Âmes de toute etnies, hommes et femmes venus de tous pays... Rejoignez l'île magique d'Ynis Witrin......
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [- Aube Rouge -]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sykanh
Elfe Déchue
*Etre Maléfique*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Localisation : Ton ombre frémit... n\'est-ce pas étrange ?
Rang : Un simple cauchemar
Race : Elfe... déchue ;)
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Ven 30 Nov - 23:58

Le carnage avait finalement trouvé sa fin, Sykanh n’en était pas tout à fait sortie indemne, mais elle avait encore dans la bouche le sang de ses créatures, et c’était à son palais un plaisir incommensurable. Suite à son grognement au sujet de la plaie provoquée par la flèche, le Prince des Ténèbres laissa entendre qu’elle avait tord de se râler, ce qui fit naître sur ce visage pourtant passablement froid un sourire presque espiègle. Que croyait-il donc ? Certes elle était énervée d’avoir été ainsi touchée, mais si elle avait fait la remarque, c’était surtout pour faire une petite pointe d’humour. L’être immortel se plaignait d’une blessure qui aurait tué n’importe quel mortel. Après le carnage qu’elle venait de faire, il était déplacé de sa part de réagir de la sorte. Mais elle n’en dit rien, se contentant de replonger son regard d’obsidienne dans celui du Prince des Ténèbres. Alors comme cela il comptait la gratifier d’autres cadeaux de la sorte ? Sykanh se sentit un peu mal à cette idée. Sans doute parce qu’il la tentait au plus haut point. Sans doute parce qu’il faisait naître en elle ce soupçon d’excitation qui l’envahissait à chaque fois qu’elle entrapercevait un elfe. De la chair tendre, du sang encore chaud. Ce sang à la saveur si étrange, qui autrefois coulait également dans ses veines. Elle était comme un fauve appâté par celui qui aspirait à le dresser. A l’utiliser. Elle n’avait eu d’existence à proprement parler qu’en tant qu’outil. De son vivant, elle n’était que seule, qu’une ombre. Elle n’était plus en vie pour personne. Pas même pour elle. C’était sans doute pour cette raison que la Mort s’était tant intéressée à elle. Elle était assez inexistante pour ne point manquer de son existence. Et là, c’était l’odeur du sang que Katsuo agitait sous son museau. Après Anàrion, risquait-elle de s’allier à lui, en fin de compte ? La question ne se posait pas, puisque sans Anàrion, elle n’aurait pas le moindre allié… Il fallait être fou pour ne serait-ce que l’envisager.
Mais d’un autre côté, l’escorteur semblait s’être totalement désintéressé d’elle. Sans doute aurait-il été plus sage de faire un tour dans les Vallées de l’Averne, pour y chercher des réponses au sujet de son supérieur… Mais elle commençait à s’habituer à cette impression de vivre… Et là, les yeux dans ceux de l’hybride, elle ne pouvait s’empêcher de redouter de partir… Elle n’aurait dans l’Hadès pas la moindre chance de goûter au sang qu’il lui proposait. Elle ne répondit pas non plus à cette remarque là, donc. Trop indécise. Elle se mordilla simplement les lèvres, aveu silencieux de sa tentation, puis récupéra de sa contenance alors que le sujet à nouveau se porta sur cette mystérieuse chose qui l’intéresserait.
Les démons de Prince des Ténèbres choisirent l’instant pour apparaître avec fracas, et Sykanh s’avoua assez surprise de leur venue. Elle s’était trop laissée aller à l’introspection, trop portée par l’envoûtante présence de Seigneur du Malin. Elle passa en revue les créatures présentes, et ne trouva à aucune d’elle un semblant d’harmonie. Elle remarqua surtout que cet homme là ne s’embarrassait pas d’elfes déchus. Quelque part, elle en fut piquée, avant de se reprendre et de sourire. Sur un plan technique ces combattants étaient précieux. Ils avaient l’habileté et la précision de ces archers sylvestres, mais avaient en eux une rage et une soif de destruction qui viendrait à bout même de celle du plus hideux des trolls. Mais il semblait que, tout gracieux qu’il était lui-même, dans un sens du moins, le Prince accordait davantage de crédit à la laideur qu’à la finesse et l’intelligence. Elle pencha la tête de côté alors que, sur ordre de leur maître, les démons se ruaient sur le village. Ces questions soulevaient en elle une curiosité flagrante sur son visage, en décalage total avec le massacre qui allait s’opérer. Elle ne faisait pas grand cas de l’elfe mutilé qu’elle avait volontairement gardé en vie. Certes, elle n’était pas allée au bout, par jeu et par cruauté, mais elle n’était pas bien triste non plus de voir cet être qui avait sans doute cru s’en tirer sauf, sinon sain, mis en pièce par les boucher qui meuglaient déjà en passant autour d’eux. Elle n’accorda pas un regard au massacre, et se contenta de hausser les épaules d’un air détaché.

Alors que le Prince se leva pour poser sa main sur son épaule, elle redressa son visage et ferma les yeux. Elle avait compris ce qu’il s’apprêtait à faire et n’offrirait pas la moindre petite résistance. Toujours cette confiance idiote. Elle avait sans nul doute tord, mais elle était curieuse, et franchement séduite, aussi sourit-elle avec douceur, à l’odeur de mort et de brûlé qui régnait ici, avant même d’ouvrir ses yeux profonds.
Et la vue fut loin de la décevoir.

Des combats s’y opéraient encore, et bien qu’elle sentit un frisson d’excitation la parcourir, Sykanh pressentit qu’il n’était pas dans les intentions du Prince de s’y mêler. La vie d’un Seigneur du Mal est-elle toujours si calme… s’interrogea-t-elle à part elle. Ne passe-t-il donc sa vie qu’à observer la mort se faire de son trône ? Elle délaissa le combat pour l’observer, lui, voir des réactions. Il congédia son homme de main qui s’en fut sans un regard de considération de la créature de glace, et celle-ci releva le menton en direction de l’hybride. Elle avait presque envie de le lui demander, mais se doutait que pour en arriver là, Katsuo avait du combattre. D’autant plus que les démons étaient bien souvent simples, et élisaient leurs dominants au long de combats. Toujours fut-il que Sykanh désirait voir le Prince à l’œuvre, et était presque attristée de ne point avoir encore été exaucée. Mais pour l’heure, elle aussi observerait. Sans jeter un œil au démon, la jeune femme haussa un sourcil. Alors comme cela les insulaires jouaient les héros ? Bah, les démons étaient puissants, après tout, ils s’en sortiraient bien. Il y avait, ça et là, des explosions qui laissaient présager un bon petit spectacle.
L’elfe déchue resta un moment en avant, balayant du regard le champ de bataille, avant de croiser les bras d’un air mécontent.

« Il n’y a là bas aucune de mes connaissances… » Pourtant, elle aurait aimé les voir se faire immoler par des monstres pareils. Elle se tourna, sa mine boudeuse un peu atténuée, vers le Prince, à qui elle demanda, sa voix basse, adoucie : « Dis moi, je ne les ai jamais vues… Les sœurs Aleyna sont-elles là bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fowy-little-lunx-s.blogspot.com
Katsuo Kyo
Mi Ange Mi Humain
*Prince des Ténèbres*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 36
Rang : Prince des ténèbres
Race : Hybride Archange/ Humain
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Lun 4 Fév - 23:36

Ce village puait la mort maintenant que Sykanh s’était employé à massacrer les quelques elfes qui y vivaient. Elle faisait preuve d’une telle haine envers ces créatures que le prince des ténèbres ne pouvait s’empêcher de trouver le spectacle touchant. Cela devait faire pas mal de temps qu’elle ne s’était pas défouler ainsi à en juger par cette soif de meurtre. Mais cela ne dura qu’un temps car après avoir ponctué cette bataille de la plus belle des manières, elle rejoignit enfin l’archange. Kyo en profita pour appeler quelques uns de ses sbires histoire de nettoyer un peu tout ça car une nouvelle venait de lui être communiqué par un de ses plus loyaux serviteurs. Mais au lieu de raconter ce qui était en train de se passer quelques kilomètres plus loin, il préféra se télé porter avec elle.

Ils quittèrent un champs de bataille pour un autre où se déroulait des combats entre quelques insulaires loin de leur île pour une raison qui restait encore mystérieuse et quelques démons de bas étage. Ce n’était pas des hommes de main du prince et pour cause, ils étaient bien trop faibles. Il n’en dit rien mais il savait très bien que l’issus de cette bataille ne tournerai pas à l’avantage des créatures démoniaques. Kyo renvoya le guetteur et prit place sur un trône qu’il venait de façonner en regardant l’elfe déchu. Apparemment, elle s’offusquait qu’il n’y ait pas une de ses connaissance dans la bataille…Une petite pensée traversa l’esprit du prince.

* Tiens donc, ainsi les femmes elfes seraient comparable aux humaines…Toujours insatisfaites ou peut être est ce juste une exception. *

Cette idée amusa beaucoup Kyo et un petit sourire se dessina sur ses lèvres. Mais ce rictus s’effaça bien vite lorsqu’elle se retourna vers lui en lui demandant si les sœurs Aleyna faisaient parti de cette petite sauterie. Il laissa échapper un petit soupir avant de rétorquer.


« Tu penses bien que je ne serai pas resté là à ne rien faire si elles avaient été en bas. C’est d’ailleurs étonnant qu’elle ne soit pas là, il semblerait que ce groupe ait un autre leader. »

Il observait chaque combat avec beaucoup d’attention et vit que cinq démons faisaient face à cinq petits groupes d’insulaires. Mais contrairement à Sykanh, lui connaissait deux personnes qui combattaient encore une fois côte à côte : Namibe et Zane. Kyo se souvenait bien de cet imbécile venu du futur qui prétendait vouloir le terrasser pour sauver le monde…Pathétique. Il s’adressa à sa vis-à-vis sur un ton ironique en montrant le garçon.

« Il y a quelques temps, j’ai été confronté à ce garçon et à la fille qu’il tient dans ses bras. Et bien figure toi que ce type vient du futur et qu’il voulait me tuer pour sauver son monde. Sa dernière attaque était un golem de sang qu’il a invoquer à l’aide de son propre fluide…Je ne sais pas pourquoi, mais je lui ai laissé la vie sauve. Peut être avais je envie de le combattre de nouveau mais je constate qu’il n’est pas plus fort qu’avant…C’est vraiment dure de nos jour de trouver des adversaires valeureux. »

Pourtant, il devait bien reconnaître qu’il s’en sortait plutôt bien face à ce démon qui ne manquait pas d’astuce pour déstabiliser ses adversaires. La fille quant à elle ne devait pas lui faciliter la tache car elle était évanouie sans doute épuisé par les efforts qu’elle avait fourni. Les autres combats n’intéressaient pas vraiment le prince des ténèbres car il ne se passait pas grand-chose. Le prince commençait à s’ennuyer quelque peu et plutôt que de râler, il fit naître autour des chevilles de Sykanh deux mini tornade qui petit à petit augmentait d’intensité. Tout doucement elle s’élevait en se dirigeant vers le trône ou le prince siégeait et une fois à sa hauteur, les tornades se dissipèrent et l’elfe déchu se retrouva assise sur les genoux de Kyo dos face à lui.

« Nous pourrions peut être trouver une autre occupation pendant que tout ce petit monde fait jouejoue… »

Il avança sa tête et déposa une nouvelle fois ses lèvres sur la peau glacial de la demoiselle lui offrant quelque baiser le long du cou. Puis une fois ces quelques douceurs délivrées, il approcha ses lèvres de son oreille et ajouta dans un murmure.

« Qu’en penses tu ?...Refuserais tu ce plaisir devant un tel spéctacle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sykanh
Elfe Déchue
*Etre Maléfique*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Localisation : Ton ombre frémit... n\'est-ce pas étrange ?
Rang : Un simple cauchemar
Race : Elfe... déchue ;)
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Mar 5 Fév - 12:54

Citation :
sur les genoux de Kyo dos face à lui
–je considèrerais qu’elle est face à lui Wink-



Elle écouta attentivement les réponses que lui fournit le Prince des Ténèbres. Il n’esquissa qu’un sourire lorsqu’elle évoqua ses « connaissances », ce qu’elle se garda bien d’interpréter, mais elle était bien plus intéressée par ce qu’il dit sur les sœurs Aleyna. Lors donc elles n’étaient pas là ? Anàrion l’avait laissée, comme une coquille vide sans but ni mission, Sykanh avait fait quelques recherches sur les jeunes femmes, et quelque part, l’idée de les affronter ne serait pas pour lui déplaire… Mais elles n’étaient pas là… Elle ne les verrait pas encore en action… Lui faudrait-il questionner Katsuo sur leur compte pour en apprendre davantage, ou trouverait-il cela suspect ?
Elle laissa de côté ses interrogations, justement pour ne pas trop aiguiser les sens du Prince. Elle joua la carte de l’humour, bien que cette carte-ci provoque bien souvent sur son visage un étrange contraste entre la froideur, le mystère et la malice. Elle pencha sa tête de côté, ses cheveux d’argent se glissants sur ses joues diaphanes, et sourit en découvrant ses fines dents d’ivoire. « Je suis alors soulagée par leur absence, elle m’aurait sans doute valut de me retrouver seule ici… »Elle hocha alors la tête pour souligner ses propos, et repris son sérieux en l’entendant reprendre.

Elle porta son regard glacial sur le garçon en question, ainsi que sur la godelurette qu’il tenait dans ses bras. Tous deux n’avaient rien de bien impressionnant à leur goût. Elle sentait leur chaleur d’ici, et leur vie qui allait en déclinant… De simples mortels sans grande puissance. Le fait même que le Prince des Ténèbres les ait épargné était sans nul doute l’évènement le plus décisif de leur pauvre existence, celui qui décida de la date à laquelle ils vogueraient avec Sykanh, le regard vide, le cœur arrêté sur une idée pour l’éternité… Celle de ce garçon serait-elle la défaite, l’orgueil ? Vouloir changer le cours du temps était une lubie, aux yeux de Sykanh. Elle qui avait vu des choses que les mortels ignoraient, était bien placée pour le savoir. Les âmes qui ne devenaient pas anges devenaient ombres… Et les dieux seuls savaient combien les ombres étaient plus nombreuses que les anges… Présences difformes, impalpables, tristes… Elles sublimaient ce que la Mort avait d’alanguissant. Et le temps, les héros, n’étaient pas mieux lotis. Ce jeune homme pouvait toujours espérer, un jour où l’autre, ce qu’il voulait sauver finirait comme le reste : gris, sale… et mort.
Finalement, Sykanh avait de la chance… Finalement, échapper à cela n’était pas si mal…

La jeune femme, elle ignorait ce qu’il en adviendrait. Si elle venait à mourir, elle aurait sans doute également un arrière-goût d’échec, comme beaucoup de guerriers morts au combat. Et ces démons de la peau desquels le Prince ne donnait pas bien cher… Sykanh n’osait même pas imaginer ce qu’il en adviendrait...

Des adversaires valeureux, non, Katsuo n’en trouverait nul ici… Peut-être ce combattant, là bas, avec son félin. Il avait l’allure d’un elfe, mais l’obscurité qui régnait autour de lui titilla les papilles de Sykanh. Déchu, sans doute. Dans tous les cas, lui, il semblait fort.

Elle leva son menton en direction de cet elfe déchu, puis sourit à Katsuo d’un air malicieux. « Celui-ci, avec sa panthère… Il semble assez puissant. Il n’a pas l’odeur de la mort sur lui, il n’a pas tué aujourd’hui… Mais contrairement à tous les autres, il n’a pas pris un seul coup, car il n’a pas non plus l’odeur du sang. Il est orgueilleux et je gage qu’il a attendu quelqu’un de valeureux pour sortir son épée… » Elle hocha la tête « Peut-être cet elfe déchu te ressemble-t-il quelque peu… » Au moins pouvait-elle remercier sa race pour cette vue infaillible, qui lui permettait de saisir le moindre détail…

Elle fut interrompue par de petits tourbillons montant de ses chevilles pour la soulever. Elle n’était pas lourde, mais elle s’étonna tout de même de la délicatesse et pourtant de la fermeté de ce pouvoir. Elle se laissa faire sans sourciller, curieuse de voir ce qui trottait dans l’esprit du Prince, jusqu’à ce qu’elle finisse assise sur ses genoux… Elle ne réagit pas aussitôt, puis posa simplement une main sur le torse de celui-ci, comme pour garder une infime distance et évaluer la situation. De son vivant, Sykanh n’avait pas eu la moindre relation de tendresse avec un mâle, quel qu’il soit. Celle d’une fille dévouée, oui, mais mis à part son père, les autres hommes avec lesquels elle s’était montrée tendre et sensuelle avaient tous fini par sillonner les Vallées de l’Averne aux côtés de leurs ancêtres… Après sa mort, Anàrion ne s’était guère montré tendre avec elle, bien qu’il lui ait attaché beaucoup d’importance. Quant à Cronos… Il avait tout bonnement disparu, après leur entretien… Elle jugea le Prince des Ténèbres du regard, lorsque celui-ci déposa dans son cou des baisers. Comme à chaque fois, la chaleur de la chair vivante la fit frémir. Elle ne s’y faisait pas, elle créature de glace, touchée par la vie… Mais elle lui laissa le temps de la faire changer d’avis et, de fil en aiguille, elle trouva les petits attouchements que les lèvres du Prince faisaient dans son cou fort agréables. Lorsqu’il lui demanda ce qu’elle en pensait, elle se recula un peu, toujours assise sur lui, et le regarda un instant. Il y avait vraiment une grande puissance dans ce regard. C’était un seigneur prometteur. Ce vulgaire petit humain avait eut l’impudence de vouloir l’abattre ? Ce qu’ils étaient stupides… Sykanh se pencha vers lui, glissant une main froide dans le cou du Prince et, se penchant vers lui, elle déposa à son tour un baiser à la commissure de ses lèvres. Lui glissant à son tour quelques mots dans l’oreille, elle descendit sa main le long du bras du Prince. « Alors il me faudra me montrer sage. Mes lèvres n’ont encore frôlé que de futurs cadavres… » Elle sourit, puis se redressa, en signe d’assentiment. Cette fois, elle risquait bien de s’aventurer dans un domaine où, toute érudite qu’elle était sur la Mort, elle qui n’avait que trop peu connue la vie ignorait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fowy-little-lunx-s.blogspot.com
Katsuo Kyo
Mi Ange Mi Humain
*Prince des Ténèbres*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 36
Rang : Prince des ténèbres
Race : Hybride Archange/ Humain
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Dim 16 Mar - 21:41

( Désolé du retard…)

Non elles n’étaient pas ici ces deux laches de dirigeantes et ceci agaça quelque peu le prince des ténèbres. Cela faisait déjà pas mal de temps qu il avait mené son attaque et depuis, il n’avait plus eu la chance de les recroiser. La chance n’était décidément pas avec lui mais qu’importe, il finirai bien tôt ou tard par les avoir et peut être même que sa nouvelle connaissance pourrait l’y aider. Enfin tout cela n’était qu’une idée qui lui avait traversé la tête car Kyo n’était certes pas contre s’entourer d’alliers puissants mais cette fille l’était énormément.

L’archange esquissa un sourire lorsqu’elle lui répondit qu’elle était soulagée de l’absence d Emma et de sa sœur car cela lui aurait valu un petit moment de solitude. Il se doutait bien que si ça avait été le cas, elle se serai précipitée à ses côtés pour abattre ces ennemis qui se faisaient tant désirés. Kyo remarqua même ce sourire révélant une certaine froideur qui le rendait si terrifiant mais en même temps très excitant. Il ne trouva rien de plus à ajouté et toujours assis sur son trône de fortune, il posa son coude sur l’accoudoir et une fois sa main relever, il posa délicatement sa tête dessus en mimant un baisé. Le prince se montrait taquin avec elle et ceci était plutôt de bon augure pour la suite.

Son attention se porta ensuite sur un petit groupe qui affrontait un démon en contre bas car il reconnu deux des combattants. Il n’avait pas eu l’occasion de faire connaissance avec Namibe et d’ailleurs il ne se rappelait même plus son prénom mais le garçon, il l’avait clairement identifié. Le fameux Zane venant du futur, il avait apprécié le combat qu’il avait mené contre lui-même si la différence de pouvoir était plus qu’évidente…Il ne put cependant cacher sa déception lorsqu’il raconta ce combat à Sykanh car il avait laissé ce garçon en vie pour qu’il devienne plus fort. En effet, Kyo ne tuait pas forcement tout ses adversaires car si il jugeait qu’ils avaient du potentiels, il préférait les laissé en vie pour qu’ils progressent. Certains aurait put appeler ça de la pitié mais il était très dure pour un guerrier de vivre avec le poids d’une défaite et ce n’était pas l’elfe déchu qui allait le contre dire.

Elle avait cependant repéré quelqu’un qui semblait être un peu plus puissant que les autres et il écouta tout ce qu’elle racontait sur cet énergumène. Apparemment, il semblait juste bien s’en sortir et attendait un véritable adversaire pour sortir son arme…Quelle plaisanterie. Mais il n’en ria pas vraiment lorsqu’elle affirma que cet elfe ressemblait à sa personne. Le prince arqua un sourcil car il n’était pas franchement d’accord avec cette théorie mais il préféra ne pas se fâcher pour si peut et répondit.


« Je suis unique ma chère et rien ni personne en ce monde n’est en mesure d’affirmer une telle chose ou alors je devrais peut être lui prouver que cet elfe déchu n’est qu’un déchet comparé à moi…Est-ce vraiment nécessaire ? »

Il avait terminé sa tirade par une question qui n’en était pas franchement une car il espérait bien qu’elle ferait preuve de suffisamment de malice pour ne plus continuer sur ce sujet. De toute façon, il ne lui en laissera pas l’occasion car quelque mini tornade se forma autour des membres de Sykanh qui se retrouva sur les genoux de l’archange quelques secondes plus tard. Il ne s’offusqua pas de cette réaction de rejet dont elle fit preuve tout d’abord car la surprise devait en être la cause. Il annonça ses intentions en restant néanmoins un peu vague mais les quelques baisers qu’il déposa dans le cou de l’elfe clarifièrent la situation. Elle ne semblait toutefois pas retissant à cette idée à en juger par le baiser qu’elle déposa au coin de ses lèvres et sa remarque amusa le prince qui rétorqua.

« Crois tu que cette fois sera différente des autres ? Je ne suis pas immortel et tôt ou tard, la mort viendra me prendre… »

Ce froid qui traversa le bras du prince le fit quelque peu frissonner car il n’avait pas vraiment l’habitude que quelqu’un le touche…Avec des mains froides en plus. Des qu’elle se fut redressé, il prit un malin plaisir à la contempler avec un sourire très énigmatique renforcé par sa main qu’il avait placé sous son menton. Tout deux s’amusaient de cette situation et il comptait bien faire durer ce plaisir encore un peu…Peut être même un peu plus d’ailleurs.

Kyo posa son index sur la joue de sa complice et tout doucement il caressa cette joue toute blanche que même la chaleur de son doigt ne suffisait pas à réchauffer. Il le fit ensuite glisser jusqu’à ses lèvres qu’il caressa un petit moment avant de continuer son parcours sur la poitrine de Sykanh pour finalement y mettre un terme un peu en dessous de son nombril. Puis il songea enfin à se redresser à son tour et lorsque ses lèvres furent à quelque centimètre de celle de Sykanh, il ajouta.


« Je suis près à prendre ce risque mais il serait dommage que tu me conduise en enfer…Ca risquerai de plaire à tout mes ennemis ainsi qu’à ce que nous avons en commun. »

Il savait très bien qu’il aurait beau la tuer de n’importe quelle façon, rien ne serait efficace face aux être doté d’une vie sans fin. Pour la première fois, il avait l’impression d’être impuissant face à cet être maléfique. Mais pour l’instant, il préférait ne pas trop y penser et il laissa son regard se perdre dans ces yeux noirs. Le prince ne brisa pas la distance qui séparait leur lèvres et tout doucement, il était en train de défaire son corset…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sykanh
Elfe Déchue
*Etre Maléfique*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Localisation : Ton ombre frémit... n\'est-ce pas étrange ?
Rang : Un simple cauchemar
Race : Elfe... déchue ;)
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Dim 11 Mai - 19:54

-- je crois que mon retard bat le tien :s --


L’entrevue de Sykanh et Katsuo avait tourné à une conversation beaucoup plus profonde que la demoiselle ne s’en serait doutée. Chacun avait fait quelque pas dans le décors intime de l’esprit de l’autre… Et c’était au tour de Sykanh de le découvrir un peu. Elle lui avait fait remarquer cet elfe, en bas. Il avait attiré l’attention de l’elfe déchue pour une raison singulière : cet elfe ne sentait pas encore la mort. Pourtant, sa puissance était palpable pour un être à la sensibilité de l’escorteuse. Peut-être que d’ici, le Prince des Ténèbres n’était pas capable de le sentir, lui. Ou peut-être l’avait-elle trop braqué pour qu’il n’accepte de le percevoir. Instinctivement, Katsuo réfuta l’idée, s’en offusqua. Non il n’était pas de créature aussi puissantes que lui. Lui était « unique »…

Sykanh pinça ses lèvres, elle aurait aimé lui tenir tête, mais elle n’en fit rien. Elle n’était pas capable de faire accepter l’idée que Katsuo fonctionnait finalement sur un schéma donné. Il appartenait à une lignée de chefs démoniaques, il avait hérité de leur mission… Mais ceci était trop réducteur pour lui, et elle pouvait le comprendre.

Elle reporta pourtant son regard sur l’elfe déchu… Elle se demandait s’il était, au fond de lui, une sorte d’alter ego… Détestait-il tout autant les siens qu’elle le faisait ? Pourquoi… Pourquoi avait-il été déchu, lui ? Elle haussa les sourcils, songeuse, lorsque quelque chose retint son attention.

S’engagea alors un jeu que dirigeait le Prince comme un habile maître d’orchestre. Il la mit, usant de ses pouvoirs, sur ces genoux, comme la poupée de chiffons qu’elle était. Les rapports charnels, Sykanh n’en avait guère eu que de très limités avec certaines de ses victimes. Elle était plus que novice dans le domaine… En revanche, le Prince des ténèbres parvenait à lui faire oublier la moiteur de sa chair… Il était donc loin de débuter en la matière…

Il réagit à ce qu’elle lui avait dit, ce qui la fit sourire. Bien sur, il était mortel… Mais Sykanh doutait de mettre un terme à son existence de sa propre main. Elle fronça les sourcils, haussa les épaules, puis avec un sourire torve, elle participa à leur petit jeu de caresses… Il la taquina en lui parlant de leurs adversaires… Ceux-ci étaient d’ailleurs juste en bas.

« Je n’ai pas l’intention de te montrer les rives Stygiennes. Du moins pas pour le moment… »


Elle qui n’était guère accoutumée aux rites amoureux des mortels, elle était plus spectatrice de ce qu’il se passait qu’actrice. Tous ses gestes n’étaient que réponses à ceux du Prince. Alors que le souffle du mortel effleurait les lèvres de l’elfe déchue, celle-ci sentit son corset se desserrer. Alors c’était par là qu’il comptait commencer ? Elle qui n’était plus personne n’avait nulle pudeur, et ne s’en offusqua pas. Elle se contenta de reculer un peu son torse pour pouvoir observer les doigts du mortel en train d’œuvrer. Ses gestes étaient d’une grande délicatesse. Elle remonta un peu ses genoux, effleurant de ses tibias les flans de Katsuo. De ses doigts fins et blancs, elle se promena sur le torse du Prince. Elle l’avait bien senti se raidir sous ses caresses. Le froid sans doute. Aussi, alors qu’elle aventurait une main dans les plis de ses hardes, elle afficha un léger sourire de défi. Elle appréciait les caresse du mortel, et tout disait qu’elle était désireuse d’en découvrir davantage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fowy-little-lunx-s.blogspot.com
Katsuo Kyo
Mi Ange Mi Humain
*Prince des Ténèbres*

avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 36
Rang : Prince des ténèbres
Race : Hybride Archange/ Humain
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Lun 16 Juin - 17:09

L’affrontement semblaient toucher à leur fin aux grands désarrois de Kyo…En effet, les démons allaient perdre la bataille et même si ces créatures de bas étage était incapable faire trembler les habitants de Ynis, il aurait espère au moins en voir un triompher. Mais pour l’instant, il avait autre chose à faire que de se soucier du sort de ces démons. En effet, Sykanh avait prit place à son insu sur les genoux du prince car celui-ci avait hérité d’une envie un peu spéciale d’en savoir plus sur elle. En effet, cette créature l’intriguait au plus haut point et sa curiosité était plus que titillé par Sykanh.

Le prince commença par faire quelques caresses bien placé à sa partenaire afin de la rendre un peu plus docile mais il semblait que ces quelques douceurs soient inutiles au vu de la réponse qu’elle lui fourni. L’idée qu’elle puisse à tout moment lui opter sa vie par un baisé mortel ou un autre stratagème le freina quelque peu. Mais elle avoua que l’envoyer dans l’au delà ne faisait pas partie de ses intentions. Kyo avait beau être méfiant, ce démon ne semblait pas avoir de ressemblance avec les mantes religieuse alors il laissa à nouveau ses doigts défaire ce corset.

Elle aussi ne manquait pas d’atout pour rendre les envies du prince des ténèbres encore plus fort et le froid n’avait vraiment rien à voir dans cette réaction. Son sourire en disait long sur ce qu’elle attendait de lui et bientôt, le corset tomba à terre laissant apparaître ses formes certes pas très développées mais du goût du prince.


« Je ne pensais pas que les morts étaient aussi bien conservé…Etais tu aussi belle lorsque la chaleur faisait partie de toi ? »

Sans attendre de réponse, l’archange déposa sur la lèvre inferieur de sa compagne un baiser en prenant bien soin de tester l’élasticité de celle-ci lorsqu’il s’éloigna d’elle. Toutefois, il eut une petite réticence à nouveau et il ajouta.

« Cet endroit ne me semble plus d’aucun intérêt…Je vais y remédier. »

Sans attendre plus de temps, tout deux se téléportèrent et quittèrent ce champ de bataille sans que personne ne les ait remarqué. Le duo se posa délicatement grâce notamment au fait que Kyo puisse voler, sur un lit équipé de draps en soie d’un bleu très claire. Sykanh se tenait à présent à califourchon sur son bassin tandis que lui était à présent couché. Le sang mêlé adressa quelques mots à son valet surpris pas une telle apparition.

« Veille à ce que personne ne nous dérange ! »

« Bien maître »

Puis il disparu derrière la porte. Il les avait téléporté dans sa demeure dans les glaces arctiques et sans nul doute que ce froid allait plaire à la demoiselle. Le prince ne se laissa pas démonté et délicatement, il posa ses mains sur les fesses de la belle et remonta son buste afin de donner quelques baisers à ses seins accessible à présent. Il fit une petite pause et ajouta.

« J’aimerai beaucoup faire de toi ma compagne…Apres tout, nous avons tout deux des intérêts commun n’est pas ? Ainsi que certains ennemis… »

Il reprit ses quelques douceurs en guidant à l’aide de ses mains le bassin de l’elfe déchue dans une danse torride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sykanh
Elfe Déchue
*Etre Maléfique*

avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Localisation : Ton ombre frémit... n\'est-ce pas étrange ?
Rang : Un simple cauchemar
Race : Elfe... déchue ;)
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   Mar 17 Juin - 12:32

Le Prince semblait déterminé à la guider sur un chemin dont elle ignorait tout. Ca n’était pas tout à fait fait pour lui déplaire, mais il allait bien falloir qu’elle le laisse lui apprendre certaines choses, elle qui n’était habituée qu’à de très brefs rapports physiques avec les vivants. Après tout, son corps n’avait pas le moins du monde été préservé dans ce but-ci. Elle se demanda un instant ce que la Mort en penserait, mais finit par se dire que cela devait être le cadet de ses soucis… Et puis, Katsuo avait, sa vie pourtant encore courte dans l’histoire, amené à la Mort une quantité de locataires phénoménale. Sykanh le laissa donc lui ôter son corset. Après tout, elle n’avait jamais appris la pudeur. Mais cela lui fit bizarre, car depuis sa mort, elle ne s’en était plus séparée. Il était celui qu’elle avait porté face à sa mère, ce corset blanc et souple, lui aussi restauré par cette nécrose insolite. Mais Katsuo balaya ses pensées d’une question. Sykanh reporta alors sur lui un regard qu’elle avait laissé voguer le temps de quelques secondes, intense. Etait-elle aussi belle ? Cela elle l’ignorait. Son reflet n’avait jamais changé… Sykanh était étrange, et ce regard criait sa déchéance… Personne de son vivant ne s’était risqué à lui faire un compliment. Complimenter un monstre est un blasphème, finalement. En revanche, la chaleur…

Elle n’eut pas le temps de répondre, car il lui coupa la parole d’un baiser bref qui la mit en appétit. La lèvre qu’il effleura des siennes, chatouillée, elle la mordilla quelque peu, puis sourit d’un air mystérieux lorsqu’il se plaignit de l’endroit. Il les avait déjà fait apparaître ici… Qu’inventerait-il cette fois ? Un endroit clos sans doute. Un endroit où ils seraient à l’abris des regards. Elle avait pu remarquer que les vivants prisaient l’intimité.

Ce fut une chambre qui se matérialisa, remplaçant le fauteuil de terre qu’il s’était forgé sur le champ de bataille. Il n’y avait plus de fracas d’armes, plus de cri, plus d’explosions… Non, juste le son feutré des draps soyeux que leur arrivée froissa, ainsi que l’exclamation de surprise du laquet. Sykanh le considéra d’un œil amusé, puis reporta son attention sur Katsuo. Cette position là lui était familière. Elle l’adoptait fréquemment sur ses victimes, pour disposer d’eux à sa guise. Mais cette fois-ci, il semblait que cela soit au tour du démon de disposer d’elle. Non pas qu’elle se soit trouvée à sa portée, mais quelle que fut la durée de son exil en Enfer, Sykanh demeurait novice, aussi vierge que les neiges qui devaient entourer la grotte. Ce qui lui fit grand plaisir aussi ce fut le froid. Il la mordit comme un fauve affamé, pressé de saisir cette chair que l’on lui offrait en pâture. Elle sourit et balança sa tête en arrière une seconde en prenant une profonde inspiration. Bien entendu, respirer ne lui était plus d’aucune utilité, mais ceci lui permettait d’emplir de cet air glacé ses poumons. Cela faisait des décennies qu’ils n’avaient plus subit pareille caresse. Une fois de plus, ce fut à Katsuo de prendre les devant. Agrippé à elle, il remonta afin de poser sur ses seins quelques baisers dont la chaleur contrasta agréablement avec l’air. Elle ramena son visage vers lui, cambrée, et lui sourit lorsqu’il lui adressa encore autre chose…

Sa compagne… ? Elle haussa un sourcil, se demandant ce qu’il entendait par là. Certes, il pouvait ne s’agir que de rapports physiques, certes agréables mais finalement mineurs… Soit il s’agissait de bien autre chose. Soit il était en train d’évincer Anàrion. Il y avait une chose que Kastuo ne concevait pas. Les sœurs Aleyna n’étaient pas les seules proies de Sykanh. Tous les êtres vivants l’étaient. Oh bien sur elle avait une légère tendance à s’en prendre davantage à ceux qui étaient définit par l’histoire comme les bons, mais un jour ou l’autre, Katsuo lui-même aurait à faire face à Sykanh, ou à l’un de ses comparses. Elle s’accorda un instant de réflexion. C’eut été mettre sur les épaules du Prince un poids qu’il ne réalisait pas, car s’allier à Sykanh, comme à Anàrion et aux autres, s’était s’allier à la Mort, c’était signer avec elle un pacte, qu’elle seule pouvait briser, et de la façon la plus radicale qu’il soit. Mais ce pacte pouvait réellement intéresser celle-ci. Il est des êtres qui l’intéressent plus que d’autres, et le Prince en faisait justement partie. Avant qu’elle ne remonte à la surface pour cette mission, elle avait entendu parler de lui comme d’un seigneur démon avec lequel il allait falloir faire. Certes pas comme d’un allié, mais comme d’un éventuel obstacle, s’il s’avérait qu’il s’interpose. Et se rapprocher de lui, c’était peut-être le meilleur moyen de faire en sorte qu’il ne s’interpose pas, justement.

Alors que débutait une danse sensuelle entre ces deux corps, l’un conservé par un pouvoir mystique, l’autre réactif, nerveux, si vivant, Sykanh céda et se pencha sur lui, appuyée d’une main sur son torse, de l’autre effleurant les hanches du Prince.

« J’accepte ta proposition, Prince »

Elle se pencha un peu plus, effleurant de sa poitrine le dos de sa propre main. Elle lui glissa dans l’oreille : « Pour répondre à tes questions, dans les steppes Scandinaves, la chaleur peine à se trouver une place… Quant à mon corps, La magie l’a conservé dans son exact état d’alors. Cependant, on ne dit jamais à un monstre qu’il est beau. » Et les Elfes déchus en étaient bien. Sykanh avait eut la chance de n’avoir point été défigurée par sa déchéance, mais cela pouvait arriver, de temps à autres. De plus, leur regard noir attestait de leurs crimes, et les rendait parias, que leur taille soit fine, les membres élancés ou leur charme puissant. Les Elfes déchus n’étaient pas beaux, ils étaient les ordures des Elfes Sylvains, rien de plus.

Elle se redressa lentement, plus cambrée encore, avec un très léger sourire. Oh il allait bien falloir qu’elle le laisse la guider. Elle-même ne savait pas du tout de quelle manière s’y prendre. Les rapports dont elle s’était privée, vivante, étaient-il aussi délicieux que la mort de l’un des siens ? Elle effleura du bout des doigts le haut des chausses du Prince, puis en agrippa un lacet pour le défaire. Elle remonta ensuite sur sa poitrine pour y défaire les attaches de sa tunique. « Je joue le jeu, Prince des Ténèbres. Je serais ta compagne, mais pour cela tu vas devoir diriger la danse. » Ses cheveux glissant avec sensualité sur son front pour dessiner un voile sur son visage délicat, elle sourit plus largement, prenant un plaisir singulier à leur petit prologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fowy-little-lunx-s.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [- Aube Rouge -]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[- Aube Rouge -]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jour 5 - L'aube est rouge, beaucoup de sang a dû couler cette nuit !
» La menace Rouge...
» la vipère rouge
» [RP]Derrière la taverne, une lanterne rouge
» Tout rouge fixe et sifflement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin: L'île cachée :: *~~*En Dehors de l'Ile*~~* :: Le Continent-
Sauter vers: