Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Encore toi !? (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Encore toi !? (PV)   Sam 15 Sep - 1:36

Liudmila se trouvait une fois de plus sur le Continent, mais seule, cette fois-ci. D'ailleurs, la raison de sa venue était simple : à son poignet droit devait normalement s'être enroulé un bracelet d'argent qui n'y était plus depuis une semaine environ. C'était à l'occasion d'un magistral coup donné à un vampire qui avait essayé de manger sa petite soeur après maintes hésitations qu'elle l'avait perdu. Sans doute s'était-il détaché et était-il encore sur le sol, au même endroit.

Le souvenir de l'acceuil qu'on lui avait réservé sur Yinis lui revint en mémoire...Sa belle-mère ne s'était pas trop énervée, au contraire, elle avait eu aussi peur pour elle, mais son père, en revanche, ne s'était calmé que quand il s'était rendu à l'évidence qu'il aurait pu y laisser aussi bien sa fille ainée...Et puis, il n'avait pas trop fait attention au sang qu'elle avait un peu partout ni à la marque sur son corsage, que son frère, par contre, remarqua de suite. La question était tombée de suite et elle n'y avait pas vraiment répondu, ou du moins évasivement.

En plus de ne pas être très présentable, elle avait quelques troubles sensitifs. L'ouïe et la vue, surtout, était gênées. Par quoi ? Elle ne savait pas vraiment, peut-être des vapeurs émanant des fougères qui l'avaient ligotée ? Ou alors la peur...Quoiqu'il en soit, elle avait eu beaucoup de mal à sentir ces effets se dissiper. À croire qu'elle avait pris un hallucinogène ou quelque chose du genre...

Avant de retrouver exactement l'endroit, elle avait mis un certain temps. En fait, elle avait du mal à se mouvoir à cause de sa tenue qui n'était pas trop adaptée pour la marche. Mis à part ses habituelles grosses chaussures, elle portait une longue jupe, fendue d'un côté jusqu'au milieu de la cuisse, noire et raide. En haut, un petit pull du même bleu que ses yeux au joli décolleté en V pressait avec précision ses contours. Son ras-du-cou était toujours là, et ses longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules sans ordre prédéfini.

Elle ne se sentait pas vraiment en sécurité. Rien que l'idée de penser que ce taré pouvait encore être là et recommencer ses séances de léchouillages, elle en avait des frissons de dégoût. Et s'il était là, à l'attendre ? Non, quand même pas, il avait autre chose à faire tout de même ? Peut-être pas, remarque...Et s'il avait décidé de se la réserver comme futur repas, avec un espoir de la revoir ? Oh ! Mais c'était absurde ! Il fallait arrêter la paranoïa !

Scrutant vaguement le sol, elle se maudit de ne rien voir de brillant. Et si ce n'était pas là qu'il était tombé ? Mais si ! ça ne pouvait être que là ! Et ce soleil qui ne sortait pas ! S'il y en avait un peu, elle pourrait voir au moins l'éclat de l'argent ressortir ! À moins que quelqu'un l'ait ramassé, ce qui n'était pas improbable...

Elle se pencha d'abord à croupi, effleurant le sol de sa main, puis se mit carrément à genoux, penchée presque à l'extrême sur le sol, pour finir à quatre pattes. Elle n'était pas pudique, elle se moquait de ce qu'on pouvait voir avec sa jupe qui tombait un peu et puis, si quelqu'un voyait, tant mieux pour lui !

La demi-nymphe cherchait donc le bijou de sa mère auquel elle était très attachée sur le sol, ne faisant pas vraiment attention à ce qui l'entourait. Son objectif était de retrouver ce bracelet, même si elle y passait la journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Sam 15 Sep - 3:52

Dorian avait un souvenir cuisant d’une certaine rencontre à la base des plus frustrante et agaçante. Il s’agissait de celle de la jeune et imprudente Liudmila. Il avait toujours son bracelet. Pourquoi il l’avait gardé ? Aucune idée ! Pourquoi il avait commis tant d’erreurs en sa présence ? Aucune idée ! Mais le fait était là le vampire auparavant sans faille et si prudent par nature, avait mis sa vie en jeu et en danger surtout. De ce fait voilà quelques jours qu’il revenait souvent vers le lieu d’affrontement pour voir si elle ne revenait pas. Il pourrait ainsi l’achever. La vider de son sang, récupérer le repas qu’il avait perdu la dernière foi, et ainsi peut être sauver son anonymat.

Il se souvenait comme si c’était hier, il l’avait laissée fuir, avec un petit cadeau cependant. Il n’avait pas trop chargé en poison mais elle avait du avoir quelques effets rapide et longs sur la durée ! Fier de lui le petit vampire ! Dorian avait pourtant fait preuve de faiblesse, il avait écouter son cœur…Quoi ? Son cœur ??? Abruti sans nom qu’il était ! Un vampire ne doit pas avoir de sensibilité, il se ramollissait ou quoi ? Pour la peine en chemin, il se chopa une biche et la vida de la moindre goutte de son hémoglobine. Il n’était pas raciste, sans d’humain ou d’animaux, c’était toujours du sang !

Bref, cette faiblesse dont il avait fait preuve l’avait conduit à rester près de l’endroit de la rencontre. Et en cette belle fin de matinée ensoleillée, elle était revenue. Accroupie, puis à genoux en train de fouiller le sol. Dorian en véritable petit pervers l’observa durant un peu plus d’une heure puis il commença alors à s’approcher par derrière à pas feutrés qu’elle ne pouvait entendre, de manière à la surprendre. Alors qu’elle était baissée, il se baissa au même niveau humant son odeur, elle ne l’avait visiblement pas remarqué trop absorbée apr ses recherches puis il sortit le bracelet de sa poche et le présenta rapidement devant la donzelle l’agita rapidement et le ramena entièrement dans sa main ;


« C’est ça que tu cherches ma belle ?’


Pas de vouvoiement, mauvais présage ! Il était là pour l’offensive, et il avait décidé de jouer un petit peu auparavant. Pourquoi faisait-il preuve d’autant de clémence avec cette fille ? Aucune idée. Il savait qu’il l’agacerait. Les humains étaient si stupides avec leurs souvenirs de « famille ». Erk, ils le répugnaient. Il aurait volontiers craché pour montrer son dégoût.

Il envisageait alors déjà ce qu’il pourrit faire avec cette liudmila avant de se délecter du bon sang quil ferait délicatement couler de la grosse veine bien gonflée de son coup. Deux coups de crocs et c’était bon. Elle s’était bien offerte à lui quelques jours auparavant, non ? Il s’éloigna alors de quelques pas encore, et s’arrêta net.


« Tu le veux ? Bé viens le chercher sal**** »


Mais avant qu’elle n’ait pu engager le moindre mouvement, hop une rose bien piquante autour de chaque cheville. Avec une tige bien solide. Comme c’était pratique de contrôler les éléments de la nature tels que els plantes. Tout e qu’elle risquait un bougeant c’était que les épines empoisonnées s’enfoncent profondément dans les chairs. Ce qu’elle ne savait pas c’était qu’il s’agissait d’un simple hallucinogène, un peu plus puissant que la dernière fois seulement. Pourquoi tait il si clément avec elle ? pourquoi… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Sam 15 Sep - 23:20

Elle n'avait pas entendu le vampire arriver. Toujours penchée à examiner minutieusement le sol, déjà desespérée, sachant d'avance que c'était en vain. Mais elle voulait pouvoir rentrer en se disant qu'elle était passée par tout et qu'il n'y avait pas espoir de le retrouver...Tant pis, même si c'était le dernier souvenir matériel de sa mère, elle avait toujours sa mémoire, bien qu'elle soit parfois très défaillante...

Puis, soudain, miracle ! un éclat argenté apparut près de ses yeux, juste devant elle. Relevant la tête, elle vit son bracelet s'agiter sous son nez et retourner dans une grande pattasse qu'elle avait déjà vue, et qu'elle reconnut avec effroi, son coeur manquant un battement. Elle était au sol, dans une position d'où il était impossible de redresser la situation, dans une tenue qui n'était pas là pour arranger l'affaire, avec un malade assoiffé de sang juste au-dessus d'elle, et qui pourrait sans difficulté la blesser girèvement voire la tuer. Elle était mal, très mal...

Liudmila pinça les lèvres. Il la narguait. Il allait lui demander quelque chose en échange. Vu le ton, il n'y avait pas de doute. Certes, elle aurait voulu retrouver cet objet, mais elle avait certaines limites qu'elle ne comptait en aucun cas franchir pour un cas si infime comparé à la fois dernière.

La demi-nymphe aurait pu tendre la main et lui attraper le poignet, mais elle était tellement craintive de savoir ce qu'il pourrait faire qu'elle ne put que se redresser et tomber assise en arrière, les jambes repliée, les pieds écartés. Avant même qu'elle ait pensé à se remettre sur pied, deux roses entourèrent ses chevilles. Il la provoqua. À quoi bon ? Elle savait bien qu'il faisait ça pour la faire bouger et qu'elle se blesse, mais elle avait remarqué les grandes épines à l'aspect inquiètant et elle ne préfèrait pas savoir l'étendue des dégâts si elle s'amusait à trop bouger.

Elle s'appuya sur ses mains, en arrière, et rejeta sa chevelure derrière elle, quelques mèches lui retombant invariablement devant les yeux.


"Pourquoi faut-il toujours que quand un homme dit "ma belle" à une fille, il lui trouve toujours un gentil surnom pour aller derrière ?" soupira-t-elle à mi-voix.

Il voulait jouer ? Eh bien elle allait faire pareil ! D'un air détaché et d'ungeste gracieux, elle approcha une main d'une rose, qu'elle plaça en dessous comme pour la cueuillir.

"Et dire que c'est une fleur sensée représenter l'amour et le romantisme..."

Puis faisant mine d'enfin s'intéresser à lui, sachant bien qu'il ne fallait pas le provoquer, elle fit comme si elle ne le savait pas et lui sourit, le défiant d'un regard aguicheur et se redressant. Des doigts qui avaient effleuré la fleur, elle passa sous son ras-du-cou.

"Vous me sous-estimez, Dorian. Vous croyez vraiment que je vais me jeter sur vous avec des épines pareilles autour des pieds ?" Elle retira son collier et dégagea son cou, penchant la tête de côté. "C'est ça que vous voulez ? Auriez-vous peur de venir le chercher, Dorian ?"

Elle attendait sa réaction, rien que pour voir. Elle risquait gros, mais bizarrement, elle n'y croyait pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 16 Sep - 0:48

Dorian avait retrouvé cette imprudente qui avait osé couper son repas, pourtant maigre au vampire qu’il était. Du moins retrouvé ! Non, croisé de nouveau était plus juste. Il pouvait maintenant la manipuler se servir d’elle et l’utiliser pour arriver à ses fins, à son repas. Ce bracelet en argent, il le secouait sous son nez il l’amadouait avec et lança un rire diabolique lorsqu’il vit qu’elle fut surprise de le voir. Tellement à vrai dire, qu’elle tomba à la renverse dons une position pas très jolie pour une demoiselle. De plus ses vêtements étaient plus moulants et affriolant que lors de leur dernière entrevue. Il se délectait que plus de cette vision féérique d’une demoiselle. Féérique ! Quel couillon ! D’où lui venaient ces pensées ? Deuxième fois qu’il était en sa présence et deuxième fois que ses pensées étaient troublées par de telles vulgarités. De rage il fit pousser des roses avec de conséquents piquants empoisonnés. Une piqure et hop de petites images et sensations seraient au rendez vous. Oui un simple hallucinogène. Puissant pourtant. Mais pourquoi ces roses ? Il était en train de s’énerver tout seul. Ne comprenant pas ce qu’il lui arrivait.

Elle fit un geste qui immobilisa Dorian.


Une jeune femme dans un pré, de long cheveux bruns attachés se voient lâcher au vent frais et léger du crépuscule. Un jeune homme arrive une rose en main, se met à genoux devant la demoiselle aux formes généreuses.
« Tu es si belle mon amour, je t’aime »
Puis le jeune homme s’avance vers le visage de la jeune femme, et l’embrasse puis caresse ses belles formes avec la rose rose. C’était Dorian, avec l’amour qui ne l’avait jamais quitté…Louise.


Il revint à lui avec les paroles de Liudmila. Surpris par cette question qui n’en était pas une mais qui s’apparentait plus à une constatation, le vampire sourit et passa sa main sur son menton, réfléchissant.

« Pourquoi faut il toujours que les femmes soient là pour emm***** les hommes quand ils sont occupés ? »

En effet toujours en train d’être là lorsqu’il ne le faut pas ces charmantes sales petites dames ! Puis la donzelle plaça une main sous l’une des roses et fit une remarque assez vraies mais pour de simples créatures du dessus. Dorian avait tout de même fait un pas en avant alors qu’il voyait cette petite main gracieuse s’approcher dangereusement des épines de la rose. Il secoua la tête lorsqu’il se rendit compte que c’était une preuve de faiblesse et resta alors sur place. Mais que répondre à t’elle remarque ? Il resta donc silencieux puis il n’avait pas pour habitude de parler inutilement.

Elle se fit alors charmeuse, et Dieu qu’elle l’était. *Sbaf intérieure* L’était vraiment abruti lui de penser de telles choses ; Mais c’était vrai ; elle lui rappelait Louise en plus. Peut être était ce une illusion pour le déstabiliser dans son entreprise, peut être était ce l’un des pouvoirs de cette imprudente ? Elle se relevait et lui présentait une nouvelle fois son cou. A la vitesse vertigineuse qu’il pouvait atteindre en tant que vampire, en un éclair de temps il se retrouva derrière la jeune fille et la cloua sur place d’un bras fort qui l’entourait toute entière, lui plaquant les bras contre son corps et elle contre lui. De sa main libre il caressa son coup, cette petite partie de peau blanche qu’elle lui avait dévoilé et il engagea le geste fatal. Ses crocs touchaient la peau et ils s’attarda dans cette position durant quelques secondes avant de faire un retour en arrière et de relâcher Liudmila…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 16 Sep - 22:57

Il voulait visiblement profiter de cette "supériorité" pour parvenir à ses fins, pour se venger de la dernière fois où elle lui avait piqué un repas sous le nez. Enfin, il aurait pu s'en prendre à elle, mais il n'avait rien fait d'autre que de l'égratigner à peine à la poitrine. Elle n'avait pas à s'en plaindre, elle était rentrée sans trop de dommâge, mis à part l'hallucinogène.

Il était toujours aussi charmant, il n'y avait pas à dire ! D'ailleurs, il avait répondu si gentiement à sa remarque qu'elle osa se demander s'il avait connu assez de femmes dans sa vie pour le savoir, ou si c'était juste par pur machisme...Certainement la deuxième solution ! Lui ? Connaître une femme ? Impossible ! Elle serait déjà partie en courant !

Liudmila, elle, n'avait pas eu le choix. Elle avait été clouée au sol par deux belles roses aux grandes épines menaçantes. Il comptait la faire bouger, et elle savait bien qu'il attendait d'elle qu'elle se taille les chevilles à s'évertuer pour attraper le bracelet, aussi ne fit-elle rien pour. Il la prenait pour une imbécile, ce qu'elle n'était certainement pas.

Faisant mine de s'intéresser à la fleur, ses liens, en somme, elle perçut un mouvement vers elle de la part du buveur de sang. Aurait-il peur qu'elle se blesse ? Non, ce n'était pas possible, c'était un vampire, il n'avait pas peur pour quelqu'un d'autre. Sans doute qu'il pensait l'attaquer à cet instant, puis qu'il s'était ravisé en pensant que ça serait moins amusant s'il le faisait à un moment où elle était vulnérable.

Décidant d'elle aussi rentrer dans son jeu, sachant pourtant que c'était dangereux, elle le provoqua, jouant les aguicheuses, se remettant sur ses pieds. Elle savait jouer ce rôle, en matière de provocation et d'allumage, elle n'était pas la dernière sans être spécialiste, son physique rajoutait un plus. Les yeux de Dorain l'avaient, un quart de dixième de seconde, fixée différemment, mais c'était passé trop vite pour qu'elle dise exactement quel genre de sentiment c'était. Non, elle n'avait aucun don qui lui permettait de charmer quelqu'un et se moquait de posséder un tel don ou non. En fait, plaire aux individus de l'espèce masculine ne lui faisait trop rien, elle n'y pensait presque jamais.

Sans qu'elle eut le temps de le voir, il fut derrière elle et la plaqua contre lui, l'immobilisant totalement. Elle essaya de se débattre un peu, sans trop bouger ses pieds, rien qu'en se tortillant un peu, mais sa force était nettement supérieure à la sienne et elle n'avait pas envie de se fatiguer pour rien de jour-là. Quelques caresses se firent sentir qui la firent frissoner. Pourquoi ça lui reprenait, de frémir, comme ça ? Il ne faisait pas froid, pourtant ! Quelle idiote ! Se laisser autant faire...

Deux pointes assez proches se posèrent au creu de son cou et elle ferma les yeux. Les crocs restèrent un certain temps, leur geste en suspens. Un temps court, qui lui parut pourtant une éternité. Son coeur battait de plus en plus fort, peut-être à l'idée de mourir mais il y avait autre chose de très faible et qu'elle n'arrivait pas à deviner. Qu'était-ce donc pour que son rythme cardiaque augmente tant ?

Elle n'eut pas le temps de le savoir, le contact des longues canines ne se fit plus sentir et le puissant bras la laissa libre. Pourquoi ? Il avait l'occasion de la mordre, voire de la tuer et il n'avait rien fait. À quoi ça l'avançait ? Quel était l'intérêt de la garder envie, alors qu'il avait le loisir de lui ôter la vie et rapidement, sans qu'elle ne puisse rien y faire. Rouvrant les yeux, elle tourna la tête profil et vit la haute silhouette du buveur de sang derrière elle. Gardant son visage dans cette direction, elle baissa les yeux au sol. Qu'allait-il faire ?


"Vous avez eu deux fois l'occasion de me tuer et vous n'en avez rien fait. Pourquoi ?"

Un vent léger passa dans ses cheveux qui partirent derrière elle. Sa jupe fit de même, dévoilant presque entièrement l'une de ses jambes et en partie l'autre, mais elle s'en moquait, elle n'était pas vraiment de nature pudique. Liudmila ne demandait pas la mort, elle se demandait simplement ce qui lui prenait. Pourquoi l'épargner, et surtout à deux reprises ? C'était étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Mer 19 Sep - 19:37

Le continent était grand et pourtant c’est ici, près de la rive opposée d’Ynis que Dorian avait choisi de s’établir. Bien sûr, il avait aussi remarqué é que la nourriture y était abondante et particulièrement juteuse dans les parages ; Il était donc inutile de dire qu’avec le vampire dans les parages c’était plutôt miraculeux de revenir indemne sur l’île, surtout si on l’avait croisé.

Le vampire n’en était pas à de telles futilités. Il avait rencontré une jeune donzelle voilà quelques temps et il avait laissé échapper sa sœur, puis elle par la suite. Même pas il ne l’avait torturée comme il l’aurait fait en temps normal même avec une fille à la plastique parfaite. Quelque chose chez cette fille rendait Dorian assez vulnérable dans un sens. Il ne comprenait pas ce qui l’agaçait encore plus. Et à partir de là, cela lui donnait encore plus envie de tuer et de manger.

Il avait ramassé le bracelet d’argent de la demoiselle et il voulait s’en servir d’appât pour la mordre. Mais au fond de lui là où tous ses sentiments d’antan avaient été enfouis, là où personne n’avait encore pénétré, dans les abîmes insondables de son cœur, Dorian avait envie de revoir Liudmila. Ainsi, depuis leur affrontement, pas vraiment voir même pas du tout équilibré en force, chaque jour il revenait à l’endroit, dans la forêt, entre ces deux arbres, pour l’attendre. Si comme tout ces stupides d’humains elle tenait à ce bijou, la donzelle reviendrait le chercher sans demander son reste.

La ruse ne loupa pas, et Dorian pu la revoir. Bien sûr elle ne l’avait pas vu et elle fouillait l’herbe par centimètre carré sans rien trouver. Pour sûr, l’objet était dans la main du vampire sadique. Il ‘lavait observé longtemps, pour le plaisir unique, s’était approché furtivement ; ‘lavait amadoué avec cette chose en argent et s’apprêtait alors à la mordre, à lui donner le coup fatale, celui qui la ferait basculer dans les ténèbres, sans ne jamais plus pouvoir en revenir. Mais non son geste se stoppa, tous ses membres se raidirent. Cela faisait deux rencontres et deux fois qu’il repensait à Louise son seul et unique amour. Etrange, il ne se sentait pas dans son état naturel, s’était comme si il possédait une double personnalité. Mais celle-ci, l’hésitante, celle qui se souvenait de la fiancée, était éphémère et surtout elle venait de naître. Le vampire ne comprenait pas vraiment ce qu’il lui arrivait. Il avait arrêté son geste et avait même reculé, au point que la jeune fille s’était retournée de trois quart et s’étonna elle aussi de son acte. Si seulement il pouvait le savoir. Non il le savait mais se rappeler qu’il avait encore une âme et des sentiments était dur.

Sa première intention fut de ne pas répondre à la question, et d’envoyer paître la fille, d’être méchant. Mais il était resté planté pantois à ne rien faire ni dire. Surpris par son comportement, par la question, et par ce soudain souvenir.


« Je …Je…je ne peux pas c’est tout. »


Il recula d’elle et passa devant. Il ne lui accorda ni regard, ni même une gifle ou un toucher pervers comme on aurait pu s'y attendre. Il passait simplement, démuni et sans volonté,comme un homme qui ferait une balade en forêt.Il fit encore un peu pousser les roses et les fit devenir rouges. Il s’assit alors contre le tronc d’un arbre en face de Liudmila et l’observa, le vent caressant ses formes dévoilées. Comment faire ? Il se passa la main sur le menton, cherchant un moyen de parer le problème. Il la fixait le regard incroyablement vide ; le vampire semblait bien ridicule avec cet aspect. Il paraissait encore méchant et agressif mais tout aussi vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Sam 22 Sep - 23:49

Pendant un moment qui lui avait semblé l'éternité, elle avait senti le torse et glacé dans son dos et les bras puissants et non moins froids l'entourant. Un frisson la parcourra de haut en bas. Le froid ou la peur ? Les deux, sans doute. Le contact peu rassurant avec ce grand corps frigorifiant, sans doute. Et pourtant, elle sentait une certaine confiance qu'elle ne s'expliquait pas vraiment...Crainte de la mort inexistante parce qu'elle la savait trop proche pour penser rester en vie ou parce que justement elle n'avait pas à craindre pour ça ?

Elle n'avait pas cherché à résister, elle le savait beaucoup plus fort, c'était inutile. Et puis, à quoi bon se débattre ? Sa force résidait beaucoup dans ses jambes et sa prise d'élan, alors fixée de la sorte, hors de question de se dégager d'une pirouette comme la dernière fois. Les épines qui menaçaient ses chevilles n'avaient rien de bien sain et elle ne comptait pas tester l'effet que ça ferait de s'y déchiqueter les chairs dessus.

Tendue et contradictoirement relâchée, elle attendit de savoir la suite. Mis à part le fait qu'il la maintienne pour la neutraliser, il avait des gestes doux, presque appaisants...Et Dieu qu'ils l'auraient été si ses dents ne s'étaient pas déposées à la suite de ses doigts sur le cou de Liudmila ! Fermant les yeux, elle avait attendu de les sentir s'enfoncer comme la logique l'aurait voulu, mais il faisait durer. Ces quelques secondes dans les brasd du buveur de sang l'avait glacée comme si elle les avait passées dans les bras de la mort même. Il était froid comme un mort et rien que cela effrayait la demi-nymphe...La vision qui lui venait à l'esprit était bien morbide. Elle se voyait au fond d'un cercueil, tout contre un maccabé, enlacée par ce dernier...En quelque sorte, c'était cette situation qu'elle vivait, sauf qu'elle n'était pas au fond d'une fausse ni dans un coffre de bois.

Qu'allait-il faire ? Qu'attendait-il pour l'achever ? Comptait-il la rendre folle, la torturer mentalement avant de la tuer ? Les canines disparurent. Elle rouvrit les yeux et le sentit se détacher d'elle. Pourquoi ? Elle lui demanda et il lui répondit bêtement, comme si c'était une évidence ? Etait-elle une exception à la règle ? Devait-elle le prendre comme un mauvais présage ? Ou au contraire était-ce quelque chose de positif ?

Il passa à côté d'elle sans même la toucher, comme si ça ne lui avait pas effleuré l'esprit. Pourtant la jupe de la métisse volait assez haut et dévoilait presque entièrement l'un de ses jambes. Sa peau matte dévoilée et exposée à ce vent frais, elle frisonna, sentant aussi ses longs cheveux détachés effleurer son dos tout en suivant le mouvement de son vêtement.

Assis en face d'elle, il la fixait, comme ailleurs. Il semblait étrange, pensif...Il ne faisait plus peur du tout et d'un coup, du vampire cruel dont il avait l'air la fois dernière, il ressemblait plus à un sentimental tourmenté...Posant une main sur le côté ouvert de sa jupe pour ne pas qu'elle vole trop haut, elle baissa la tête et réfléchit un instant. S'il réfléchissait, elle gagnait du temps...Mais du temps pour quoi ? Elle était fixée au sol solidement et il lui était impossible de bouger sans se tailler les chevilles...Autant en finir avec cette histoire, quelqu'en soit l'issue, elle devait se libérer et ça par n'importe quel moyen.


"C'est moi qui vous trouble tant ?" demanda-t-elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 0:55

Dorian était froid. Oui il était théoriquement mort et de ce fait sa chaleur corporelle s’en ressentait. Néanmoins, pour une raison qu’il ne connaissait pas et surtout par un procédé dont il n’avait aucune connaissance, son cœur et ses sentiments étaient intacts. Ainsi en cet instant, alors qu’il hésitait, alors que ses crocs étaient encore à quelques millimètres de la peau velouté de l’intruse, le cœur de Dorian lui était chaud. La chaleur de ses sentiments passés irradiait de lumière les profondeurs sombres de son âme. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi il hésitait tant si ce n’est que Liudmila la petite peste qu’il avait rencontré pas si longtemps auparavant lui rappelait étrangement Louise. Le pouvoir des femmes, beurk, ça le répugnait !

Il l’observait assit contre le tronc de l’arbre en face d’elle. Il savait très bien que son comportement était étrange, amis rien de tel pour déstabiliser l’ennemi. Néanmoins, oui il était dans ses pensées, oui il était étrange, et oui il faisait preuve de clémence envers cette donzelle qui ne le méritait pourtant pas. Il avait une seule envie, la malmener. Mais paradoxalement s’il écoutait son cœur, il en était tout autre ! Raaa mais quel abruti. Et voilà qu’elle s’attribuait le privilège de son état. Mais pour qui elle se prenait celle là ; En trombe il se leva et s’approcha de la femme. Il la regarda longuement dans les yeux, aucune émotion ne transparaissa, uniquement un regard noir et dénué de toute sensibilité. Il passa son indexe le long des formes de son visage puis des lignes de son buste, sans la quitter des yeux.


« Tu aimerais pouvoir t’attribuer mon hésitation, n’est ce pas ? »


Il lui lécha alors le bout du nez. Mais pourquoi choisissait-il toujours ces endroits là, ceux attirant normalement un baiser tendre ? Il se donnait des gifles intérieur mais gardait la face et agissait comme si tout était calculé pour ne pas se faire griller. Le jeu était tout aussi amusant ! Puis il la saisit avec force par la taille et rapprocha son buste de lui. Mais il ne fit pas attention lorsqu’il fit ceci, et il se piqua avec l’une des épines des roses qui tenaient les chevilles de Liudmila en passant sa jambe entre celle de la donzelle.

« Et merde »


Il eut juste le temps de dire ceci, et le poison fit effet. T oui il els créait mais n’y était pas lui même immunisé ! Ainsi l’hallucinogène circula dans son corps et en à peine dix seconde, els effets se firent ressentir. Il lâcha soudainement Liudmila. Puis recula d’un pas.
Soudain, à la place de ce visage doux et gracieux, il vit celui d’une bête immonde avec une corne au milieu du front et un liquide gluant recouvrant chacun de ses traits. Il envoya le poing pour un crochet du droit, et lorsqu’il vit la tête virevolter sur le côté, hop la vision changea. C’était maintenant, Louise, trait pour trait. Non elle était morte, il ne pouvait la revoir maintenant. Et pourtant, il s’approcha et son comportement changea du tout au tout, où était le vampire en cet instant ? Il devint l’amoureux qu’il était avant sa transformation et posa sa main sur la joue.


« Louise ? Comment… ? »

Il l’embrassa. Mais quelque chose n’était pas normal, ce n’était pas les baisers de celle qu’il avait connu, ses crocs sortirent et il rompit le lien. Il s’éloigna du visage de la femme, et revit Liudmila. L’effet était court mais assez fort. Hop, une gifle !

« Sale chienne ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 1:59

Il était resté un moment à l'observer, l'air songeur et elle présuma que ça ne présageait rien de bon. C'était pour savoir si elle devait s'inquièter ou non. Si elle en était réellement la cause, il y avait une chance pour qu'il se venge sur elle. Mais il prit mal sa question, visiblement.

Refaisant ses contours et la fixant dans les yeux, il avança quelque chose de complètement faux. Soutenant son regard avec aplomb et sans aucune trace de haine, elle répondit simplement :


"Je m'en inquiète simplement parce que vous êtes capable du pire pour un rien."

Oui, elle insinuait par là qu'il faisait une montagne de rien et que ça commençait à sérieusement lui taper sur le système...Et oui ! Même Liudmila, qui pourtant était douée d'une certaine patience, notemment avec les enfants, n'arrivait plus à le supporter...Après la frayeur qu'elle venait de se faire, il osait encore la tripoter comme un vulgaire objet, comme une fille là pour...

Il la saisit avec assurance et force par la taille et la rapprocha contre elle à la manière d'un danseur possessif rammenant vers lui une cavalière peu docile, passant une jambe entre celles de la métisse. Cette position lui rappela vaguement un ancien ami de cette dernière qui avait eu l'idée saugrenue de lui faire danser un genre de flammenco de sa propre composition...Mais les mains baladeuses de ce type lui avait valut un bon revers. Elle ne comptait pas envoyer sa main dans la figure de Dorian, ce serait suicidaire, mais sans doute que lui avait oublié quelque chose...Les épines étaient toujours là et il venait de s'en planter une dans la jambe.

En plus de faire mal, l'effet sembla immédiat. S'étant déjà reculé de surprise, il regarda Liudmila qui se demandait ce qui passait et quand elle le vit avoir une expression de hargne féroce, elle comprit qu'il s'agissait encore une fois d'hallucinogène...Seulement, quand c'était sur lui, elle comprit vite que c'était plus dangereux. D'un magistral coup de poing qui lui fit brutalement basculer la tête de côté, il chassa ses illusions, visiblement, et la demi-nymphe sentit un filet de sang, un abondant filet de sang, couler de sa bouche jusqu'à ses lèvres d'où il s'échappa sur son menton. C'était immonde...Ce goût était immonde...

D'un coup, l'autre en face changea et sembla comme devenu doux, tendre...Louise ? Non, il avait vraiment une hallu, là ! D'où il avait vu qu'elle s'appelait Louise ? Et puis, pourquoi poser sa main sur sa joue après l'avoir si violemment frappée ? Il avait vraiment un problème...Elle allait répliquer quand les lèvres du buveur de sang scellèrent les siennes avec une passion dont elle ne l'aurait jamais cru capable...Est-ce qu'il la prenait pour cette Louise qui aurait, par un pur hasard du destin, conquis son coeur ? Pff ridicule ! Qui pourrait séduire un truc pareil ?

Visiblement, la faible réponse de la Gardienne, qui déjà pleurait de douleur à cause de sa joue cuisante, ne lui avait pas convenu. En effet, elle n'était pas vraiment fan du vampire et encore moins en état de se montrer douce et tendre...

Il le remarqua et se décolla d'elle, la gifflant avec force en retour. Une insulte, mon Dieu, quelle surprise ! Mais elle n'en était plus à ça près...Déjà le coup de poing avait été de trop, mais là c'était vraiment l'appothéose...Serrant les dents, elle ne put se retenir longtemps et laissa d'une aller ses larmes et de deux, ses poings s'échouer sur le torse de Dorian avec le peu de force qu'elle pouvait prodiguer dans cet état de faiblesse infinie...Elle n'avait plus la force, ni le courage de lutter. Elle était simplement en colère...Diablement en colère ! Mais elle n'arrivait pas à l'exprimer tant les émotions prenaient le dessus.

Fermant les yeux et se sentant stupide, elle dit d'une voix éteinte :


"Enfoiré ! Tu peux pas trouver un autre bouc émissaire ? J'ai quoi, moi ? Je suis pas assez à ton goût comme repas, faut que je te serve de jouet, c'est ça ?"

Elle laissa échapper un léger sanglot, les larmes continuant d'affluer à ses yeux saphirs. Et, sans réfléchir à ce qu'elle faisait, fermant les yeux, elle se laissa légèrement tomber en avant, son front attérissant sur les pectoraux de Dorian. Il allait la jeter, la frapper, l'insulter, peut-être même la tuer, avec un peu de chance...Mais elle n'était plus à ça près, elle n'en pouvait plus. Toutes les cellules de son corps en avaient après ce vampire et pourtant, elle n'avait pas la force de se jeter sur lui et de se battre, comme elle l'aurait fait d'habitude...Elle se sentait faible, face à lui...Elle se sentait fragile et vouée à sa perte, la fin n'était peut-être pas si loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 3:29

Capable du pire pour un rien ? Ahaha que cela était hilarant ! N’était ce pas là la vocation d’un démon et donc d’un vampire, de tuer, torturer pour rien, juste pour son unique plaisir ? Elle était vraiment marrante cette petite ! Il la saisit alors à la manière d’un danseur espagnol expérimenté dans son domaine. Cela ressemblait aussi à un pervers qui aurait voulu en profiter. Mais tout dépendait de la vision que l’on vouait avoir de la position dans laquelle ils s’étaient retrouvés. Une position que Dorain n’avait pas vraiment calculé, amis ainsi il pouvait bien bloquer la jeune fille, et ainsi lui faire une petite torture ou deux. Mais ces abruties de plantes qu’il avait faites poussées tout autour des chevilles de la donzelle avaient joué les traitres ! Une épine, du poison et résultat, une non plusieurs hallucinations.

Tout s’était très vite enchaîné et à vrai dire Dorain ne se voyait pas vraiment agir. Il avait frappé, oui, il avait embrassé aussi, mais il avait aussi failli pleurer, lui !!! Et le goût de se baisers n’était pas celui qu’il pensait. La frustration l’avait donc envahi. Et lune gifle avait fusée, réveillant certainement la fureur de la jeune femme. Non seulement il faisait la démonstration de sa force mais aussi de son doux langage. Il était honteux d e la part d’un homme de traiter une femme ainsi allant même jusqu’à la faire pleurer, amis Dorian n’avait plus le privilège de se dire homme. Pourtant quelque chose le faisait culpabiliser pour ses actes ? Son regard était étrange. Un voila passa même devant ses yeux alors qu’elle essayait de déchaîner ses petits poings contre son torse. Il lui attrapa alors fermement les poignets l’arrêtant dans sa vaine tentative.

Elle l’agaçait profondément mais elle l’attirait aussi. D’une manière peu commune certes, mais ce sentiment était là. Il maudissait profondément ceux qui lui avaient permis de garder ses sentiments intacts, ils le trahissaient. Il n’en pouvait plus, mais l’énervement de la jeune femme, ses mots le firent rire assez méchamment.


« Si seulement je jouait avec toi, tu ne dirais pas la même chose ! Et ce n’est pas moi qui demande à en finir ou pourquoi je ne te tue pas !»

Puis au bord des larmes la donzelle ‘effondra sur le torse du vampire. Elle était gonflée quand même ! Il allait d’abord l’envoyer valser mais au lieu de cela il fit rétrécir les rose qui tenaient les chevilles de Liudmila jusqu’à ce que celle-ci soit libre. A elle de voir ce qu’elle voulait faire ! Elle pouvait fuir ou se battre ou rester là comme une loque à pleurer les larmes de son corps ou encore à se déchaîner contre lui lamentablement. Il posa une main, douce sur sa tête. *Qu’est ce qu’il m’arrive, qu’est ce que je fais ? Quel est son pouvoir ? Suis-je devenu fou ?* Telles étaient les questions que ce vampire d’origine sanguinaire se posait.

« A toi de choisir ton chemin ! »

C’est tout ce qu’il dit. Il ne savait plus ce qu’il voulait faire à vrai dire ; Tout ce qu’il fit ensuite, c’est mettre la main dans sa poche et il saisit le bracelet d’argent sans pour autant le sortir….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 20:51

Ces changements de comportements l'avaient déboussolée. Il l'avait frappée violamment, embrassée amoureusement, et gifflée pour une raison qu'elle ne connaissait pas trop. Pourquoi, mais pourquoi diable changeait-il si soudainement et surtout, à quoi bon ? Peut-être qu'il avait été victime d'un hallucinogène, soit, mais elle, était hors course...

Elle n'en pouvait plus, sa colère explosa, ne pouvant se transformer qu'en larmes. Liudmila ne savait pas pourquoi, mais elle ne pouvait se résoudre à le frapper...Et pourtant, elle essaya mais sa tentative fut vaine. Les grandes mains du vampire saisirent fermement ses poignets et elle n'eut même pas la force de se débattre. Soumise. Elle était soumise. C'était pitoyable. Elle qu'aucun homme n'avait réussi à dompter, se laissait faire comme ça, comme si elle ne pouvait rien faire pour montrer qu'elle n'était pas à personne...Il avait voulu la faire craquer et ses nerfs avaient lâché...Bravo ! Belle performance, mais à quoi cela l'avançait-il encore de mentir ? Il ne jouait pas avec elle ? La prenait-il pour une idiote ? Une fois de plus ou de moins, quelle différence ?...

Ne tenant plus et pleurant comme une enfant perdue, elle s'était laissée aller, sans trop s'en rendre compte, contre le torse du vampire. C'était bien stupide de sa part, tiens ! Mais elle n'en pouvait plus. La hargne montait tandis qu'elle se rendait compte de sa faiblesse face à Dorian. À part son père, elle n'avait jamais trouvé d'autorité qui soit plus forte que sa volonté, mais là, il venait d'atteindre le reccord.

Elle sentit les liens à ses chevilles s'en aller doucement. En peu de temps, ils disparurent...Et sa colère haine grimpait, gravissait peu à peu les échelons, les limites rentranchées de ce qu'elle atteignait rarement et de ce que peut-être elle n'avait jamais atteint. Une main douce, presque bienveillante se posa sur sa tête. Pourquoi était-elle là, déjà ? Pour récupérer un bracelet, non ? Ce n'était plus ça qui comptait. Elle n'avait qu'une idée en tête, lui rendre ses deux coups et lui faire sentir ce qu'elle ressentait...Cette main dans ses cheveux, il n'y avait que son frère qui avait le droit de faire ce geste. Pour qui se prenait-il ?

Choisir son chemin ? La main disparut du sommet de son crâne et elle se redressa lentement, conservant les yeux rivés au sol. Ses larmes se calmaient et bientôt il n'y en aurait plus une pour barrer sa vue. Reculant d'un pas, puis d'un autre, elle se mit de profil et leva les yeux. Son regard était noir, exprimait sa fureur...

Elle savait qu'il aurait le temps de voir son coup venir et d'esquiver, mais elle préférait tout tenter pour le cas où. Se retournant d'un bloc, elle lança sa jambe en l'air pour tenter de l'atteindre au visage, mais comme elle l'avait prévu, elle ne le toucha pas. Mais quelque chose la surprit...

Pourquoi était-il en train de tomber sur le dos ? Pourquoi était-il sur le dos ? Elle ne chercha pas à savoir et profita de cette chance infime, se plaçant à cheval sur le vampire. Elle avait envie de se venger, mais en même temps elle ne pouvait s'empêcher de jouer les provocatrices...

Se penchant sur lui, elle lui glissa à l'oreille doucement, sur un ton froid :


"Pour fois, c'est moi qui aies le dessus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 22:44

D’accoutumée, Dorian, ne pouvant pour une raison inconnue faire vraiment de mal physique à la donzelle, il l’agaçait nerveusement, jouant avec son moral. Mais pour une fois, e qu’il faisait n’était pas voulu. Il était tellement abruti qu’il se laissait perturber et ainsi il s’était piqué avec els épines de son propre piège. Le vampire intelligent se trouvait maintenant bien bête sous l’emprise de son hallucinogène. Il voyait des choses étranges et encore plus étrange elles devenaient lorsque l’on savait que ce poison transformait uniquement nos plus grandes peurs ou souffrances.

En tout cas, il avait à deux reprises frappé Liudmila, la première fois sous l’emprise du poison, la deuxième avec l’esprit bien clair. Il s’était rendu compte que ce n’était pas Louise que ça ne pouvait pas être elle et il en voulait à cette gonzesse de lui ressembler tant. Elle lui faisait perdre tous ses moyens, et Dorian en était plus que frustré. Pourquoi avait il croisé le chemin de cette garce, pourquoi ne pouvait il pas être le vampire sanguinaire sadique et pervers qu’il était vite devenu et qu’il était chaque jour que dieu faisait. Et maintenant, sans doute la fille perdait le contrôle de ses nerfs et elle se mettait à essayer de le frapper, mais la tentative n’aboutissait qu’à de simples caresses. Dorian sourit en saisissant fermement ses poignets puis elle se laissa tomber contre lui. Une garce sensible et ne manquant pas de culot et qui plus est sans la moindre jugeote !! Mais c’était quoi ce semblant de vie sur lequel il était tombé ? Pour le coup là, il allait un peu faire mumuse avec la tension de la jeune fille. Il mit une main douce sur sa tête comme pour la réconforter et la libéra de ses liens lui disant qu’elle était maîtresse de son destin.

Sa main dans la poche de son pantalon, repoussant ainsi un peu le long manteau qu’il portait sur le côté. Celui-ci d’ailleurs flottait au vent donnant un peu des airs de western à la scène. Elle recula de quelques pas et lui lança un regard noir qui reçut pour unique réponse un rire sadique et sans compassion. De toute manière le mot compassion était totalement inconnu à Dorian. Mais son regard cachait tout autre chose il el savait et il comprit qu’elle n’allait pas partir comme une fleur parce que déjà il avait été sal*** avec elle et en plus elle n’avait toujours pas récupéré son bracelet à la noie ! Et en effet elle lui décocha un coup de pied qu’il n’eut aucun mal à esquiver avec deux pas en arrière. Néanmoins, il n’avait pas calculé la chose avec les aspérités du sol et il se retrouva au sol après avoir trébuché sur une grosse racine. Et bien sûr, trop surpris pour agir vite, ce couillon s’était laissé piéger et la donzelle lui avait sautée dessus. Se mettant lors à cheval sur lui en faisant sa maligne ? Il la laissa faire alors qu’il aurait pu l’éjecter. Après tout un petit désir pervers était en train de naître dans son esprit tordu. Il était cependant agacé par ce comportement désinvolte et lui sourit. Il choppa alors chacune de ses cuisses avec ses main remontant doucement jusque vers l’aine.


« Tu veux vraiment jouer à ce petit jeu ? «


Il enfonça alors un peu ses ongles effilés dans la cuisse gauche de Liudmila tout en continuant à sourire. Il lâcha l’autre et sa main vint alors attraper alors le haut décolleté. Dorian rapprocha alors un peu plus la fille de lui et lécha carrément la peau qui n’était pas couverte par le tissu, allant de la poitrine vers le cou et en finissant par un baiser avec els crocs à découverts. Ceci fait il la repoussa alors sa main toujours sur la cuisse gauche de Liudmila, la droite étant libérée car peu attrayante à cause du tissu qui la recouvrait encore.


« Après tu ne tiens peut être pas tant que cela à la vie ? Ou peut être que je t’attire ? »


Mais non pas du tout narcissique le vampire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 23 Sep - 23:21

Elle savait que son attaque avait été inutile...Du moins en apparance. Il avait reculé et était tombé elle ne savait trop comment, mais elle en avait profité pour se placer au dessus de lui comme il l'avait la dernière fois. Satisfaite de cette situation qu'il laissa à ce niveau pour le moment, elle le provoqua en se penchant à son oreille.

Les grandes pattes du vampire se saisirent de chacune des cuisses de Liudmi qui s'en moquait royalement, elle n'était pas pudique. Remontant lentement, l'un d'elle glissant sous sa jupe, elle sentit la peau glacée de ses doigts arriver sur la sienne. Si elle voulait jouer à ce petit jeu ? Elle eut un sourire et ne répondit pas. Le buveur de sang l'attira alors à lui et fit ce qu'elle détestait le plus...Et dire qu'il s'amusait encore à passer sa langue sur elle...

Elle ne dit rien, ne broncha pas. Cette sensation était ignoble...Beurk ! Il était ignoble...Et ces ongles dans sa chair...Aah, c'était horrible ce que ça faisait mal ! Elle eut un frisson comme une décharge électrique, sans doute dû à la douleur...Elle se mordit la lèvre avant qu'il ne l'embrasse d'une manière un peu étrange...Avec ses crocs en dehors, elle se dit que les deux autres baisers auxquels elle avait eu droit de lui avait été beaucoup plus agréables...Il embrassait bien et alors ? Elle n'allait pas mentir sous pretexte que c'était un sal*** !

Ne pas tenir tant que ça à la vie ? Bof...En fait, là, elle avait surtout envie de se venger et elle cherchait une solution pour le faire intelligemment...Mais cette vive douleur à la cuisse l'empêchait de le faire correctement. Il l'attirait ? Pas mal ! Elle n'y avait pas pensé ! Faudra qu'elle la ressorte à une autre occasion, elle en ferait marrer d'autres ! Enfin, elle allait surtout utiliser cette phrase à son avantage à elle...

Une idée lui était venue ! Elle savait ce qu'elle allait lui faire, enfin ! Ce qu'elle allait faire la répugnait un peu, mais en même temps, c'était sur lui, elle n'avait pas à avoir de pitié ! Se penchant de nouveau sur Dorian, elle dit d'une voix cajôleuse :


"Peut-être qu'en effet, tu ne me déplaies pas tant que ça..."

Et elle l'embrassa langoureusement, glissant une main le long de l'épaule du vampire. Elle la passa sous son manteau, le fit lentement descendre le long de son épaule, dévoilant le haut de son bras sous sa chemise. Une fois cela fait, elle se détacha et se redressant légèrement, se pencha sur le bras qu'elle venait de dégager du lourd vêtement. Il ne restait qu'une fine couche de tissu, dès lors, et elle pouvait y aller tranquille...

Sans prévenir, elle le mordit au bras. Comme elle pouvait utiliser son pouvoir aussi sur ses mâchoires, le (pauvre) vampire allait bientôt avoir un beau trou à la place de ce morceau de chair qu'elle tenait entre ses dents. Elle forçait au point que le membre saignait déjà un peu. Non, décidemment, elle ne supportait pas le goût du sang, mais quel plaisir de pouvoir se venger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Lun 24 Sep - 21:08

Comment avait il put faire cette erreur stupide, digne d’un débutant ? Cela faisait peut être bien plus d’une décennie qu’il chassait tuait et torturait et il n’avait encore jamais commis la moindre petite faute de manœuvre. Quelque chose chez cette fille le perturbait visiblement énormément. Mais quoi, à moins que cela ne soit l’un de ses pouvoirs ? Mais alors pourquoi attendait-elle aussi longtemps ? A moins qu’elle ne soit dans la même optique que lui avec ses victimes et qu’elle fasse durer le plaisir ? Ou alors cela venait tout simplement de lui !? Bref il était lamentable et il s’imaginait intérieurement en train de se donner des baffes bien méritées.

La donzelle s’était mise sur lui, c’était assez sensuelle d’ailleurs. Il ne faisait vraiment pas preuve de douceur, il s’en rendait compte maintenant. Elle semblait pourtant vouloir jouer, jouer à la provocation. Lui ca ne le dérangeait pas il pouvait inverser les rôles à tout moment. Il glissa alors sa main sur la cuisse gauche, en dessous de l’étoffe qui dévoilait déjà presque entièrement la peau nue et velouté de Liudmila puis sur e tissu il posa son autre main sur la cuisse droite. Pas très longtemps cependant car il s’en servit pour attirer Liudmila et lui faire quelques petites choses fortes désagréables pour certaines personnes mais le contraire pour d’autre. Il savait que cela la répugnait et la voir prendre sur elle était très attrayant. Bonne petite, il l’avait finalement bien éduquée cette peste ! Il sentit aussi son frisson et cela le fit sourire, une certaine confusion aurait pu naître, et il s’en servirait certainement, son esprit pervers au rendez vous à tout moment.

Il lui sortit alors la réplique qui tue tellement elle était pathétique, mais cela était tout calculé. IL verrait ainsi sa réaction et pourrait agir en conséquence. Il se disait que finalement son erreur le menait à un jeu pas mal du tout. Et….d’une voix enjôleuse, elle lui répondit. Elle jouait le jeu ! Elle avait du cran la petite fille à papa ! Il desserra son étreinte à la cuisse et remonta encore un peu plus haut la main, faisant pour une des rares fois preuve de douceur. Et elle l’embrassa. Sur ce coup là il s’était fait surprendre, et à vrai dire il n’aurait jamais pensé que cela puisse être bon lorsque cela venait de la donzelle. Puis il se faisait déshabiller ; Son manteau ne protégeait plus son épaule, bariolée de cicatrises en tout genre vestiges des tortures infligées par Allen et de quelques combats… Il sentait alors le coup foireux au possible, mais la témérité du vampire l’emporta sur tout le reste et il se laissa faire et il se fit mordre ! Oh shit ! Elle avait de la force la donzelle ! Mais la douleur comme toujours passait très rapidement avec Dorian. Presqu’une décennie de tortures pouvait aider à contrôler le mal. Il sourit alors.


« Comme on dit, la vengeance est un plat qui se mange froid à ce que je vois ! Mais n’as-tu pas pensé que mon sang aurait pu être empoisonné inconsciente ? »

IL la saisit alors au visage pour qu’elle stoppe son action. Ses chairs étaient bien entamées mais très vite une cicatrice les remplaça ? Pus il prit un peu d’élan et à l’aide de la prise qu’il avait à la cuisse de la donzelle, inversa les rôles, passant au dessus d’elle . Cependant cette fois ci il ne mit pas tout son poids sur le ventre de la fille. Puis comme elle avait l’air de s’intéresser à sa chair, il enleva son manteau puis déboutonna se chemise, découvrant ainsi un torse rayé de cicatrises toutes plus horribles les unes que les autres. Néanmoins, il ne l’avait remarqué que récemment car il n’avait pas pour habitude de s’admirer, l’une d’entre elle avait la forme d’une feuille, un comme celles du bracelet de la jeune fille. Etrange quand on y repensait malgré le fit même qu’il ait des origines elfiques.

« Tiens visiblement tu voulais te venger me faire mal, je t’en prie, mais je ne garantie pas la douleur, même si tu pousses tes forces comme tu sais si bien le faire comme la garce que tu es ! »


Puis il bomba son torse, le présentant bien à Liudmila. Il n’avait même pas pris la peine de la ligoter ou autre ce n’était pas son but. Il aimait ce jeu ! Et même les cicatrices pouvaient lui donner un air très sexy en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Ven 28 Sep - 23:13

Non, Liudmila n'était pas folle, ni envieuse de sang, elle était simplement avide de vengeance. Ce...truc commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs et la seule manière qu'elle avait de le lui montrer et d'arranger le problème était la violence. À un certain stade, elle n'était plus féminine comme elle savait l'être.

Ses dents s'enfonçaient progressivement dans la chair, mais elle ne sentait presque aucune réaction du buveur de sang. Du moins, pas celle à laquelle elle se serait attendue. Oui, la vengeance est un plat qui se mange froid...D'un coup, elle eut une illumination à ses paroles et elle lâcha sans opposition le bras qu'elle avait déjà bien entammé. Elle avait le goût horrible de l'hémoglobine dans la bouche et elle aurait volontier craché mais la main de Dorian tenant son visage l'en empêchait. Si, effectivement, son fluide vital était empoisonné, elle était mal, très mal...Mais cette manière de l'avoir dit lui avait semblée si étrange...Et ce toucher, comme une caresse, était-il réellement capable de ce genre de choses ou se laissait-il aller à du pur laxisme ? Une expression de surprise ponctuée de questions muettes passèrent sur le visage de la métisse.

D'une traite, il inversa les rôles et se retrouva sur les hanches de Liumdila, qui n'en souffrit pas le moins du monde. Pour une fois, il ne semblait pas vouloir la torturer. Oooh...mais que faisait-il ? Sa veste lui tenait-elle trop chaud ?...o_O Pourquoi donc défaisait-il les boutons de sa chemise ? Dévoilant un torse pâle comparé à la peau matte de la demi-nymphe, mais cette dernière comprit vite pourquoi la dernière fois, quand elle lui avait mis un coup de poing à l'estomac, il n'avait pas trop réagi. En plus d'être puissant, il avait quand même une bonne protection naturelle...

Ah ben voilà pourquoi il avait pas mal quand elle l'avait mordu ! À voir le nombre de cicatrices, il avait dû connaître bien pire que son petit coup de dent. Il lui...offrait sa chair pour se venger ? Déjà, et d'une elle s'était calmée et de deux, elle ne comptait pas se défouler sur quelqu'un qui lui semblait presque humain, d'un coup, même si elle risquait pas de lui faire trop mal, selon lui.

Non, elle n'allait pas recommencer. En quoi cela lui serait-il utile ? De toute façon, elle ne savait jamais à quoi s'en tenir et mieux valait ne pas trop s'hasarder avec lui. Mais après tout, tant que ça pouvait lui être permis sans conséquences graves, elle n'allait pas se priver de continuer ce petit jeu qu'ils avaient commencé.

Détaillant son torse, elle nota la forme de certains cicatrices, mais d'une plus particulièrement...Elle avait la forme d'une feuille, semblable aux chaînons du bracelet de Liudmila. La demi-elfe attendit un instant, se demandant ce qui risquait de lui arriver si elle osait faire ce qui lui passait par la tête.


"Ma vengeance est finie, à moins que tu ne tienne vraiment à ce que je continue..."

Enfin, elle tendit la main et effleura du bout de ses doigts les contour de cette marque, y allant doucement, comme si elle ne faisait qu'une légère et tendre caresse. Continuant ce petit geste, elle décida au bout d'un instant de passer dessus, insistant à peine plus, traversant d'une ligne imaginaire cette cicatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Dim 30 Sep - 21:27

La peste elle essayait de lui arracher un morceau de barbaque ! Elle mordait fort, étonnamment fort d’ailleurs pour une fine mâchoire comme la sienne. Cependant cela ne faisait pas vraiment mal, Dorian était habitué à la douleur et avait appris à la maîtriser. Il souriait presque face à l’action désespéré de Liudmila. Se venger pourtant devait avoir plus de force, plus d’entrain, plus de volonté. Elle ‘n’avait pas els trippes pour faire ce que lui accomplissait chaque jour. Une vengeance pour ce qu’on lui avait subir il y a de cela plus d’un siècle, le temps qu’il avait mis à nourrir cette dernière, faisaient la puissance et le sadisme de ses actes. Et elle bien que combative et coriace, était loin de cette fureur qui nourrissait de tels actes. Et puis elle salissait sa délicate petite bouche avec son sang impure. Elle n’avait elle même pas l’air d’apprécier le goût, aussi posa t-il une main sur son visage pour la couper dans son geste. Il s’amusa ainsi à lui faire peur. Bien sûr son sang n’avait rien de nocif pour la chère demoiselle, mais il était vrai qu’il aurait pu l’être. Les risques n’étaient pas minimes surtout avec un vampire comme lui. Il sentait sa peur, son angoisse, et cela le fit sourire. Une sensation intense en plus du contentement de la voir un peu moins sûre d’elle le prenait. Une autre forme de jubilation en un sens, de l’intérêt peut être ? Etrange il ne savait trop comment prendre la suite des évènements face à ces sentiments. Mais il inversa tout de même els rôles, le petit jeu pouvait ainsi continuer.

Les rôles ainsi échangés, c’est avec douceur que Dorian agit. Etrange mais il commençait à vraiment apprécier l’audace et la témérité de cette garce. Posé au dessus de Liudmila, les genoux au sol, il se dressa de toute sa hauteur et défit les vêtements qui recouvraient son torse, laissant ainsi apparaître de nombreuses cicatrices, bariolant de toutes parts ses abdominaux biens dessinés. Il la voyait observer, mais ne comprenait pas la manière qu’elle utilisait. Il ne comprenait pas ce regard, lui qui depuis longtemps avait oublié ce que pouvait être le regard d’une femme sur le corps d’un homme. Il ne se doutait pas du poids potentiel que pouvait avoir ses mots, et c’est donc avec ironie et amusement pervers qu’il lui demanda :


« La vision te plaît vaurienne ? »


Il lui offrit ensuite son torse pour qu’elle se venge comme elle le cherchait depuis tout à l’heure. Néanmoins, la douleur il ne l ressentait quasiment plus. Une motivation personnelle qui lui avait fait maîtriser l’art de la persuasion, si bien qu’à présent, cela était devenu automatique…Y tenir ? Quel fou voudrait se faire torturer ? Lui n’était pas de cela, il sourit alors comme unique réponse. De plus il était vraiment plutôt du genre à être de ceux qui donnent le mal que de ceux qui le reçoivent. Il al vit alors avancer le doigt vers son torse, se demandant ce qu’elle comptait faire tellement le geste semblait lent. Elle se mit alors à refaire els contours de cette cicatrice en forme de feuille. Des frissons le traversèrent alors de part en part. Quelle étrange sensation ! La dernière fois qu’il avait ressenti cela…Non ce n’était aps possible, il devenait plus docile et il se mettait à ressentir des choses étranges…Qui était cette fille ?

« Humm… »

Ce fut le seul borborygme qu’il prononça lorsqu’elle passa le doigt sur la cicatrice. La seule chose qui le faisait souffrir. Non il ne fallait pas qu’elle trouve ce point faible ! Il attrapa alors son doigt et le porta à sa bouche, le suçant comme on le ferait avec une glace ou bien tout simplement une sucette. Il lui sourit alors, mais cela avait vraiment quelque chose d’étrange sur son visage et il approcha sa bouche de son oreille et lui dit en chuchotant :

« Sais tu que tu pourrais fuir ? »


De son ongle long que son index portait il redessina alors les traits de son visage puis la ligne harmonieuse de ses seins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Lun 15 Oct - 22:18

Il avait échangé les rôles. Ainsi, elle aurait pu se coire vouée à sa perte, mal, mais non. Elle savait bien que d'une certaine manière, il n'était pas menaçant, elle ne s'en faisait donc pas.

Pour une fois, il ne cherchait pas à lui faire mal. La preuve, il ne s'était pas assis sur elle comme la dernière fois. Il suivait juste le jeu. Elle se demanda d'ailleurs comment ils en étaient arrivés là. Tout avait commencé au moment-même où elle avait craqué, qu'elle s'était laissée tomber contre lui et qu'il lui avait laissé le choix de partir ou de rester.

Quand même, il fallait le faire ! Elle qui voulait le tuer, voilà qu'elle se retrouvait à jouer avec lui pour le simple plaisir de le voir docile. Car il l'était plus en ces instants, elle le ressentait. Il faisait un peu ce qu'elle voulait : il s'offrait à elle, il la laissait faire, ne la frappait pas...Non, décidément, quelque chose clochait mais tant qu'elle pouvait profiter de cette situation...

Il dévoila son torse pâle et bien formé, dont elle avoua ne pas en manquer une miette. Il eut d'ailleurs l'air de ne pas comprendre ce regard. Serait-il donc dépourvu d'expérience en ce domaine ? Liudmila ne devait pas l'être plus, à la différence qu'elle était une femme et que cette façon d'observer le corps d'un homme était en quelque sorte innée.

Si la vision lui plaisait ? Un peu, oui ! Mais elle ne répondit pas et préfèra le garder pour elle. Certaines choses ne se dévoilent pas, on ne sait pas quel est le hasard qui fait qu'on choisit plutôt de dire telle ou telle chose ou d'en garder d'autres, mais il ne vaut mieux pas chercher à savoir.

Parcourant donc du regard les cicatrices du vampire, la métisse en nota une à la forme particulièrement attirante pour une demi-elphe : elle ressemblait à une feuille et plus précisément aux chaînons du bracelet de la jeune femme. Décidant de s'y attaquer, elle lui proposa de continuer sa torture, mais visiblement, il n'était pas de cet avis. Tant mieux, elle non plus. Mais ce petit jeu lui plaisait...Car même si elle ne voulait pas se l'avouer, quelque chose dans ce Dorian des instants qu'elle vivait précisemment là l'attirait, et pas qu'un peu. Elle retrouvait le genre d'hommes capables de la maîtriser, de la rendre docile et ce, sans rien faire pour ; mais aussi ceux avec qui elle pouvait rire. Oui, cette situation l'amusait, elle l'avouait.

C'était un point sensible ! Dommâge...pour lui ! Voilà qui divertissait encore plus la demi-nymphe ! Elle avait trouvé un point faible, et n'hésiterait pas à l'exploiter à l'avenir. La réaction du buveur de sang l'intrigua...Que faisait-il avec...? Hum...Pourquoi pas...

Quand il eut fini de lécher l'index de Liudmi, il se pencha sur elle, lui murmurant à l'oreille qu'elle pouvait partir. Quelle idée ! Elle savait bien que non ! Il était sur elle, il avait même une position qui barrait le passage à sa captive, et si elle tentait de s'échapper, que ne serait pas la surprise du vampire si il voyait une Liudmila blasée de se faire rattraper au dernier moment.

Elle avait pris goût au jeu, voilà tout. Passant une main derrière la nuque de Dorian, elle décolla légèrement le buste du sol et se rapprocha de l'oreille de sa "victime".


"Je sais." souffla-t-elle.

Elle lécha brièvement la base de son cou.


"Mais qui te dit que j'ai envie de partir ?"

*Je sais ce que tu vas me faire, aussi, tachon !*

Et elle l'embrassa du bout des lèvres à plusieurs reprises, faisant de plus en plus durer au fur et à mesure, caressant de part en part le torse musclé du buveur de sang, sans oublier cette fameuse balafre. Enfin, elle saisit la lèvre inférieure de ce dernier et la mordilla gentiment, continuant ses douces et sensuelles caresses. Quand elle voulait, elle savait se montrer aguicheuse, et coup de chance pour elle, la pudeur ne faisait pas partie de ses atouts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Vampire
*être maléfique*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : *Derrière vous!*
Rang : Etre Maléfique
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Mar 16 Oct - 22:16

Dorian devenait de plus en plus étrange au contact de Liudmila. Il prenait beaucoup de plaisir au petit jeu qu’elle avait instauré et non à la torturer, pour une fois. D’habitude il arrachait els membre, il buvait le sang lentement pour se faire plaisir. Mais là non. Il ressemblait davantage à un homme qu’à un vampire sadique et pervers. Cette fille avait un pouvoir insoupçonné sur notre vampire sanguinaire qui faisait peur à plus d’une personne !

Il continuait ainsi le petit jeu de souris chat lancé par la jeune débauchée. Il lui dévoila son torse, et il remarqua qu’elle ne le lâchait pas des yeux. Il ne comprenait pas très bien ce regard, son corps n’avait rien d ‘attrayant pour lui. Que des cicatrices et donc des boursoufflures blanches. Mais paradoxalement, il se souvient que Louise avait eut le même regard, comme intéressé. D’ailleurs, la première fois où ils s’étaient donné l’un à l’autre, il se souvint qu’elle avait refait toutes les lignes de ses abdomino à l’aide de son index. Mais cela ne pouvait être la même chose, le même désir, le même sentiment. Dorian n’était pas dupe, il dégoutait plus qu’il n’attirait et tout cela était d’ailleurs de son fait. Plus on le détestait mieux il était, du moins c’est ce qu’il voulait. Pourquoi s’encombrer de gens qui ne servaient à rien, sinon de diner ? Puis il était devenu foncièrement méchant et rien ne pourrait le changer. Il était dominateur, surtout depuis que sa transformation l’avait pris. Néanmoins, il n’était aps comme tous les vampires, cette méchanceté et ce sadisme était un rejet total de ce qu’il était. En somme Dorian était simplement mal dans sa peau. Mais les conséquences de ce mal être étaient plus que dévastatrices.

Il était ainsi sur Liudmila, mais avec un but tout autre que lors de leur première rencontre, il ne souhaitait pas lui faire mal en lui coupant le souffle, ou lui faire pousser une rose empoisonnée autour du cou, non il restait là, la bloquant certes, mais droit. Il la vit alors approcher son doigt vers la cicatrice à la forme étrange qui se situait au niveau de son nombril. Pourquoi avait elle cette forme ? Il n’en n’avait aucune idée, et à vrai dire il ne savait pas d’où cette boursouflure étrange lui veniat. Il l’avait depuis qu’il avait reparut de son étrange exil. Le toucher, qu’elle lui imposa, lui fit monter les frissons tout le long de son échine. Des frissons de douceur, mais aussi de douleurs. Pour faire cesser ceci, il n’appréciait raiment pas cette faiblesse, il se saisit alors de l’index fin de la métisse, et commença à la sucer avec sensualité, comme un amant le ferait à sa femme pour les préliminaires de futurs ébats amoureux. Il pensait ainsi la dégoutter et qu’elle le jette, mais non, elle ne fit rien, il crut même voir que cela lui faisait…plaisir ! Erkk, mais elle était peut être bien plus répugnante que lui finalement !? Il arrêta alors, et puis se pencha délicatement (j’insiste bien sur le délicatement, qui est très rare chez Dorian, la brute épaisse de service !). Et lui murmura quelques mots, pour la narguer. Elle ne pouvait évidemment pas fuir vu qu’il était sur elle et empêchait ainsi la plupart de ses mouvements.

Contre toute attente, elle passa sa main dernière la nuque, et le vampire téméraire la laissa faire. Elle aurait bien pu, si elle connaissait la prise, et il ‘en doutait pas, lui briser la nuque. Néanmoins, elle ne le fit pas et au contraire, elle murmura des paroles qui laissèrent Dorian vraiment bouche bée. Puis elle le lécha, erkk il n’aimait vraiment pas cela en fin de compte. Il comprenait encore mieux pourquoi il le faisait, savoir ce que l’autre personne ressentait lors de ces gestes le renforçait dans sa volonté d’accomplir encore ces tortures qui n’en étaient pas vraiment. Elle en vint alors à quelque chose de plus agréable, un baiser, qui se voulait très aguicheur. Tout le comportement de la fille l’était d’ailleurs. Puis sa main frôlait sa peau et ne manquait surtout pas de passer à plusieurs reprises sur la cicatrice sensible. Le problème était ses frissons. Alors quelque chose se passa en dessous de la ceinture qu’il réprima et la douleur se fit intense. Il arrêta de prendre son pied, rouvrit els yeux et balança une grande gifle à Liudmila qui vit sa joue marquée par ses cinq doigts. Mais pour qui elle se prenait, à quoi jouait-elle ? Pour le coup il ne comprenait plus rien ! Pourquoi était-il si étrange et pourquoi agissait elle de la sorte ?


« A quoi tu joues ? N’as-tu pas peur de moi ? Crois tu que je vais t’épargner ? »

Ses traits étaient redevenus dur mais il était tout de même encore relativement doux, malgré la gifle. Il posa une main sur le sol de chaque coté du visage de la jeune fille aguicheuse l’embrassa une autre fois lui mordillant la lèvre, comme elle l’avait si bien fait avec lui puis en pleine action, il se releva la libérant, il était tout de même impatient de voir comment elle réagirait, ce qu’elle allait bien faire maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liudmila Delisles
Elfe
*Gardienne de l'Île*

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Euh...ça c'est une bonne question...>.>'''
Rang : Gardienne de l'île
Race : Mi elfe/ Mi nymphe
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   Mer 31 Oct - 0:24

Liudmila prenait décidément un goût malsain à jouer avec ce vampire. C'était comme si elle ne se rappelait plus qu'il l'avait fait souffrir par le passé, qu'il avait été odieux, c'était comme...de l'attirance. Elle pensait cela avec une certaine réserve, mais elle ne pouvait non plus le nier, ce serait mentir à elle-même.

Le laissant d'abord faire, elle décida ensuite de prendre elle les choses en main. Déjà, elle n'aimait pas être dominée sans raison, de plus, la situation risquait de déborder. Il fallait qu'elle lui montre qu'elle aussi avait de la poigne et savait ce qu'elle voulait.

Jouant les aguicheuses, elle comprit bien vite en sentant les frissons du vampire qu'elle avait trouvé là un point vraiment sensible, à exploiter pour une prochaine fois...Une prochaine fois ? Voilà qu'elle pensait à le revoir, maintenant ! Il avait fait plusieurs tentatives de la tuer mais elle voulait revenir sur le continent exprès pour lui, tout était parfaitement normal, vous avez très bien compris !

Caressant le corps musclé et balafré du buveur de sang, elle l'embrassa après quelques paroles qui le rendirent plus docile tant il fut surpris. Ce baiser mélangé au petit traitement qu'elle faisait subir à son torse lui fit avoir une réaction des plus normales pour un homme qui serait élu du coeur de la demi-nymphe ou désireux de l'avoir en sa possession, mais pas tant celle d'un vampire dit dégoûté d'elle. C'était d'ailleurs assez étrange, comme si lui aussi avait une certaine attirance pour elle et qu'il n'osait pas tant la dévoiler...

Et à quel point il ne voudrait pas la dévoiler ! Ce n'était pas possible, ou il était profondément vexé d'avoir été percé à jour, ou il en avait assez d'elle, mais la giffle qu'elle venait de se prendre était bien douleureuse. Ressentant comme cinq brûlures longilignes, elle posa une main sur sa joue en feu. Elle n'eut pas envie de répondre à ses questions. Comme quand il l'avait déjà frappée, elle se sentait plus blessée qu'une petite fille gifflée par un père sévère. À quoi elle jouait ? Elle ne savait pas trop elle-même, à vrai dire. Elle se demandait même si elle jouait vraiment. Cependant elle n'avait pas peur de lui, c'était une certitude. Il lui avait prouvé plusieurs fois qu'il n'était pas capable de la tuer, autant dire qu'elle n'avait plus d'inquiètude à avoir de ce côté.

Son ton était aussi dur que ses traits à présent, mais ses gestes demeuraient doux. Ses mains de chaque côté du visage, il se pencha et l'embrassa comme elle l'avait fait quelques instants plus tôt. Elle se laissa faire, sentant qu'il se redressait et la laissait un peu plus libre de ses mouvements. Attendant patiemment qu'il lui rende totalement sa liberté, depuis la giffle, elle ne voulait plus rester ici. Même ce baiser n'en avait pas rattrapé les effets, elle se sentait comme flouée et ne pouvait rester face à cet individu.

Quand il fut entièrement levé, elle se releva à son tour et épousseta sa jupe, rejetant ses cheveux en arrière d'un élégant mouvement de tête.


"Ce n'est pas que ta compagnie me déplait mais il se fait tard, le jeu est fini." dit-elle simplement.

Et elle partit d'un bon pas sur le chemin qui la rammenait vers les berges du lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore toi !? (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore toi !? (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*En Dehors de l'Ile*~~* :: Le Continent-
Sauter vers: