez comique ! On aurait presque pu dire qu’elle était jalouse et non énervée ! Bref, après ce petit épisode détente, Namibe se rendit au milieu de tous les volontaires et entreprit un discours, obligeant ainsi tout le monde à prendre un cheval pour l’autre côté. Elle avait raison, ils auraient besoin d’aller vite. Ainsi ayant remarquée que Sotetsu et sa tête de linotte n’avaient pas de monture, elle descendit de son cheval dont elle n’aurait pas besoin, et se dirigea vers le garçon. Elle lui tapota l’épaule.

« Tiens, prend le mien , je vais voler. Fais bien attention à lui ! »

Puis elle repartit, et se dirigea vers le bord de l’eau aidant les autres à monter dans les barques avec leurs montures. Et souhaita de loin bonne chance à Namibe et à Sotetsu, précisant avant que tout le monde parte à Namibe qu’elle els retrouvait de l’autre côté. Et une fois tout le monde embarqué, Cissée se concentra et sortit ses ailes, rouge orangées, qu’elle déplia et prit son envole. Elle mit quelques minutes pour atteindre l’autre côté, le voyage n’étant pas long à tire d’aile et elle les attendit ainsi, assise sur le rivage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieil Homme
Inconnu
*Meneur de la barque*

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Dans sa cabane moisie
Rang : Meneur retraité
Race : Inconnu
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mer 26 Sep - 19:13

Le vieil homme de la barque rit à gorge déployé à la réplique de Namibe. Quelques siècles! Quelle blague! Si seulement elle pouvait se rendre compte... Il essuya les larmes sur le coin de ses yeux, ses rides rieuses pliés à la jonction de ses paupières et sur le bord de ses lèvres. Il ajouta d'un ton joyeux.

"Et bien et bien! Pourquoi pas? Que seraient quelques siècles de plus lorsqu'on à atteint mon âge! Mais permettez moi plutôt de rallonger la votre pour le moment."

Il fit accoster toutes ses barques et envoya un petit signe de la main à son extravagant collègue. Ce petit bonhomme aux cheveux bleus... Des cheveux bleus, ah ces jeunes! Les siens étaient bel et bien blancs, d'un blanc pur exempt de toute teinte de gris ou de leur couleur de jeunesse. Il entendit de petits craquements lorsque le bois des barques toucha celui de l'embarcadère, et il les fit s'arrêter. Il salua de la main l'étrange femme-chat-vampire qu'il avait rencontré un soir, ne se rappelant que peu de leur rencontre... Il avait tellement de souvenir... Non qu'il perdait la mémoire, bien au contraire, celle-ci était toujours intacte. Mais il ne pouvait tout stocker, toutes ces choses qui importaient moins et qui lui demanderait trop de temps s'il devait à chaque fois les revisiter. Aussi, il oubliait volontairement certaines choses de sa vie... Au moins avait-il le choix...

Il observait les jeunes gens se joindre à l'expédition un à un. Tous braves, certains même inconscients... Il aurait bien renvoyé certains chez eux, mais ce n'était plus là son rôle. Il se contenterait de suivre cette jeune génération, et de la protéger par sa vieille magie... Ecoutant avec attention le discours de Namibe, il sourit devant l'aura que dégageait ce petit brin de femme. Lorsqu'elle mena son cheval dans sa barque, il fut tout à fait ravis, bien qu'il se douta que ce fut plus pour fuir son collègue que pour lui-même. Cependant, il profita de cet instant pour découvrir la ravissante petite alchimiste blanche. Blanche comme la neige. Blanche comme son âme, bien qu'elle ne le savait pas.


"Je serais ravis de partager votre monture, et vous assure que malgré mon apparence de vieux mal en point, je ne vous serais pas un fardeau. Et je voulais ajouter... Je crois que ce chef Ryu à beaucoup de chance de vous avoir pour vous épauler. Bien de mes collaborateurs auraient eu grand besoin de la moitié de vos qualités."

Il vit une des jeunes femmes de la rive partir à tir d'aile, sans même prévenir. Il leva les yeux aux ciels, comme impatient. S'il suffisait de voler pour passer les brumes, bien du mal y serait déjà venu. Il souffla doucement dans l'air, donnant naissance à une onde remuant les particules d'eau en suspension. Ainsi, lorsque la femme dragon avançait, les brumes s'écartait peu à peu devant ses yeux, lui permettant de ne pas s'y perdre. Il attendit que tout le monde soit monté à bord, puis fit redémarrer les barques, un petit signe à Miyu pour qu'il fasse de même.

"Choupi, choupa choupinette soeurette, nous vlà partie et attention vos mirettes!"

Ainsi, sur les paroles sans queues ni têtes du vieillard allumé, la procession guerrière d'Ynis Witrin quitta son île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwana Gelina
Elfe
*Palfrenière*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 30
Localisation : ~En pleine bataille~
Rang : Palfrenière
Race : Elfe
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mer 26 Sep - 20:11

Arwana était un peu arrivées en retard certes mais c’était de s’être traîné ces chevaux qui ne voulaient pas avancer engoncés les uns sur les autres ! Puis après tout elle avait pensé à en amener d’autres. Puis tout le monde savait bien que cela ne lui ressemblait vraiment pas d’être en retard ! Elle s’était alors de suite dirigée vers Namibe, chevauchant Gwidyon qui n’avait apparemment attiré aucune curiosité. Peut être que finalement il était courant de voir des licornes sur l’île bien qu’elle Arwana, qui restait la plupart de son temps dans les bois, n’en avait jamais vu à part celle-ci ! Ainsi donc devant Namibe, elle reçu un regard encourageant, un merci en réalité, puis elle aperçut Miyu dans sa barque. Waa qu’il était beau dans son embarcation. Certes ce n’était pas raiment le moment de penser à ce genre de choses, mais peut être que quelque chose se passerait mal sur le continent et peut être que ce serait la dernière fois qu’elle aurait l’occasion de se rendre compte à qu’elle point elle avait fait une belle, voire même merveilleuse rencontre le jour de la kermesse !

Elle était donc descendue du dos de Gwidyon, à la fois joyeuse mais triste. Cette tristesse elle n’en connaissait point l’origine mais elle était là. Elle se retourna un moment vers la licorne et touche le bout de son museau.
« Tu m’attends là, cela ne te dérange pas que j’aille le voir ? » Son regard était pétillant et au passage, elle fit un petit coucou au vieux meneur de barque, ne vérifiant même pas si il l’avait vue, tellement celle-ci était distraite. »Oui va le rejoindre », lui dit alors Gwidyon par télépathie, d’une voix apaisante, presque maternelle. Le lien que toute deux possédaient, Arwana en était totalement étrangère, elle ne le comprenait pas et encore moins son origine, amis elle offrait son amitié tout comme la licorne, sans demande en retour et avec grand plaisir.

Arwana se dirigea alors vers la barque de Miyu, le bellâtre à la crinière azur. Elle lui sourit en montant à bord de l’embarcation sans même demander la permission, mais elle ne se fit pas rejeter de toute manière lors elle se gêna encore moins ; Elle ne savait pas vraiment pas pourquoi mais en agissant de la sorte, elle avait le pressentiment de ne pas entrer dans les faveurs de la leader de l’expédition Namibe Stark. Une sensation certainement due à son empathie. Ma foi, elle n’allait pas changer pour les beaux yeux de l’alchimiste ! Alors suivant son idée, elle s’approcha de l’homme et lui souhaita agréablement le bonjour. Elle devait pourtant paraître bien étrange et moche aux yeux à la critique facile du meneur dans cet accoutrement de guerre ; Mais elle n’avait pas le choix ! Elle déposa d’ailleurs son arc, son carquois et sa lance dans le fond de la Barque et s’approcha un peu plus du garçon alors que celui-ci lui avouait ne pas faire parti de l’expédition. Il était seulement là pour servir de chauffeur. Il fallait l’avouer, Arwana était plus que déçu, mais elle s’en était tout de même un peu douté. Elle se demandait alors ce qu’il pouvait bien penser du fait qu’elle partait. Surtout qu'elle était déjà partie sur le continent, sans qu'il ne le sâche et avait combattu auprès de ce fameux Zane, un peu jetée dans la gueule du loup. Mais la question resta en suspend dans son cœur, n’étant pas des répliques que l’on sortait avant un départ pareil ; Non, au lieu de cela, elle se laissa tomber sur le garçon, passant ses bras autour de son cou et passant une main dans ses cheveux, toujours chuchotant.


« Comme c’est bon de te revoir maintenant ! »

Puis elle se redressa, le regarda droit dans les yeux, et posa son front contre le sien. Tous ses gestes étaient empreints d’une douceur et d’une pureté, qu’on pouvait bien se demander ce qu’une fille pareille pouvait bien faire à aller se mettre en danger sur le continent. Néanmoins, lorsque l'on se remémorait les évènements passés de sa vie, cela n'avait rien d'étonnant et elle n'était plus à une cicatrice près. Heureusement pour elle d'ailleurs, sa tenue cachait parfaitement les dernières. La douleur avait disparut mais la plus grande serait de savoir qu'elle puisse perdre ce trésor qu'une simple kermesse lui avait offert. Il ne le savait pas vraiment mais c'était e partie pour lui qu'elle partait sur le continent, pour accomplir la promesse qu'elle s'était faite face à Zane: protéger les êtres qu'elle aimait.

« Ecoutes Miyu, j’ai un mauvais pressentiment, et au cas où je ne revienne pas de cette expédition, je veux que tu saches que je suis très heureuse de t’avoir rencontré, tu es vraiment une lumière pour moi ! »


De ses petites mains, elle caressa doucement les joues du meneur tout en souriant tristement. Oui la scène pouvait très bien paraître mélodramatique, mais que feriez vous dans la même situation ? Vous aussi vous diriez au revoir à la personne qui vous est le plus cher ! Or, sur l’île Arwana n’avait que lui ! Puis elle jeta un coup d’œil derrière et vit que Namibe était en train de se retourner en disant quelque chose à l’autre jeune chevaucheuse qui était passée le matin à l’écurie. L’elfe remarqua aussi que beaucoup de monde en vérité regardait dans leur direction.

« Je crois que tu es célèbre dans le coin ! En tout cas tu ne laisse pas indifférent ! », lui dit en riant légèrement

Puis la voix de leur leader s’éleva alors Arwana s’assit à côté de Miyu sur le petit banc de la barque, lui faisant une tite chatouille au niveau des côtes au passage et se blottissant contre lui ensuite. Elle ne pouvait se mentir à elle-même, elle avait un peur c’était vrai. Et c’était tout aussi normal… Son nom intervint dans la conversation et elle sut ainsi que son renfort n’avait pas été vain. Elle avait bien pensé. Puis le discours prit fin, et Namibe elle-même prit place dans la barque du vieux meneur de barque. Elle avait l’air de totalement fuir Miyu. Bref, Arwana elle se leva et alla chercher Gwidyon qui l’attendait.


« J’espère que cela ne te dérange pas qu’on squatte avec Gwidyon? », lui demanda t-elle un grand sourire goguenard aux lèvres !

Tout le monde embarqué et installé, sur un signe de Vieil Homme, ils se mirent en chemin. L’elfe se surprit même à observer les différences entre la façon d’être de Miyu et de son mentor. Il n’y avait pas à dire le jeune homme était raiment loufoque et marginale en comparaison ! Elle sourit et se mit à fixer l’homme à la chevelure bleue.

_________________
Un seul regard de toi suffit à mon bonheur


Dernière édition par le Jeu 4 Oct - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alderante.forumpro.fr/
Gaou Rikiya
Humain
*Paladin*
*Gardien de l'Île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Race : Humain
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Mer 26 Sep - 22:01

Voila bien des choses qui se sont passé en quelques minutes, en effet voila la jeune Namibe qui vient faire son discour qui est certe long mais pas élégant par contre cincère ça c'est sûr. Elle a montré qu'elle pouvait en être bien le leader de cette expédition, en tout cas cela ne change pas l'espris peu contrôlable de Anderson, lui qui est venu sur cette île pour se répentir et voila qu'il doit repartir sur le front. Mais peut-être est-ce le signe envoyé par la déesse Stellae ? peut-être et ce doit être sûrement un nouveau épreuve pour lui et qu'il ne va pas refuser, il a toujours accepté pour faire les sales boulots qui par la suite s'en sort victorieux mais pour combien de fois ? Est-ce que ceci va mettre à terme à sa vie ? Ou peut-être qu'il franchira la porte vers la rédemption ? Père Alexander Anderson, le paladin aux espris vif et fanatique, va donc une nouvelle fois participer à un champ de combat parmi les autres combattants qui peuvent être plus fort que lui ? En tout cas c'est ce qu'il s'attend de la part des autres participants.

Voila!Il y a une femme assez attirante monté sur un cheval avec une corne sur le front, c'est la licorne blanche! Elle doit certainement être importante mais après avoir entendue le discourt de la part du second des chevaucheurs de l'ombre cette jeune femme est en fait une Palfrenière mais après mûre réflexion elle a du mérité pour le fait qu'elle s'occupe bien des chevaux et pour sa gentillesse elle a rammené quelques chevaux pour une balade assez long et rapide. Anderson réflèchit un certain moment pour prendre un cheval, car il mesure plus de 2 mètres et les chevaux qui se trouvent face à lui ne sont pas vraiment de tailles à le porter, mais il a repéré un cheval dont le dos semble être plutôt assez haute et de couleur pas très exceptionnel mais il est suffisant pour le porter, donc il se dirige vers lui et commence à le prendre par le col, lui et le cheval se regarde pendant un certain temps, comme si l'un et l'autre essaye de se communiqué par les pensés. Après un certain temps Anderson affiche un sourire dans son visage:


"Dit-toi que tu ne vas peut-être pas revenir sans égratinure, mais ne t'en fait pas tu ne mourra certainement pas car je ne suis pas du genre à envoyer quelqu'un avec moi à la mort, juste qu'il faut assez de force pour me porter jusqu'à ma destination..."

Le cheval ne semble pas remuer, répondre par un crie quelconque, mais peut-être a-t-il compris de la situation ? Certainement mais lui il prévient et cela le suffit pour le calmer. Anderson se tourne vers un embarcadaire et sans faire aucun choix, juste prendre celui qui se trouve en face de lui, il prend celle où se trouve Namibe, il monte avec son nouveau cheval qui est de sexe mâle. Il s'installe dans un coin et comme tout le monde qui semble avoir finit de monter attendre que les choses se passe, mais certainement tout le monde ont dû finire, bientôt les barques vont pas tarder à quitter l'île de la paix, ce n'est pas une chose très exitant mais en tout cas il faut s'y préparer. Alexander regarde d'un regard vers Namibe qui semble ne pas montrer un certain tristesse, remord, regret, non aucun. Elle est calme et c'est ce qu'Anderson aime voir, les barques commence quitter le rivage, l'île commence à se faire petit, ils commencent à s'engouffrer dans un nué de brouillard qui a servie de protection visuelle contre les ennemies. A cet instant Anderson demande à la jeune Namibe, poser une question:


"Dite moi... Chef. Qu'est ce que ça fait de partir sur le champ de combat ? Moi personnellement je ne vois pas la différence entre la paix et faire la guerre. Tant qu'on vit les choses ne changeront pas, nous allons partir sauver les gens en détresses, nous allons nous battres contre des démons qui doivent être puissant, nous sommes peut-être nombreux mais le mot victoire n'est peut-être pas à notre porté. J'ai envie de savoir, votre opinion, avec votre connaissance sur l'art de combat, du fait de se battre beaucoup de fois contre de différents adversaires, juste ce que vous éprouver depuis le début à la fin..."

Une question forte longue mais c'est toujours une question. Mais il doute qu'elle va dire jusqu'au bout, lui ? Ba il n'a fait que ça, il se demande si il serra vivant ou mort, si il est encore utile dans d'autre lieu, si la déesse Stellae a encore besoin de lui, si il a franchit l'épreuve qu'il affronte toujours, jour par jour, afin de s'approcher plus vers la rédemption! Pour lui la vie c'est: Il n'y a jamais eu de paix, tant qu'on vie il y aura toujours une guerre, le monde n'est jamais parfait, quelque soit les idéaux tous sont faux ! Même si on croit en notre déesse divinatoire de la paix... Les combattants ne sont que des meurtrières ! Les braves, les héros tout n'est qu'illusion ! Il n'y a jamais de place pour les faibles dans ce monde remplis de destructions et de désespoires ! Il faut survivre ! Tout dépend dépendra de ton... INSTINCT !!!
Voila ce qu'il dit souvent dans sa tête, tout ce qu'il doit faire comme tout le monde c'est de suivre son instinct. Il n'y a pas d'autre choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasume Sotetsu
Humain:
*Habitant de l'île*

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Ven 28 Sep - 22:49

Etrangement, il y avait peu de monde quand Sotetsu arriva. Il était peut-être parmi les premiers... de plus, son père voulait absolument qu'il arrive là-bas pour la nuit. Cependant, plus malin qu'il n'y paraît, Sotetsu dormit à la belle étoile, dans une sorte de terrier géant (quel animal ? Il est toujours en train de se poser la question... ). Il arriva donc à destination au petit matin. D'abord surpris, il vit Cissée au loin, et gonfla ses flammes comme un fier guerrier. Il avança vers elle à toute vitesse, lui dit une phrase particulière assez fort pour que sa voisine puisse en rire, et rouge de honte, éteignit toute trace guerrière émanant de lui.

*Je devrais arrêter de m'enflammer pour rien...*

Il jeta un regard vif sur Cissée.

*Moi qui voulais paraître cool...*

Des pensées vite dissipées lorsque Cissée intervint, lui disant de ne pas trop en faire.

"J'en ai déjà un peu trop fait, il me semble."

Il disait cela avec un air déprimé, désemparé.

*Par contre je n'aimerai pas savourer ma défaite hors du monde des vivants.*

Il le pensa, pour ne pas en débattre avec Cissée. Elle se pencha du haut de sa monture et lui frotta le haut du crâne. Il ne réagissait pas, mais tourna la tête en entendant un personnage inconnu saluer Cissée. Sotetsu en profita pour s'éclipser et alla s'asseoir sur le bord de l'eau, observant Cissée et les autres personnes arrivées au fur et à mesure. D'un côté il nourrissait de la jalousie envers tous les hommes qui disaient ne serait-ce qu'un mot à Cissée, de l'autre il se faisait une idée de toutes les personnes qui arrivaient. Il vit d'abord un drôle d'homme imposant sur ses -facilement- deux mètres, accoutré d'une veste de prêtre et d'une gigantesque croix attachée autour de son cou; puis une jeune femme à la peau blanche comme la neige lourdement armée et... montant une licorne. Les yeux ronds comme deux balles, il regardait les moindres fais et gestes de la licorne. Sotetsu n'avait jamais vu de licorne. Il a déjà vu un Phénix, certes, mais les deux animaux étaient très différents. C'est alors qu'il entendit la voix puissante de la jeune femme qui s'était moquée auparavant de Sotetsu. Pour écouter ses consignes, il s'approcha et essaya de se frayer un chemin parmi toutes les personnes armées jusqu'aux dents de l'expédition et des quelques chevaux. Cette personne regardait autant Sotetsu que les autres personnes, surtout celles sans cheval. Elle entama, après des préliminaires, l'essentiel de son discours. Elle commença d'abord par dire qu'elle n'avait que faire des pouvoirs des uns et des autres.

*Est-elle idiote ? Si nous connaissons chacun nos pouvoirs, nous pourrions mettre en place une meilleure organisation !*

Sur ces pensées, la fière femme continua. Elle continua sur une remarque cinglante pour -certainement- toutes les personnes présentes ici, sauf pour Sotetsu.

*Parce que je savais que je n'aurai jamais été capable de courir avec eux...*

Il souriait bêtement en s'imaginant tout cela. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de trembler de peur sous le poids de ce que disait cette personne. Ils allaient avoir chaud, et le danger pourrait être présent... Il transpirait même des sueures glacées. Elle indiqua qu'ils allaient être sous son commandement, et surtout... que tous ceux sans montures ne pourraient les accompagner. Sotetsu voulait partir avec eux, même si il avait peur. Il cherchait vite du regard les chevaux que la fille à la licorne avait apporté, mais vit pour son plus grand malheur qu'il n'y en avait plus. Catastrophé, il regarda tout autour de lui, et vit Cissée s'approcher de lui. Elle lui expliqua qu'elle allait... voler, et ainsi il pourrait utiliser son cheval. Il resta silencieux, comprenant mal ce qu'elle disait. Mais il ne tarda pas à le savoir lorsque Cissée souhaita bonne chance au garçonnet, après un court laps de temps, sortit des ailes rouges orangées de son dos. Toujours silencieux, debout, il la regarda s'envoler au loin. Bousculé par les bourrasques, il tomba en arrière, encore sur ses deux fesses, et regarda la jeune fille partir au loin, aidée par un vieillard qui était visiblement meneur.
Sotetsu donna un petit coup de pied sur une pierre.


"Avec ma propulsion, je ne peux que sauter à peine plus haut, mais à mes risques et périls... dire que mon père aurait pu m'aider à approfondir ça..."

Il gonflait ses joues en sachant qu'il se sentait faible. Quoiqu'il en soit, le cheval semblait l'attendre. Heureusement pour Sotetsu, monter un cheval était l'une des rares choses qu'il était capable de faire.

"Mon grand, je te souhaite bonne chance à toi aussi, tu en auras besoin."

Il guida son cheval vers une barque vide. Dans la barque voisine, il entendit l'imposant prêtre philosopher sur la guerre. Serrant les poings, Sotetsu rougissait de colère en entendant ce fou.

*Non... les héros existent ! Les héros tuent les vils êtres pour nous protéger ! Les forts existent pour protéger les faibles et leur donner espoir ! Instinct ? TU ES DONC UN ANIMAL ?!*

Envahi par la haine, le garçon se retourna doucement, essayait de se maîtriser, et lança:

"Tu dois être un démon du continent, je ne vois que ça pour que quelqu'un dise des choses pareilles. Et si ce n'est pas le cas, tu ne vaux pas mieux qu'eux..."

Il tremblait, mais pas par peur, par colère. Il refit volte-face, et prit place dans la barque, n'attendant pas de réponse de ce démon. "Démon", c'est comme ça qu'il s'appelait, pour Sotetsu, quelque soit son nom. Il attendait maintenant le départ.


Dernière édition par le Ven 28 Sep - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaou Rikiya
Humain
*Paladin*
*Gardien de l'Île*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Race : Humain
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Sam 29 Sep - 0:19

[Lol la dernière phrase n'est pas dit par la voie, mais par ce qu'il voit xD, mais je vais prendre part à ça, je vais pas gacher un post bien construit ^^... Démon ? o.0]


Bien qu'il n'ait pas vraiment dit les choses hauts, mais son voisin assez agité après avoir entendu ses paroles que même une personne normale ne peut le comprendre, c'est qu'après que cet individu qui semble si jeune, si inexpérimenté qu'Anderson tourne sa tête vers lui et explique le pourquoi et le fait de lui annoncer ceci:


"Tu sembles très jeune mon garçon, mais tu ne peux comprendre ce que ça fait d'être sur les champs de bataille... Démon ? Et alors ? Qu'est ce que tu diras lorsque tu te retrouves face à un vrai adversaire ? Un vrai démon ? C'est un fait comme quoi il ne faut pas se confondre entre se battre contre un cochon et de se retrouver face à un être encore pire que les bourreaux, leurs formes ne peuvent être égalées qu'à par leur esprit sauvage. Les forts protègent les faibles ? Ca je ne doute pas car c'est ce que font les gens en groupe, mais que ferras-tu lorsque tu te retrouve... Seul ? Aaaaaaah voila quelque chose dont j'ai pris part à cette expérience... Depuis près de 20 ans que je me retrouve seul sur les territoires ennemis, depuis 2à ans que je me bats contre les êtres immondes sans pitiés, sans âmes... Jour par jour je me demande si je ne vais pas mourir aujourd'hui ou non, je brandis à chaque instant pour pourfendre mes adversaires, déchirant leurs corps et laissant agoniser dans leurs bains de sang, criant de souffrance et de terreur... Et ça ! Je l'ais vécu bien avant toi, bien avant que j'arrive sur cette île paradisiaque qui a connu certainement une bataille sanglante il y a très longtemps... Voix-tu jeune homme ce n'est pas très simple de comprendre les choses si on a pas encore vécu en face de soi-même... Instinct ? Animal ? Mais nous en sommes à l'origines, même si tu ne veux pas l'admettre... Chauqu'un de nous sommes nées pour faire quelque chose dans la vie, et nous nous sommes nées pour nous battre! Quand est ce tu acceptes la vérité ? Tu es venue pour te battre n'est ce pas ? Pourquoi ? Pour protéger ceux que tu aimes ? Ou pour obtenir plus de puissance ? Ca je ne peux te le dire mais c'est ce que j'ai fait depuis près de 20 ans, j'ai suivi mon instinct pour en arrivé là, toujours vivant, toujours puissant, j'ai fait que ça... Tant que je m'accroche à ma vie insignifiante je pourrai donc faire encore quelque chose... "


Et tout ça il le fait en accompagnant par des gestes, ça fait longtemps qu'il n'a pas beaucoup parlé, mais pour ce jeune homme excité il le fallait, s’il ne s'est pas préparé à ça alors qu'est ce qui va se passer après ? C'est qu'après qu'il rajoute:


"Sur un champ de combat il n'y a pas de règle, tout est permis, il n'y a pas de limite! Alors survie! Accroche-toi autant à ta vie! Prend ton épée et découpe tes ennemies! Tout comme j'ai fait suis ton instinct! C'est la seule façon pour s'en sortir..."


Après ses mots il tourne sa tête vers l'horizon, regardant à travers ses lunettes et attend de voir la berge du continent, cela fait un certain moment qu'il n'y est pas retourné, mais ceci dit un long chevauché va lui permettre de voir ce qui a changé pendant son absence...


Dernière édition par le Sam 29 Sep - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brean
Ange
*Vagabonde*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29
Localisation : ^^' excellente question
Rang : vagabonde
Race : archange
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 30 Sep - 14:23

[piou pioui desolée du retard XD... Embarassed ]

Elena était là depuis le début. Une personne étrange lui avait parlée de l'expédition. Peut être que celle ci pourrait lui donner quelques réponses. Elle en avait tellement besoin. Elle était non seulement restée silencieuse mais également en retrait. Venir lui parler était une grosse perte de temps, et maintenant le temps personne n'en avait. Elle écouta tranquillement les paroles de toute les personnes présentent. Apparement le combat était proche. Avait elle déjà combattu?? Elle n'en savait rien, mais si était armée d'une dague en arrivant et qu'elle maîtrise le feu, combattre ne devrait pas être trop compliqué. Elle était adossée à un arbre et elle regardait les gens montrer sur leurs chevaux. Elle soupira et regarda ses ailes en esquissant un sourire.

*heureusement que vous êtes là....sinon je serais contrainte à monter sur un pauvre cheval qui n'a rien demandé*

Elle regarda ses vêtements. Par chance elle avait eu le temps de se changer, elle était habillée d'un pantalon avec une jupe par dessus et un . Elena avait réalisée que son symbole était moins douleureux à l'air frais.
Son regard se porta sur un ange croisé avec un démon. Comment le pauvre pouvait il être croisé avec deux race comme celle ci?? Elle soupira mais qu'est ce que les gens de nos jours ont dans la tête. Avaientt ils pensés au malheure de leurs fils?? C'est gens là sont considérés comme des moins que rien.
Mais ce n'était que le point de vue d'Elena. Par chance pas tout le monde est comme elle.
Elle regarda aussi un vieil homme. Mais c'est digne d'un cirque.

En lâchant un nouveau soupire elle recommença à penser a Jonathan. Décidemment ce garçon devait être particulièrement important. C'est là qu'elle eu une idée. Si elle trouvait d'où elle venait elle aurait toute la veritée....

En attendant elle continua de regarder les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namibe Stark
Humaine
*Mercenaire*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1000
Age : 29
Localisation : The Land of Mist and Snow
Rang : Mercenaire, Commerçante
Race : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Jeu 4 Oct - 23:44

[Elena, je considère que tu es montée en barque avec nous ^^"
s'il vous plait, ne parlez pas à mibe tant que nous en sommes au voyage, sinon c'est difficilement gérable pour moi ^^
ensuite, je vous rappelle pour ceux qui ne se sentent pas de lire -bouh les vilains- que le plus important est en rouge en gras à la fin et qu'il suffira de cela pour que vous sachiez où nous en sommes !
Je quitte une fois de plus mon ordi pour une période indéterminée, je ne sais donc pas quand est-ce que je pourrais répondre à nouveau, n'hésitez pas à décrire le voyage qui durera toute la journée en plusieurs posts ! mon prochain sera notre arrivée sur les lieux]


Namibe n'était pas fachée de voir la réaction du vieux meneur à son intrusion, il semblait intéressé par la demoiselle, non pas de manière lubrique (quoi qu'elle n'en aurait rien eu à faire) mais plus simplement. Qu'il ne soit pas un poids, elle n'en doutait pas le moins du monde, quelle odieuse petite guerrière bouffie d'orgueuil elle aurait fait dans ce cas ! Si elle avait une qualité, c'était bien celle d'attendre un examen de la personne pour juger de ses capacités, et ce qui l'assurait de la puissance du vieil homme était qu'au cours de toutes leurs rencontres, elle avait eu beau chercher, et chercher encore qui il était sur un plan martial voire spirituel (bien qu'il ne s'agisse pas le moins du monde d'un monde apprécié par l'alchimiste cartésienne) elle n'avait jamais été seulement capable de se faire une petite idée sur le sujet... Un être qui savait cacher à Namibe Stark sa puissance était un être d'exception. A sa remarque elle se contenta d'un sourire, un sourire franc comme elle en faisait rarement, avant de suivre du regard le colosse venu leur tenir compagnie. Elle s'assura que tout le monde se soit embarqué d'un bref regard, puis prêta attention à ce que disait l'homme qui lui était encore inconnu. Lui par exemple, il était très facile pour elle de mesurer sa puissante, et c'était pour le moins flatteur pour le concerné... Sans compter que tout prête dont il portait les hardes, il avait sur lui cette suave et ennivrante odeur de la mort. Il fallait être un assassin de la pire espèce pour s'en déllecter ainsi et le hasard voulut qu'il tomba sur l'un des pires assassins de la pire espèce.

Les barques se mirent en branle naturellement, Miyu, dans la sienne, cajôlait sa petite palfrenière, content de l'avoir à ses côtés. Une barre soucieuse cependant tomba sur son front lorsqu'elle lui parla de son mauvais pressentiment. Lui qui s'était gardé de faire un commentaire sur le fait qu'elle partait, bien que ça le dérange un peu, déglutit, puis regarda ailleurs, un peu sec.
"Tu sais Arwana... protéger la paix de cette île, protéger le bien en soi est une chose louable... Se jeter à corps perdu dans un combat que l'on sent vain ne l'est plus..." Il la regarda, glissa une main sensuelle dans ses cheveux, puis la saisit à l'épaule. "Descend de cette barque si tu le désires je ne t'en empêcherais pas, mais j'avoue que l'idée de voir tes mains si fines soulever cet instrument me révulse un peu... promet moi de me revenir aussi délicate et... pacifique que je t'ai eue le soir de la Kermesse, ma douce elfe..." Il était très sérieux et ne lâchait pas son épaule. Les guerriers étaient monnaie courante sur l'île, peut-être parce qu'eux seuls avaient la force de survivre jusque là, ou bien était-ce le fait de posséder tous ces pouvoirs qui réveille chez les hommes ces instincts barbares... Il haussa les épaules, se pencha vers et prit son temps pour déposer lentement un baiser léger au coin de ses lèvres.

De son côté Namibe prêta attention à ce que lui disait Alexander Anderson, se disant à part elle qu'il était fichtrement bavard pour un rat des temples, lorsque le petit jouvenceau plein de bonne volonté l'interpella de manière pour le moins... offensive. Namibe sourit, amusée, et écouta à nouveau là... longue tirade du paladin. Son sourire s'élargit alors, il était décidément très amusant. Calmement, elle acquesça à ses propos et ajouta sans laisser au petit jeune le temps de répondre :
"Oui, de simples animaux, et même les plus sophistiqués des combattants ne sont rien sans l'instinct" Elle sourit, sa voix était rauque, très basse. Elle savait de quoi elle parlait, sophistiquée, elle l'était en sa qualitée d'alchimiste et d'assassin de l'ombre... et instinctive, elle l'était grandement aussi. Les plus grands scientifiques mêmes n'étaient rien sans leur instinct. Elle jeta un regard à Alexander et poursuivit : "Quant à la force de nos adversaires, l'homme qui m'en fit part l'a éprouvée au plus près, puisqu'il en est mort, je sais donc que nous avons toutes les chances, sinon de vaincre, au moins de nous en sortir. maintenant, aucun combat n'est jamais plié avant que le dernier adversaire ne tombe enfin... nous verrons donc de qui il s'agira, je ne suis pas devin, je me contente de calculer, et souvent justement. Ensuite, des combats, j'en ai vécu beaucoup, des guerres plutôt peu. Je considère tout cela comme un art, pour ma part, comme une discipline et quelque fois un jeu... et si je dois décrire mes sensations je parlerais d'un grand plaisir... après, la raison de cette approche ne concerne que moi" Sur un sourire énigmatique, elle se plongea alors dans un profond mutisme qui dura jusqu'à la fin de la traversée du lac. Elle n'avait pas l'intention de raconter à ces deux mâles son passé au sein de la plus immorale des guildes, ni à quel point elle se sentait mal à l'aise à la tête de tous ces gens de bien. Elle préférait le silence, le silence propre et qui laissait entre eux une propre distance. Un homme à la sensibilité de l'antique meneur, elle pouvait s'adresser à lui. Elle pouvait prendre le risque qu'il la découvre un peu. Mais pas un jeune homme encore buté tel que le petit premier plein de son arrogance. Il apprendrait, les années se succédant sur son visage, sur son dos, dans son coeur, à se montrer plus sérieux, plus sage. Peut-être plus mauvais aussi, qui sait.

Rapide fut la traversée, guidée par les deux meneurs du groupe, Namibe fut dans les premiers à sortir de la barque et, après avoir aidé le vieil homme à se mettre en selle, elle bondit sur la croupe du nerveux étalon noir. Là, elle le contraignit à tourner à sa convenance, toujours à l'aide des rennes de fortune qu'elle avait confectionné, et qu'elle avait passé autour du vioque pour pouvoir les tenir tout en étant à l'arrière. Elle hêla les combattants de sa voix claire
. "Très bien, tous en selle, nous chevaucherons toute la journée, et si mes estimations sont justes, et les cartes non faussées, il se pourrait qu'avant même le crépuscule nous entendions les lames se heurter devant nous ! Hâtons-nous, ces hommes ont besoin de nous et des forces qui vous abritent quand les leur flêchissent. Suivez-moi !" Et sur ce, sans un mot de plus, après s'être assurée que les volontaires avaient eu le temps de se mettre en selle durant ses quelques mots, elle talonna l'arrière-train du cheval qui les supportait le vioque et elle, et celui-ci ne se fit pas prier pour se mettre au galop. Par chance Namibe était ce qu'on pouvait qualifier de poids plumme, et les personnes âgées n'étaient guère lourdes, aussi l'animal ne se plaignait-il que pour la forme, et non le poids, parce qu'il ne concevait pas d'accepter sans rechigner deux cavaliers.

L'Alchimiste braillait encore lorsque Miyu fit descendre Arwana et sa licorne de sa barque. Il lui adressa une dernière caresse, puis, le regard assez sombre, et le sourire faux, il fit reculer sa barque. Avant de ne plus être à portée de voix, il lui lança
"Sois prudente, ma douce !" Avant de finalement disparaître dans l'épais fauve d'eau en suspension...

Namibe elle n'avait cure des séparations, des états-d'âme, des réflexions de mioches et de paladins... non elle n'avait en tête que son objectif, que ces hommes qu'elle brûlait de secourir. Devait-elle le confier à ceux qu'elle menait? Devait-elle leur confier qu'elle avait davantage d'admiration pour eux, pour ces humains faibles, banaux, ces humains qui avaient été ses adversaires dans les ruelles de sa cité, ceux qui avaient été ses amants, ses frères, ses pères... que pour une bande de mercenaire bouffis de leurs forces... leur orgueuil terriblement justifié...? Namibe était comme eux, avec ce pouvoir qu'elle se traînait, mais elle aurait vendu son âme au diable pour le plaisir de combattre, vile humaine à leur côté pendant que les insulaires se gorgeaient de leur paix... Elle aurait déjà du y être... Le temps n'attendait plus, il sifflait dans le crin de l'étalon... Le nez presque plongé dans le dos musqué du vieil homme Namibe n'aspirait plus qu'à le parcourir assez vite pour secourir les hommes... parcourir ce temps.

_________________

set sous copyright ©2008 ~Yukiran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niark-niark-niark.blogspot.com
Engel Tear
Vampire/Ange/Neko
*Gérante de l'Auberge*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Dans la pénombre
Rang : Gérante de l'Auberge
Race : Yohko / Ange / Vampire
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Ven 5 Oct - 21:04

Engel, elle n’était pas inquiète, il était là ? Et bien tant mieux, ça ne lui en donnerait que plus de rage au combat car elle ferait tout pour le défendre. On résonnait différemment quand on avait grandit pour tuer… Elle sourit doucement sous sa capuche quand l’homme serra un peu plus sa main dans la sienne. Quand il fut ainsi gêné de son baiser elle eut un petit rire, trouvant que cela le rendait encore plus mignon, elle avait rougit aux premières paroles de l’homme, mais dans l’ombre c’était invisible.

Il voulait se dégourdir les muscles ? Elle aussi en fait, c’était tellement ennuyeux d’être sur une île si pacifiste, même les ivrognes ne se rebellaient pas vraiment ici… Elle s’étira imperceptiblement et vit le vieil homme la saluer d’un signe de la main. Peut être finirait elle par oublier volontairement certain souvenir, mais pour le moment elle avait bien de la place dans son esprit.

Quand Ultima revint près d’elle avec un cheval, elle regarda ce dernier qui s’agita un peu… Bon, elle n’avait pas le choix… Une fraction de seconde plus tard, elle était perchée sur son épaule et le long panache blanc de sa queue s’enroulait autour du cou de l’homme.


« Quand tu voudras… »

Puis ils montèrent dans les barques et la Yohko resta cloîtré à son post caressant la joue de l’homme de son museau… L’aventure allait bientôt commença pour eux tous, elle avait hâte de se battre… Le cheval hennit et elle se força à se calmer avant de réveiller sa faim…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Brean
Ange
*Vagabonde*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29
Localisation : ^^' excellente question
Rang : vagabonde
Race : archange
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Sam 6 Oct - 14:12

Pendant tout le voyage Elena resta dans son silence. Elle écouta les gens parler. Elle preta une oreille attentive a chacun des mots prononcés, jetta un oeil interessé sur les personnes présentes.
Des assassins, des vampires, des elfes etc etc. De tout, mais comment pouvait il vivre en paix. Les vampires voulaient du sang, les assassins voulaient tuer, les anges voulaient la paix. C'était comme retirer chaque fonction de chaques races pour qu'ils vivent comme si rien ne les séparaient.
Elle lâcha un autre petit soupire las. Au bout d'un certain moment ils arrivèrent sur la terre ferme. Elle se leva et déploya ses ailes. Elle flechit légerement ses jambes pour ensuite s'élancer dans le ciel. Elle fit attention à ne pas voler trop haut, comme ça elle pourrait entendre ce que dis la "chef" du groupe.
Celle ci qu'ils n'avaient guère le temps. C'est très juste. Pas le temps de connaître les gens qui participaient à la cette future bataille. Elle regarda ses mains et fit une petite boule de feu avec.
Elle commença à jouer avec et de temps à autres elle battait des ailes pour ne pas perdre de la hauteur
.

* pas le temps de fricoter les deux en bas...*

Elle les avaient vu. Une vampire avec une queue. Quel mélange répugnant, c'est moche. Elle aussi n'avait pas du être beni par les dieux, ni par ses procreateurs d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwana Gelina
Elfe
*Palfrenière*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 30
Localisation : ~En pleine bataille~
Rang : Palfrenière
Race : Elfe
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   Dim 7 Oct - 0:03

Une expédition sur le continent. Arwana avait de suite répondu présente. Pourquoi ? Elle n’en avait aucune idée, surtout que sa dernière incursion avait laissait sur elle de terribles marques. Cela ne faisait pas si longtemps que cela que l’elfe s’était pris une dague dans l’épaule et une autre dans le mollet. Un mois, environ. Les blessures étaient cicatrisées, mais la douleur réapparaissait par moment. Malgré tout, elle prêtait main forte pour cette expédition, sachant qu’elle pourrait surpasser cette douleur si elle revenait. Elle y avait veillé pour ne pas être un poids. Le continent l’appelait encore, mais cette fois, elle dirait au revoir à Miyu, il était là et elle en profiterait pas comme la dernière fois qu’elle était partie en cachette. Elle avait failli ne jamais revenir et depuis, elle s’en voulait d’être partie ainsi comme une voleuse, mettant uniquement Lily dans la confidence. Elle se crut ainsi obligée de dire au meneur de barque, alors que l’embarcation s’activait, qu’elle avait un mauvais pressentiment. Ce n’était pas pour l’inquiétait, mais uniquement pour lui dire au revoir. Pour ne pas faire deux fois la même erreur. Mais elle se rendit bien vite compte qu’elle n’aurait pas du. Son regard se fit fuyant.
« Tu n’es vraiment pas fine Arwana », lui dit alors Gwidyon qui était derrière elle. L’elfe fit la sourde oreille, et écouta ce que Miyu lui disait sur un ton un peu sec. Il se faisait du souci, elle s’en doutait, son comportement était éloquent. Mais il se trompait sur ce qu’elle avait voulut dire et elle voulut tout de même le rassurer un peu.


« Je n’ai pas dit que le combat était vain, j’issue de notre expédition me semble être autre que celle initiale, voilà tout. »

En réalité, Arwana savait ce qui les attendait pour être allée peu d temps avant sur le continent. D’ailleurs elle espérait que si un combat identique les attendait, Zane serait là. Ce serait à nouveau une étrange rencontre, mais si il pouvait aider, pourquoi pas ? Quant à Miyu qui passait sa main dans ses cheveux, elle ne se doutait pas que cela serait si difficile de lui dire au revoir avant un combat. Mais sa main s’arrêta sur son épaule. Elle était puissante. Mais pourquoi fallait il qu’il la laisse sur cette épaule ci ? La douleur revint mais Arwana fit tout pour ne pas le montrer. Néanmoins, une grimace déforma quelques secondes ses traits. Mais ses mots furent ceux qui la blessèrent le plus. Elle avait bien envie de rester avec lui, de ne pas le quitter de rester en sécurité. Mais non elle devait y aller, prêter main forte, surtout qu’elle avait de l’expérience maintenant, et si Namibe l’avait demandé c’était bien pour une raison. Et les larmes commencèrent à poindre au coin de ses yeux. Finalement peut être n’était ce pas une si bonne chose de pouvoir le voir avant de partir. Jamais Arwana n’avait ressentie cela, même lorsqu’elle avait perdu ses parents. Jamais elle n’avait vécu une situation similaire. Elle se laissa alors tomber sur son beau meneur après qu’il eut déposé un baiser sur le coin de ses lèvres et l’enlaça, enroulant ses bras autour de son cou.

« Je te le promets », murmura t’elle à son oreille.

Puis elle s’assit à côté du jeune homme, observant sa lance et son arc posés sur le fond de la barque. « Tu n’es pas obligée Arwana, Miyu à raison… ».Mais la jeune elfe n’avais pas la force de répondre à son amie. Elle saisit la main de l’homme à la chevelure azur, la personne à laquelle elle tenait le plus, mais le savait il au moins ? Mais durant tout le reste du voyage elle resta là sa main dans la sienne et sa tête posée contre son bras. Juste un contact rassurant avant le combat. Elle ne savait pas ce que pensait réellement Miyu, mais rien ne pourrait lui faire changer d’avis. Elle ne se l’expliquait pas, mais elle avait la même sensation que le jour où elle avait rencontré ce guerrier. Puis vint alors le temps de ses quitter vraiment. Il les aida à mettre pied à terre. Arwana s’agrippa quelques instants à lui ses bras autour de sa taille puis sur la pointe des pieds finit par lui voler un dernier baiser avant de se mettre en celle. Au moment même où Namibe le leur demandait. Puis elle se tourna pour avançait vers la foule d’Ynisois . Après avoir écouté Namibe, elle se tourna de nouveau, et regarda Miyu, l’air triste de le voir partir ainsi, ne sachant s’ils se reverraient. Ce qui était sûr, c’est que si c’était le cas, elle lui dirait ce qu’elle ressentait vraiment à son égard, se souvenant de ce qu’il lui avait dit ce soir de kermesse concernant ses sentiments et ressentit. Les derniers mots qu’il prononça raisonnèrent en écho dans son esprit et elle se décida enfin à couper le lien et à venir au milieu de la foule, focalisant à présent son esprit sur le combat futur.

_________________
Un seul regard de toi suffit à mon bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alderante.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||   

Revenir en haut Aller en bas
 
Second scénario : ||- Dans la Gueule du Loup -||
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans la gueule du loup
» Dans la Gueule du loup
» Un loup sans meute.
» Jour 2 : Pauvre petite
» « Le renard prit dans un piège à loup » - Faustus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*En Dehors de l'Ile*~~* :: Scénarios :: Archives :: second scénario : Dans la Gueule du Loup-
Sauter vers: