Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Karasume Sotetsu (finit !!!)

Aller en bas 
AuteurMessage
Karasume Sotetsu
Humain:
*Habitant de l'île*

Karasume Sotetsu

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Karasume Sotetsu (finit !!!)   Mer 12 Sep - 19:34

Nom: Karasume
Prénom: Sotetsu
Âge: 15 ans

Origine: Ynis Witrin
Famille: Classique, exceptant son grand-père récemment décédé

Race: Humain
Profession: Habitant de l'île

Caractère: Faible de caractère et très timide, Sotetsu n'a jamais été habitué à avoir un quelconque ennui. Cela fait de lui quelqu'un de feignant, parfois égoïste, mais serein. Il est rejeté du monde pour sa fébrilité d'esprit, et d'autres critères comme un manque évident d'activités physiques. A part dans son ton souvent calme et rassurant, il peut devenir d'un pâle neige juste en voyant une coccinelle. Et aussi, trait de caractère à signaler: c'est un zéro en tout. Aptitudes intellectuelles: zéro. Athlétiques: zéro. Amoureuses: zéro. Etc. Il a tendance à souvent dormir. Il souffre aussi de problèmes familiaux pour le moins classique: entre une mère trop laxiste et un père absent, il reste souvent seul chez lui. Il peut cependant compter sur la présence de sa cousine éloignée, dont il est secrètement tombé amoureux. Étrangement, avec elle, il devient tout le contraire de ce qu'il est par habitude: son égoïsme s'efface, sa peur n'existe plus, ...

Qualités: Calme, doux, rassurant
Défauts: Feignant, égoïste, peureux, panique pour rien, zéro, timide

Physique: Très petit, mais aussi très mince. 1m58 pour 45 kilos. Il a les cheveux longs en pétards, qui vont vers le haut. Il a des yeux bruns clairs. Son visage n'a rien d'un visage sévère, bien au contraire. Il laisse même passer tous les sentiments qu'il a sur le moment. Son petit nez et sûrement l'une des choses des plus mignonnes chez lui. Les formes de celui-ci sont parfaites. Il s'habille comme quelqu'un de normal, mais cependant, possède des gants assez spéciaux. Sur les 3/4 de ses T-shirts, sa mère lui a amoureusement cousu son petit nom...

Signe(s) particulier(s) Mental(aux): Très rêveurs, imaginatif
Signe(s)particuliers Physique(s) : /

Histoire:
____________________________________________________________

Sotetsu naquit sur Ynis Witrin. En ce beau jour ensoleillé, au bord du lac, près de l'embarcadère la famille Karasume célébrait la naissance d'un troisième enfant. C'était l'éspérait-il, le dernier petit frère qu'il aurait. Ce repas de famille, Sosetsu n'en voulait pas, tout comme le nouveau venu au monde. Déjà qu'avec son petit frère plus jeune de deux années, il en avait plus qu'assez...
De part et d'autre, ce frère de 13 ans était bien mieux que Sotetsu sur tous les points. Du coup, ses parents continuaient de prendre Sotetsu pour un gosse. Le frère était bien content, puisqu'il paraîssait bien plus adulte que Sotetsu. Ceci dit, Sotetsu était plus jaloux qu'autre chose. Déjà qu'il avait du mal à supporter son premier petit frère... alors le second ! Le petit chouchou était né, et maintenant, Sotetsu n'existerait plus du tout, ni en tant qu'enfant, ni en tant que membre de la famille. Enfin, telles étaient ses pensées...
A peine les invités arrivés, Sotetsu essaya d'éviter les amis de la famille pour tomber directement sur sa cousine éloignée. Elle était toute seule, et fit un grand sourire au garçon.

"Sotetsu-kun, ça fait si longtemps ! Mais dis-moi, tu n'aurais pas un peu grandi ?
- Non Maria-chan... enfin, il ne me semble pas. C'est gentil à toi de vouloir me réconforter avec ça, même si tu fais une tête de plus que moi."


Il la regardait avec des yeux désespérés, et un visage complètement vidé de tout. Sa taille le complexait énormément, comme lui tout entier, d'ailleurs.

"Ne sois pas si pessimiste, Sotetsu-kun !
- Je ne suis pas pessimiste. J'ai la tête sur les épaules. Une fille normale ne voudra jamais de moi.
- Ne dis pas d'horreurs pareilles, moi je veux de toi !"

Sotetsu ne commenta pas, mais ses joues rouges voulaient tout dire. Il se sépara assez vite de la jeune fille pour aller voir son grand-père. Si il y avait bien une autre personne qu'il aimait à part Maria, c'était lui. Un homme au visage de roc, qui montre toute son expérience du passé.

"Bonjour grand-père !
- Sotetsu, toujours aussi joyeux !
- Uniquement en te voyant grand-père, à force tu le sais bien.
- Effectivement. Et je n'aime pas que tu fasses cela... mais comme tu le sens, je ne t'empêcherai à rien.
- Grand-père, tu pourras me raconter encore une de tes aventures du passé et de ton poignard magique ? J'adore tes contes de fées !
- Evidemment ! Aujourd'hui, je te raconterai même la fois où j'ai terrassé un vampire diabolique !
- Un vampire ? Mais ils sont pourtant tellement forts...
- Tu crois franchement que je mens ?!
- Ce sont des contes non ?
- Oui, en effet..."


Le regard du vieil homme devint soudainement nostalgique. Personne ne croyait en ses histoires, même Sotetsu. Et pourtant, il se raccrochait à cet espoir, que son grand-père était un héros, et chassait les vils êtres de l'île en tant que gardien.
Les meilleurs vins de l'île furent servis. Sotetsu en but très peu. Il aimait peu l'alcool et ne savait le savourer. Son petit frère, lui buvait comme un trou, et Maria essayait de le corriger, sans succès. Sotetsu, sous le charme de la jolie jeune fille, alla près d'elle.


"Ne fais pas attention à lui, tu le connais à force. Mes parents croient qu'il a 23 ans...
- Tu as raison Sotetsu-kun. Elle prit une pause pour prendre la main de Sotetsu.
- Qu-que... ?
- Sotetsu, ne dis rien, nos parents pourraient le remarquer.
- Mais... enfin Maria... c'est une blague, n'est-ce pas ??? Pas vrai ? Tu me tiens la main en tant qu'ami ?
- Sotetsu-kun, arrête de jouer la comédie... je te tiens la main comme si tu étais mon amoureux."

Sotetsu était aux anges, et ne répondait rien. Regardant le ciel, les larmes aux yeux, une mimique humoristique, il pensa:

"Haaa, ça y est, ça y est ! Je l'ai enfin pour moi !!! A moi les câlins et les bisous !"

C'est alors que le grand-père arriva, prit Sotetsu à tour de bras, et dit à Maria:

"Je te le prends pour facilement une heure, on a des choses à se dire tous les deux !
- Bien monsieur..."


Sotetsu, sur l'épaule de son grand-père, tendait la main grande ouverte vers la jeune fille. Elle lui fit un petit signe d'au revoir, et retourna sur le bord de l'eau, regardant ses propres reflets. Sotetsu retourna dans ses pensées:

"Vieux, t'aurais pu choisir ton moment...
- Elle te plaît la p'tite Maria hein ? Le coupa-t-il encore dans ses pensées.
- Franchement, oui.
- Désolé, je t'ai coupé à un drôle de moment on dirait ! Il le posa sur une chaise.
- N'en parle pas à mes parents s'il-te-plaît.
- Ne t'en fais pas. Alors... je vais donc te raconter cette histoire de..."


Le vieil homme se fit couper net. Sotetsu chercha du regard ce qui le coupa, mais ne vit rien. Le vieillard se leva brutalement, mit la main à la poche, et indiqua au jeune garçon:

"Sotetsu, je dois partir pour assez longtemps. Dis à tout le monde de se mettre à l'abri.
- Grand-père, qu'est-ce que tu me racontes ?
- Fais ce que je te dis. Ne cherche pas plus loin."


C'est alors que l'homme courut à toute vitesse, puis finit par disparaître. Sotetsu, surpris, alla donc annoncer la nouvelle à tout le monde. Tout le monde s'exécuta, et un appel fut fait pour voir si il y avait des personnes qui manquaient à l'appelle. Effectivement, une personne manquait. C'était non seulement le vieillard, mais aussi Maria. Paniqué, Sotetsu poussa brutalement tout le monde, et lui aussi, disparut. Une multitude de cris furent poussés, comme pour prévenir le garçon d'un danger. Il s'en fichait. Il devait retrouver Maria. Il prit ainsi le premier bateau et son meneur qui passait. Le meneur n'avait rien de quelqu'un de gentil, mais il devait faire avec.
Arrivé sur le continent, il courut en suivant son instinct, pour retrouver les êtres qu'il aimait plus que tout. Son pressentiment lui disait les directions à prendre. Esquivant la foule, ne regardant pas ce qu'il y avait autour de lui, il fonçait tête baissée. Jusqu'à ce qu'il finisse par s'arrêter. Exténué, il regarda tout autour de lui. Il marcha doucement, et ses craintes furent réelles.
Son grand-père était allongé devant lui, souillé par son propre sang. Les larmes aux yeux, il s'agenouilla devant lui.

"Grand-père... qu'est-ce qui s'est passé ?
- Sotetsu... tiens, prends ça... Il lui donna un poignard magnifiquement décoré.
- Qu'est-ce ?
- Le poignard qui te permettra de revivre si tu as une dernière volonté... tu sais comment l'utiliser, Sotetsu. J'ai plusieurs choses à te dire. Premièrement, je viens de me battre contre un être maléfique... je ne sais comment il est entré dans l'île. Deuxièmement, la Renaissance fut dissipée par mes blessures. Troisièmement, ne regarde pas dans le coin au fond... c'est là où Maria s'est faite tuée. Pour finir, je te demanderais de bien vouloir demander pardon de ma part à tes parents pour ne pas avoir su tenir le secret de notre famille... le Poignard de la Renaissance."


Ces mots dit, le vieillard cracha une dernière coulée de sang, donna son dernier soupir, et monta au ciel. Sotetsu restait toujours agenouillé. Maria était elle aussi morte, tuée par un être maléfique. Il pleurait, pleurait tout ce qu'il pouvait, et pourtant ne grimaça pas. Il sentait qu'il devait finir ce que son grand-père avait fait.


"Grand-père, je ne sais pas si je dois le faire... mais pour Maria, et pour toi, je vais finir ce que tu as commencé. Si j'avais une dernière volonté, ça serait d'arrêter ce personnage..."

A peine eut-il finit que son poignard était enfoncé dans son coeur. La douleur était terrible. Il retira le couteau, et mourut. Il mourut pour ensuite se relever, une flamme sur son front et des flammes ardentes sur ses mains. Il se sentait puissant, et à son étonnement, savait où se trouvait l'être malfaisant. Il utilisa une technique fidèle de son grand-père: il s'agissait d'ouvrir ses mains, dos à lui-même, et d'utiliser la puissance des flammes pour accélérer à une vitesse phénoménale. Il croisa du regard le corps inerte de la jeune fille, et versa une larme pour elle, en lâchant un vif:

"Je t'aime."

Ainsi, volant, courant à vitesse surhumaine, il tomba nez à nez avec l'être maléfique. C'était un être blanc, très maigre, qui semblait très fatigué.
Il regarda le garçon avec des yeux ronds, et, montrant sa dentition:

"Toi, je t'ai pourtant tué !"

C'était un vampire. Sotetsu craqua ses doigts, prit le poignard, et dit d'un ton glacé:

"Je suis venu t'apporter le malheur."

Il se mit en garde, et à une vitesse vertigineuse, acheva le vampire sur le coup sans qu'il ne puisse rien faire, probablement trop fatigué pour se défendre. Le coup au coeur fut fatal, et l'énergie de la Renaissance s'éteignit. Recommençant à pleurer, il retourna sur ses pas, et alla se recueillir près des gens morts.

"Grand-père, j'ai fait ce qu'il y avait à faire..."

L'histoire de ce jeune garçon, ou plutôt le prologue, se termina sur la venue de ses parents, qui découvrirent les corps inertes, et que leur fils allait, avec l'âge, devenir un héros...
Cependant, Sotetsu ne tarda pas à remarquer que la Renaissance ne fonctionnait plus. En contrepartie, il avait acquis des pouvoirs à faible quantité, qu'il pouvait éveiller quand bon lui semblait...

_____________________________________________________________



Pouvoirs: Aucun pouvoir particulier. Ses pouvoirs en état de "Renaissance" sont cependant variables. Il a un seul pouvoir qu'il peut vraiment décrire: une accélération poussée. Pour se faire, il propulse des flammes des paumes de sa main. Toujours dans cet état, il utilise aussi surtout l'élément du feu, qu'il utilise pour entourer ses mains et son front de ses flammes, pour ainsi former une sorte d'arme de corps à corps. Il peut aussi se régénérer, mais de faibles blessures. Se curer entièrement est impossible pour lui.

Armes: Un poignard d'héritage, qui permet de mettre son utilisateur en état de "Renaissance de la dernière volonté". Seul les gens de sa famille peuvent utiliser cet état. Cependant, l'arme ne peut être utilisée qu'une seule fois... ainsi, le poignard ne sert qu'à combattre et à créer de faibles boucliers.

Talents/Hobby/Loisirs: Chante, aime tout ce qui est naturel.


Dernière édition par le Ven 14 Sep - 20:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Karasume Sotetsu (finit !!!)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que l'amour finit mal, en général...
» Mon LaPinPin ne finit pas ses phrases :/
» Soirée du Vendredi 19 Novembre 2010
» Lapin qui parle en double ou même ne termine pas ses phrases
» Organisation de la CSR et de la prochaine saison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*Avant Tout*~~* :: Votre Personnage :: Habitants-
Sauter vers: