Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'instinct...

Aller en bas 
AuteurMessage
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: L'instinct...   Jeu 30 Aoû - 0:43

Torak et Loup avaient donc été rattrapé par leur destin. Ils avaient été voir Dame Leïa et Torak était resté en admiration devant la petite boule de chaire rose qu’était la fille de la dirigeante. Dame Leïa les avaient chargés de leur protection à toute les deux durant les nombreuses absences du père. Loup avait dit à Torak que c’était leur destin d’être au service de cette famille.

En attendant, ce n’était plus l’heure de penser à ça. Les estomacs des deux loups commençaient à être creux et à rappeler leurs présences à leurs propriétaires. L’heure de la chasse sonnait à présent pour les deux frères de meute. Ils avaient donc délaissé leur poste pour filer en direction de la forêt. Ils souriaient…

Torak adorait cette sensation, le vent sur sa truffe, le murmure de la forêt tout au long de ses coussinets, le léger tremblement de la terre sous ses pattes qui lui procurait un peu plus de vitesse. Tout à coup Loup coupa la route du jeune loup qui dû stopper net. Son frère de meute avait sentit quelque chose ?

Le louveteau haussa le museau et huma l’air avant de déceler une odeur qui lui mit l’eau aux babines. Un lapin, en fait plusieurs lapins… Il sentit son estomac se tordre. Cette grande bête qu’était la faim demanderait à avoir à manger tant qu’il n’aurait pas avalé tout cru l’un de ses lapins.

Ils échangèrent quelques signes, du langage de loups bien sur… Puis, les deux silhouettes s’élancèrent d’un même mouvement, un lapin, sentant le danger fila devant les yeux de Torak. Le jeune loup sourit et s’élança à la suite du lapin et, alors que celui-ci s’apprêtait à rentrer dans son terrier, il se retrouva dans le mâchoire de Torak qui le secoua jusqu’à entendre son cou craquer.

Torak alla rejoindre Loup qui était déjà en train de décortiquer la carcasse. Torak posa à son tour son lapin au sol, avant d’arracher des bout de peau et de fourrure à chaque coup de crocs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Dim 2 Sep - 21:33

Cela faisait quelque semaine déjà que Machi était arrivé sur l’île et contre toute attente, il s’y était fait très discret. Ses sorties avaient été rares et il avait passé bien plus de temps à se prélasser dans les draps de Kyoko, l’attirant contre lui, rattrapant ce temps perdu à être éloigné d’elle. Avant d’explorer l’île, il avait voulu découvrir l’univers de la boutique dans laquelle il allait travailler, il avait laissé sa marque, glissé son odeur dans la petite maison de style japonais. Il était de retour et ne comptait pas céder sa place à quiconque…

Mais à chasser le naturel il revient au galop n’est ce pas ? Et le vagabond n’était pas de ceux qui devaient être enfermé trop longtemps. Alors bien sûr, caressant du bout de ses doigts les lèvres de sa belle, il s’était silencieusement levé, puis habiller et alors qu’il s’apprêtait à quitter les lieux, quelque chose le poussa à jeter un dernier regard dans le couloir. Près de la porte coulissante, Kyoko l’observait, vêtue d’un simple kimono. L’amusement se peignit sur le visage de Machi… Il lui envoya un baiser de la main sans dire un mot, de toute manière, elle savait pertinemment qu’il reviendrait.

Et puis, on ne retient pas ce genre de personne. On ne peut pas bien longtemps les garder en cage, leur tempérament est trop brûlant, trop indépendant pour cela. Leur liberté vaut plus que tout. Rien n’est certain dans ce monde et pourtant tout est écrit… Quelque part…

Cette pensée attira un sourire sur son visage. Il trouvait cela amusant, lui qui réalisait les vœux des autres, qui dans la mesure de ses capacités, modifiaient leur trajectoire à l’aide de sa magie. Sans doute que ses rencontres avec ses clients étaient elles aussi, inéluctables.


* Tant que ça rapporte, ça peut bien être écrit n’importe où !*


Alors il avait marché, sans penser à quelque chose de particulier, s’amusant à lancer des regards énigmatiques, attractifs à tous ceux qu’ils croisaient, cherchant derrière leur regard intrigués une faille, une faiblesse, un vœu qu’il serait à même de réaliser. Contre compensation cela va de soit. Et au milieu de cette ville, l’image d’une fillette, transparente, flottant à quelques centimètres au dessus de sol. Un esprit. La fillette devait avoir entre dix et douze ans, de grands yeux sombres et des cheveux de la couleur du feu, assurément un caractère malicieux et protecteur. En se concentrant un peu, il devina qu’elle était morte des suites d’une maladie incurable que l’on ne savait pas soigné.

C’était rare que Machi se penche sur un esprit sans arrière pensée, il lui sourit simplement. Surprise l’enfant écarquilla les yeux avant de lui faire signe de la suivre. Il soupira doucement avant de daigner ôter les mains de ses poches et suivre ses pas, lentement, nonchalamment. Ce n’était ni par compassion, ni par pitié que l’homme suivait le fantôme, non, ni même par intérêt, il le faisait simplement pour tromper son ennui, parce qu’il en avait eu envie. N’était ce pas une raison suffisante ? Selon lui, oui. De toute manière, l’avis des autres, il s’en moquait un peu…

La fillette se mit à courir, elle riait, elle semblait heureuse d’avoir trouvé quelqu’un qui la voyait enfin. Quand ils se furent enfoncés dans les bois, elle posa un doigt sur ses lèvres et chuchota :


« Il y a mon lapin la bas. Je voudrais que tu le caresse pour moi. Tu veux bien ? »


Machi haussa les épaules pour toute réponse et suivit la silhouette spectrale. La curiosité, autant que l’ennuie et l’envie de connaître les environs le poussaient à poursuivre. Et soudain la silhouette se figea. La brise qui balaya le visage du maître des souhaits ne fut même pas simulée par le spectre. Ses vêtements, ses cheveux, rien ne bougeait plus. L’être perdu était visiblement choqué.

Machi fronça les sourcils, et balaya les environs du regard, deux loups, dont un qui paraissait très jeune dévorait leur proie sous les yeux ébahie de la gamine. Il inspira profondément et leva les yeux au ciel.


*Je partie qu’il y en a qui était Son lapin, évidemment. *

Un regard en biais lui apprit que le spectre serrait les poings. La défunte tourna brusquement les talons et s’enfuient, sans doute pour pleurer son compagnon mort. Le vagabond ne fit pas un seul geste, c’est tout juste s’il soupira avant d’annoncer :

« Vous venez de faire fuir mon guide ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Dim 2 Sep - 23:18

Loup gardait une oreille dresser, il avait plus d’expérience mais savait que ce n’était pas des bipèdes que venait le danger pour eux. D’ailleurs il ne comprenait toujours pas pourquoi ces créatures avaient choisit ce moyens de déplacement tellement lent !!!

« Vous venez de faire fuir mon guide. »

Loup se dressa aussitôt entre le jeune Loup et Machi, abandonnant ainsi la carcasse dévorée. Il se tapis légèrement au sol et fixait Machi de ses yeux d’or en grognant agressivement. Torak avait un plus petit estomac, mais il savait qu’on ne devait pas gâcher. Un chasseur ne mangeait pas toujours à sa faim, alors il fallait en profiter. Cependant quand on vint les déranger, il laissa sa proie et s’avança vers l’homme les oreilles coucher, menaçant…

« Grrr…Vous venez…grr… de nous dérrrrranger pendant un rrrrrreeeeeepas. Grrrr… On est quitte »

Torak pencha doucement sa tête sur le coté et s’avança avant de passer doucement son nez sur le pelage de Loup pour le calmer. L’animal secoua vivement la tête et grogna de plus belle. Torak lui mordit vivement l’oreille, Loup grogna mais finit par faire un pas en arrière en voyant l’insistance du jeune loup.

Torak regarda Loup jusqu’à ce que son aîné se décide à s’asseoir, mais il était toujours méfiant, et au moindre signe de danger, la gorge de cet étranger se ferait une joie d’accueillir ses crocs pointus.

Le jeune Loup se redressa légèrement et vint se glisser entre Loup et Machi, gardant son regard argenté fiché sur l’étranger. Il s’ébroua un instant avant de s’étirer et de dire en langage homme comme précédemment.

« Grrr… Prrrrésumer innocent jusqu’à déclarrrrer coupable… grrrrrr… J’ai retenu mon frrrrrrrèrrrrrre… J’éspèrrrrre ne pas avoirrrrrr torrrrrd. »

Le jeune loup le regarda, attendant de voir sa réaction.

[Désolée assez court]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Ven 7 Sep - 23:16

L’espace de quelques instants, Machi parut contrariée d’avoir perdu son guide. C’est qu’elle s’était avérée intéressante cette petite défunte et que, monnayant compensation cela va de soit, il lui aurait bien montré le chemin vers la paix. Pendant quelques secondes il regretta son départ précipité, jusqu’à ce qu’il ressentît cette étrange aura qui entourait le plus âgée des deux animaux.

Au son de sa voix, d’ailleurs, ce dernier s’était placé devant le plus jeune et grognait de manière agressive vers notre vagabonds, prêt, semblait-il, à lui sauter dessus pour n’en faire qu’une bouchée, tel le loup du petit chaperon rouge. A cela prêt qu’il ne s’agissait pas d’un compte et que Machi était loin d’être l’innocente jeune enfant vêtue de pourpre. Haussant les sourcils d’un air intrigué, le maître des souhaits chercha à se concentrer sur le loup. Quelque chose était étrange, étrange et forcément :


« Comme c’est intéressant… »

Murmure simple, presque détaché tandis qu’il ne détachait son regard doré de l’animal menaçant. Avec nonchalance, il glissa ses mains dans ses poches. Geste bénin me direz vous, sans grande importance au premier coup d’œil. Oui sans doute, si par ce geste il n’avait pas saisit une toute petite amulette enchantée qu’il gardait en « précaution » sur lui. D’apparence, il semblait ne pas craindre la possibilité d’une attaque, et après tout n’était-on pas sur une île pacifique ? D’ailleurs d’une certaine façon, Machi restait serein et sa respiration n’avait rien d’une personne apeuré, son rythme cardiaque restait lent et régulier. Il caressait juste cet objet au cas où, parce que dans ce monde, ne connaissant pas l’avenir et le destin, on ne peut être sûr de rien n’est ce pas ?

Imperceptiblement, le sourire de Machi s’étira quand la voix de l’animal résonna dans le silence relatif des lieux. Cet animal utilisait le langage courant des hommes et ceux avec brio. Un intérêt vif et brillant perça les yeux de Machi. Pas un intérêt de ceux dont l’unique désir est de parqué ce genre d’être vivant dans une grande cage pour les dévoiler au grand public dans un fabuleux numéro de cirque au cela non ! Un intérêt purement personnel, celui de quelque qui cherche à savoir, en trompant ce mortel compagnon qu’est l’ennui par la même occasion.

La réplique du loup amusa tout autant l’homme. Quitte ? Il n’avait donc la même notion des choses et c’est le côté commerçant de Machi qui reprit le dessus :


« Je n’ai fait que vous troublé quelques instants, vous, vous avez fuir mon occupation pour la journée entière, et par la même occasion une cliente de bon goût ! Cela mériterait compensation…»

Cet énigmatique sourire, à demi charmeur, a demi moqueur et mystérieux à souhait… Beaucoup le détestait, certains le trouvait hypnotique, d’autres encore le méprisaient, mais rares étaient ceux qui s’en voyait totalement indifférent.

Machi observa ensuite la scène qui se déroulait sous ses yeux, les deux loups semblaient communiques, presque par une gestuelle mesurée si bien que chaque mouvement, chaque regard lui paraissait vouloir signifier quelque chose. Le louveteau prenait-il sa défense face à son aîné ? Allez savoir, face à tel spectacle, un simple témoin ne peut exprimer que d’humbles suppositions ! A la fin de ce procès, Machi prit la décision de s’approcher des deux compagnons d’un pas noble et mesurée, attrapant pas la même occasion une branche assez solide pour s’en servir comme d’une canne, à la manière d’un roi, ou d’un prince.


« Ne soyez donc pas si agressif ! Quel mal pourrais-je oser vous faire sur cette île ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Sam 8 Sep - 13:47

Torak s’aperçut que cet homme semblait très intéresser par son frère de meute et il fronça vivement un sourcil. Loup n’aimait pas non plus cet intérêt et tout en gardant le silence, il releva doucement les babines. Il eu eut un bruit derrière eux et Torak se retourna pour voir une créature sauvage de l’île partir avec leurs deux proie entamée…

Torak grogna et s’ébroua vivement avant de s’étirer légèrement… Ils n’auraient plus qu’à repartir en chasse si Loup n’avait pas comblé son appétit. Le jeune loup s’ébroua un instant et fixa à nouveau son regard d’argent sur l’homme mais il ne dit rien… Pourquoi se fatigué à parler outre mesure alors que, comme sa gueule n’était pas adaptée au langue humain il souffrait de maux de gorge à chaque fois qu’il parlait…

Loup grogna légèrement face au sourire de l’homme, mais il n’attaquerait pas, cela se voyait à qui savait voir, car ses muscles étaient tous détendus. Le langage des loups étaient composé de geste pour la majorité, mais aussi de cri et bien sur de grognement dont certain était impossible à entendre pour une oreille humanoïde… A nouveau, les deux loups communiquèrent, Torak devait traduire les paroles qu’avait prononcé l’humain pour que son frère de meute puisse le comprendre…

Puis il entendit à nouveau l’homme et se tourna vivement vers lui… Ils étaient agressifs ? Tiens donc ? Cet homme ne connaissait donc rien aux animaux sauvages ? Torak s’étira tranquillement.


« Grrr…Nous autrrrrrres loups ne supporrrrrtons pas d’êtrrrrre dérrrrranger pendant un rrrrrrepas. »

Loup se leva et commença à tourné autour de homme en reniflant l’air tout autour de lui, comme pour marquer son odeur dans son esprit au cas où… Torak le regarda faire et eut un sourire de loup. Son frère de meute faisait encore de son mieux pour le protéger, car, après tout, il l’avait adopté, et il était son frère de meute. Une meute, c’était sacré !

[Désolée c'est assez court...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Sam 22 Sep - 22:14

[Ce n’est rien, et puis c’est déjà pas mal comme post ^^ Je m’excuse pour mes délais de réponse :s]

Machi observait avec attention les deux loups, de ce regard profond et étrangement lointain par certains côté. Difficile de savoir ce qui pouvait bien lui traverser l’esprit. Quand on le croyait sérieux, il ne l’était pas le moins du monde, et quand on pensait qu’il se moquait, il était le plus sérieux possible. Il n’avait pas pour but de spécialement déstabiliser les gens, il agissait juste comme bon lui semblait, faisant fit des pensées d’autrui et des conséquences pour les autres. Tant que cela lui apportait quelque chose…

Remarquant le vol de la proie, Machi eut un sourire énigmatique et annonça :


« Maintenant on peut dire que nous sommes quitte. »

Provocation ? Involontaire voyons ! C’était pour lui, juste une manière de tuer le temps et d’en apprendre un peu plus sur ces étranges créatures. Jamais il n’en avait rencontré qui puisse aussi aisément communiquer avec les hommes. C’était pour le moins intriguant.

Détail numéro un : Les loups n’aimaient pas être dérangé pendant un repas.

Ah oui ? A chacun ses mœurs après tout. Nullement décontenancé par ses paroles, il se répéta tranquillement, détachant bien les mots les uns des autres avec amusement :


« Et moi je n’aime pas qu’on fasse fuir mes clientes. Nous manquons donc tous trois de civisme ! »

Aurait-il dû lâcher prise ? Sans doute, seulement cela ne faisait pas parti de ses habitudes et il avait pour sainte horreur d’avoir tort ! Alors non, bien évidemment, il n’arrêterait pas d’énoncer cet argument tant que son interlocuteur ne ferait pas de même.

Songeant qu’il serait peut-être temps de changer de conversation, il s’appuya avec noblesse sur son sceptre e fortune et fixa les deux animaux :


« Dîtes mois très chers, comment avez-vous appris à parler cette langue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Dim 23 Sep - 12:00

Maintenant ils étaient quittes ? Maintenant qu’on leur avait volé leur proie. Torak grogna et Loup bondit pour attaquer mais Torak lui barra le chemin et grogna à nouveaux quelques instants. Ils ne devaient pas se battre pour n’importe quoi, ils avaient une mission maintenant. Loup grogna de mécontentement et se rassit tout en jetant un regard haineux à l’homme. Torak soupira doucement et finit par se tourner à nouveau vers l’homme…

« Grrr…. Ne nous prrrrrrrrrovoque pas homme grrr…. »

Il n’aimait pas qu’on fasse fuir ses clientes ? Mais il fallait bien qu’ils mangent alors c’était bien simple. Torak grogna légèrement et s’assit à nouveau entre Loup et l’humain. Il secoua vivement la tête pour s’ébrouer. Il s’étira légèrement et bailla avant de regarder à nouveau l’homme.

« Grrr...Cela n’a aucune imporrrrrtance….grrrr »

Puis, l’homme lui posa une question quand au pourquoi il parla cette langue, celle des humains. Il posa les yeux sur l’homme et soupira avant de pencher légèrement la tête sur le coté, il ne savait pas vraiment comment expliquer ça… qui pourrait croire qu’il tenait ce « don » d’une vie antérieur ?

« Grrrrrr… Je comprrrend votrrrre langage depuis ma naissance…. Et la parrrle depuis prrresque aussi longtemps grrrr »

Il le fixa avec son regard d’acier absolument vide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Jeu 27 Sep - 22:11


[Désolée, j’ai honte, c’est vraiment court pour le coup T_T]

Ces interlocuteurs n’avaient de cesse de lui confirmer une chose, chose qu’l craignait par-dessus tout : les habitants de cette île n’avait pas le sens de l’amusement. Ces loups semblaient bien graves et bien sérieux. Un peu trop sans doute pour satisfaire le caractère du vagabond. Et en plus ils étaient menaçants envers lui ?

Cela le fit doucement sourire… Mais en aucun cas cela ne l’avait effrayé
.

« Allons bon ! » s’exclama-t-il en levant un regard vers le ciel, comme exaspéré, « Ne vous a-t-on pas dit que nous sommes sur une île pacifique ? Ici pas de querelle et nul combat ! Gardez ça pour vos excursions en dehors de l’île ! »

Au bien sur, il ne doutait nullement que ses propos soient fort mal accueillit mais pour être honnête, cela il s’en fichait éperdument ! Ce n’était pas que cela comptait vraiment. Après tout, si ces deux nobles animaux se vexaient pour si peu de choses et se montraient aussi impulsif, il n’y pouvait strictement rien n’est ce pas ? Le contrôle de soi n’est pas chose aisé à acquérir et à garder.

Avec sa légèreté habituelle, il questionna le loup sur sa capacité à communiquer avec autrui en langage des hommes.


« Etrange don que la nature vous a donné. Est cela qui a conduit vos pattes jusqu’en ces forêts ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Lun 1 Oct - 20:33

Peut être que cet homme les considérait déjà en habitant, foncièrement, ils ne l’avaient jamais été. Et pouvait on vraiment plaisanter quand une importante mission de protection vous incombait ? Quoi qu’il en soit, cette mission tenait à cœur aux deux loups qui la savait être leur destin. Loup émit un grognement sourd et Torak leva les yeux au ciel, oui, il savait qu’un loup devait toujours se méfier, ou, le cas échéant, risquait la mort à la moindre seconde, c’est comme ça que le jeune loup était seul survivant de sa meute comme l’avait été l’adulte en son époque.

Torak ferma les yeux aux paroles de l’homme et secoua doucement la tête. Cet humain parlait sans savoir, comme beaucoup de créatures, comme lui lorsqu’il était encore lutin.

« Grrr… Nous ne mettrrrrons plus la patte surrrr le continent, sauf si Dame Leïa s’y rrrrrend. Grrr »

Le mari de leur protégée principal s’occupait de protéger l’île des attaques… Eux étaient chargés de celle qu’il pouvait faire dans ce temps là ; protéger la plus âgée des dirigeantes. Pour nos deux canidés, cette mission était sacrée. Loup se forçait à tourner en rond pour ne pas attaquer, il n’aimait pas cet homme. Torak, lui, regardait l’homme quand il le questionna, le louveteau le regarda et fronça violement un sourcil.

« Grrr… Je suis déjà venue dans cette île…grrrr… avant cette vie,…grrr… Loup était déjà à mes cotés…grrr »

Ses poils se hérissèrent alors qu’il sentait la froidure le tuer dans ses souvenirs. Cette froidure blanche, elle ne l’aimait pas, et lui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Sam 3 Nov - 13:32

Le vagabond commençait fermement à s’ennuyer, non qu’il trouve ces animaux inintéressants, plutôt qu’il se sentait comme, comme étranger à toute ce sérieux, toute cette inquiétude. Le résultat de tout un savoir, tout un art de vivre, le hasard n’est pas de ce monde, tout y est inéluctable… Cela ne signifie pas que l’homme n’a pas son libre arbitre, ni même qu’il ne possède une part de liberté ! Seulement la destinée est irrémédiable, le karma, la magie, tout nous rattrape un jour.

Un main toujours appuyé sur sa canne de fortune, Machi se saisit d’un marron qui se trouvait au sol et le fit rouler dans son autre main. Geste machinal destiné à l’occuper, à lui permettre d’écouter sans en avoir vraiment l’air.


« Oh… Alors vous vous êtes déjà rendus sur le continent ? Un coin charmant n’est ce pas ? Bien qu’un peu trop emplit de bêtes visqueuses et désagréables, nommé plus basiquement démons. Pour moi c’est une erreur de les nommer ainsi, ce sont des créatures vivantes tous comme nous ! Certains sont malsain et violent, d’autre oux et pacifique, en un sens ils ressemblent assez aux hommes… »

Après cette fabuleuse réflexion philosophique, l’étrange homme haussa les épaules, après tout, tout cela lui passait bien au dessus de la tête !

L’air absorbé par son marron, Machi n’en remarqua pas moins l’attitude du plus âgée des deux. Prêt à lui sauter à la gorge… Les lèvres de maîtres des souhaits se pincèrent légèrement. Il ne supportait pas se sentir sous la menace de quoi que ce soit, cela l’agaçait au plus haut point.

Brusquement, il lâcha le marron qui s’écrasa sur le sol jonché de feuille en un bruit mat. Debout, appuyer sur son bâton, le visage baissé, il fixait ces interlocuteurs sans ciller.


« Pourquoi avoir décidé de protéger cette femme. Dame Leïa c’est ça ? Dans quel but ? La reconnaissance ? Le besoin de se sentir utile, d’agir ? L’affection ? »

Machi avait pertinemment conscience que tout dans son attitude, dans sa voix, dans ses gestes était agaçants. Ses questions avaient l’indiscrétion de ceux qui semblent étranger à un mode de vie. Cette île n’était pas spécialement son élément, il avait juste voulu rejoindre Kyoko et continuer à exercer son art dans la pure simplicité. Telle était la raison qui était invoqué…

En un chuchotement, semblable au bruissement que le vent créait en se faufilant entre les feuilles.


« Ou bien est ce que voulez vous aussi participez à cette guerre millénaire qui arrivera bientôt ? »

Il n’était pas un sot, il connaissait l’état actuel des choses. La guerre entre hommes et démons, guerres et paix était ancestrale et n’avait jamais eue de réel vainqueur. Et elle durerait jusque la fin des temps… Chaque victoire ne serait là que pour reculer l’échéance. Un jour tout s’éteindrait, mais jusque là, il restait à savoir qui dominerait le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak & Loup
Loups
*Gardes du Corps*

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Quelque part autour de toi... Tu ne nous entend pas?
Rang : Gardes du corps
Race : Loups
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Mar 20 Nov - 12:45

Torak se leva et le louveteau commença à faire les cent pas. Il s’ennuyait, il voulait courir, jouer ! Loup vint se glisser à ses cotés et s’assit. Dans sa précédente vie, Torak veillait toujours sur Loup, il lui devait bien de lui renvoyé la pareil. Torak lui en était très reconnaissant. Le regard de l’animal se posa sur l’homme et il s’ébroua. L’homme lui répétait une énième fois que l’île ferait mieux de garder ça pour leur séjour sur l’île.

« Grrr… Ne savez vous…grrr… donc pas que chez…grrr… nous autrrres loups, nous ne pouvons…grrr…montrrrer notrrre méfiance que parrr notrrre agrrréssivité. Vous êtes incapable…grrr… de comprrrendrrre cerrrtains aigus ou grrraves de notrrre langage. Votrrre orrrganisme n’est pas équipé pourrr… »

Son ton n’était en rien dévalorisant, il était neutre, autant que possible. Le louveteau semblait juste annoncé un fait dont il avait eut de multiples preuves. Torak se mit à creuser pour s’occuper les pattes… Puis, l’humain le questionna et le loup se redressa pour le regarder, à nouveau, un bref instant, avant détourner les yeux.

« Grrr…Je suis né de l’autrrre coté de ces brrrumes sous cette forrrme. Loup à été mon guide…grrr… bien avant ça…C’est l’Esprrrit Monde- ce que cerrrtains d’entrrre vous appelle Dieu- qui le pousse généralement…grrr… dans ses déplacements et ses actes…grrr. »

Le louveteau toussa violement, ses cordes vocales n’étaient pas habituées à cette langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Humain
*Maître des Souhaits*

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Partout et Nul Part
Rang : Maître des Souhaits
Race : Humain
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: L'instinct...   Mer 12 Déc - 21:17

[Je clôs désolée, à une prochaine fois hein? ^^]

A la manière d’un prince, il fit tourner devant lui son bâton, tout en faisant quelque pas. Il pouvait parfois ne pas en avoir l’air, paraître insouciant et loin de tout, pourtant il écoutait. Plus que ça même, Machi étudiait. Chaque mot, chaque action, chaque changement même imperceptible. Il notait tout, retenait tout, la moindre bribe d’informations, sachant qu’elle pourrait un jour lui être nécessaire. Et puis c’était tout simplement, sa façon d’être.

« Je vois… »

Fit-il simplement. Réponse évasive. Le vagabond n’était nullement vexé par les propos de son vis-à-vis, en quoi aurait-il du l’être. Chaque espèce possède des capacités qui lui sont propre, la nature est ainsi faite, ceci est inéluctable.

Silencieux, il écouta l’histoire que lui contait la créature avec une attention toute particulière. Dieu ? Il n’y avait jamais vraiment cru, ou pas du moins à la manière des autres hommes. Pas comme un grand ordonnateur qui déciderait du sort des êtres vivants et de la planète. Parfois il se l’imaginait en vieillards ennuyé se divertissant en observant ses créatures. Mais cela n’était qu’une hypothèse, une hypothèse à laquelle il ne croyait pas vraiment non plus.

Et puis il faut bien savoir rester à sa place.


« J’en déduis donc que vous avez un rôle tout particulier à jouer dans l’avenir. »

Annonça-t-il en les fixant soudainement. Son visage s’était fait plus sérieux, et à la fois il y avait cette distance avec les évènements.

« Vous devriez boire de l’eau, il me semble qu’il y a une rivière dans les environs. Dans ce cas très chers. » Machi s’inclina noblement, mimant d’ôter de sa tête un chapeau qu’il ne possédait point. « Nous avons de grandes chances de nous revoir très bientôt… »

Et sans un mot de plus, un sourire énigmatique aux lèvres, il tourna les talons et s’en fut. Cette rencontre fut pour lui… très enrichissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'instinct...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'instinct...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*Les Environs de la Cité *~~* :: La Forêt-
Sauter vers: